Sidi Bel Abbès: Centre équestre et conservatoire municipale au centre des débats

Parmi les sujets abordés lors de la plénière tenue au courant du mois de juin comme rapportée dans un précédent article et dans lequel nous avons convenu de revenir sur d’autres détails relevés dans cette réunion qui a été caractérisée , rappelons-le, par l’expulsion du secrétaire général de la commune pour des raisons qui à ce jour, demeurent encore inexpliquées. Bref, il fut question d’un débat contradictoire sur le centre équestre et du conservatoire municipal que nous avons évoqué furtivement dans notre article précédent.

Tout d’abord, du centre équestre de Sidi Bel Abbès dénommé le centre des Beni-Ameurs , il fut un sujet de discorde entre les élus communaux lors de cette plénière. Ce centre qui est situé à la sortie Ouest de la ville, est un bien communal , géré par une association et abrite actuellement 25 chevaux de course dont deux appartiennent à des privés . Sa vocation principale réside dans la formation de jeunes cavaliers spécialisés dans le saut d’obstacles. Ils participent à des concours nationaux ou internationaux.
Ainsi, il est fait part que le cout de la prise en charge (Alimentation et gardiennage) et entretien (soins) d’un seul cheval s’élève à quelques milliers de dinars quotidiennement d’où le besoin de recours à des subventions étatiques (APW et APC) ou de mécénat. Et c’est justement sur ce point qu’est née la discorde entre élus. Pour les uns, ce centre a fait rayonner la ville de Sidi Bel Abbes au niveau national donc il faut continuer à renflouer ses caisses alors que les autres et en particulier le président de la commission “distributrice des subventions” , pour eux, il était hors de question de lui attribuer une subvention pour la simple raison qu’il n’y a eu aucun bilan depuis 2009. “Depuis 2009 , on sait pas ce qui se passe dans ce centre” dira-t-il à ses pairs. “Nous sommes là depuis 2012 , pourquoi chercher un bilan de 2009” , rétorqua un autre.

Pour rappel, ce centre a été le lieu privilégié de l’ancien Wali M. Fehim (ici à l’image en 2012, dans le centre), wali Fehimet dont son petit-fils faisait partie des jeunes cavaliers en formation disait-on, aux cotés d’autres fils ou petit-fils d’industriels. Durant son mandat, on avait procédé à la réhabilitation du centre (bitumage,balisage, éclairage et autres réfections importantes) et octroyé plus de trois milliards de centimes en 2010 pour son entretien et achat de chevaux. Depuis , le centre est toujours maintenu par cette association qui participe activement au évènements nationaux d’équitation et lors de cette plénière malgré la réticence du président de commission de ne pas octroyer un centime, la plénière décida autrement.

L’autre point qui a ému quelques élus , fut le cas du conservatoire municipal, un conservatoire à l’arrêt depuis belle lurette en raison justement du manque de ressources et surtout le non-paiement des formateurs, tous des vacataires. La situation s’est aggravée depuis Octobre 2015 lorsque signale-t-on, le contrôleur financier a refusé de valider les états de paie et ce fut l’arrêt des répétitions.  Au cours de la plénière , on évoqua les 18 vacataires de ce conservatoire qui sont sans le sous. Les élus ont décidé de l’octroi d’une subvention pour parer à cette situation paralysante de l’une des plus vieilles activités culturelles de la commune .Il faut souligner qu’un élu évoqua que la fanfare municipale fait partie du décor musical de la ville, elle est sollicitée à chaque évènement pour accompagner les cérémonies officielles ou aux festivités culturelles pour égayer les marches. “Sa tenue vestimentaire est vielle de six ans,on ne l’a pas changé et son lavage régulier l’a encore pâli”,  déclara un autre élu. Cette même réflexion a été lancée à la radio locale, le 5 juillet dernier, une émission qui a été dédiée aux festivités du 5 juillet et la fanfare y était présente au  carré des Martyrs de Sidi Bel Abbes.


le 11 juillet 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
11 juillet 2016

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00