«OUEST INFO» INTOXIQUÉ AU GAZ DE SCHISTE PAR LE PARTI EL KARAMA

A l’instar de bon nombre de journaux, Ouest info s’est mis aux forums. On commençait à désespérer un peu en constatant qu’il a lancé ses étrennes au niveau de Mostaganem. En décidant de revenir à Sidi-Bel-Abbès, il faut reconnaitre que cela a été non seulement bien accueilli, mais salué comme il devait l’être par l’ensemble de la Société civile qui ne demandait pas tant. Et lorsque le sujet choisi est d’une brulante actualité, cela ne pouvait que fédérer le plus grand nombre de participants qui ont vu sans doute aucun, leur curiosité attisée par l’orateur choisi, un député vice président de l’APN, doublé du scientifique. C’était l’apothéose attendue! Mais les voies de la manipulation politicienne demeurent impénétrables.
En effet, au lieu d’assister à un débat sur le gaz de schiste et de comprendre les tenants et les aboutissements, des évènements du sud en général et In Salah en particulier, on eut droit à un procès en règle contre l’opposition nationale qui a été carrément accusée de haute trahison et d’être manipulée par la main étrangère. Pourtant, M. ABDELLAOUI, a bien entamé l’entrée en matière de son exposé, puisqu’il nous annonce qu’il va développer pour nous, le comment de l’adoption du texte de loi relatif à la prospection de cette énergie par l’APN. Mais, juste quelques mots et l’attaque outrancière contre les partis d’opposition, placés dans un panier global, sans les identifier, ni préciser la nature de leur manipulation, est entamée par l’orateur qui ne manquera pas de fustiger l’ex-colonisateur, responsable de tous nos maux.
Le clou aura été le passage du Président du Parti El Karama qui, profitant de l’aubaine de pouvoir s’exprimer devant un parterre qu’il nous pourra jamais mobiliser par ses moyens partisans, ne trouva pas mieux que de faire la promotion de son parti. Haranguant la salle à la manière d’un tribun débutant, caressant dans le sens du poil tout le pouvoir, il réussit à intoxiquer toute la salle au gaz de schiste !
Cela a suffit pour faire réagir l’aréopage présent  qui, à travers un débat de haute teneur a tenté de remettre les choses à leur place, mais vainement. Le forum – pardon, le meeting partisan – se termina en queue de poisson, car toute la diplomatie que notre ami Mohammed DELLI déploya n’aura pas suffi à lever la frustration dont furent victimes la majorité des présents qui n’ont pas du tout accepté cette sordide manipulation.
Et quand le soir, la TV unique, retransmit le Président d’El KARAMA haranguant la foule et que la caméra survole l’ensemble de la salle, je constatais que nous venons de boire le calice jusqu’à la lie.
djillali@bel-abbes.info


le 05 avril 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
05 avril 2015

3 Commentaires pour “«OUEST INFO» INTOXIQUÉ AU GAZ DE SCHISTE PAR LE PARTI EL KARAMA”

  1. le cygne

    Mais laissez ce pôvre gaz-schiste tranquille, il est bien là où il est pour les générations futures….!!!

    Le gaz-schiste est en ballotage entre ceux qui veulent maintenir la médiocrité et le statu-quo et ceux qui veulent provoquer un printemps gaz-schiste…!!!! Que faire…????

    Allons messieurs, ne vous en faites “Le poisson ne voit pas l’hameçon, il ne voit que l’appât” -(mes sincères salutations à Mr Djawad)- mais vous avez eu le privilège d’assister à l’arnaque en live….!!!!

  2. Hamid ABDEDDAIM

    j’aurais complété le titre par : et l’arroseur fut arrosé , enfin ?
    Pas un instant je ne me suis douté que nous étions conviés à assister à un meeting promotionnel d’un parti situé ,en quelque sorte , à la marge de la meute habituelle . Le sujet qui devait concerner le gaz de schiste n’était qu’un leurre tant qu’il contient une charge émotionnelle particulière auprès de la population . À tort ou à raison , le jugement ne se fait pas par slogan , il s’agit d’un domaine où même les experts très avertis de ces choses de l’environnement ne s’aventurent guère à porter un jugement définitif sur la question du gaz de schiste ,domaine qu’on doit surtout laisser aux seuls scientifiques non aliénés à un aucun lobby ou un aréopage quelconque .
    Je confirme ,à tous égards, que le tableau qui en été dressé dans le présent article , reconstitue l’exacte atmosphère qui planait dans cette salle de conférence . La conclusion qui vient immédiatement à l’esprit est que ,si tous les intervenants étaient de cet acabit ,il y a de quoi prendre ses distances avec la politique , l’ambiance qui en est la résultante n’étant pas étrangère à la désaffection du public ,sa traduction c’est l’absentéisme électoral miroir fidèle de leur engouement pour faire valoir leur opinion.
    Un homme politique quelconque ne peut se prévaloir d’une idéologie sans que lui même ne soit convaincu. Si ce n’était l’acharnement d’un ami ,pour qui le sujet était intéressant , je n’aurais rompu ,pour aucun prix , mon train- train quotidien ,pour assister à une conférence où il y avait tromperie sur la marchandise

