La visite du ministre des PTIC prévisible très prochainement

0 Comments

Après moult appels, la rumeur, avec le temps indissociable, semble enfin un rêve qui se concrétise. La venue, tant attendue et espérée du ministre de la PTIC  à la wilaya de sidi bel-abbés est désormais une réalité.

Nous apprenons de source fiable que le ministre de la poste et des technologies de l’information et de la communication programme dans un jour très proche une visite de travail et d’inspection dans son secteur à la wilaya de sidi bel-abbés.

Depuis la venue du nouveau directeur de wilaya Mr Ould Aissa et le nouveau directeur de l’unité postal de sidi bel-abbés Mr Soufi Merzoug, le secteur de la poste à la wilaya de sidi bel-abbés malgré cette pénurie qui s’avère plutôt national connait une amélioration graduelle remarquable.

Les efforts consentis par Mr Soufi , dans un temps réduit, ont changé de cap vers une amélioration tant souhaitée par un personnel  et un client assoiffé d’un temps meilleur.  Le nouveau souffle et cette bouffée d’air qu’il a apporté par son expérience acquise certainement à travers les années, a été d’un apport diligent pour le secteur qui a inspiré sans aucun doute l’envi au ministre du secteur à décider enfin de visiter son secteur à sidi bel-abbés.

Désormais la visite du ministre sera entre autre motivée par l’inauguration officielle des deux grands bureaux de poste Hassani AEK  à faubourg Thiers et Béni Ameur à la cité le Rocher qui ont ouvert leurs portes à la clientèle depuis le mois de juin passé et le siège de l’UPW qui apparemment n’a pas répondu aux exigences de la nouvelle réorganisation par sa superficie exigüe. Ainsi  que la DICTEL (agence commerciale) qui a ouvert ces portes à la clientèle de la téléphonie le 13 de ce mois en cours qui est réservé à désengorger les deux autres anciennes.

La visite sera pour Mr Soufi l’occasion de dévoiler toutes les insuffisances constatées depuis son installation, dans tous les services, dans la construction de ces nouvelles structures notamment, les bureaux de postes qui semblent ne répondre à  aucunes normes de sécurité, ni  barreaudage ni murs de clôtures.