Nous, pirates algériens, face aux chameliers du Qatar !

Et dire qu’on nous a accusés d’acte de piraterie, nous les descendants des corsaires qui ont régné sur la Méditerranée ! C’est pourtant dans l’ordre des choses si nous nous approprions nos droits face à des pays qui ne respectent aucun droit. Les plumitifs de tous bords se sont offusqués du «piratage» du match de foot de l’équipe nationale par la télévision algérienne en évoquant le manque de tolérance de notre chaîne de télévision, et cela me rappelle une citation quand j’entends le mot tolérance : «Il y a des maisons pour ça.» Qu’avons-nous fait à part arracher nos droits à des chameliers illettrés qui ont gangrené le monde du foot, de la politique, et pollué l’espace et le temps ? Le Qatar, insignifiante bande de sable accrochée à un continent, minuscule pays qui se résume à une seule chaîne de télévision, veut jouer les gros bras. Le moment est venu pour nous de leur sortir le grand jeu. Peuple d’Algérie, nationalisons jusqu’à l’air qui circule dans les poumons qataris, remettons en cause nos contrats ; nous n’avons pas à traiter avec un pays qui se comporte comme un ennemi. Je le dis sans ambages. Je vous avoue que je n’apprécie pas les critiques stériles des opposants de pacotille et autres amateurs de petites phrases accrocheuses, je n’ai pas à écouter non plus les félons de l’intérieur auxquels je voue une éternité de silence tant ils sont ennuyeux même dans leur rôle de traîtres qu’ils ont du mal à rendre crédible. La prostitution intellectuelle qui se répand sur la toile et dans les journaux a atteint des proportions monumentales, au point où des plumitifs osent défendre aujourd’hui la cause de Mozah, sa parfumerie Guerlain et sa garde-robe où elle a suspendu cheik Ahmed à un cintre, et dont nos sources affirment qu’il ne tient à la vie que par un fil ; il aurait déjà reçu, paraît-il, une convocation pour l’enfer en attente de validation. Rappelons que le traître Ahmed a piraté tout le monde arabe du Yémen à la Tunisie, et par déficit de courage et d’honneur, il ne connaîtra jamais le Walhala où seuls les braves ont le droit de se reposer. Quand verrons-nous la famille régnante du Qatar jugée pour son soutien au terrorisme ? Les pingouins du Golfe ont mérité d’être piratés par la télévision algérienne dont le fait d’armes dans ces moments clair-obscur constitue une victoire magistrale sur le valet de cour de l’impérialisme américain et son bras droit le sionisme. Ces fripouilles de chameliers ont acheté les banlieues françaises, les marques de luxe, les hôtels, et corrompu le monde du football à des fins politiques. Qui a ramené Messi et son équipe de Barcelone devant le mur des Lamentations à Jérusalem, si ce n’est ce sous-traitant du sionisme et de l’impérialisme ? Récoltez, Messieurs les Bédouins, ce que vous avez semé et faites très attention si vous avez l’intention d’attaquer l’Algérie en justice. Méditez sur l’expérience égyptienne où Najib Sawaris s’est cassé les dents en voulant jouer avec notre fibre patriotique, justement suite à un match face à l’Egypte. Rappelez-vous que Lakshmi Mittal n’a pas osé sourciller lorsque l’Etat algérien a renationalisé le complexe d’El-Hadjar et a même affiché un sourire inaltérable, alors que des ouvriers belges, mis au chômage suite à la fermeture d’ArcelorMittal de Liège, se suicident par désespoir. Faites gaffe, quand l’Algérien est fâché, il se transforme en torrent de colère et construire des murs en pleine route n’est qu’un petit échantillon de ce qu’il est capable de faire. Je ne reviendrai pas sur ces pantins de commentateurs qui n’ont d’algérien que leur nom dilué dans les pétrodollars des monarchies déclinantes du Golfe, car ce serait un gaspillage d’énergie. Rien ne sert de prêcher face à des morts. Notre chaîne de télévision nationale doit être saluée pour son acte patriotique de grand mérite. Que connaît le Qatar du football et de l’engouement des peuples pour leurs couleurs, lui qui n’ont même pas d’équipe nationale ? Que savent ces chameliers du patriotisme, d’ailleurs, eux dont le drapeau ne représente absolument rien, si ce n’est le logo d’une banque ? Certes, Mozah et son dauphin Tamim, que le mufti de l’Otan Al-Qaradawi, qui n’est pas à ranger dans la catégorie sado-maso (quoique !), a proposé de châtier de vingt coups de fouet pour ses