La forêt de Bouhris désertifiée

La forêt de Bouhriz a été complètement dénudée de son tissu vert. Le sol se trouve complètement désertifié. La présence permanente de moutons et de vaches laisse croire que la paissance est autorisée, et que l’arbre a perdu de sa vocation écologique et environnementale.

Apres ce désastre, devrions-nous oser encore maintenir cette appellation ‘’forêt’’ qui signifie massif forestier ou étendue boisée relativement grande peuplée d’arbres, d’arbrisseaux fruticés et d’autres plantes indigènes qui couvrent le sol d’une couche dense verdâtre. La forêt est un espace vital d’une importance incomparable, tant pour l’home que pour l’animal.

Devrions-nous garder cette image mensongère, cette froideur insensée aux yeux, comme si de rien n’était, et oser d’avantage de gratification lors des rencontres feignant une realité amère, conclue dans un crime contre l’écosystème en particulier et contre l’environnement en général.

Si cette dépendance naturelle est incontournable, si cette cohabitation est indivisible, il devient important de défendre et conserver les terres forestières, voire les espaces vert même dans le tissu urbain, non seulement pour leur aspect esthétique, mais surtout pour des raisons écologiques, économiques et sociales.

L’arbre a toujours été d’une grande utilité à l’évolution de la biodiversité terrestre. Il est intimement lié à l’existence, tant humaine qu’animal, par son oxygène, et même par ses aliments qu’il produit et les médicaments qu’il fournit pour la médecine indigène, dont notre population en dépende à un taux non négligeable.

De nombreuses plantes sont utilisées dans la médecine traditionnelle. Les forets ont un impact remarquable sur la santé, ils réduisent les maladies infectieuses, réduisent le son, stoppe l’érosion du sol, renforce l’attention et détend le système sensoriel. Des études ont montré même que les patients hospitalisés guérissent rapidement au regard des arbres et souffrent moins de complications que ceux qui n’ont pas accès à ce type de paysage. Les bienfaits sont incomptables et l’exemple est à la portée de chacun. Un tour aux alentours d’un bois peut procurer une détente inqualifiable.

L’on se vante souvent comme défendeur de l’environnement, de planter des arbres et d’œuvrer pour une biodiversité et lutter contre le réchauffement climatique, mais que fait-on réellement pour cela !…  Planter des arbres et laisser périr toute une forêt de plusieurs hectares est un acte purement inadmissible, voir criminel. La forêt a perdu énormément de sa composante en arbres de grandes tailles, que des arbrisseaux éparpillés ici et là, à témoigner d’une grande désertification ‘’planifiée’’ par une insouciance des services concernés et avec la complicité des autorités qui se trouvent lent à réagir devant une urgence vitale.

Djillali T

Facebook Comments
13 janvier 2018

le 13 janvier 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 janvier 2018

4 Commentaires pour “La forêt de Bouhris désertifiée”

  1. youba3

    c’est une bonne initiative mais désolé vous allez faire le travail des autres. pourquoi la wilaya jette des milliards dans n’importe quoi et ne peut pas mettre 1 dinars dans les forets et parc?? des milliers de jeune fille et jeune garçons qui n’ont aucun diplôme n’attendent que le lancement de tel projet pour obtenir un travail pérenne. avec assurance carte chiffa etc..avec le budget que ENI englouti en devise et en dinars walla tu peux faire sortir la moitié de la population de la wilaya hors chomage..dans ce projet tu n’a pas besoin de devise.desolé de le dire mais faire du volontariat ça équivaut a voler le travail des autres

  2. Djillali T.

    on vient de commencer une grande compagne de reboisement, qui va s’étalée depuis ce jour samedi 20 janvier 2018 jusqu’à fin février. elle va touché plusieurs forets, notamment celle de Bouhris et de Tennira. une grande quantité d’arbres est attendue faire renaître ces bois totalement abandonnés.

  3. youba3

    bof en effet c’est le paradoxe du ce siecle et ça touche toute les pays puisque n’importe qui fait la politique . puisque les sportif font de la politique c’est normal tu as l’argent a mettre dans une chose entre la foret et la piscine olympique mon cœur balance. pour faire natation il faut importer du lait de l’Uruguay et se classer champion. c’est bien tu importe le lait pour faire natation..

  4. bouatra

    vraiment cette forêt était jadis pour notre wilaya un trésor. Pourquoi cette indifférence nous a touché dans tous les niveaux même vis à vis de nous même. salam. i

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 796
  • 5 433