Les Brèves : Algérie Télécom veut mieux faire et Lacarne Itinéraire d’un artiste

SIDI BEL-ABBES: Algérie Telecom veut mieux faire

La direction régionale d’Algérie Télécom de Sidi Bel- Abbés s’est fixée comme objectif l’amélioration des différentes prestations de service afin de faciliter au client l’accès aux commodités de la communication, a signalé son premier responsable M. Dahmani Habib. Afin de concrétiser ces objectifs à court et à moyen termes, il a été procédé à la réalisation d’une nouvelle antenne Actel au quartier populaire de Sidi Djillali permettant aux abonnés de cette zone nord de la ville de bénéficier des services du Télécom, dans de meilleures conditions et à l’antenne Actel de la rue de la Paix, de mieux respirer, en s’occupant seulement des clients de la zone sud. D’autres antennes sont en projet, a-t-il souligné, notamment au centre-ville, juste derrière la Grande Poste et au quartier «Benhamouda». Cet effort s’inscrit dans le cadre d’une stratégie du marketing et de l’amélioration de l’image de marque de l’entreprise. En dépit des actes de vandalisme commis à répétition sur le réseau par les voleurs de câbles, les brigades de dépannage sont constamment sur le pied de guerre pour parer aux coupures du téléphone et de l’Adsl, a tenu à souligner le directeur d’Algérie Télécom. A ce propos, il convient de signaler que l’entreprise d’Algérie Télécom est confrontée au quotidien à un véritable fléau qui se traduit par un important préjudice financier, estimé au cours de cette année, approximativement à 8 milliards de centimes, en prenant compte des frais de réparation, du manque à gagner et de tous les désagréments causés aux abonnés. D’autres technologies de la communication sont en phase de perfectionnement à l’image du WLL qui reste un moyen très utile dans les zones éparses et les plus reculées de la wilaya. Bien des objectifs sont en cours de concrétisation avec le concours d’un personnel dynamique, dévoué à sa mission et à la hauteur des défis a-t-on appris.

*************************************************

Abbes Lacarne : Itinéraire d’un artiste

Prononcer le nom de Lacarne à Sidi-Bel-Abbès, c’est systématiquement songer à Belaïd qui a marqué l’arbitrage algérien pour s’illustrer dans le domaine en dirigeant,  entre autres, quelques rencontres au titre de la Coupe du monde 1982, évocatrice d’une épopée du football national.
Mais pour les Belabbésiens, il n’y a pas que l’aîné de cette famille dont le père, le regretté Si Tami, était chauffeur de taxi, car quatre autres frères ont brillé dans d’autres secteurs, à l’image de Touri, actuellement établi à l’étranger à la tête d’un bureau de management. La variété dans les passions est réelle chez les Lacarne pour par exemple aborder le volet culturel et épiloguer sur le talent de Abbès, ce danseur et ce comédien racé qui a côtoyé les grands du 4e art, à l’instar de Mustapha Kateb,  Djeghloul Abdelkader, Benamar Mediene, Alloula,  Kaki,  Saim El Hadj,  Cherradi et autres.
Il fut tout bonnement destiné pour le théâtre en dépit d’une carrière professionnelle dans les secteurs de l’enseignement et de l’industrie, riche en enseignements. Enseignant, cadre au sein de la SNS puis de l’ENIE, Abbès n’est aujourd’hui nullement gêné par le poids de ses années (68 ans) pour revenir à sa première vocation qu’est le théâtre. Un théâtre pour réhabiliter les traditions et valoriser le patrimoine national. Et il est à cheval déjà pour recueillir les maximes et  éditer un livre.
L’artiste, en effet, comptabilise une grande expérience  qui remonte à la nuit des temps sans doute. Il fut marqué par d’abord une initiation au folklore et à l’art dramatique au titre des activités des SMA, de la JFLN et de la troupe du théâtre populaire sous l’égide de Saim El Hadj. C’est au niveau du foyer des PTT en 1963 que l’aventure commence avec la composition de la pièce théâtrale intitulée «El  ‘Ahd» (le serment) avant de rejoindre le conservatoire municipal et d’intégrer la troupe du théâtre populaire de Sidi Bel-Abbès. Cette initiation fut quelque part enrichie par un stage de formation à Alger sous la conduite d’Henri Cordreaux. En 1965, Mustapha Kateb apporte sa touche à la troupe et propose à ses membres de s’engager à l’Institut de Bordj El-Kiffan. Dans l’action d’une jeunesse au-devant de la scène politique, manifestant continuellement son engagement, un café du peuple est né pour permettre aux adhérents de la JFLN de s’exprimer et d’exposer leur talent, d’où la création de la troupe des Beni Amer qui a remporté dans la catégorie des jeunes le premier prix du premier Festival panafricain. Une autre distinction est arrachée plus tard avec la pièce «El Burnous El Aswad» en signe de soutien au combat du peuple sud-africain contre l’apartheid.
Pour des raisons diverses, Lacarne  Abbès se retire de la scène à partir de 1980.
Il y a cinq ou six ans, à la suite d’une rencontre avec  l’acteur et enfant du bled, Mustapha Chadli, lors d’une cérémonie organisée en son honneur, il décide de rallumer le flambeau pour concevoir un spectacle si singulier par l’authenticité et l’originalité : El Halka, un genre théâtral où l’on évoque un passé, l’on raconte des récits et l’on reprend les citations de poètes populaires, tels Sidi Abderrahmane El Majdoub, Mostefa Ben Brahim et autres. Il a sillonné déjà pas moins d’une trentaine de wilayas, accrochant ainsi un public avide de découvrir ses repères et ses marques pour s’inspirer  des réflexions  et pensées de ces hommes de culture. La manière de produire fait bonne recette pour attirer continuellement le public et perpétuer la tradition.
A. Bellaha

************************************

 

 

 


le 21 octobre 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
21 octobre 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 4 611
  • 7 512