Réchauffement climatique : Sidi Bel-Abbes menacée ?

Nombreux sont nos concitoyens qui n’y croient même pas un bout de ce que disent les experts et scientifiques, réunis à Rio de Janeiro au Brésil cette semaine pour débattre et trouver des solutions au réchauffement climatique et le développement durable ,nos amis croient tout simplement que cela est du ressort “du tout puissant” et d’ailleurs d’ajouter réchauffement ou pas,la pluviométrie a été des plus importantes, les récoltes agricoles en Algérie sont là pour le prouver et  n’ont jamais été aussi bonnes ces dernières années que par le passé au cours des années 80 , années de sécheresse. Certes,la récolte de 61 millions de quintaux tout céréale confondu ,prévue cette saison 2012 peut frôler facilement le record de 2009 mais es-ce un indice pour aller à contre sens de ce que les scientifiques en climatologie et d’autres études avancent sur les prochaines décennies? Bien que les experts ont prévu aussi cette hausse de rendement agricole dans les région tempérées durant cette montée du thermomètre induit par la modification de l’écosystème dans d’autres régions.

Ce qu’ignore nos concitoyens, c’est que ce réchauffement de la planète passe inéluctablement  par ces fortes chutes de pluie,des inondations importantes et tous ce qui s’en suivent pour la simple raison qu’une élévation globale de la température engendre la fonte des glaciers, devenue récurrente ces dernières décennies d’où ces fortes chutes de pluie accompagnées d’inondations et d’Ouragans un peu partout dans le monde. Une augmentation de la température provoquera sans aucun doute des phénomènes météorologiques violents c’est à dire des tempêtes plus fortes et très fréquentes. Comme signalé dans plusieurs rapports internationaux ,certaines régions devraient connaître une augmentation des précipitations, d’autres seront confrontés à une sécheresse aiguë. Chez nous dans la région de la Mekerra, l’on constate que ces chutes durent des semaines et provoquent des dégâts importants, de même  Tebessa, les régions du M’Zab, Msila et bien d’autres villes Algériennes sont répertoriées par les climatologues comme zone menacée à l’avenir par des grandes inondations cycliques qui interviendront fréquemment ,à intervalles très réduit par rapport à ceux qui se  produisaient qu’une fois par siècle . Les inondations de 2007 dans la région de la Mekerra ont couté plus de 137 milliards et emporté plus d’une centaine de vies humaines sans compter les autres inondations aussi meurtrières les unes que les autres observées au cours de ces 20 dernières années. Pour mettre en évidence ce réchauffement planétaire et ses effets uniquement dans notre région de Sidi Bel-Abbes ,qui ne se souvient de ces immenses étendues d’eau des  années 60, découlant d’une pluviométrie stable et continue tout au long de l’année alors que l’oued Mekerra ne se desséchait jamais, hiver comme été, l’eau coulait en abondance.

Des milliers d’exemples sur le réchauffement sont à citer , au nord du Canada ,dans une région  très froide habituellement toute l’année, le maire d’une petite localité avait commandé pour la première fois dans l’histoire des climatiseurs car la température avait frôlé les 31°. Bref, le réchauffement climatique est bel et bien là et des solutions doivent être entreprises par tout le monde d’abord les pays industrialisés qui ne s’en soucient même pas parce que emportés par des crises économiques ou à l’inverse par les gains financiers , secundo les pays dits émergeant comme le brésil,l’inde et autres Argentine et surtout la Chine qui sera le premier pollueur dans le monde d’ici à 2050. Le principal mis en cause dans ce réchauffement planétaire, ce sont les gaz à effet de serre.Les experts à Rio discutent actuellement des moyens à mettre en œuvre pour réduire justement ces gaz à effets de serre qui en est la principale source de ce réchauffement planétaire. La planète compte environ 7 milliards d’êtres humains et dépassera les 9  milliards probablement en 2050,au cours de cette même année cela se répercutera sur une augmentation des  émissions de gaz à effets de serre qui atteindront selon les experts ,un niveau jamais atteint de l’ordre de 14 Gigatones de Carbone annuellement si des solutions à l’heure actuelle ne sont pas prises alors qu’aujourd’hui , la planète et particulièrement les pays industrialisés fournissent 7 GTc  qui en sont responsables de tout cette métamorphose de la nature et  on estime que cela devrait causer une élévation de la température moyenne à la surface de la Terre de 1 à 5 ºC.Si la température à la surface de la terre se maintient au rythme actuel de croissance, il est très probable que celà causera des vrais problèmes  d’alimentation et d’habitations d’une  population mondiale en plein essor.

