Le sexagénaire que je suis, aura 100 ans en 2049

Comme vous pouvez le voir, dans le mot sexagénaire il y a  « sexe »  et ensuite le mot « génaire » se qui laisserait à penser qu’a 60 berges, on fait bande à part  avec les autres !

Je ne peux m’empêcher de dire, qu’il y a bande et bande ; et surtout ne venez pas à confondre, lorsque par exemple, je viens à placer un tube ; au néon dans ma chambre, et bien, je dirais que je bande mon néon !, Vous m’aurez compris ! C’est musicalement dur, mais dans cette liberté qui est la mienne, j’ose me permettre de dire des choses assez savantes, très difficiles à déchiffrer. Sans être pécheur, ce n’est encore qu’une affaire de touche, qui voulait du  « mot  salé»  Ces paroles arides, sinistres et sans vie, croyez moi, elle m’exaspèrent, comme vous, mais venant d’un sexagénaire, vous pardonnerez, j’en suis persuadé !.Sachez qu’avec l’âge, les raideurs se déplacent pas toujours ou on le voudrait, comme disait le 1er ministre français, « ça ballade dur !! »

Enfin, beaucoup pense que le retraité, se tape une vie de château ou presque ! Lui qui ne faisait pas la vaisselle est tenté d’en faire, pour ne pas dire obligé, pour occuper son temps dira-t-on, lui qui n’avait jamais fait les courses, se retrouve chaque matin, un couffin à la main, et le portefeuille actif, pour faire de la marche dira-il, lui dont les plantes et les fleurs de son jardin n’ont jamais connu son attention et ses caresse, devient un fervent du  jardinage, pour s’occuper dira-il etc….. mais dans tout cela, il y a un bon côté…. L’on a en permanence à ses cotés, 24h sur 24, notre  bien aimée d’épouse, qui  grinche et ricane avec plaisir à chacune de nos étourderies et de nos faiblesses.

Bien entendu, le soir, nous sachant présent, non pas en mission comme auparavant, elle nous mijote une petite infusion calmante, dit-elle, que nous siroterons, tout en  regardant la télé, (on l’a regardera quelques peu) , pas comme avant, car s’en se rendre compte, l’on se surprendra à ronfler (nous qui ne ronflions pas) l’on  s’endormiras, harassé par une journée bien remplie…..Hé oui , elles sont finies les réunions avec machin et machine, célébrer l’installation de Mr machin, ou la partie de dominos et de belote avec « intel », j’en passe et des meilleures

Enfin, bref, si je compte bien  j’aurais  100 ans en 2049, alors encore du chemin à  faire, pour voir ma pension de retraite augmenter de quelques millier de dinars, en  récompense de mes 43 ans de louables services, au service de l’Etat ( Ah si j’avais su !).Il faut bien que je les vois, ces avantages, en fait et en nature, qui nous ont fait tant rêver, lorsque nous étions jeune actif et que nous nous imaginons, que notre retraite, dans le futur serait nettement meilleur que celles, de ceux qui nous avaient précédés.

Je ne suis pas pressé, je vais laisser venir et  qui vivra verra. et puis en y pensant  bien, le retraité que je suis devenu,  veut dire, simplement celui qui sera « re- traité » de nouveau, (comme un déchet que l’on recycle), par l’administration ingrate qui OSE oublier sans état d’ame,  ceux qui l’on construite, l’ont mené à bord, l’ont maintenu et l’ont préservé, durant des années ;Vachement omis par la société insociable dans laquelle nous sommes, qui scrute d’un mauvais œil, « le vieux »,Oubliés par les systèmes d’accompagnement devenu encore plus indifférent vis-à-vis de l’état de santé, laissant à désirer, réduisant de la sorte, son temps de chance pour vivre. J’aurais 100 en 2049 inchallah.

