La presse : 220 tonnes de déchets spéciaux pris en charge par une entreprise française, 10 habitations illicites démolies,Une petite fille percutée par un train

Sidi Bel Abbès : 220 tonnes de déchets spéciaux seront incinérés par une entreprise française

Une grande partie des déchets spéciaux de la wilaya de Sidi Bel Abbès sera transportée et incinérée par une entreprise française, à l’instar des autres villes du pays, à savoir Boumerdès, Blida, Tipasa et Béjaïa, dans le cadre d’un programme national, a déclaré le directeur du secteur de l’environnement.

C’est lors du forum de la presse écrite que le responsable dudit secteur a annoncé que ces déchets, vu leur effet négatif sur l’environnement, ont été pris en charge par une entreprise française, pour les incinérer avec des techniques spéciales, de manière à éviter toute forme de danger à la population et à l’environnement.

Le complexe de machinisme agricole de Sidi Bel Abbès produit, à lui seul, 150 tonnes de cyanure, un produit dangereux, outre 72 tonnes de déchets nocifs produits par l’entreprise Enie, alors que Sonelgaz stocke 2500 litres d’huile askarel produits par 75 transformateurs, et une quantité de pesticides provenant des CCLS.

Un centre de déchets spéciaux sera ouvert dans la région de Rejem Demmouche au sud de la wilaya, en remplacement de la région de Marhoum, à cause des risques pour la nappe phréatique.

Les déchets industriels et spéciaux y seront traités avec des techniques avancées, qui ont pour but de protéger le système écologique du danger des produits toxiques.

S. D. (Le Temps d’Algérie)

*************************

Sidi Bel Abbès : 10 habitations illicites démolies

 

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

Quelque dix batisses édifiées illicitement dans le populeux quartier Adim Fatiha de la ville de Sidi Bel Abbès ont été démolies dimanche dans le cadre d’un programme visant l’assainissement graduel des constructions anarchiques.

 

L’opération de démolition, qui s’est déroulée en présence des responsables et élus communaux concernés, a, cependant, suscité une vaine opposition manifestée par quelques individus qui ont été vite maîtrisés par les services de police présents sur le terrain. Cela étant, des habitants du quartier précité n’ont pas caché leur satisfaction quant à la mesure d’éradication de telles batisses qui, non seulement, défiguraient l’image du site d’habitat mais constituaient, selon eux, de véritables «nids» où proliféraient toutes formes de délinquances.
Une source administrative locale a indiqué, à ce propos, qu’une opération similaire ciblera, dans les prochains jours, des constructions illicites réalisées précisément sur un autre site urbain.

 

M. Habchi (El Watan)

*********************************

 

SIDI BEL ABBES : Une petite fille percutée par un train


Le train quittait avant hier aux environs de 16 heures la gare de Sidi Bel Abbès à destination de la ville d’Oran a percuté une petite fille âgée de 8 ans, a-t-on appris de sources concordantes. La victime a été évacuée en urgence dans un état jugé grave aux UMC du CHU Abdelkader Hassani de Sidi Bel Abbès. Elle souffrirait d’un traumatisme crânien et se trouve actuellement entre la vie et la mort puisqu’elle est plongée dans un coma profond, a signalé une source médicale. Il convient de signaler que le passage du train qui continue de traverser la ville dans des quartiers populaires constitue un véritable danger qui menace au quotidien des citoyens qui résident sur les deux côtés des chemins de fer.

 

