Après 42 ans de bons et loyaux services, Belaid Lacarne, 74 ans, vient de mettre un terme définitif à sa carrière dans le domaine de l’arbitrage. Dans une brève déclaration à la presse, l’ex-patron de la CFA nous dira : “J’ai décidé de mettre un terme à mes activités de l’arbitrage avec les instances internationales, FIFA, CAF, des correspondances leur ont été envoyées les 3 et 4 septembre 2014.” “Sur le plan national avec la FAF, ma décision a été déjà prise le 20 mai 2014, où je me suis déchargé totalement de l’arbitrage, restant membre du bureau fédéral. Cette décision est le résultat d’une réflexion entamée déjà il y a quelques mois, début 2014”, nous dira-t-il avec un pincement au cœur, lui qui a formé les meilleurs arbitres algériens, entre autres Djamel Haïmoudi, Mohamed Benouza, Lamine Benaïssa et autres Touti Djabalah qu’il avait promus au grade international en l’an 2000 alors qu’ils étaient âgés à peine de 28 ans. Cette stratégie fut concluante, puisque ces arbitres-là ont eu à diriger des phases finales de la CAN et du Mondial, dont le dernier, au Brésil, qui a vu Haïmoudi officier quatre matchs dont la petite finale (3e place), sans omettre la finale de la CAN 2013 qu’il a dirigée en Afrique du Sud avec brio. Ayant entamé sa carrière sportive en 1953 avec l’USMBA, il a eu par la suite un parcours honorable en tant qu’arbitre ou expert de la FIFA et la CAF. Arbitre de la FAF entre 1972 et 1987, il a décroché son badge international FIFA en 1978 qu’il a gardé jusqu’en 1987.
Il a eu à diriger deux finales de coupe d’Algérie, USMA-ASMO (2-1) en 1981 et JSK- Collo (1-0) en 1986. Il a présidé la commission centrale d’arbitrage (CCA) de la FAF par deux fois, 1997/2001 et 2009/2014. Au plan international, il a pris part au Jeux méditerranéens de Split en 1979, puis aux Jeux olympiques de Moscou en 1980, le tout ponctué du Mondial espagnol en 1982. Il a clôturé ce merveilleux parcours par la coupe arabe des nations en Arabie saoudite en 1985. En 1987, il a dirigé son dernier match (Algérie-PSV Eindhoven) en match amical. Au plan gestion, il a été président de la LOFA en 1987, puis élu président de la FAF en 1988.
Il a accédé par la suite aux structures internationales, CAF et FIFA, il a été promu membre de la commission d’arbitrage CAF de 1988 à 2006. Retenu aussi comme membre permanent de la commission d’arbitrage à la FIFA de 2002 à 2014. Maître conférencier des arbitres de la FIFA et la CAF de 1989 à 2014. Responsable zone nord de l’UNAF de 2010 à 2014. En tant qu’expert FIFA, il a pris part à quatre Coupes du monde, 2002, 2006, 2010 et 2014, sans oublier les Coupes du monde des jeunes catégories de 1999 à 2011. Au plan continental, il a pris part aux différentes CAN de 1990 à 2011 comme expert de la CAF. Il restera le seul arbitre algérien à avoir accédé à tous ces postes.

Par : Rachid Abbad