LE SATELLITE, LA TNT, L’ADSL, ET LE MOBILE *

La télévision numérique terrestre (TNT) s’inscrit dans le mouvement général de numérisation des technologies de l’information et de la communication. Elle vient compléter l’offre numérique offerte par le satellite, le câble, l’ADSL et maintenant le mobile. À terme, la TNT a vocation à se substituer à la diffusion analogique. Cette dernière devra alors pouvoir être arrêtée, ce qui libérera d’importantes ressources en fréquences pour de nouveaux services ou de nouveaux usages. En ce qui concerne notre pays, les bandes audio-visuelles (disponibilité des fréquences radio électrique) sont largement disponibles sans toucher à l’unique (dans notre jargon).Selon des études, le passage de l’analogique au numérique pour la diffusion de la télévision en mode terrestre va révolutionner les usages de ce média pour les 15 années à venir. Une telle mutation entraîne toujours des choix technologiques difficiles. Ces choix aujourd’hui ne peuvent plus se faire sans regarder ce qui se passe chez nos voisins et en Europe. Pour le téléspectateur, l’intérêt majeur est la réception, via une simple antenne râteau, voire d’une antenne d’intérieur (zone proche de l’émetteur), des chaînes de télévision diffusées en numérique. En revanche, la TNT nécessite, (pour les téléviseurs existants dépourvus d’un tuner approprié), l’utilisation d’un adaptateur TNT (démodulateur de réception numérique pour télévision analogique). Les grands fabricants de téléviseurs ont déjà entamé la fabrication de TV numérique avec soit un double tuner : Analogique et numérique(TNT) ou tout simplement numérique. Aussi, il est utile de rappeler que cette antenne « râteaux » aura pu être le cheval de bataille de l’usine ENIE de Ras-El Ma (ex Bedeau) qui fabriquait ces types d’antenne dans un passé récent, aujourd’hui fermée par « mesures économiques ». L’Algérie qui de report en report de cette technologie, entrera dans l’ère de la télévision numérique terrestre TNT à partir du mois de décembre prochain, selon la TDA. Le lancement des installations, à travers plusieurs régions du pays, des stations émettrices de la TNT a déjà été entamé. Ce déploiement des stations TNT est prévu en 3 phases, dont la première qui est en plein lancement et qui touche les trois régions : le centre de Chréa (la Mitidja), Tessala (Sidi Bel-Abbès et ses environs) et Kef Lekhal (Constantine).A eux seuls, ces trois grands émetteurs (car bien placés, alimenteront une large frange de la populationEn Europe et ailleurs, des téléviseurs à châssis numérique avec tuner intégré sont également disponibles et se généraliseront au fil du temps, voir aussi les tuners sur clé USB ou carte électronique à insérer dans son micro, en informatique. Cette transformation vers la TNT, permet non seulement l’amélioration de l’image (HD) et surtout du son (son Dolby, qui peut être en version originale et en version doublée avec une image en 16/9) mais, de multiplier le nombre de chaînes. En effet, la réduction de débit permet aussi de faire passer jusqu’à six chaînes standard dans un même canal ou le double voire le triple en utilisant autres techniques d’émission sans compter l’utilisation très aisée de l’image à Haute Définition. La demande mondiale de téléviseurs numériques progresse rapidement à mesure qu’un nombre croissant de pays annoncent leur intention de stopper la diffusion de programmes TV en analogique pour passer au numérique. L’explosion mondiale du marché des téléviseurs à écran plat plasma ou LCD entraîne les leaders de ces technologies dans une véritable fuite en avant pour doper leur production haut de gamme et la mise sur le marché d’un appareil multi-standard qui ne nécessitera aucune valeur ajoutée ni autre investissement comme a été le cas, dans les années 80 pour la réception des normes secam, pal et NTSC).Notons que cette évolution n’affectera en rien les équipements (téléviseur) TNT déjà mis sur le marché, et travaillant avec la norme existante car les standards évolutifs actuels prennent en charge les anciens systèmes. La convergence des normes de diffusion vers des réseaux mixte de réception unique (télévision, portatif et mobile) entraînera inéluctablement la suprématie de la norme la mieux adaptée et la plus utilisée (rapport qualité d’image et coût de diffusion associés à un nombre élevé de chaînes). En France par exemple, 20 à 30 % environ des foyers sont équipés d’une parabole ou reliés au câble, due à la politique du tout payant, malgré le succès commercial du groupe Canal satellite. Le grand