trop célèbres frasques londoniennes, ce qui a valu une disgrâce larvée au vieux fou, connaissent seulement la couleur de l’argent et l’odeur des cadavres qu’ils ont parsemés le long des routes du monde arabe en ayant été l’instrument exclusif du capitalisme et de l’impérialisme qui ont détruit nos nations. N’en déplaise aux amateurs de la stérilité intellectuelle et du blabla, ces théoriciens prétentieux en dessous de tout, ces salonnards non assumés, plumitifs déplumés cultivant la fatuité et candidats à la cirrhose imminente, et qui ne se prennent pas pour la queue de la poire, l’Algérie restera debout et n’a rien à faire des faux prophètes. En effet, tout le monde est devenu par miracle lumière de son temps dans un monde de ténèbres dont le guide devrait être un chamelier illettré du Qatar, ayant lui-même paumé son étoile polaire qu’il a troquée contre la Rolex de Sarko. La modernité, ce n’est pas de bâtir des penthouses et autres buildings à l’assaut du ciel quand la société vit dans l’esclavage quotidien avec la loi scélérate de la kafala, quand les femmes ressemblent à des ninjas, et où les hommes se sont transformés en Tamim la Chochotte de Londres. A quoi rime ce tohu-bohu pour avoir volé un voleur qui ne s’assume pas, alors que le Qatar a corrompu la Fifa et toutes les instances internationales afin d’obtenir une Coupe du monde qui servira leur dessein de devenir une nation phare, voire la référence du monde arabe ? Quel cynisme quand on sait qu’on y emprisonne pour un poème ! Bien évidemment, les ONG des droits de l’Homme n’ont pas remarqué qu’un poète croupit en prison, ça ne rentre pas dans les droits de l’Homme version hot dog qui pratiquent la sélection à deux ou plusieurs vitesses. Le Qatar a su utiliser la justification de son existence : le fric. «J’achète donc j’existe», telle devrait être la devise de cette monarchie féodale. On peut reporter le problème ad vitam aeternam, mais un jour il faudra avoir un tête-à-tête à la OK Corral avec ce pays, car cette dernière histoire du match nous prouve une fois de plus que le vilain petit Qatar ne nous veut certainement pas du bien, et je sais que bien des gens vont dire «on le savait». Nous sommes en effet dans un monde où les «je sais tout» se sont multipliés, mais en définitive nous avons produit des «moins que rien» et des «je ne sais rien», comme ces commentateurs algériens d’Al-Jazeera, alias Al-Khanzira, qui me font penser aux deux vieux radoteurs du Muppet Show sur leur balcon. Une fois que le clairon de la félonie sonne, ce joli monde se met au garde-à-vous, la lâcheté étant bien plus commode que le courage et surtout génère des rétributions alléchantes. En se réclamant journalistes algériens, ces gens agressent notre algérianité. Alors que ces parias ont tété la vache chez nous jusqu’à l’ivresse, ils condamnent la télévision algérienne d’avoir suivi la trace de nos ancêtres marins que les flottes étrangères craignaient comme la peste en préférant payer une rançon (les droits de diffusion de l’époque) pour éviter de voir leurs bateaux couler corps et biens. A cette époque, nous étions davantage enclins aux actes qu’à la parlotte et nous arrachions notre dû. Le journalisme comme forme d’expression a chaviré et sombré dans des flots de fiel, et va certainement détrôner le plus vieux métier du monde, c’est un fait. L’histoire humaine regorge de traîtres qui ont vendu leur âme tels des Faust, mais elle ne retiendra que le nom des braves qui, eux, rejoindront le paradis comme le défunt général Giap, Ben M’hidi et tant d’autres. Notre équipe nationale va gagner, elle mettra le paquet, et j’opterai pour un score lourd afin que tout le monde ait sa part. L’Algérie se qualifiera au Mondial de football au Brésil, et le Qatar au mondial qui lui convient le mieux, celui de la corruption et de la fourberie. Mon message au peuple algérien est le suivant : ne vous offusquez pas des états d’âme qui s’étalent ici et là, ils ne reflètent pas la réalité de notre caractère combatif fidèle à nos révolutionnaires et à notre histoire, ne leur faites aucun cadeau et pas de pitié pour les suppôts de l’impérialisme et leurs valets où qu’ils se trouvent. Que les petits cœurs sensibles gardent leurs leçons de morale, nous, nous revendiquons l’héritage de nos ancêtres. Citoyens pirates, à l’abordage !
Mohsen Abdelmoumen