    • le cygne

      Je signale à l’administrateur de BAI que mon commentaire a été intégré dans le commentaire de Mr Abdeddaim par erreur, je suppose…!!!
      Le voici:
      En tout cas une chose est sûre, l’exploitation du Gaz-schiste contribue pleinement au réchauffement climatique, à cause de l’utilisation du méthane qui est un puissant gaz à effet de serre… !!! En plus,des risques de contamination des eaux et de rejets de contaminants dans l’air et le sol, ainsi que de risques directs pour la biodiversité….!!!
      Aux USA, les dangers liés à l’exploitation du gaz-schiste ne sont pas virtuels, mais bien réels. Plusieurs exemples, de pollution des aquifères et de fuites de gaz sont rapportés dans les médias, malgré toutes les précautions prises… !!

      Stéphane Foucart a écrit un article très intéressant intitulé: « Gaz de schiste : quelles conséquences sanitaires ? (17.04.2014 ), en voici quelques extraits à toute fin utile…!!!

      « L’une des premières causes d’inquiétude soulevées est celle des adjuvants utilisés dans les fluides de fracturation : réducteurs de frictions, inhibiteurs de corrosion, biocides, etc. « Une accumulation grandissante d’études suggère que les risques de pollution existent par le biais d’une variété de voies de contamination, en particulier durant le transport des eaux de fracturation usées ou de leur entreposage, ou par le biais de confinement défaillant des gaz et des fluides, dues à une mauvaise cimentation des puits », écrivent les chercheurs.
      Plusieurs études rassemblées montrent qu’un grand nombre des substances utilisées pour le fracking peuvent avoir des effets sanitaires. « A certaines concentrations, plus de 75 % des produits identifiés sont connus pour affecter négativement les yeux, la peau et d’autres organes sensoriels, le système respiratoire, le système gastro-intestinal et le foie, écrivent les auteurs. Et 52 % ont le potentiel d’affecter négativement le système nerveux, tandis que 37% sont de possibles perturbateurs endocriniens [PE]. » Cette catégorie spécifique est la plus problématique. En effet, notent les chercheurs, les PE sont susceptibles – au contraire de la majorité des substances chimiques – d’agir en perturbant le système hormonal, action possible à très faibles doses au cours de certaines périodes-clés du développement, en particulier la période périnatale.
      L’EXEMPLE DU COLORADO
      Dans le Colorado, par exemple, des mesures opérées en 2012 dans les eaux de surface et les eaux souterraines, montrent une présence significativement accrue de tels PE dans les zones d’intense activité d’extraction de gaz. « La concentration des substances détectées est suffisamment élevée pour interférer avec les récepteurs humains d’hormones masculines, précisent les chercheurs….
      Les chercheurs abordent également la présence de méthane dans les aquifères…….assurent qu’il existe des « découvertes convaincantes » liant l’exploitation de gaz de schiste à « de hauts niveaux de méthane dans des points de prélèvement d’eau potable »………
      La qualité de l’air est un autre des sujets de préoccupation soulevés par les chercheurs. « La littérature scientifique suggère que l’exploitation de gaz de schiste émet des polluants atmosphériques parmi lesquels le benzène, le toluène, l’éthylbenzène et le xylène, le formaldéhyde », etc. La noria de camions transportant le fluide de fracturation, lors de certaines opérations, est également une source de pollution de l’air aux alentours des sites de production………
      Une étude épidémiologique récente, conduite dans le Colorado, est parvenue à établir un risque accru d’environ 30% des malformations congénitales cardiaques des enfants dont la mère vit dans les zones les plus proches des sites d’exploitation. Mais la causalité n’est cependant pas fermement établie et le mécanisme d’action non élucidé… De telles études sont encore très rares. « Le manque de connaissance le plus important est le peu d’études épidémiologiques, concluent ainsi M. Shonkoff et ses coauteurs. Il y a grand besoin d’évaluer la force de l’association entre les facteurs de risque, comme la pollution de l’air et la contamination de l’eau, et les conséquences sanitaires parmi les populations vivant à proximité des activités d’exploitation de gaz de schiste.»

      La question qui s’impose, est ce que l’Algérie a besoin d’exploiter le gaz-schiste maintenant…??? Ou, elle agit sous la pression des lobbies des Pays des Trois Nord…???? Quant aux nageurs dans les eaux troubles, qu’ils n’en profitent pas pour semer la zizanie schisteuse, à défaut des printemps planifiés par la pieuvre du mal….!!!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00