public hésite aussi à s’équiper pour la réception satellite. Cela a provoqué un rush pour la TNT d’où une couverture aux alentours de 90% des régions métropolitaines aujourd’hui. Le Comité stratégique pour le numérique, inauguré par Jacques Chirac le 4 mai 2006, a prévu le passage complet du territoire (à l’exception de certaines zones frontalières) à la TNT au plus tard le 30 novembre 2011, Cette date est actuellement bousculée (rapprochée) par la rapidité de développement de la TNT et sa réception même sur les mobiles.La télévision numérique est encore aujourd’hui un luxe dans notre pays. Si les pays du Maghreb ont profité dans un passé récent du décryptage des bouquets payant par autres moyens (Piratage ,sharing etc .) que ceux proposés par les opérateurs (carte, abonnement,etc..) et utilisent les récepteurs numériques (démodulateurs) de satellite associés aux téléviseurs analogiques, ceci a ralenti la pénétration de la TNT sur le marché Algérien. Mais, dans le moyen terme, avec le durcissement des lois et la complication des procédés de cryptage des chaînes (impossibilité de pirater), il sera en effet, impératif de s’abonner à un bouquet du satellite, du câble, ou à un opérateur ADSL pour accéder à un large éventail de programmes, car malheureusement, au moyen terme , le développement rapide des semi-conducteurs et plus particulièrement les nouveaux micro-processeurs ultra puissants en calcul ,associés aux capacités de mémoires « ram » permettent toujours d’outrepasser ces réglementations ,l’on vient de mettre sur le marché national , un nouveau procédé permettant de décrypter toutes les chaines TV sans aucunes distinctions y compris ceux de Canalsat. Le souhait des autorités algériennes d’éliminer les assiettes paraboliques qui rendent l’environnement hideux risque de ne trouver aucun écho surtout avec ces nouvelles méthodes de décryptages de chaines qui nécessitent deux tètes de parabole et dont le cout reviendrai moins chère.Très peu de chaînes françaises diffusent actuellement en numérique clair. Même les grandes chaînes généralistes hertziennes cesseront d’émettre en analogique en 2011, ceci provoquera un engouement soit vers l’abonnement payant très coûteux ou soit vers l’utilisation de la TNT moins chère et nécessitant peu de moyens pour les utilisateurs ou les opérateurs. Notons que même ces chaines généralistes Françaises se trouvent dépassées actuellement par la diversité au niveau des chaines Arabes et autres chaines sportives. Cette désaffection est d’autant plus grande du aussi au changement du propriétaire du bouquet TPS et leur basculement sur le satellite Astra, satellite peu regardé en Algérie.En Algérie, un nombre considérable de foyers possèdent un deuxième téléviseur, voire trois, mais sont dépourvus du deuxième démodulateur à cause de l’encombrement des assiettes paraboliques, l’introduction de la TNT réglera ce vide d’image moyennant un adaptateur et une antenne pour le moyen terme et l’on vient d’annoncer que ce futur STB (set top box) c’est un petit démodulateur de chaine TNT, ne coutera que les 1500 Da alors qu’il aurai été judicieux de l’offrir gracieusement aux téléspectateurs Algériens et passer ensuite à un prélèvement trimestriel de 300 Da sur les factures Sonelgaz. Nos téléviseurs actuels ne sont pas conçus pour la réception du numérique terrestre. Et il est temps que nos fabricants de téléviseurs (ENIE et autres) se penchent sur ce cas en intégrant le fameux tuner TNT (cette option d’intégration est pratiquement négligeable au coût du téléviseur). La disparition inéluctable de la diffusion analogique accélérera sans aucun doute le renouvellement du parc des téléviseurs. En attendant, les décodeurs externes sont utilisés pour recevoir les programmes numériques sur les téléviseurs analogiques. Chez nos voisins, au Maroc, La télévision numérique terrestre a été lancée en février 2007 dans les grandes villes du royaume, ce qui représente 54% de la population. A juin 2007, avec l’ajout d’autres villes la couverture a été estimée à 74% de la population. Aujourd’hui, elle dépasse les 85%. Grâce ou à cause des débordements techniques inévitables, et de la situation géographiques des émetteur, les signaux débordent des frontières et peuvent être reçus, sur les sites dégagés, avec des antennes VHF/UHF adaptées, parfois dotées d’un préamplificateur, il n’est pas exclu que les chaînes provenant Maroc ou de Tunisie seront captées jusqu’à une profondeur de 100 à 150 km à l’intérieur ouest et est du pays, moyennant une antenne et un adaptateur.

