Le ministre de l’éducation nationale insiste sur le comportement professionnel et la gestion

La visite du ministre de l’éducation national Mr BABA AHMED qui avait lieu ce mardi à 14h30 a en fait commencé 1 une heure plus tard. Le ministre était attendu en provenance de la wilaya de TLEMCEN, ou il a effectué sa première visite d’inspection. Accompagné d’une délégation civile et militaire, il fut reçu par Mr HATTAB Med AMIN wali de sidi bel-abbes.

Fatigué par le trajet et la mission qui a précédé, un léger repos était envisageable avant de se mettre à la disposition des journalistes qui étaient présent en très grand nombre. Sa réponse à la question relative aux examens du baccalauréat, était identique à celle de son premier escale à TLEMCEN « aucune deuxième session de l’examen du baccalauréat n’est prévue pour la session de 2014. À cet effet une réflexion a été engagée dans le sens de l’instauration d’une seconde session du Bac mais aucune décision n’a été prise pour la prochaine session du bac 2014», conclura-t-il.

soulignant que les différents partenaires sociaux, les membres du corps pédagogique et des parents d’élèves «sont sociétaires pour émaner une solution équitable»…M. Baba Ahmed ajoutera aussi  que «de nombreuses propositions et options sont soumises au débat comme la possibilité de prendre en compte la fiche de synthèse de chaque élève pour ceux qui auront lors de l’examen du Bac une moyenne variante de 9 à 10 sur 20, ou recourir à une seconde session de cet examen avec la possibilité pour le candidat de concourir dans les matières essentielles seulement »-«plusieurs  questions d’ordre technique et pédagogique doit être prises en considération pour pouvoir se prononcer définitivement».

De là, la délégation ministérielle, prenait le départ pour son premier point d’inspection prévu au programme, qui est l’inauguration du CEM Ahmed Ben Bella (Une infrastructure réalisée par des fonds d’aide saoudien)- Un accueil particulièrement chaleureux lui a été réservé. La deuxième escale, fut l’école Talbi Ahmed, ou une chorale d’enfants de l’école l’attendait ornée d’une animation de jeux d’échecs collectifs, dirigée avec une technicité d’apprentissage en vidéo de ce sport mental.

BABA AHMED n’a pu qu’exprimer sa satisfaction, devant ces efforts avant de se lancer le Technicum Zidor Ibrahim, ou un couplet de musique lui a été offerte par une chorale constituée de 80 élèves des 1200 enfants de chœur qui sont à travers la wilaya, sous l’animation de l’inspecteur de musique.

Apres avoir changé de temps, le ministre se dirigeait vers la salle d’enseignement technologique de génie mécanique et technique math, que dispense l’inspecteur en mécanique Mr Selha AEK. Il s’agit d’une formation pour formateur. Le ministre a encouragé cet enseignement et a précisé, l’indispensable nécessité d’acquérir cet enseignement technologique, avec des logiciels qui permettent à l’étudiant de rentrer dans le monde de la construction automobile, aérospatial, robotique etc. grâce à la création de pièce de rechange. Aussi par la manipulation de logicielmécaniques, architecturaux et autres, l’on accède au  monde des constructions scientifique moderne, qui deviennent des outils de travail

Il a aussi, pris connaissance du fonctionnement de ce nouvel établissement et s’est informé des préoccupations des élèves avant de se diriger vers le nouveau CEM Gherbi Abdelkader ou Il s’est enquis des conditions de travail dans cette nouvelle acquisition, dont toutes les commodités sont avérées assurées, pour répondre pleinement aux besoins de l’élève. «Ces nouvelles infrastructures éducatives réceptionnées et les autres en cours de réalisation permettront de réduire le problème de la surcharge des classes constatée dans la wilaya » conclura-t-il… À la question du but de cet enseignement technologique, le ministre répondra que « Le but de cet enseignement est d’introduire des notions sur la technique en particulier, l’utilisation de tour et fraisage numérique a l’aide de logiciel assisté par ordinateur. Donc cette méthode permet à l’élève d’utiliser des moyens d’apprentissage par l’ordinateur, sans utiliser des matériaux coûtant cher tel que l’acier. C’est une opération qui est généralisée à travers tout le pays, par l’acquisition de ce matériel qui sera distribué à travers le pays ».

Concernant le personnels du secteur de l’enseignement, il ajouta « Notre secteur compte plus de 560.000 fonctionnaires comme aucun autre secteur, il nous appartient donc d’être à cet effet les pourvoyeurs du bon exemple, nous avons transmis il y a 02 jours, aux directeurs plus de 100 recommandations à appliquer sur les comportements professionnels et du respect des procédures de gestion, dans tous les domaines qui ont relation avec le secteur de l’éducation».

Djillali Toumi

 

 


le 05 décembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
05 décembre 2013

2 Commentaires pour “Le ministre de l’éducation nationale insiste sur le comportement professionnel et la gestion”

  1. zalamite

    Une catastrophe qui c’est abattu sur ce pays.
    A chaque fois un groupe qui vient, viendra pour balayer
    Ce qu’ancien a fait et commence a verser
    Dans l’improvisation. On dirait que les dirigeants algériens issus du FLN
    Sont des ex musiciens. Parce que il est connu que chaque soliste dans un fragment en publique crée une improvisation, pour faire danser le publique. ..
    Le dernier solo crée a bel abbes c’est le tournage fraisage au lycée.
    Et on se demande ce que doit faire un lycée et ce que doit faire une école de formation professionnelle. Et on se demande pourquoi avoir créé 2 niveaux si on ne sait pas ce que doit faire l’un et l’autre selon les besoins d’une ville d’une wilaya ou d’un pays ou d’un continent si les pays se concertent dans l’élaboration d’une politique commune de développement qui s’articule sur la complémentarité..
    Allez FLN levez vous tous. Tirez vos kalouze et appelé une ragassa
    Allez y un beau solo de kalouze..
    Dégue, éddag, éttah…
    dir oummmmah et dir ettah, tahte el bourabah …

  2. le cygne

    Alors Messieurs les Directeurs de l’éducation si vous êtes compétents et encore conscients, respectez “les 100 recommandations à appliquer sur les comportements professionnels et du respect des procédures de gestion..” , sinon dites que vous n’êtes pas capables et déposez votre démission sur la table…!!! Je ne vous conseille même pas de travailler ailleurs, car ça sera aussi la CATA….! Maintenant reste à savoir si les ‘100 commandements’ sont au niveau des attentes de la société…!!!

    D’autres mesures doivent être prises pour améliorer le système éducatif, le corps des surveillants et des enseignants qui laissent à désirer dans sa grande majorité…!!!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00