Ligue 1 : l’entraîneur Abdelkader Laiche pose deux conditions pour rester à l’USM Bel Abbès

0 Comments

ALGER – L’entraîneur Abdelkader Laiche a déclaré mercredi que la poursuite de sa mission à l’USM Bel Abbès (Ligue 1 algérienne) de football est tributaire de la satisfaction par les dirigeants de ce club de “deux conditions”.

“La direction du club doit trouver une solution aux nombreux joueurs résidant loin de Bel Abbès et qui sont obligés de faire quotidiennement des navettes de plus de 150 km pour venir s’entraîner. Aussi, l’organisation d’un stage bloqué avant la reprise des compétitions est plus qu’une nécessité”, a indiqué à l’APS le premier responsable de la ’’Mekerra’’.

“Je dirigerai la séance de la reprise prévue pour mercredi après-midi, et j’attendrai pour être fixé sur la suite à donner par les dirigeants à mes deux doléances. Dans le cas où mes conditions ne sont pas satisfaites, je quitterais mon poste”, a-t-il menacé.

En butte à une crise administrative aigue, l’USMBA, nouveau promu en Ligue 1, a terminé à la dernière place la phase aller. L’équipe vient également d’être éliminée de la coupe d’Algérie après sa cuisante défaite sur le terrain du CS Constantine (5-1) vendredi passé pour le compte des 16e de finale.

Lors de cette rencontre, Iaiche s’est déplacé à la capitale de l’est algérien avec un effectif très décimé, en raison des défections de plusieurs joueurs qui ont décidé de bouder leur équipe à cette occasion.

“Les nombreuses absences au sein de mon effectif lors du précédent match de coupe, n’avaient pas pour motif le volet financier, car à ma connaissance, les joueurs ne rencontrent pas de problèmes de ce genre, ils contestent plutôt le laisser aller des dirigeants”, a encore expliqué l’ex-coach du MC El Eulma (Ligue1, Algérie).

L’USMBA est gérée depuis quelques semaines par un comité de sauvegarde, qui a remplacé le directoire qui avait pris les rênes du club à l’intersaison. Des divergences au sein du Conseil d’administration empêchent toujours l’élection d’un nouveau président.