“Le limogeage du chef du renseignement Algérien est considéré comme une victoire du président”

C’est le titre donné par “ABC News” cette semaine,un site WEB de la puissante chaine Américaine d’information qui relate les événements de cette semaine en Algérie et surtout le départ du général Toufik, patron de la DRS.
en effet, outre du grand nombre de journaux et sites Web anglo-saxon qui sont revenus sur le limogeage du patron de la DRS , ABC News revient également avec un long article sur ce personnage surprenant et signale “qu’il était connu comme le «Seigneur de l’Algérie» et était un chef avec la plus longue longévité dans les renseignements dans le monde – une sorte d’Edgar J. Hoover” qui a dominé la vie politique algérienne et avait des fichiers sur tout le monde.”
“Pourtant, ce dimanche, Mohamed «Toufik» Mediène a été congédié sommairement par le président Abdelaziz Bouteflika, terminant ainsi son mandat de 25 ans à la tête du redoutable service de renseignement, la Direction du renseignement et de la sécurité.

La chute de Mediene pourrait insuffler une nouvelle vie dans la politique de l’Algérie, qui se trouve dans l’impasse d’une relève, alors même que la chute des prix du pétrole menacent la stabilité du pays.

Journaux et télévisions à travers le pays se sont retrouvés bouche bée par les nouvelles, proclamant la fin d’une époque, et beaucoup se demandait si cela signifie la fin d’une vie politique caractérisée par des rumeurs, les affaires sombres des coulisses et beaucoup de paranoïa.

Le tout puissant Président de l’Algérie s’est retrouvé les mains liées car directement en concurrence avec Mediene depuis 15 ans, une bataille en dents de scie qui a vu un grand nombre de collaborateurs du président accusé de corruption.

En Algérie, on la surnommait «La bataille des clans,” une lutte en coulisses pour la prise du pouvoir entre l’armée, la présidence, les hommes d’affaires fortunés et le service de renseignement.

Au cours des deux dernières années, malgré la souffrance d’un accident vasculaire cérébral, Bouteflika a pris des mesures énergiques pour réorganiser les services de renseignement et de retirer de nombreux ministères hors du contrôle de Mediène et de l’armée, dirigée par son proche allié le général Gaid Saleh.

Selon l’analyste Algérien Khalid Ben Kal, la restructuration du service de renseignement doit permettre à Bouteflika, un malade de 78 ans, à remettre le pouvoir au candidat de son choix.

«Nous assistons à un coup d’imperméabilisation qui se passe en Algérie, C’est se qui semble à moi”, avait déclaré Khalid, qui écrit dans un blog d’Afrique du Nord appelé The Moor Next Door. “Ils essaient de préparer le terrain pour la succession, en partie, de ce que vous avez à faire dans une telle situation c’est de façonner l’environnement de sorte qu’il soit favorable à toute décision que vous prenez.”

Le départ de Mediene pouvait aussi mettre enfin sur rail l’arrivée d’une nouvelle génération de dirigeants algériens, un pays qui a été dominé par ceux qui ont combattu pour l’indépendance contre la France.

Son successeur à la tête du renseignement, Athmane Tartag, est dans sa soixantaine, d’au moins une dizaine d’années plus jeune que le président et son ancien patron. L’espoir est que ce genre de transition pourrait donner un certain souffle à une longue vie politique moribonde de l’Algérie.

Geoff Porter, un vétéran analyste sur l’Algérie, de la firme North african Risk Consulting, a déclaré bien qu’il est trop tôt pour connaitre ce que le départ de Mediene apportera pour la politique du pays, au moins cela signifie que le débat sur la succession – la question fondamentale pour le pays – est clos.

“Quoi qu’on puisse penser du président Bouteflika et Mohamed Mediene, l’incertitude concernant une présidence de l’Algérie paralysée des deux dernières années, sinon plus,” a-t-il dit. “Le plus de clarté que nous avons à propos de la succession présidentielle de l’Algérie,le plus tôt nous l’avons, c’est le mieux.”

La course pour le pouvoir en Algérie continuera cependant et devra avoir encore peu d’incidence sur les partis politiques agréés et les élections périodiques, a déclaré Djallil Lounnas, un expert Algérien, professeur des relations internationales à l’Université Al Akhawayn.

Pour l’instant, le clan du président, avec le soutien de l’armée, est ascendant, mais la structure du service de renseignement reste tel quel, a-t-il noté.

“Il est trop tôt pour dire que les services de renseignement sont hors de jeu,” a-t-il ajouté. “Tartag est réputé pour sa forte personnalité – c’est un homme avec lequel, il faut compter.”

Voilà le problème, a déclaré Mohammed Saidj, professeur à l’Université d’Alger. Même si l’impasse politique a été brisée pour l’instant, le système politique fondamental qui a vu le pays s’enfoncer dans un malaise, ne changera pas.

“Il s’agira d’une bonne chose si la fin de Toufik signifie la levée du contrôle politique sur les partis et les journaux,” a-t-il dit. “Mais si sa retraite est juste une partie de la guerre des clans pour faciliter la succession de Bouteflika, alors rien ne va changer et la même pratique continuera juste avec des gens différents.”


Traduit par A. Jabli


le 16 septembre 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
16 septembre 2015

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00