L’évolution rapide des technologies de l’information (Internet, téléphonie mobile et communication) pousse davantage les pouvoirs publics Algériens à se positionner ou à se maintenir avec le niveau mondial. Même si la TNT en Algérie est toujours à l’état embryonnaire, la téléphonie mobile va pousser davantage cette technologie à se développer et ainsi accélérer la mise en place de la norme de diffusion adaptée aux téléviseurs et mobiles. L’augmentation des débits ADSL (même timide car l’on ne parle plus de 256Kbits ailleurs) opérée ces derniers temps par AT, va aussi faciliter cette réception de canal au niveau des PC familiaux sans passer par un investissement supplémentaire (achat d’assiettes paraboliques, démos et autres), ceci dans le cas où un débit stable est maintenu. Si seulement le minimum de débit proposé aux moyennes bourses Algériennes actuellement (256K) ne sera pas réduit comme ca été le cas des 128K proposés dans un passé récent et dont le débit n’était que rarement atteint ou à des heures creuses, sur n’importe quel compteur de débit et c’est ce débit qui nous permettra de recevoir sans coupure les images de TV « live ». En effet, c’est dans ce contexte que nos responsables des TIC doivent prendre en considération, lors de l’acquisition des bandes passantes internet, l’accroissement en continu, des abonnées à internet d’ailleurs, c’est le même scenario que lors de l’introduction des démos numériques dans les années 90 ou la mise sur le marché des portables, d’aucun n’espérait ce rapide boom des TIC en Algérie, plusieurs pays ont été perplexes de la montée logarithmique de l’utilisation et du taux de pénétration de la téléphonie mobile en l’espace de quelques années. Notons que le débit moyen aux Etats Unis ou Europe dépasse largement les 2M actuellement, ceci leur permet de contrôler même leurs maisons à distance en temps réel. L’exemple est frappant de celui en vacances, en Espagne, a vu des cambrioleurs dans sa maison en Angleterre en pleine action, il alerta la police de son quartier qui ont pu dénicher les intrus en un temps record et en flagrant délit.

D’autres évolutions dans les TIC, notamment la possibilité de regarder la TNT depuis son téléphone mobile, sont actuellement opérationnelles aux USA et commencent à prendre de l’ampleur en Europe. En Algérie, la réception des chaines de télévision sur les mobiles est à l’état de balbutiement vu que le débit offert par les opérateurs de téléphonie sur leurs réseaux, associé au renouvellement lent des mobiles par les utilisateurs ne permet guère cette réception télévisée, Le « Iphone » (mobile destiné à presque toutes les taches inhérentes à la communication en général) qui est sorti du monopole d’un seul opérateur, aura le Maghreb et surtout notre pays comme lieu de prédilection par excellence. Dans ce domaine, les industriels ont démarré leurs expérimentations en grandeur nature de la télévision numérique terrestre (TNT) sur mobile. Le passage de la DVB-T à la DVB-H (la télévision terrestre à celle du « Hand » (mobile) est en passe d’être généralisée en Corée du Sud. Des tests ont été utilisés pour déterminer les usages de ces nouveaux services et d’élaborer un modèle économique qui n’est pas tout à fait au point. Il s’agissait en fait, de tester les différentes technologies de diffusion de programmes. Pour le moment, les infrastructures existantes au niveau Européen permettent une mise en œuvre très simple des réseaux déjà installés. En Algérie, Beaucoup tarde à se concrétiser , la diversification des chaines de télévision terrestres, la généralisation d’internet avec des débits au delà des 512K, l’utilisation des TIC à des fins commerciales (achats, virement, payement etc. ..) et autres (mise en « live » des caméra de surveillance) , la mise en place de réseaux internes pour les institutions et administrations, ainsi l’état pourra économiser plusieurs millions de Da annuellement. Espérons que pour cette fois-ci, le lancement officiel de la TNT en Algérie prévu pour ce mois de décembre suivra les grands projets initiés par le président de la république. Car il reste encore beaucoup à faire dans le domaine des TIC.

* M. HALLAM Morsli Ingénieur électroniciens, Boston Unversity ( USA) , spécialiste dans la réception satellitaire, et les énergies renouvelables, ex Cadre supérieure de l’ENIE ,pilote privé d’avion.

* Document publié sur Djazairnews , la même date

 


le 11 septembre 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
11 septembre 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00