Je voudrais conclure avec cette chanson, que beaucoup connaissent

Une autre facon de dire Non, je ne regrette rien. Chacun(e) à son tour. Après Edith Piaf, Serge Reggiani refait le parcours de sa vie, sans un regret… Sa  naissance en Italie le 2 mai 1922, son arrivée d’émigrant en France à Yvetot, en 1930, avec ses parents fuyant le fascisme. Ses débuts au théâtre (Les Enfants Terribles de Cocteau) au cinéma (« Casque d’or avec Simone Signoret etc) dans la chanson où il chante Vian, Michel Legrand etc).  Il ne regrette rien de sa vie avec ses espérances, ses amours, ses tourments, ses drames… Il suivrait “le même chemin“.


“Si c’était à recommencer”

par Serge Reggiani

Paroles: Sylvain Lebel

Si c’était à recommencer,

Si je devais refaire ma vie,
Je voudrais naître en Italie,
Au mois de mai,
Je voudrais être ce gamin,
Qui courait pieds nus au soleil
Parmi les chèvres et les abeilles,
Ne changer rien…

Si c’était à recommencer,
Dans un monde à feu et à sang,
Je voudrais être l’émigrant
Que j’ai été…
J’aimerais repasser la frontière
Et sans capuche, ni manteau,
Redébarquer à Yvetot,
Un soir d’hiver…

Si c’était à recommencer,
J’aimerais un jour avoir vingt ans,
Être con et perdre mon temps
Dans les cafés…
J’aimerais traîner mes illusions
Dans des décors de cinéma,
Même s’il faut avoir l’estomac
Dans les talons…

Si c’était à recommencer,
J’aimerais revoir tous mes amis,
Même celui qui m’a trahi,
C’est oublié…
Je voudrais revivre ces heures
D’espérance et de désespoir,
Ces nuits blanches et ces matins noirs,
Un vrai bonheur…

Si c’était à recommencer,
J’aimerais aimer les mêmes femmes,
Je ne veux pas souler mon âme
D’autres baisers…
Je voudrais qu’il ne manque pas
Une larme, une déchirure
Au revers de mes aventures,
Mea culpa…

Si c’était à recommencer,
J’aimerais habiter le Midi,
Y passer six ans de ma vie,
A tes côtés…
Je voudrais avoir cinq enfants,
Pas un de plus, pas un de moins,
Et les revoir tous un à un
Prendre le vent…

Si c’était à recommencer,
Je suivrais le même chemin,
Je manquerais les mêmes trains,
Sans un regret…
Je voudrais ne rien effacer
De mes joies, de mes solitudes,
Qu’on n’oublie pas une virgule
A mon passé…


 

 


le 29 novembre 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
29 novembre 2011

14 Commentaires pour “Le sexagénaire que je suis, aura 100 ans en 2049”

  1. epsilone

    BONNE FÊTE DE ACHOURA A TOUTES (TOUS) LES LECTEURS.

  2. Hebri

    Le temps agit toujours sur nous: il peut nous faire du bien comme il peut nous faire du mal. Tout dépend en fait du mode d’emploi que l’on adopte. Certaines personnes ne vieillissent jamais car elles ont su s’immuniser contre les outrages du temps. Par contre le temps affecte celles qui passent leur temps à ressasser les mauvais souvenirs ou à s’inquiéter de ce qui peut leur arriver de désagréable à l’avenir. Le moyen de nous affranchir des impacts négatifs que peut avoir le temps sur nous serait peut-être d’oublier un peu et le passé et l’avenir et de vivre pleinement l’instant présent. Certaines normes sociales veulent que nous devenions moins bons et moins performants avec le temps. Cela n’est pas vrai si, quel que soit notre âge, nous veillons à jouir de ce que la vie peut nous offrir à l’instant présent. Je ne sais pas si je suis sur la même longueur d’onde que les autres intervenants mais, de toutes les façons, j’ai voulu dire quelque chose à propos du temps et c’est chose faite… je crois.

