Sidi bel abbes : Université Djilali Liabes: Faculté des sciences : Privilèges et magouilles

Le « black out » imposé par le rectorat sur les scandales à l’université n’empêche aucunement la rumeur de percer les secrets qu’on veut garder pour soi de peur que ça ne rejaillisse certainement sur le cercle proche des décideurs. Aucune explication cohérente ne peut être opposée au fait que les dossiers de déviance constatés n’ont pu être tranchés jusqu’à ce jour en usant de tous les subterfuges pour noyer le poisson dans une eau trouble, discréditant ainsi sans état d’âme toute la famille universitaire. Cette situation d’expectative nourrit l’incertitude engendrée elle-même par une indécision inquiétante et coupable, pour fuir une responsabilité pour laquelle il n’est retenu que le faste, l’audience et le charisme de la représentativité, laissant à la justice le soin d’investiguer, sans pour autant être gênée par une judiciarisation accentuée  d’une gestion administrative élémentaire et courante à laquelle on doit faire face. BAI n’a de cesse à attirer l’attention des autorités compétentes sur des irrégularités manifestes, entre autre  à la faculté des sciences exactes, et de la faculté des sciences de la vie, qui restent impunies. Heureusement qu’une étudiante avec un courage exemplaire vient de briser l’omerta, qui ne pourrait être acceptée comme une fatalité, en déposant une plainte auprès des services de police, dénonçant ainsi des abus d’autorité en favorisant leurs progénitures à tous les examens et concours. C’est ainsi que dans ce département gangrené déjà par une première affaire de népotisme, on assiste encore à un dépassement intolérable qui consiste à privilégier le fils du chef de département qui se voit accordé une inscription au doctorat en faisant fi de la liste officielle des méritants et de l’avis d’une commission qui a eu à statuer sur le rejet de cet étudiant avantagé. Nous apprenons de sources bien informée qu’une dizaine de responsables du dit département ont reçu des convocations de la police judiciaire, pour déclencher une enquête, afin, de situer les responsabilités de chacun. BAI se fera un devoir de vous informer sur les suites réservées à cette affaire, en espérant respecter les droits de chacun et d’autrui.


le 26 juin 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
26 juin 2013

5 Commentaires pour “Sidi bel abbes : Université Djilali Liabes: Faculté des sciences : Privilèges et magouilles”

  1. hak

    Oui on nous cache la vérité

    Concernant les scandales de la faculté des sciences .Nous essayons avoir des informations fiables ,mais malheureusement celles qui nous arrivent sont incomplètes parfois contradictoires ,très souvent difficiles a vérifier .C’est pourquoi nous proposons aux responsables de l’Université de faire un point de presse .Procédé du monde civilisé . Sinon expliquez nous pourquoi ce blocus total sur l’information ? Qui à intérêt à cacher la vérité .Le citoyen a droit a l’information .La presse a le devoir de l’informer. Le citoyen doit connaitre l’état de déliquescence de ses institutions et la dégradation de la conscience morale des responsables de l’Université .Les usurpateurs , les personnes accusés ou désignés du doigt doivent avoir un droit de réponse et doivent aussi rendre des comptes . Les accusés de faux et usages de faux , les autres accusés de népotisme doivent s’expliquer . Les complices doivent expliquer leur soutien , leur silence ou leur connivence .L’université doit se débarrassée de cette vermine en confiant le dossier a la justice qui décidera des poursuites. Oui on nous cache la vérité : dans quel but ? Comment obtenir la vérité ……sans l’aide de la justice ?