Le développement durable reste la seule alternative pour réduire ces gaz à effets de serre,l’utilisation d’une énergie (Eolienne, biomasse, hydraulique, solaire ou géothermie) dite verte reste la seule proposition et recommandation qui en découleraient de cette rencontre de Rio.En effet,Près de 70 % de l’énergie utilisée en plus en 2011 par rapport à 2010 a été produite à partir de charbon ce qui entraine une très grande production de gaz à effets de serre et la chine à elle seule produit plus de la moitié signale-on . D’autres sources signalent : “La production éolienne, avec une croissance mondiale de 27 %, a fait un grand pas en avant en 2011. Les États-Unis restent les premiers producteurs mondiaux (120 terawattheures, TWh) devant… la Chine qui a ravi la deuxième place à l’Allemagne en 2010. Ce pays reste néanmoins le premier producteur mondial d’énergie solaire (35 % du marché, soit une production de 20 TWh ; croissance de 67 % en 2011) devant l’Italie (10 TWh) et les États-Unis (un peu moins de 4 TWh, soit une progression de 4 % en 2011)”.


le 22 juin 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
22 juin 2012

1 Commentaire pour “Réchauffement climatique : Sidi Bel-Abbes menacée ?”

  1. zalamite

    la nature est bien équilibré si elle sont un besoin elle donne..tout est équilibré tout est mesuré,
    la question franchement est ce que le bel abbesien a besoin d’eau supplémentaire?? que va t’il faire de cette eau supplémentaire si le ciel s’engage a lui accorder?? Tous le monde arabe vivent comme des commerçant et le commerçant a t’il besoin d’eau?? au contraire un excès d’eau lui pose problème car le marché informel au niveau du graba sera trompé ce qui va obligé les trabendistes de trouver des locaux pour abriter leurs marchandises..Alors ils crient contre le ciel ”cesse de pleuvoir espèce de… ..” en lançant de gros mots…le ciel a compris…ces gens là ne veulent pas d’eau va chez d’autres peuples ceux qui le désirent…et ce qui se passe ailleurs…là ou l y a les cris du besoin la pluie est au rendez vous…
    Certain fasse de cette lecture d’une manière religieuse…ils essayent de trouver des textes coranique qui s’adapte a ce phénomène de régulation pluviométrique..Normalement le département de l’environnement de l’université doit s’engager dans cette lutte mais l’université en générale est devenue un quelques chose sauf un lycée ou une école…les bibliothèque sont fermé, les étudiants sont délaissé et les enseignants font du copier collée…il faut que le wali et la wilaya bouge un peu et sort de son isolement..si elle abritent des gens qui ne savent pas le français et qui ont du complexe a se tenir dans des débats ouverts la wilaya pourra changé de marketing et recruter des gens jeunes et dynamiques des universitaires reconnus par leurs savoir parler et qui vont vers les écoles université et lycées afin d’engager des débats réguliers..Nous avons 3 salle de cinéma magnifique a modifier pour permettre de tenir des meetings ouvert au publiques et laisser les choses se fassent librement. la ville renferme tous les ingrédients de son développement l’ouverture des débats publiques va faire connaitre les élites impossible de les ignorer et impossible de les rejeter…
    ce wali qui ordonne d’enlever les casquettes doit en principe faire de temps en temps des orties de visite de courtoisie dans les lycées les écoles les hôpitaux les fac de médecine l’école des paramédicaux qui reste le pilier du développement de la wilaya sans eux l’ouvrier ne pourra pas donner de son maximum…j’espère que le complexe des gens de la wilaya et de la daïra seront corrigés par la création d’un département du marketing comment mobiliser les secteurs a descendre vers les salles de cinéma et ouvrir les débats….

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00