D. M (Réflexion)
****************************

LES ANCÊTRES REDOUBLENT DE FÉROCITÉ

La pièce de théâtre fait un tabac à Tlemcen

La pièce théâtrale Les ancêtres redoublent de férocité, écrite par Kateb Yacine dans les années 1960 et produite par le Théâtre régional de Sidi Bel Abbès, a épaté samedi soir le public tlemcénien qui a longuement ovationné les 14 jeunes artistes distribués dans ce travail. Fidèle à l’esprit de Kateb Yacine, auteur de ce classique du 4e art national, le metteur en scène Mohamed Frimahdi a réussi le montage d’un spectacle évoquant un passé où s’entremêlent guerre, amour, mort, exigence des ancêtres et enfin la question de la libération du pays. Mêlant tragédie et épopée, cette pièce qui relate les péripéties de la guerre de Libération nationale, symbolisée par l’inaccessible Nedjma, femme désirée faisant l’objet de toutes les convoitises. Les événements se déroulent et s’enchaînent dans cette pièce. Les tableaux se succèdent l’un après l’autre: l’évasion de Hassan et Mustapha, l’exécution du traître, la recherche de Nedjma, jalousement surveillée par un vautour, ainsi que les rapports conflictuels qu’entretiennent les personnages pour la possession de «Nedjma», avec l’omniprésence de la mort.
Les comédiens recourent à la fois à l’arabe classique et dialectal avec parfois des notes humoristiques qui «cassent» l’atmosphère dramatique de l’oeuvre katébienne. La pièce est jouée dans une scène nue sans décor, mettant en valeur le jeu des comédiens, qui malgré leur jeunesse, ont montré de grandes capacités et fait preuve des talents avérés. Ils n’ont laissé personne indifférents, à l’image de la jeune Djenati Souad qui a magnifiquement interprété le rôle de Nedjma, amour impossible, et avec toute la complexité du rôle et sa profondeur.
Le Théâtre régional de Sidi Bel Abbès, à travers cette production, poursuit le défrichement et «la mise à jour de l’oeuvre de Kateb Yacine, une oeuvre qui transcende le temps et les conjonctures. Après Ghabret lafhma (La poudre d’intelligence) et Chadhaya (Fragments), voilà le Théâtre régional de Sidi Bel Abbès revient avec Les ancêtres redoublent de férocité, un spectacle complet où costumes, musique, mise en scène, jeu d’acteurs ont été soigneusement combinés au grand bonheur des férus du 4e art.

L’expression

*********************************************

 


le 12 novembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
12 novembre 2013

1 Commentaire pour “La presse : 220 tonnes de déchets spéciaux pris en charge par une entreprise française, 10 habitations illicites démolies,Une petite fille percutée par un train”

  1. le cygne

    Ces déchets seront transportés…où…? Cela va-t-il résoudre le problème..?
    Heureusement que nos petits génies se sont rendus compte qu’il y aurait des risques de contamination pour la nappe phréatique dans la région de Marhoum, à cause des déchets « spéciaux », si ce n’est déjà fait…. Il faut faire des analyses pour s’assurer que les eaux n’ont pas été polluée….!!! Mais je me demande qui a bien pu choisir le site de Marhoum sans faire une étude d’impact au préalable…!
    En tout cas, c’est une bonne chose de savoir qu’on commence à penser sérieusement à prendre en charge les déchets industriels et toxiques, pour la préservation de l’environnement et la santé humaine…!!
    Au fait, est ce que cette opération va inclure les déchets toxiques et radioactifs des établissements de santé…???
    ——————————————————————————-
    L’éradication de ces bidonvilles qui ont longtemps constitué une plaie dans la ville de Sidi Bel Abbés, est une très bonne chose…. !!! Je ne sais pas pourquoi certaines familles délaissent leurs terres et leur milieu naturel sain pour venir asphyxier davantage la ville et créer un déséquilibre sur tous les plans….Ce qui se répercute négativement sur l’aménagement, le mode de vie et l’environnement de la ville d’une manière générale…!!
    Il faut créer des équipes spécialisées, pour signaler, au départ, les tentatives de construction de bidonvilles et ne pas les laisser pousser comme des champignons…..car après, ça serait trop tard…..Donc il vaut mieux prévenir que guérir….! Sinon, on en finira jamais avec ces constructions illicites…!
    —————————————————————————
    Encore une petite fille… !!!! Souhaitons-lui un prompt rétablissement…!
    Depuis le moi de Mai et bien avant , personne n’a bougé le petit doigt pour régler ce problème de train qui passe au milieu d’une cité habitée, sans aucune protection, malgré le nombre de victimes.qui ne cesse d’augmenter.! ‘Ya 3ajaba’, même les animaux respectent les lois de la jungle alors que ces humanoïdes ne respectent plus rien…!! C’est l’anarchie totale…!!
    Il faut encore combien de morts pour réanimer vos cœurs et attiser vos consciences qui sont dans le Coma pour ne pas dire mortes….???? Jusqu’à quand ce laisser-aller… ???
    Dites-moi, Messieurs les responsables, ça coûte combien un mur pour protéger la population…ou détourner carrément ce tracé qui est dangereux et tout le monde le sait…. ??? Que dit la loi sur ces rails qui se trouvent en pleine agglomération….. ???
    Où sont ceux qui doivent appliquer les lois de la République…??? Tant que les coupables restent impunis, les choses iront de mal en pis…… !!! En tout cas, ils auront tous ces morts et ces blessés sur la conscience…..ici et là haut.. !!!!

    La vie humaine n’a plus de valeur pour ces matérialistes nés de la dernière pluie….. !

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 4 850
  • 6 058