Le billet de 2000 DA pose toujours problème

Où sont donc passés les billets de 2000 DA ?

Depuis l’émission de cette nouvelle monnaie fiduciaire afin de parer au manque de liquidités – qui d’ailleurs perdure toujours dans les bureaux de poste et au niveau des guichets de banque, surtout en ce mois de Ramadhan –, le billet de 2000 DA est l’objet de toutes les convoitises. Il est pratiquement rare de croiser ces fameuses coupures. D’autant que des informations, non encore confirmées, parlent de l’existence de billets de 2000 DA contrefaits. Une source douanière au port sec de Rouiba révèle la saisie d’une quantité importante de faux billets de 1000 DA et de… 2000 DA dissimulés dans un conteneur. La filière chinoise de fausse monnaie est pointée du doigt par les services de sécurité. En dépit des assurances de la Banque d’Algérie à travers une immense campagne médiatique – avec invitation de journalistes à l’imprimerie, tenue secrète, de la Banque d’Algérie à suivre le processus de fabrication – les barons de l’informel et du change parallèle de devises avaient mis en place toute une stratégie pour mettre la main sur cette monnaie qui ne ferait qu’alléger les gros sacs d’argent en leur possession.

Du coup, le billet de 2000 DA s’évapore à sa sortie des guichets. Le chef d’agence d’une banque à Alger indique : «Nous ne sommes pas alimentés en billets de 2000 DA. D’ailleurs j’en garde soigneusement un dans mon tiroir. Ces coupures nous posent beaucoup de problèmes, puisque nos compteuses et autres machines de détection de faux billets ne les reconnaissent pas.» Dans une autre agence, ce sont les clients qui refusent ces nouveaux billets. «Je ne fais pas confiance à ces coupures, on dit qu’elles sont fausses. Aussi, je préfère les anciens billets», confie un transitaire du port d’Alger. L’effet tant craint par les experts quant à l’émission de ce nouveau billet, à savoir la surliquidité déjà constatée dans le marché, s’avère juste. «Le marché est inondé d’argent de toutes les coupures et de toutes les valeurs. Nous avons observé que le montant des épargnes, notamment celui des ménages est en baisse, idem pour celui des gros portefeuilles. La crise est grave et la méfiance s’est installée dans le milieu économique. Les effets néfastes se sentiront à la rentrée sociale. En d’autres termes, l’inflation enregistrera un taux record cette année», nous explique une source à la Banque d’Algérie. Pour rappel, dans 70 à 80% des transactions, on utilise le cash comme moyen de payement en Algérie.

La précipitation avec laquelle la décision de l’émission de ce nouveau billet a été prise et toute la polémique qui s’en est suivie, surtout avec cette surprenante déclaration du ministre des Finances, Karim Djoudi : «Je l’ai appris par le biais de la presse», renseignent sur la cacophonie dans les hautes sphères de décision et la guerre que se livrent les tenants du business. «Si la crise persiste, la Banque d’Algérie serait dans l’obligation d’arrêter l’émission de ce nouveau billet et de procéder à une autre stratégie pour parer au problème du manque de liquidités. L’urgence est de réfléchir sur le comment récupérer la masse d’argent qui circule sur le marché. Par ailleurs, la décision du gouvernement d’ajourner, à une date non précise, l’entrée en vigueur de la loi sur le paiement des sommes excédant les 500 000 DA  par chèque n’a fait qu’accentuer le problème», confie un haut cadre du ministère des Finances. Entre-temps, les autorités parlent du lancement prochain du paiement par carte bancaire et une campagne publicitaire serait en préparation pour sensibiliser les ménages sur les bienfaits du paiement électronique. Quant aux barons de l’informel, la petite «ch’kara» remplacera la grosse et demeurera l’unique mode de paiement.

Revue de Presse


le 13 août 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 août 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00