LE NOUVEAU WALI EN VISITE DANS LA DAIRA DE MARHOUM

 

GEDSC DIGITAL CAMERALe nouveau wali de Sidi Bel-Abbes M. Hattab Mohamed a effectué sa première visite de travail et d’inspection  depuis son installation   hier mardi  dans la daïra de Marhoum, où il s’est enquis de la situation générale des trois communes  relevant de cette circonscription administrative.

La   commune de Sidi Chaib a été la première étape  de la visite où il a inspecté   le projet de réalisation de 30 logements LPL  dont l’OPGI en est le maitre d’œuvre  GEDSC DIGITAL CAMERAainsi que  le projet de réalisation  d’une agence postale  dotée d’un logement de fonction, ce projet est inscrit dans le cadre du programme communal de développement (PCD 2011).  Aussi, le chef de l’exécutif a eu à inspecter deux autres chantiers dans la même commune à savoir  le projet d’aménagement urbain  au niveau de la cité des 118 logts  et  celui des 35 logements en cours de réalisation  dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire (RHP). Ensuite, la délégation wilayale a pris la direction de la commune de Bir-El-Hemam.  Deux projets  ont été inspectés : le projet de réalisation de 10 GEDSC DIGITAL CAMERAlogements LSP et les travaux d’aménagement urbain au niveau de la cité Es-Salam.  Dans cette commune, le wali a  exhorté les responsables concernés et les intervenants de respecter  scrupuleusement les délais d’exécution  des travaux tout en rappelant  qu’il ne sera plus toléré de tels retards notamment  de ceux inscrits dans le cadre des programmes communaux de développement (PCD).  Au chef-lieu de daïra de Marhoum, le premier responsable de la wilaya   a inspecté pas moins de six chantiers  dont la réalisation d’une unité de la protection civile, achevée à presque 100%. Cette nouvelle structure d’une architecture moderne   achevée depuis plus d’une année est restée inoccupée  par l’administration concernée (protection civile)  pour des raisons  d’électricité et le manque de certaines commodités. «  Ça sent le pigeon Messieurs » dixit le wali. Apparemment le wali  n’était pas satisfait des explications qui lui ont été fournies, il a exigé  du directeur de wilaya de la protection civile d’occuper immédiatement les lieux  et de faire en sorte à ce que cette nouvelle unité soit opérationnelle dans les meilleurs délais possibles.


le 03 avril 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 avril 2013

9 Commentaires pour “LE NOUVEAU WALI EN VISITE DANS LA DAIRA DE MARHOUM”

  1. 21Grammes

    الوالي veut dire çelui qui gère que vous confondez avec الوَلِيُّ qui veut dire l’ami qui nous trompe jamais.Le khalifa Omar Radhia ALlahou 3anh nommait le wali qu après avoir fait l’inventaire de ce que possédait ce dernier quand il acceptait le poste pour éviter tout conflit d’intérêt.Ayant remarqué que certains walis étaient devenus plus riches,le khalifa a décidé que tout excédent suspicieux et injustifié du patrimoine du wali devait être impérativement injecté dans beyt El mal.

