ALGER – L’entraîneur de l’USM Bel Abbès, Abdelkrim Bira, n’exclut pas l’idée de quitter son poste après le prochain match à domicile de son équipe face à l’O Médéa vendredi pour le compte de la cinquième journée du championnat de Ligue 2 algérienne de football, a appris l’APS lundi auprès de l’agent de l’intéressé.

Bira, qui a pris les commandes de la formation de la ’’Mekerra’’ quelques semaines avant l’entame de la compétition, est “agacé’’ par le retard accusé par la direction du club dans le paiement de ses salaires depuis qu’il a entamé son travail, ainsi que ceux des membres de son staff technique, explique la même source, ajoutant que les promesses faites dans ce sens par la direction de l’USMBA “sont restées sans suite”.

L’agent de Bira a fait savoir, au passage, que l’entraîneur a sollicité une entrevue avec les responsables des autorités locales pour leurs exposer son problème, puisqu’ils étaient pour beaucoup dans son intronisation aux commandes techniques des Vert et Rouge relégués au deuxième palier une saison seulement après leur montée.

A l’issue de la quatrième journée jouée vendredi passé, les protégés de Bira occupent la deuxième place au classement avec 7 points, soit à trois unités du leader, le WA Tlemcen. Les dirigeants du club tablent sur un retour rapide en Ligue 1, ce qui explique l’engagement de plusieurs joueurs d’expérience lors de l’intersaison, à l’image de Hocine Achiou, Farouk Belkaid et le gardien de but, Mohamed Ferradji.

2 thoughts on “Ligue 2/USM Bel Abbès : l’entraîneur Bira menace de jeter l’éponge”
  1. Mr Elgambiti, salam…!!! Même si je ne suis pas une experte dans le domaine du Football comme vous…..mais je crois qu’on peut voir la chose sous un autre angle…….La bande qui gère le Club et qui a été la première cause de sa relégation en deuxième division (les gens ont tendance à vite oublier..), n’inspire pas confiance, par expérience……’.Khlawha wa Drawha’… Alors si, l’entraîneur a montré sa bonne foi en jouant quatre match….avec une 2ème place au classement…il faudrait alors,que l’administration du club et les autorités de la ville qui ont ramené cet entraîneur, montrent aussi, leur bonne volonté pour payer le coach et les joueurs………!!! Les fonctionnaires touchent leurs salaires tous les mois, alors je ne vois pas pourquoi les autres doivent attendre……et si le club n’a pas d’argent, alors comment, il va faire pour terminer son parcours…..?? Du bricolage encore…pour qu’à la fin…..il y aura Walou=0….!!!! ‘Elli YHeb Chbeh Ma Ygoul Eh’…….. sinon, chacun rentre chez lui tranquille, ballon à la main et non pas au pied…!!!! Si Bira est bon aujourd’hui, ainsi que les joueurs qu’ils ont recrutés, je ne vois pas pourquoi, il ne termineraient pas la saison en accédant demain, en première division…….Il va sans dire, que tout cela peut réussir avec le sérieux et le travail….loin de la magouille, de la corruption et de la déstabilisation de l’équipe et des supporters qui sont entrain de reprendre confiance en leur équipe grâce aux bons résultats……! Alors, si fiasco, il y a, ça serait la faute des responsables de tout bord et non pas de l’entraineur……..!??

  2. Il ne faut pas se leurrer,Bira est un maître chanteur intelligent,qui devance les événements pour se dédouaner le cas échéant,une sorte d’Arsène Lupin du métier.J’ai l’impression qu’il avance par à coups;il jalonne son chemin de protections,il avance en tâtant le terrain et en jouant sur la psychologie des responsables,des dirigeants et des supporteurs.Il sait pertinemment que l’argent manque au club comme il encaissera plus tard son du,surtout si l’équipe réalise des résultats probants,mais en homme avisé et expérimenté,il se protège pour trouver des prétextes qui pourraient lui apporter une explication plausible,aux yeux des supporteurs et l’opinion sportive en cas de déconvenue.Il faut dire qu’il a trouvé en face des dirigeants dont il a cerné la personnalité et mesuré l’ incompétence pour jouer en terrain conquis.

Comments are closed.