    • epsilone

      La veillesse est physiologique et hériditaire ,le temps est un repaire (c’est un comptage),. Pour bien vieillir il faut être en très bonne santé,avoir les moyens et mal veillir s’est être rongé par la routine ,la sedentarité avoir peu de moyens . L’être humain ne fait que passer et la vie est ephémère même pour les Centenaires alors autant profiter du temps (saisons) et du temps (moments)

  3. omega

    Monsieur Benkhelouf,
    En refaisant nos petits comptes, je n’avais nullement l’intention de faire une quelconque remontrance.
    Il est vrai toutefois que cent ans c’est quand même beaucoup, et en les comptant, il est tout à fait normal dans une vie d’en perdre ou d’en rajouter une petite poignée en cours de route.De ce point de vue vous en êtes tout excusé.
    Au demeurant, votre sujet et la musique (et les paroles ) qui l’accompagnent ont eu par contre le don, dans la morosité et la tristesse ambiante de l’actualité de ces derniers jours, de solliciter notre verve et de susciter bien des commentaires.
    En tout état de cause, même si être sexagénaire c’est bien, septuagénaire doit l’être tout autant.
    Voilà ce qu’en disait Honoré de Balzac : “Ces personnes (les septuagénaires) sont presque toujours caressantes, comme si elles aimaient encore, moins pieuses que dévotes, et moins dévotes qu’elles n’en ont l’air”.
    Vous constaterez donc avec moi,et comme vous l’avez vous même dit dans une de vos dernières chroniques, que l’important, ce n’est pas l’âge qui compte,c’est l’amour: amour de soi, amour d’autrui,amour de la patrie, amour de Dieu.De quoi occuper toute une vie, même si elle n’est pas centenaire.
    P.S.: les chansons de Serge Régiani sont toutes belles. Parce que simples,sincères et poétiques, elles sont l’expression de la maturité.

    • BenKhelouf K.

      Bonjour Oméga

      Très heureux de lire vos commentaires, qui à chaque fois m’apportent un plus.Vous aviez tout dis, il ne me restais rien d’autre qu’à apprécier la qualité de votre commentaire, qui m’inspire à chaque fois, de parler d’amour- Merci une fois de plus
      Mais avant de conclure, le jeune vieux, que mes enfants aiment bien taquiner,vous propose, une chanson de Jacque Brel des années 1977, qui me plais à écouter, dans certain de mes moments “Vieillir”
      Mourir en rougissant
      Suivant la guerre qu’il fait
      Du fait des Allemands
      A cause des Anglais

      Mourir baiseur intègre
      Entre les seins d’une grosse
      Contre les os d’une maigre
      Dans un cul-de-basse-fosse

      Mourir de frissonner
      Mourir de se dissoudre
      De se racrapoter
      Mourir de se découdre

      Ou terminer sa course
      La nuit de ses cent ans
      Vieillard tonitruant
      Soulevé par quelques femmes
      Cloué à la Grande Ourse
      Cracher sa dernière dent
      En chantant “Amsterdam”
      Mourir cela n’est rien
      Mourir la belle affaire
      Mais vieillir… ô vieillir!

      Mourir mourir de rire
      C’est possiblement vrai
      D’ailleurs la preuve en est
      Qu’ils n’osent plus trop rire

      Mourir de faire le pitre
      Pour dérider le désert
      Mourir face au cancer
      Par arrêt de l’arbitre

      Mourir sous le manteau
      Tellement anonyme
      Tellement incognito
      Que meurt un synonyme

      Ou terminer sa course
      La nuit de ses cent ans
      Vieillard tonitruant
      Soulevé par quelques femmes
      Cloué à la Grande Ourse
      Cracher sa dernière dent
      En chantant “Amsterdam”
      Mourir cela n’est rien
      Mourir la belle affaire
      Mais vieillir… ô vieillir!