  2. zalamite

    j’ai fait tout le parcours de l’enseignement du primaire
    jusqu’au universitaire jamais j’ai entendu d’un cours ou d’une conférence le rôle et la fonction et l’historique d’un wali..en arabe un waliye est un un ami fidèle qu’on peut compter sur lui surtout en période difficile.le khalifats étant loin en Médine cherchait justement des waliye en Algérie qui peut compter sur eux. ici on utilise la logique humaine qui conduit a interpréter une chose et ensuite la vérifier..Normalement un wali doit être originaire de la région d’où il va déclarer son allégeance ou sa mouwalate au pouvoir central qui en principe est accepté par tout le monde ou a la rigueur toléré par eux vue la situation géostratégique qui nous entoure..il faut être un peu pas plastique qui veut dire mole en ”épousant” la forme qu’on voudra épousé mais élastique pour mieux Négocier avec l’ennemie et l’adversaire en gardant sa nature, na culture et son allégeance historique, nos mères lorsque le père repousse son fils celle ci lui rappelle ”mayhouk dhahrek ghir doufrek”
    c’est a dire dans les périodes difficile les algériens ne trouvent en fin de compte que leurs frères homologues arabo musulmans pour leur en venir en aide…en pleine froid une ville ville marocaine s’est effondrée sous un tremblement de terre, des milliers de bouteille de gaz algériens ont franchi la frontière marocaine…
    Si le rôle d’un wali c’est d’aller voir sur le lieu l’état de la soudure nationale oui c’est bien..mais allez faire de l’économique cela ce n’est pas des ces priorités..les élus locaux ont le devoir d’aller vers les banques privés et publiques pour faire de la promotion de leurs régions respectives..Montrer la potentialité de la commune et laisser le financier donner son avis et après avoir fait une étude du projet de financement que les gens de la commune se sont concerter pour le réaliser..Au cours de son étude le banquier va surement retrempe des réserves..((il dira impossible de dégager des bénéfices si votre état reste comme elle est..corriger nous ces points et revenez nous voir, et n’oublier pas de prendre en compte que nous aurons de si peu la 3G? si vous avez des compétences ailleurs nous acceptons leurs participations a travers la 3G))….
    Un wali normalement c’est local qui a fait le dure parcours intellectuel et physique a travers le corps des élites de la gendarmerie nationale..un wali c’est un ex gendarme devenu Juge après fait des études approfondie en jurisprudence islamique

    • DZiri

      Sallamou Alaykum Zalamite
      Et additivement à la réponse de M.Senni, ci-après une explication de l’Imam Ibnou Kathir(ra)
      Le sujet que vous évoquez concerne une fonction subordonnée à un statut qui ne comporte que des obligations. Les avantages, C pour bien plus tard, si la mission est remplie.

      1 * Sommairement, vous avez le Waliyo El A3mr. Choisit par la communauté de Muslim. Il a la Charge et la Responsabilité des affaires de cette dernière, selon la Chari3a et à laquelle tout le monde s’y conforme, y compris le Waliyo. C lui l’Imam, le pouvoir législatif et exécutif. Il nomme des auxiliaires à cet effet.

      2 *Vous avez la Wali contemporain « coopté » par le Niveau Central, et différent du 1er.
      Là, je ne crois pas savoir plus que ce que tout le monde sait.

      3 * Vous avez Waliyo Allah, en ce qui le concerne, voila ce qui est dit dans la Sourat Yunus n°10/V.62-64.

      أَلَآ إِنَّ أَوۡلِيَآءَ ٱللَّهِ لَا خَوۡفٌ عَلَيۡهِمۡ وَلَا هُمۡ يَحۡزَنُونَ (٦٢) ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ وَڪَانُواْ يَتَّقُونَ (٦٣) لَهُمُ ٱلۡبُشۡرَىٰ فِى ٱلۡحَيَوٰةِ ٱلدُّنۡيَا وَفِى ٱلۡأَخِرَةِ‌ۚ لَا تَبۡدِيلَ لِڪَلِمَـٰتِ ٱللَّهِ‌ۚ ذَٲلِكَ هُوَ ٱلۡفَوۡزُ ٱلۡعَظِيمُ (٦٤)

      قال الحافظ ابن كثير رحمه الله في “تفسير القرآن العظيم” (4/278): ” يخبر تعالى أن أولياءه هم الذين آمنوا وكانوا يتقون ، كما فسرهم ربهم ، فكل من كان تقيا كان لله وليا : أنه ( لا خَوْفٌ عَلَيْهِمْ ) فيما يستقبلون من أهوال القيامة ، ( وَلا هُمْ يَحْزَنُونَ ) على ما وراءهم في الدنيا.