le 16 octobre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
16 octobre 2013

11 Commentaires pour “Nous, pirates algériens, face aux chameliers du Qatar !”

  1. SAKHI

    Les chameliers ont su faire de leur minuscule état ,un pays qui dit son mot dans le domaine de l’information,en monopolisant notamment le secteur de l’information sportive avec le rachat d’Arte sans oublier la traîtrise politique avec l’état sioniste jouant le rôle de sous- traitant.Par contre il faut avoir en mémoire que l’outarde de notre sud,prisée par les pingouins est en voie de distinction,et à qui incombe la faute?? là IS THE QUESTION?.
    Cependant nous autres Algériens,que faisons nous et que feront nous avec notre pactole?,avons nous inculquer la culture du travail à nos jeunes? et après l’effort il y’a le réconfort.
    Il est nécessaire de méditer au nom de………….

  2. le cygne

    Maurice Papon, un tortionnaire dont le fantôme revient chaque 17 Octobre, et avec lui l’Etat français pour le compte duquel ce préfet a agi avec le cautionnement du gouvernement de l’époque qui a couvert le massacre et fabriqué une version officielle et apocryphe de ces événements…!!! Lui qui avait déclaré au début du mois d’Octobre 1961, aux obsèques de policiers abattus lors des actions courageuses de la fédération de France du FLN :
    « Pour un coup reçu, nous en porterons dix ! ».. « Vous serez couverts »..!! Ainsi le massacre du 17 octobre 1961 était prévisible suite à la manifestation pacifique décidée par la F.F du FLN pour protester contre le couvre-feu infligé aux « Français musulmans »….. !!! ‘On a parlé à juste titre d’une « nuit d’horreur et de honte » (Michel Winock).

    ‘En tout état de cause, la violence de la répression policière ne saurait s’évaluer au nombre de morts et l’évaluation dont on a fait état est déjà considérable. C’est le bilan le plus tragique, à Paris, depuis la Commune de 1871.’( Jean-Paul Brunet, publiée dans la revue “L’histoire”, La guerre d’Algérie – 07/04/2002)..
    Comment une répression de cette ampleur a-t-elle pu ne pas être considérée pendant plusieurs décennies comme un événement de notre histoire ? L’historien Pierre Vidal-Naquet a employé le terme d'”énigme”. Je me suis interrogé sur les facteurs qui permettent d’expliquer comment ce massacre a été occulté de la mémoire collective.

    L’historien Gilles Manceron, explique dans son livre intitulé : « La Triple Occultation d’un massacre », les mécanismes qui ont concouru à ce trou de mémoire bien structurée….!!!!

    Il s’agit d’un événement d’une gravité exceptionnelle, dont le nombre de morts a fait dire à deux historiens britanniques (Jim House et Neil MacMaster, Les Algériens, la République et la terreur d’Etat, Tallandier, 2008) qu’il s’agit de la répression d’Etat la plus violente qu’ait jamais provoquée une manifestation de rue en Europe occidentale dans l’histoire contemporaine.

