Maroc, la tentation sécuritaire

Les autorités marocaines sont elles au bord de la crise de nerfs ? Si comparé aux autres pays arabes aux prises avec des révoltes populaires, le Maroc avait eu l’avantage de gérer le mécontentement de la rue avec un certain doigté, la crispation semble avoir repris le dessus dans les rangs du pouvoir, tant les promesses de changement du roi lui-même lors de son discours du 9 mars 2011 n’ont pas réussi à calmer la fronde.

Le roi chahuté, la police se lâche

Depuis quelques semaines, la police antiémeutes use d’une rare brutalité pour contenir les manifestants, comme ce fut le cas le 22 mai dans les principales villes du royaume, au motif qu’ils avaient enfreint l’interdiction formelle de se rassembler. Les figures de proue du Mouvement du 20 février ont d’ailleurs pour la plupart reçu des courriers nominatifs dans ce sens.

« Manifester est un droit, de quoi le Makhzen a-t-il peur ? », « Dehors le Makhzen. Non au despotisme », criait la foule à Casablanca, relate l’AFP.

Fait nouveau, les langues se délient dans la rue pour interpeller directement Mohammed VI. Le 25 mai, à la sortie de la mosquée Sounna de Rabat (située à un jet de pierre du palais royal) où le roi venait d’accomplir sa prière hebdomadaire, des diplômés chômeurs ont chahuté Sa Majesté. « On veut de l’emploi ! », criaient-ils. Une première au Maroc, où personne n’avait osé braver le monarque lors de ses déplacements.

Toujours dans la capitale, les manifestants avaient l’intention de camper devant le parlement mais les autorités les en ont empêchés, craignant qu’ils ne rééditent le scénario de la place Tahrir au Caire.

Selon diverses sources, six personnes ont été blessées mais d’autres témoins avancent des chiffres bien plus élevés. L’un des meneurs, déjà battu par la police la semaine précédente, souffrirait d’une commotion cérébrale, d’après un témoignage recueilli par l’AFP.
par slate.fr

 


le 27 mai 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 mai 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00