Ce n’est qu’en fin de ce mois d’Aout 2013 que la population de la ville de Sidi Bel Abbes et la wilaya en général semble se réveiller d’un coup pour s’apercevoir  que l’été ne fait que commencer avec cette brusque montée de chaleur  et suffocante observée ces deux derniers jours puisque de l’avis général , la météo au mois de  Ramadhan a été plus clémente comparée à l’année passée.  Bref , une situation infernale qui fait fuir toute une population vers plus de fraicheur rendant les routes nationales N°101 menant au littoral Temouchentois encombrantes à longueur de la journée  et s’approchent même  d’un embouteillage au début de l’après-midi et le soir au retour . La saison estivale reprend de plus belle , ainsi les plages de Beni-Saf, Sidi Djelloul ou la plus proche Oued Halouf  ainsi que Sassel toutes, affichent complet et parfois il est difficile de dénicher une place sans passer par les  concessionnaires de plages et de parking qui n’arrivent pas à croire à cette aubaine ,  leurs caisses amoindries en raison du mois passé (Careme)  ont vite rattrapé le retard. Les commerces toutes catégories confondues enregistrent une forte affluence, c’est une véritable bouffée d’oxygène pour ces nombreux petits commerçants qui ne s’attendaient pas à voir, en fin de vacances, affluer autant d’estivants venus des autres wilayas également. Malheureusement , reste le coté sécurité routière si les routes vers le littoral sont en phase de revêtement par la wilaya de Temouchent,l’on constate un laxisme  s’agissant de l’entretien de la route nationale N°101 qui présente des dangers réels sur plusieurs tronçon que ce soit dans le territoire de la wilaya de Temouchent ou celui de Sidi Bel Abbes. Il n’est pas à écarter des risques de dérapage et donc d’accidents graves.