    51 ans après, François Hollande a reconnu ces massacres perpétré à Paris,….toutefois des représentants de la société civile française affirment, dans des entretiens à l’APS, qu’un an après, ‘‘on n’a pas dépassé le stade de l’aveu’‘.
    L’écrivain Didier Daeninckx, dit que le ‘‘chemin est long’‘ pour une nation (Française) qui s’est constituée sur le socle de la Révolution française d’admettre qu’elle a été l’initiatrice d’un système colonial qui foulait au pied toutes les bases de la République……. « C’est cela qu’il faut patiemment déconstruire, la contradiction majeure entre les buts proclamés (liberté, égalité, fraternité) et la réalité d’un système d’oppression qui a longtemps été organisé sous le nom de Code de l’Indigénat »
    L’écrivain, Patrick Farbiaz, tout en accordant que les propos du président Hollande avaient constitué un ‘‘premier pas’‘, relève, cependant que ces derniers ne qualifient pas le massacre du 17 octobre comme un crime d’état….. !! Selon lui, il y a une ‘‘difficulté certaine’‘ pour les gouvernants français de reconnaître que le système colonial n’est pas seulement ‘‘injuste et brutal’‘ mais qu’il était ‘‘illégitime, criminel’‘ et ‘‘fondé sur un système d’apartheid’‘ structuré par le Code de l’Indigénat, adopté en 1881. ‘‘Ce système n’a donc pas été seulement injuste, brutal…. ce fut un système criminel où les tortures, les enfumages, les répressions sanglantes, les exécutions sommaires étaient des pratiques courantes même avant le déclenchement de la Guerre de Libération, où, là, le paroxysme a été atteint’‘,

    Le président du collectif Sortir du colonialisme, Henri Pouillot, quant à lui regrette, que le président Français ait ‘‘oublié’‘ l’engagement qu’il avait pris quand il n’était que candidat à sa fonction actuelle…‘‘ Il avait signé une pétition réclamant que la France reconnaisse et condamne ce crime d’état et il était allé, en octobre 2011, déposer une gerbe de fleurs à la mémoire des victimes des massacres’‘, tout en signalant que les ‘‘trois phrases laconiques’‘ de la déclaration du président Français, le ‘‘mot crime n’y figure pas, pas plus que n’est définie la ‘responsabilité, ni la condamnation de ce massacre’‘‘. Pour lui, le colonialisme a engendré de nombreux crimes et ne pas reconnaître cette réalité est une ‘‘insulte pour les victimes’‘.
    L’universitaire et historien Olivier Le Cour Grandmaison, dit : « le geste du président français constitue un ‘‘tournant’‘ au regard de l’attitude ‘‘indigne’‘ des autorités françaises de droite comme de gauche qui, jusqu’en 2012, ont toujours refusé de reconnaître les faits, il n’en demeure pas moins que sa déclaration demeure ‘‘très en deçà’‘ de ce que l’on serait en droit d’attendre d’un homme qui, au cours de la campagne précédent son élection, avait adopté le slogan ‘‘Le changement, c’est maintenant.. »…« En effet, le crime n’est pas nommé de façon précise et ses responsables ne sont pas désignés’‘, a-t-il noté…..Selon l’historien la ‘‘lucidité’‘ aurait exigé que l’on parlât de ‘‘crime d’Etat’‘ ou de ‘‘massacre d’Etat’‘ afin, a-t-il dit, de rappeler que les manifestants algériens ont été tués par des policiers français agissant sous la responsabilité de leurs supérieurs hiérarchiques et du ministre de l’intérieur. ‘‘Très exactement ce que François Hollande, devenu président de la République, ne voulait pas … ».

    Qu’attendez-vous d’une France qui a du mal à faire le bilan scrupuleux de la colonisation et surtout d’en finir avec l’idéologie coloniale….Elle qui a qualifié la lutte pour notre indépendance, durant 35 années, comme ‘événements’ et non pas comme une guerre de libération…!!!!

    Quand les boîtes d’archives seront-elles ouvertes pour connaître enfin une autre Vérité… ????

    Merci, Mr Mémoria pour ce rappel d’une zone d’ombre de la grande Histoire..! Autant que Médiateur ça devrait vous inciter à bien (mieux) méditer…!?