      En vérité, les bien-aimés d’Allah sont à l’abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés, (62) ceux qui croient et qui prennent garde à Allah. (63) Il y a pour eux la bonne annonce dans la vie d’ici-bas tout comme dans la vie ultime. – Il n’y aura pas de changement aux paroles d’Allah – Voilà le sublime succès!
      Sallamou Alaykum

      • Karim10

        Le sens d’un texte( Nass) peut dépendre aussi de sa structure « linguistique » et ne se dévoilera qu’à travers l’analyse (l’interprétation- ici tafsir Ibnkatir(4/278)). Ou bien la recherche du sens s’opère à travers un autre « texte » (le mot est employé ici dans son sens contemporain- WALI). Il est donc nécessaire de les interpréter en les confrontant. Les textes (au sens traditionnel) sont rares et les Oulémas divergent quant à la définition du général et du particulier, comme ont divergé les théologiens (mutakallimûn) dans celle du « précis » (muhkâm) et du « ressemblant » (mutachâbih). (…).
        Il faudrait souligner Mr DZIRI que dans l’Historiographie sur l’ISLAMOLOGIE : Les oulémas divisent le TEXTE Coranique – selon le degré de « clarté sémantique » – en quatre catégories : (Et non selon la seule Interprétation ! ).
        1°/ Les passages clairs et nettes sans incertitudes, qui n’admettent qu’un seul sens et qui constituent le texte.
        2 °/Les passages qui ont deux sens, dont l’un est prépondérant (le plus fort, aqwa) et l’autre secondaire (probable, muhtamal) et qui représentent l’apparent, le visible (zhâhir-toute une école avec ces Oulémas !!!).
        3° /Les passages admettant deux sens de probabilité équivalente, et qui constituent l’ensemble, la synthèse (mujmal).
        4 °/ Les passages admettant deux sens de probabilité inégale, dont le sens prépondérant (le plus fort) n’est pas le sens proche (apparent), comme c’est le cas pour la seconde catégorie, mais le sens éloigné, et qui constituent l’interprété (mu’awwal)
        SOURCE : -Imam Suyuti : Al-ltqân fî ‘ulûm al-Qurân (Maîtrise des sciences coraniques), Ed. Mustata al-Bâbi-al-Halabi, Le Caire, 3e vol., 1951, 2e partie, PAGE. 4.
        Khoukran.

        • DZiri

          Sallamou Alaykum Mon frère Karim10
          Hé la mon frère, vous me mettez dans l’embarras, je ne suis, pas un fakéh, qu’un Muslim lambda. Je ne discuterais pas votre avis, C déconseillé, et encore moins les Travaux de l’Immam Essayutti (Rahimaho Allah)
          Selon mon humble appréciation, le verset 62 en question est expliqué par ALLAH Lui-même avec le verset 63 suivant.
          Et toujours selon la même appréciation, le Nass s’explique aussi par le contexte dans lequel il est évoqué ; Ici, Allah s’adresse à tout le monde, à partir du verset 57, pour distinguer les actes de chacun.
          Sallamou Alaykum

          • Karim10

            Sallamou Alaykoum .
            Bigbang et discours de sourds ! Quelle différence ?
            Mon frère DZIRI.
            Le refus de tout affrontement intellectuel, en méprisant la « dimension HISTORIQUE » sauf si le débat porte sur les détails et non sur l’essentiel qui est ici (l’interprétation).Est-il évident ? Il suffit donc du «Mot- WALI » que vous vous réfugiez derrière la vérité absolue que «««vous -penser-représenter »»» (celle de DIEU Tout Puissant) et en ayant recours à la langue de bois [Je ne suis pas un fakéh, Je ne suis qu’un Mouslim lambda].Alors disparaît la frontière « imaginaire » qui sépare.
            1-La modération. Vous dites ! (Mouslim lambda) et
            2 – L’extrémisme « SNOBISME ».Vous dites!(Je ne discuterais pas ! ).
            Mr DZIRI : En « analysant » votre discours : « Il n’y aura pas de changement aux paroles d’Allah – Voilà le sublime succès! ».Vous refuser le débat par une INTERPRETATION que tout Mouslim devrait pratiquer quotidiennement nous en insistant bien sur que la Communauté ne peut être réformée que par ce qui l’a réformée dans le passé .Vous vous persuadez que « ce » seul recours suffit en « délassant » le passé parceque vous y êtes figé en refusant le débat. Ainsi Mr DZIRI se voit-il ? Contraint de vivre au « présent » sur le plan matériel, (dépendant des AUTRES), et en même temps au « passé » sur le plan spirituel, intellectuel et affectif, car lié à VOTRE (le MIEN aussi) héritage religieux de notre DINN ISLAM. Une certitude intellectuelle avec des déductions péremptoires !
            Fraternelement.
            Sallamou Alaykum .

