Sidi Bel Abbès. Soirée au vieux graba La joie des sbaiâte

Les traditionnelles sbaiâtes, soirées culturelles organisées chaque fin de semaine, durant le mois de Ramadhan, ont débuté jeudi au quartier populaire d’El Graba.

Initiées par le Mouvement associatif et culturel (MAC), les sbaiâtes rassembleront, durant tout ce mois, chanteurs bédouis, berrahs, m’kadems, poètes, musiciens et autres troubadours de la mythique Tahtaha. L’idée est simple, originale et est portée par de dynamiques membres d’associations culturelles bélabésiennes.
La recette ? Du cœur, de la convivialité et un attachement réel à une culture qui puise ses sources des vieux quartiers de la ville et des localités environnantes. «Chaque fin de semaine, à partir de 22h, les convives auront droit à une soirée exceptionnelle qu’animeront des artistes de la ville de Sidi Bel Abbès», explique Kazouz Mohamed, porte-parole du MAC. Pour la première soirée, les convives avaient rendez-vous avec l’art bedoui et le melhoun. Dans la cour centrale d’un haouch (maison traditionnelle), sis rue de Lavigerie, Cheikh Boumediène, 84 ans, ne cache pas sa joie de retrouver une vieille connaissance : Boussekrane Kadi dit Samouri, flûtiste à la notoriété bien établie.  Une belle paire qui s’est rappelée au bon souvenir de Cheikh Abdelmoula El Abassi en interprétant quelques chansons de son riche répertoire.
UN THé AU BORD DE LA MEKERRA
Dans une atmosphère enveloppée par les senteurs du thé à la menthe, les gsasbis (flûtistes)  Chahed Mohamed et Aïssat Kadour donnent la pleine mesure de leur talent en s’associant aux poètes du melhoun que sont Attou et Hamadi Amar. Blaha Djilali dit Carlos, le berrah, ne se lasse pas, quant à lui, d’inviter les plus timides et les retardataires à prendre part à une «gaâda» qui se poursuivra  jusqu’à une heure tardive de la soirée. Une soirée qui s’achève par un couscous offert par les membres du MAC. «Ce rendez-vous populaire vise, en premier lieu, à faire revivre une culture orale populaire ancienne», souligne Kazouz.  La prochaine  sbaiâ aura lieu ce jeudi, rue Lavigerie, et sera consacrée au groupe de musique «Essadimia», en présence des artistes Abdelghani Mahmoudi et Omar Assou. Elle sera dédiée à la mémoire de l’un de ses membres fondateurs, Benaoum Azzedine, décédé en 2010.
(*) Soiréees hebdomadaires

Mammeri Abdelkrim
El Watan

BEL-ABBES INFO