      Mourir couvert d’honneur
      Et ruisselant d’argent
      Asphyxié sous les fleurs
      Mourir en monument

      Mourir au bout d’une blonde
      Là où rien ne se passe
      Où le temps nous dépasse
      Où le lit tombe en tombe

      Mourir insignifiant
      Au fond d’une tisane
      Entre un médicament
      Et un fruit qui se fane

      Ou terminer sa course
      La nuit de ses cent ans
      Vieillard tonitruant
      Soulevé par quelques femmes
      Cloué à la Grande Ourse
      Cracher sa dernière dent
      En chantant “Amsterdam”
      Mourir cela n’est rien
      Mourir la belle affaire
      Mais vieillir ô ô vieillir!

      • omega

        PS n°2: Mr Benkhelouf, merci pour le respect et l’attention manifestés à vos lecteurs en leur réservant à chacun un commentaire personnalisé.
        Je souhaitais également ajouter à ce grand répertoire de la nostalgie,et pour tenter de compléter le tableau, la célèbre chanson du regretté Hachemi Guerrouabi “El barah, el barah, kan fi 3amri 3achrine”. Sublime! Bien à vous.

  4. Abassia

    Monsieur Benkhelouf avait tellement envie de rajeunir qu’il s’est effacé une dizaine d’années de sa vie. Ou alors, la tisane de Mme l’a étourdi.
    Quelque soit, le motif de cette erreur somme toute très humaine, sachez Mr. Benkhelouk que vous écrivez superbement bien. Le fait de nous rappeler ces belles chansons très classiques et si humanistes témoignent d’une richesse de votre âme. Alors, ne regrettez rien car vous avez vécu à la belle époque car maintenant, les jeunes ( la majorité) ne le sont que par le corps. Point d’esprit, point d’écriture, point de valeurs universelles, point d’éducation. S’ils pouvaient vous lire, certains seraient jaloux de votre rhétorique.Alors, vive la vieillesse!

    • BenKhelouf K.

      Bonjour Abbassia

      La gentillesse et la compréhension dans votre commentaire, me font chaud au coeur et dans tous se que vous avez, tout était dans le vrais.En effet,il n’y pas plus heureux que moi, avec l’age des artères que je porte, et les quelques années en moins, que je m’efforce à préserver sont dans ma tète, pour la continuité de la vie de tous les jours qui ne me déplaît pas et est apprécié par beaucoup de gens de mon entourage
      Vous êtes de ces lecteur, qui me donne le courage, de rester tout le temps comme je suis, avec une année de plus à chaque fois
      Au plaisir de vous lire et bien à vous

  5. kadi

    MR BENKHELOUF
    Si on veut gerer sa vie il faut avec philosophie gouter au bonheur de l’occupation des sexagenaires et faire abstraction “des plaisirs de ce monde” (jeu de carte,combler son temps par d’autres occupations telle la cuisine le jardinnage etc ) et penser que c’est le moment de se rapprocher encore plus de DIEU il y a tellement de choses à faire si on consulte les nombreux livres de religion tel les hadith du prophete QSSSL ou la vie du prophete QSSSL l’histoire de l’islam.Et le meilleur moment celui du recueil par le DIKR voilà des moments ou l’on se sent heureux leger et plein de bonheur et si vous voulez cloturer ce bonheur c’est de souhaiter (si ce n’est fait) un pelerinage aux lieux saints en souhaitant que DIEU nous accorde sa mesirecorde et nous pardonne nos péchés.Que DIEU nous protege amicalement

    • BenKhelouf K.