  3. Karim10

    Le Patriotisme, c’est un amour à base de « connaissance ».C’est d’abord dans la famille que les enfants apprennent le mieux et ressentent le mieux l’amour de la patrie et la maitrise intellectuelle des valeurs (Comme le Travail et le développement économique, culturel et spirituel -Bien dit Mme 21grammes).

    Voilà pourquoi savoir est le contraire d’ignorer. Le civisme est donc inséparable de l’amour de la Patrie. Les américains, Allemands,Japonais,Russes et chinois… avec le « savoir » : Ils aiment et défendent leur pays, ce qui leur vaudrait surement le statut de VRAIS patriotes.

    Cependant, comme pour beaucoup de pays, la fierté d’être de telle ou telle nationalité se transforme en un sentiment de supériorité envers les autres, et ainsi aucun pays n’a échappé à ce phénomène.
    Alors « pirates » ou « Chameliers » semble nous dire le titre du texte.(Deux espèces différentes- Bien dit Mme le Cygne).Qui est le plus grand, le plus élevé ou plus puissant par comparaison ?!!! M.Mémoria,lui nous laisse l’autre moitié de la réponse à deviner .

    Au Qatar la nationalité est une ARME ! Sur les 1,5 millions : deux cent milles seulement sont qataris! Et Nasser al-Khelaïfi,le président du PSG semble penser que celui qui ne respecte pas les droits d’el-djazeera est un pirate d’autant plus que le match a été diffusé en clair (gratuit) (Donc -Lire aucune éducation !?). Il semble ignorer que bcp d’Algériens n’ont pas la parabole et le décodeur. Les Egyptiens (oum dounia) semblent avoir compris la même chose ! Ils ont donc imité le piratage des Algériens.

    Cependant ! M. Al-Khelaïfi, fait mine de ne pas avoir bien compris !
    Son MSG est clair « NE RIEN FAIRE SANS LE QATAR » !
    Le Qatar veut jouer dans la cour des grands. La grenouille veut être aussi grosse que le bœuf. On connaît la fin de la fable !
    Cordialement.

  4. 21Grammes

    Le patriotisme c’est être capable de construire ses propres infrastructures avec ses propres bras,c’est produire son propre blé,de fabriquer ses propres vêtements ,de pouvoir se soigner dans ses propres hôpitaux en ayant confiance d’en sortir vivant et tout entier,de se lever le matin et d’être sur de trouver de quoi remplir son réservoir ,de retirer ses papiers et de régler ses factures sans passer toute la journée dans les administrations,en gros le patriotisme c’est se mettre la main dans la main avec un cri guerre pour bâtir le pays,labourer sa terre,travailler dur et faire valoir la valeur du travail aux générations futures ,c’est vivre chez soi sereinement et dignement. Hélas ,cher compatriote on en est loin ,très loin,et le réveil sera dur très dur le jour où les puits se tariront et les torches s’éteindront .

  5. le cygne

    Eh bien, on nous met devant une très dure équation…..qui regroupe deux espèces différentes. D’un côté, on a les pirates marins de la régence qui faisaient la loi au delà des frontières et les Chameliers qui sont les Maîtres du désert…!!! Deux écosystèmes complètement à l’opposé et à deux époques tout à fait distinctes….. !!! Sauf que nous aussi, nous avons, nos Chameliers dans un désert très vaste et eux, ils ont leurs pirates dans le golf persique et un peu partout dans le monde…. !!!!! Peut-on leur interdire ce que « nous faisions » jadis…???

    En tout cas, maintenant, chacun joue à sa façon selon la tactique qu’il choisit, en fonction de l’oseille, de l’entraineur, des joueurs, du stade et des supporters……Reste l’arbitre, là, il faut être très perspicace pour pouvoir gagner les matchs…… !!!
    Au lieu, de jouer la tactique de Saâdan qui était toujours sur la défensive, jouons, nous aussi, à l’attaque pour marquer des buts…. ! Reste une petite chose qui est très importante, l’histoire du sponsoring…. ! Les sponsors des Qataris et des Algériens ne sont pas du même niveau actuellement…les Qataris ont choisi les meilleurs pour le moment…ceux qui nourrissent aux poissons pourris…quant à ceux du fromage puant…ils sont à la traîne actuellement…mais ils ne veulent pas lâcher la cerise sur le gâteau qui reste leur salut… !!! Peut être que c’est une bonne chose pour le moment, (en réponse à Mr Mémoria) mais bon qui vivra verra….!!! Reste à savoir combien de temps va durer cette grande vadrouille….???

