Panique au trône

L’arrachage de l’emblème national du Consulat d’Algérie à Casablanca en ce jour de commémoration de la révolution algérienne qui a vu tomber un million et un demi-million de Martyrs est plus qu’un acte de provocation : c’est un acte de profanation.

La nouvelle génération marocaine ne doit pas oublier que le combat contre le colonialisme fut commun à tous les maghrébins comme le prouve l’histoire et la naissance de l’Étoile Nord Africaine en 1926. La nouvelle génération agit ainsi à cause du déchainement d’une partie de la classe politique et de l’acharnement de la presse et média marocains qui ne mesurent pas la portée de leurs actes.

En tout cas, les attaques de ces derniers mois contre l’Algérie ont revêtu moult formes : infiltration, au moment de l’Aïd, de cheptel de bovins malades destinés à intoxiquer la population algérienne, l’introduction de tonnes de drogues quotidiennement sur la bande de la frontière ouest, chose qui ne peut être seulement l’œuvre de trafiquants ou du moins sans la complicité de responsables et de hauts fonctionnaires marocains, etc.

En réalité la monarchie panique, car elle sait qu’elle a déjà perdu la bataille diplomatique. L’arrachage du drapeau national est une preuve de diversion pour ne pas affronter le vrai problème à savoir la colonisation de tout un peuple, de tout un pays. Diversion car impossible de faire taire les appels internationaux à la préservation des droits de l’homme bafoués au Sahara et confirmés par des images et des témoignages. Diversion aussi, car incapable de justifier la misère rampante, et la pauvreté exponentielle du peuple marocain alors que le Monarque est 6ème fortune au monde.

En réalité la manipulation vise à brouiller les pistes et noyer le vrai problème : colonisation d’un territoire sahraoui d’une part et asservissement du peuple marocain d’autre part.

A qui appartient le Maroc ? C’est le titre d’un livre qui n’a pas été écrit par un algérien.

La classe politique marocaine et la presse marocaine ont-elles oublié les villes marocaines réellement occupées ? Ceuta et Melilla ! Ne faut-il pas rappeler aux jeunes générations de ne pas oublier ces deux villes ?

Bref s’attaquer à l’Algérie n’a pas de sens. D’ailleurs cela peut avoir des conséquences gravissimes sur la région et sur l’entente des peuples frères. Le Maroc n’a ni les moyens de l’Algérie, ni l’expérience algérienne. Le Maroc a tout à gagner avec l’Algérie. Le Maroc est affecté par la fermeture des frontières et notamment leur surveillance accrue de ces derniers mois qui prive des dizaines de trafiquants de carburant de leur bizness juteux. Plus de 3500 clandestins marocains travaillent en Algérie pour subvenir aux besoins de leurs familles restées au Maroc. Froisser les relations entre les deux pays frères est un acte irresponsable.

La position de l’Algérie est claire : le problème est entre les deux acteurs à savoir le Maroc et le Polisario. L’Algérie n’a pas de problème avec le Maroc. Le Maroc a un problème avec le Polisario. Pourquoi faire croire à son propre peuple qu’il a un problème avec l’Algérie. Le mensonge ne peut pas durer éternellement : on ne peut pas cacher le soleil avec un tamis.

Vive le Maghreb des peuples


le 02 novembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
02 novembre 2013

2 Commentaires pour “Panique au trône”

  1. Dr D. Reffas

    Bonjour.

    Une réaction” comique” de la part du ministre des affaires étrangères du Maroc. Pourquoi déférer le mkhazen devant le procureur de la personne(le roi) qui a fomenté ce scénario.La monarchie vacille, c’est au peuple marocain de saisir l’occasion pour mettre fin à l’oppression de la famille qui s’est faite introniser par une puissance étrangère. Commandeur des croyants dites-vous? Mon œil.
    Bonne journée

  2. kamara

    Les dessous d’une réaction calculée pour nuire à l’Algérie.

    La réaction de la monarchie marocaine ressemble à celle d’une femme de petites mœurs qui joue à la vierge effarouchée. La monarchie marocaine fait semblant de découvrir la position algérienne qui est du domaine public depuis 1976. Elle fait semblant et simule d’être surprise par la position constante de notre pays. Donc le problème n’est pas la position algérienne en faveur de l’autodétermination du peuple sahraoui, lequel a le droit de choisir son destin, mais bien un problème d’actualité. Dans cette reconfiguration de la position américaine dans le monde, que la monarchie sait qu’elle n’est plus totalement en sa faveur, elle tente de brouiller les cartes en créant artificiellement un conflit à l’occasion de la visite de Kerry pour tenter d’influer sur son ordre du jour. Lequel sans doute prévoit une collaboration plus étroite notre pays, mais sûrement moins de soutien à la position expansionniste du makhzen. Ce que le Makhzen veut à tout prix éviter .La sagesse voudrait qu’à cette occasion l’Algérie joue l’apaisement et la prudence pour ne pas chambouler l’ordre du jour. Pour les comptes avec le makhzen, on a le temps.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 283
  • 6 456