      Bonsoir Mr Kadi
      Pour commencer, je vous remercie, pour votre commentaire et son excellent contenu, si celui-ci ne m’est pas adresse en reproche.
      Bref,peu importe, si quelque part, mon texte vous a irrité, l’essentiel pour moi, c’est que vous avez daigniez le parcourir ; Sachez, cher ami, que tous les coups sont permis, pour faire parvenir le message que l’on désir à qui l’on veut et le mien concernaient, en quelques mots, les pensions de retraite en souffrance.-Et puis, libre aussi au lecteur d’en faire la lecture qu’il désire !. Si dans mon texte, je vous avais évoqué, une partie « de pétanque ou d’échec », au lieu de « belotte et dominos », vous m’auriez sans aucun doute, jugé autrement, donc moins pécheur ? En outre, il me semble que faire du jardinage, de la vaisselle et des courses n’est pas méchant ? Cela permet de dérouiller, notre frêle musculature- C’est faire la vaisselle qui vous a quelques peux, dérangé n’es-ce-pas Mr Kadi ? Cela n’est pas grave voyons ! Imaginez que vous vivez seul ! ne feriez-vous pas, cette tache ménagère ?-Imaginez que votre épouse tombe malade, et qu’il n’y ait personne pour vous aider, , laisseriez-vous , votre vaisselle s’entasser dans votre cuisine ? Quand au DIKR, que vous me conseillez de faire,(Je vous remercie, pour ce rappel, que l’on voudrait voir très souvent, pour ne pas oublier) ; sachez que, tous se que je fais,(entre autre écouter de la musique que j’adore) et qui vous paraitraient, comme moyens distrayant, ne m’empêche nullement d’en faire, tous les jours, avant le lever du soleil et la prière du « Sobh »-Quand au grand pèlerinage, j’attends, que le vent tourne de mon coté, il s’agit de ma 5ieme participation, infructueuse au tirage ( et Je n’ai pas de piston, pour me le permettre).Mais cela ne m’a pas empêché, de faire 2 fois le petit pèlerinage (Omra)
      En attendant, je me permettrais de vous conseiller de vous mettre, si ce n’est déjà fait aux légumes, fruits et céréales complètes au menu, même si le centenariat, ne vous tente pas vraiment et que vous vous mettez de la perspective de vieillir et de mourir en bonne santé-Pour conclure, je vous remercie pour l’intérêt, que vous avez apporté à mon modeste article !

  6. epsilone

    Je voudrai savoir si Madame Benkhellouf a lu votre article SPAM ,vous avez du passer la nuit devant la porte sur le paillasson ma parole! à écouter les bruits des voisins dont vous en avez déjà parlé.je vous conseille d’écouter une chanson de SOUAD MASSI ma tebkich.on a l’impression que vous avez 15 ans et en 2049 vous aurez quel âge.
    bon courage! quand même

    • BenKhelouf K.

      Bonjour Epsilone

      Oui, Mme mon épouse, lit tous mes articles avant que je les publie, et tout en les débattant ensemble,nous en rions à coeur joie. Quant à me punir en me laissant au dehors Mme mon épouse, ne s’amusera jamais à me laisser au dehors, au froid, les oreilles tendues, vers d’autres espaces.
      Pour souad Massi, je m’attache à avoir la chanson, j’adore ces chansons, qui me font couler quelques larmes nostalgiques
      Merci encore, pour votre commentaire, dont j’adore l’acidité

  7. omega

    Bonjour Mr Benkhelouf K.,
    Je ne sais pas ce qui vous a pris ce matin, mais voilà là un sérieux coup de blues que vous venez de nous livrer !
    Un coup de nostalgie d’autant plus intrigant qu’il va vous falloir revoir quelques leçons élémentaires d’arithmétiques.
    En effet, si vous êtes né en 1939, vous n’êtes pas sexagénaire, mais septuagénaire. Au jour d’aujourd’hui vous avez donc, selon vos déclarations, exactement 72 ans et non pas 62 .
    De toutes façons, on n’a que l’âge de ses artères, surtout si tout se passe dans la tête !
    Amicalement et que Dieu nous prête longue vie à tous !

    • BenKhelouf K.

      Bonsoir Omega
      Merci, pour votre commentaire, et surtout merci de m’avoir insinué, qu’il est important de relire, ce que l’on écrit.
      Je m’appliquerai à l’avenir, pour que ce type de faute de frappe, ne se reproduise plus-
      Ce que j’espère, c’est que la chanson, vous ai plu- Au plaisir de vous relire sur BAI

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00