  2. NADIR

    A tous les universitaires , Je dédie cette réflexion de S.Hessel qui a l’âge de 94 ans n’a jamais cessé de s’indigner devant certaines situations révoltantes

    « La pire des attitudes est l’indifférence dire je n’y peux rien ,je me débrouille .En vous comportant ainsi ,vous perdez l’une des composantes indispensables de la faculté d’indignation et l’engagement qui en est la conséquence » STEPHANE HESSEL

  3. bachi

    NON ASSISTANCE A UNIVERSITÉ EN DANGER

    Si l’Université est embourbée dans les scandales ce n’est pas une malédiction c’est l’évolution naturelle de plusieurs années de mauvaise gestion. La corruption a pris diverses formes : corruption, pots-de-vin, népotisme, clientélisme, fabrication de faux documents vol de biens. L ‘ampleur de la corruption et du népotisme sont tellement ostensibles tellement exhibés quelles n’échappent à personne sauf aux responsables de l’Université .Tous les citoyens de la ville ,même ceux qui n’ont jamais été à l’école et ceux qui ne savent même pas situer géographiquement l’université parlent de népotisme et de favoritisme .Ils peuvent même vous dire combien se monnaient les modules de telles ou telles années de telle ou telle discipline. Et peuvent même vous donner l’origine et l’arbre généalogique de chaque nouvelle recrue à l’Université .L’embrouillamini est inextricable mais la solidarité est de règle comme dans les milieux soumis à la mafia . L’omerta est une pratique usuelle : soit par solidarité soit par peur des représailles

  4. ibrahim

    Merci BAI de vous informer sur ces projets secrets et pervers qui se concoctent sur notre dos , dans notre demeure Université. Maintenant les choses ont été dites, clairement dites ,franchement dites et « Tous ceux qui ont voulu voir , ont vu !Tous ceux qui ont voulu savoir, ont su ».Seuls les responsables de la faculté des sciences sont restés sourds et muets devant ces fraudes et ces scandales à répétition, dissimulés par une entente évidente assimilable à des entreprises faussaires ou à des bandes organisées .

  5. zalamite

    c’est bien d’informer c’est bien aussi de dénoncer car c’est un devoir de religion et aussi de laïcité..l’engagement (jihade) est une obligation pour devenir membre d’une communauté..en France un petit enfant laïque lorsque il te voie balancer un mouchoir usé sur la chaussé il te rappelle gentiment ” mais Monsieur ce n’est pas comme ça qu’on fait..On doit jeter ce mouchoir là ici dans ce bac”….donc que Bel abbes info n’ait aucune crainte ni gêne pour dénoncer le jet des mouchoirs…
    concernant la faculté des sciences ce n’est pas une chose qui là concerne car d’autre faculté sont aussi plus sensible et plus exposé au danger..la faculté de droit et la faculté des lettres. Ces 2 facultés sont ciblés généralement par des sectes qui veulent agir sur le plan idéologique..en ciblant la faculté de droit certain criminel veulent manipuler la manière de considérer un crime..un crime on peut le refroidir en le faisant passer par palier de refroidissement..ainsi il passe de crime vers un délit pour devenir une simple contravention..pour le département des langue la situation est encore plus problématique car là on essaye de remodeler les étudiantes afin qu’elle consomme étranger, comme par exemple usé du siwak et faire du siwak une production des pays du golf…
    La plus grande faille existe dans le nouveau système LMD ou l’enseignant qu’on ne connait pas ses origines et aussi ces parcours et encore plus ces fréquentations, peut faire un Programme avec ces ”copains” dans un café, dans un hôtel ou dans un restaurant étrangers..il peut aussi faire un programme pour privilégier ces amis ou sa copines..”Vient chérie je vais placer ton module dans ma spécialité, je te donnes chéries des heures sup et on prendra ensemble un stage au maroc et en tunisie et si tu veux mieux a Istanbul et las bas on fera la fête au frais par madame la Rectorat et sur le dos des étudiants”
    il surcharge les étudiants dans leurs programme en leurs imposant des matières dans un ordre qui n’a ni tête ni queue et ensuite il mobilise l’administration les surveillants et les charges électricité, amphi feuille d’examen etc…vous voyez les dérives?? on n’est pas au service de ces gens là c’est tout il faut le dire haut
    Mais n’oubliant pas qu’il ya aussi des gens qui travaillent dans les normes et qui sont compétant…
    continuer a dénoncer vous n’aurez rien a craindre…au contraire la Nature vous soutiendra…

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00