    Si l’Algérie a perdu la ‘main’ et du ‘terrain, c’est de sa faute…!!!

    • Memoria

      Cette journée du 17 octobre 1961 qui nous rappelle le combat de l’émigration pendant la guerre d’Algérie…

      “”…………………………………………………….Tout va bien dans cette France des années accordéon où l’amour de la vie reprend le dessus et où l’intégration de milliers d’italiens,hongrois,polonais et russes blancs se fait dans les meilleures conditions…en tanguant des bals à l’église.Salem se rappelle de cette sensation de fraternité de classe qu’il éprouvait avec les italiens palabrant avec gestuelle et gros rires sur la dextérité à utiliser le fil à plomb de maçon qu’ils prétendaient tous être…
      Il garde le souvenir de leur convivialité méditerranéenne et l’image de la beauté de leurs jeunes mamas s’égosillant à rassembler leur progéniture devant le légendaire macaroni…Il n’oublie pas pour autant son voisin de palier,Raymond le chauffeur poids lourds,français de souche dont l’épouse Janine,spécialiste en tarte aux mirabelles,s’occupe de ses enfants comme s’ils étaient les siens lorsque sa légitime est à l’hôpital.Quel geste de solidarité spontanée dans la classe ouvrière !!!
      Des choses qui restent gravées dans la mémoire comme la communion aussi de cette dernière devant la télévision collective des bistrots suivant l’ascension d’une star dénommée Adamo,…fils prodige d’un bleu de travail comme eux; et la jovialité enfantine de Marcel le Hongrois riant aux larmes de l’insouciance de la camaraderie ouvrière…Puis arrivent les “événements d’Algérie” qui provoquent et interpellent les immigrés nord-africains par les centaines de photos exhibées des trophées d’appelés permissionnaires ou parachutistes enfants du pays…Salem s’accroche un soir à un de ces militaires qui faisait tourner au bistrot une photo de son unité,brodequins et pataugas sur les têtes coupées d’hypothétiques fellaghas.Les camarades ouvriers réprimandent le jeune bidasse éméché,fils d’ouvrier lui même ,en lui demandant plus de retenue.La serveuse Jeanne,connaissant de longue date Salem,conspue même le jeunot lui interdisant de ramener de telles photos dans son café.Ironie du sort,le jeune appelé n’aura pas de chance car il sera tué en Algérie quelques mois plus tard.La guerre a ses symptômes aussi en France même si les causes objectives sont de l’autre côté de la Méditerranée.Les obsèques d’appelés troublent la quiétude de dizaines de petites villes de province;bourgs et hameaux n’échappent pas à l’atmosphère de funérailles et de ressentiment.Et lorsque MNA et FLN s’affrontent dans les grandes villes françaises mais aussi sur les chemins de campagne à la MAT 49 et en traction noire,c’est la Saint-Valentin du Chicago des années vingt qui débarque en Gaule…Les frères ennemis n’épargnent même pas les cimetières où tombent les partisans des uns et des autres sous le regard effrayé d’imams déculturés…
      …………………………….Salem devant se déterminer-toute neutralité suppose l’acceptation du statut colonial-est contacté par un responsable de la fédération de France du FLN pour participer au transport des groupes de choc.Commencent alors des convoyages de nuit avec mot de passe et personnes inconnues mais armées où Salem ne connait que l’agent de liaison.Cette navette dure plusieurs mois et est très risquée.Salem a le droit de tomber en panne et réparer en tant que mécanicien expérimenté.Mais il doit éviter au maximum les barrages de police et gardes mobiles,ralentir mais ne jamais s’arrêter car les Mat 49 du FLN devront cracher le feu…Les missions se succèdent et Salem remarque des comportements bizarres chez les éléments du FLN en fuite vers l’Allemagne…Tantôt c’est un groupe qui se replie vers Sarrebruck venant de Bitche,tantôt c’est un deuxième groupe partant de Forbach,une nuit plus tard,à la poursuite de la première équipe dans la même 203 noire,…tous du FLN.Salem,lié par le serment du sang,ne cherche jamais à entrer dans leurs conversations codées.Il apprendra plus tard dans l’ALN que le FLN avait aussi ses renégats,ses voleurs de fonds et un appareil répressif qui les condamnait à mort illico presto.Et puis un jour,sentant qu’il serait brûlé une nuit de malchance dans une quelconque forêt de Moselle,il décide d’envoyer femme et enfants en Algérie.
      En 1959,il s’évanouit dans la nature par l’Allemagne de l’Ouest sur consigne du FLN qui l’envoie en Tunisie dans la base de l’Est de l’ALN……………………………………………………………………………””