            • DZiri

              Sallamou alaykum Mon frère Karim10
              Je ne vois pas la nécessité de cette agressivité mon frère, je la trouve même gratuite. J’espère que ce n’est qu’un changement de fusil d’épaule.
              En effet, le sujet portait sur une explication du terme et fonction de « Wali », et tout comme M.Senni, G donné mon humble avis, appuyé par l’explication du terme par le verset Qoranic déjà cité, et le tefsir d’Ibn Kathir.
              En m’adressant à un universitaire et signifiant ma réserve à le discuter, je pensais que votre SOUCI 1er serait de savoir d’où émanait cette réserve et non pas prendre ce qui vous tombe sous la « pensée » au «SNOBISME et/ou mépris» de ma part, ce qui exclu ; Mais qu’il s’agit d’interdictions divines, répétées à profusions, au K ou vos l’aurez oubliés :
              *Sourat El Maïda n° 3/V. 3 & 22 ≈ « Et il y a des gens qui discutent au sujet d’Allah sans aucune science, et qui suivent tout diable rebelle. »
              « Et il se trouve des gens qui discutent au sujet d’Allah sans aucune science, ni guide, ni Livre pour les éclairer. »
              *Sourat Ghafér n° 40/V.56 : ≈ « Ceux qui discutent les versets d’Allah sans qu’aucune preuve ne leur soit venue, n’ont dans leurs poitrines qu’orgueil. Ils n’atteindront pas leur but. Implore donc la protection d’Allah, car c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant.».
              « إِنَّ ٱلَّذِينَ يُجَـٰدِلُونَ فِىٓ ءَايَـٰتِ ٱللَّهِ بِغَيۡرِ سُلۡطَـٰنٍ أَتَٮٰهُمۡۙ إِن فِى صُدُورِهِمۡ إِلَّا ڪِبۡرٌ۬ مَّا هُم بِبَـٰلِغِيهِۚ فَٱسۡتَعِذۡ بِٱللَّهِۖ إِنَّهُ ۥ هُوَ ٱلسَّمِيعُ ٱلۡبَصِيرُ »
              Ce n’est pas du Snobisme, et encore moins du mépris.
              Le Jidal fé DINE n’est permis qu’entre U3lamas, et je n’en fais pas partie.
              Ceci dit, je ne refuse pas le débat en m’abstenant de discuter le QORAN. La Loi promulguée ne se Discute plus, elle s’applique.
              Comme il vous plait à le dire, C vrai je suis et reste figé sur le Qoran, et sa vérité absolue, à moins qu’il en soit autrement pour vous.
              Vous m’avez prêté par erreur l’expression : [« Il n’y aura pas de changement aux paroles d’Allah – Voilà le sublime succès! »], elle n’est pas de moi mon frère, C un verset Qoranic, et il est immuable, plus immuable que la Gravitation.

              Aussi et au K ou vous maitrisez le sujet, svp veuillez bien éclairer les lecteurs et par là, situer mon erreur éventuelle d’appréciation. Au k ou vous ne le ferez pas, je considère votre billet comme inopportun.
              Enfin, et si mon avis n’était pas AC claire pour vous, ce qui a eu pour conséquence votre réaction, j’essaierais de m’appliquer davantage dans le futur.
              Sallamou alaykum Frère.

              • Karim10

                Sallamou Alaykom .
                C’est bon mon frère DZIRI « ça va » ! J’ai voulu surtout voir votre réaction à froid et en attente. C’est à dire « Pendante». C’est rassurant de constater que finalement vous ne refusez pas le débat ! N’est ce pas une réponse qui « redonne » confiance !
                Le « snobisme » qualifiait votre « énonciation » et non votre personne. Un débat « écrit » laisse toujours des traces .Il n’y ‘a donc rien à ajouter ! Je pense aussi qu’une croyance optimiste au débat et à l’avenir est un véritable acte de foi. Je vous crois de bonne foi mon frère. Vous êtes un bon DZIRI.
                Allez sans RANCŒUR ni RANCUNE !

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00