      -Extraits in “”Le sanglier d’Hippone”” pages 23-26.

      L’Histoire de l’Algérie a ses icônes ; le Qatar n’a que El Djazira…!

  6. Karim10

    Revendiquer son PATRIOTISME haut et fort ; je trouve cela très courageux et énergique face aux DANGERS qui nous guettent. C’est réconfortant ! L’amour de la Patrie est en soi excellent. Même si nous sommes loin ,très loin derrière le patriotisme des Américains et des Chinois. Mais une chose est certaine, c’est que l’Algérien fière d’être Algérien existe toujours et tant mieux. Ce texte nous rappelle que nous « Algériens » avons une dette de reconnaissance envers nos anciens et que c’est aux jeunes que nous devons la rembourser. C’est une question d’honnêteté.

    Cependant ! Il faudrait noter que le patriotisme dans le passé a aussi apporté de l’eau au moulin à la doctrine du Nationalisme et du chauvinisme. Ce qui explique cette ambiguïté dans le texte : être pirate dans la régence d’Alger au temps des raÏs était-il une face cachée de patriotisme Algérien ou un équivaloir des Djihadistes qataris ? Ce qui n’est pas rassurant !

    • Dr D. Reffas

      Bonjour.

      Les corsaires étaient bien d’autres nationalités.Le temps des Rais et de la fameuse flotte en méditerranée doivent faire l’objet d’un sérieux débat pour ne pas tronquer l’histoire de l’Algérie.N’est-ce pas mon ami Karim.

      Amicalement.

      • Karim10

        Absolument mon ami Driss.
        Un débat tronqué sur l’Histoire d’Algérie n’est pas souhaité. La notion de Patrie ne peut se réduire à un organigramme de cheikha MOZA ou à des statistiques de la famille Al-Thani. Elle a une dimension affective et culturelle marquée.

        Le Qatar avant 1971 n’existait même pas, elle n’était qu’une petite bourgade bédouine. Un pays ou l’explosion d’une seule bombe sur leur usine de dessalement laisserait 1,5 million de personnes sans eau en 48 heures! Il y’a surement un TRUC qui ne tourne pas rond !
        Amicalement.

  7. Rais Hamidou

    Comme dit le grand Coluche : “je suis capable du meilleur comme du pire. Pour le pire, je suis le meilleur”. Ainsi est aussi l’Algérien. Alors, que les apprentis sorciers, de tous bords, sachent que s’ils essayent de nous marcher sur les pieds, nous les écraserons. Notre histoire récente en est éloquente.

  8. Boualem

    En 2013 comment peut on qualifier un tel discours ?????????????CHAUVIN ?????????? DEMAGOGIQUE??????????? revenez sur terre monsieur . vous mélangez tout. en oubliant qu’il y a des tribunaux internationaux puisqu’il s’agit de droits appartenant à eldjazeera et l’algerie se pliera à ses droits .rien ne sert de ………….. regardez la réalité en face .le qatar est tres méticuleux en affaire il ne brade pas son argent il sait le rentabiliser et il a raison . et ne croyez surtout pas au père noel les affaires sont les affaires . laissez la politique de coté car ils sont très nombreux ceux qui s’agenouille devant les princes et rois du golfe .A bon entendeur salut ! Sans rancune .

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00