Tramway de Sidi Bel Abbes : Patience! il arrive de Casablanca

A voir les différents branle-bas d’engins et bruits assourdissants générés par les travaux un peu partout sur les grandes artères, la ville semble s’embourber dans d’interminables chantiers de terrassements et creusements  de tranchés. On creuse partout  dans la ville  et à n’importe quel moment de la journée , tant pour les canalisations d’eau potable  entrepris par l’entreprise Chiali, que pour les travaux de préparation de la plateforme  du Tramway exécutés  par  la société Turque Yapi Merkezi, et pour couronner le tout , les travaux de bitumage des 35kms prévus  dans la ville. Il clair que les piétons et surtout automobilistes  doivent prendre leur mal en patience et affronter quotidiennement la poussière conjuguée aux nombreux désagréments de déviations qui s’opèrent régulièrement à chaque coin de la ville.  Sur l’avenue Abane Ramdane, par exemple, ces travaux se font et se refont et semblent s’éterniser uniquement sur la pente descendante de l’avenue et les travaux de déviation des utilités (téléphone et réseaux d’assainissement)  n’en finissent pas. D’aucuns se demandent si c’est la faute à Yapi ou à nos entreprises qui exécutent ou ont effectués  des travaux sans laisser traces , ni archives ou plans. Que ce soit  au  quartier Adim  Fatiha ex barrio Alto où les  travaux de bitumage  et ceux y afférant au réseau d’eau potable  se croisent ainsi que ceux sur la rocade (route d’Oran) où le terrassement effectif de la plateforme du tramway est directement entamé  à partir du rond point “le rocher” vers celui de “Dubai”  en raison de l’absence des différentes canalisations, Sidi Bel Abbes est devenu un grand chantier d’ailleurs, ce terme est maintenant utilisé par les taxieurs qui n’arrivent plus à suivre le rythme imposé par ces travaux et les déviations y découlant.

Il y a quelques mois , on pouvait lire dans la presse, le mécontentement généralisé de la  population habitant  le quartier  Madina Mounaouara et plus particulièrement le long du boulevard des Amarnas, qui s’est insurgée contre la lenteur des travaux et surtout les désagréments quotidiens endurés en raison d’un manque d’expertise et d’expérience dans les dits travaux,disaient-ils  mais aujourd’hui  les regards sont braqués sur ces travaux de tramway , on commence à s’interroger déjà   sur la capacité de cette entreprise Turque à honorer son engagement de mettre en service le tramway de Sidi bel abbes dans les délais impartis à savoir trois ans et deux mois pour les 13, 8 km définis dans le cahier de charge . Les commerçants s’inquiètent également et  considèrent cela comme une “catastrophe du siècle”.  L’on se rappelle des travaux similaires à Oran qui ont hanté les Oranais pendant de longues années et ont poussé les commerçants à “l’exode”  et transformés les artères touchées par le chantier du tramway en “no man’s land” en fief de banditisme et voilà qu’arrive maintenant le tour de Sidi Bel Abbes. Il faut dire qu’ailleurs sous d’autres cieux, l’on ne réfléchit même pas aux aléas négatifs d’un tel projet puisque l’organisation et le timing des travaux sont scrupuleusement respectés.

Abane Ramadane

Abane Ramadane

La société Turque Yapi Merkezi  qui a déjà eu une sorte d’expérience mais  inachevée dit-on suite aux travaux de réalisation de  la plateforme, du tramway de Casablanca, elle s’est accaparée de deux tronçons de cette ligne de 31 km soit 116 millions de Dollars sur les 174 millions prévues pour la préparation de la plateforme des rails. Il faut dire que les Casablancais ont subi de nombreux désagréments , retard et autres aléas liés à ce projet structurant, d’ailleurs , il serait intéressant de  comparer  en chiffres et en temps ces  deux projets  que la société Yapi Merkezi a entrepris à Casablablanca en partie du projet global et sa totalité à Sidi Bel Abbes.

On sait que  les premiers coups de pioche des travaux de réalisation du tramway de Casablanca (Maroc)  ont été donnés en novembre 2010  après plus d’une année d”étude et d’arrêt , la ligne du tramway a été inauguré qu’en décembre 2012  avec six mois de retard sur les délais initiaux signale-t-on. Cette ligne en fourche totalise  48 stations , 4 pôles d’échanges et l’enveloppe initiale allouée à ce projet était de  830 Millions de dollars pour la réalisation de la plateforme s’étalant sur 31 km soit un investissement d’environ 24 millions de dollars pour le kilomètre. Mais finalement le ministre Marocain avait signalé,  lors de son inauguration en décembre 2012,  que seulement 767 Millions de dollars avaient été déboursée engrangeant un bénéfice de 63 millions de Dollars sur les prévisions  et par conséquent un gain d’investissement consenti au kilomètre qui est revenu à 24 millions de Dollars.

A sidi Bel Abbes , le ministre algérien des transports a donné le coup d’envoi des premiers travaux d’aménagement de la plateforme,  le 22 juin 2013, l’enveloppe allouée à ce projet avoisine les 420 millions de dollars pour seulement  13,8 km soit environ 30 millions de dollars au kilomètre.Il est dit et redit que le tramway de Sidi Bel Abbès  comprendra 21 stations, 3 ouvrages d’art, 4 pôles d’échange, 4 relais et un dépôt-atelier. Le nombre annuel d’usagers prévisionnel à Sidi Bel Abbès est estimé, d’après l’EMA, à quelque 24 millions de passagers en 2025 et à 35 millions en 2035.

Rond point Dubai

Rond point Dubai

Les délais attribués au projet de Sidi Bel Abbes sont de 38 mois presque similaire à celui de Casablanca (36+6 mois )en comptant l’année tampon d’étude sauf que la distance de la ligne à Casablanca (30,8) est presque deux fois et demi plus grande que celle de Sidi Bel Abbes (13,8 km ). Quelques soient les raisons (économiques,financières,  boursières etc ..) ni les difficultés du terrain que l’on pourrait  énumérer pour justifier et l’écart de 6 à 7 millions de dollars relevé  sur chaque kilomètres creusés et les délais impartis  entre deux projets similaires, cela  ne pourra en aucun cas prouver ni convaincre le citoyen Lambda d’une bonne étude des propositions des soumissionnaires et du marché à moins qu’on ai prévu et tiré des leçons sur les réserves ayant engendré un surplus de 7 milliards de dollars sur  l’autoroute EST-Ouest , adjugée à 11 milliards  on s’est retrouvé à 19 ou 20 milliards de dollars signale-t-on.

rond point Dubai

Séparation et rétrécissement

Bref, ce tracé prendra son départ  à une centaine de mètres de la gare routière Ouest  (dite Gare Sakiet El Hamra) sur l’axe de Tlemcen et se dirigera vers le Ptit Vichy en longeant l’avenue  Houabri Abdelkader  ex Théodore Héritier du Faubourg Thiers, les boulevards  “Colonel Boudghene” et “Emir Abdelkader” (Bd de  la République) du centre ville, traverse le Petit Vichy vers L’Avenue Abane Ramdane (Trig El Kharoub) et tourne à droite sur la rue Bendida Mohamed (à coté de la maison de la Radio), croise l’avenue Aissat Idir et prendra le milieu de la grande rue Oulhassi Mokhtar jusqu’au quartier “village Errih” en empruntant l’ancienne voie ferrée et de la, un ouvrage d’art sera réalisé pour traverser l’Oued Mekerra et le chemin de fer actuel  vers le quartier Sidi Djillali.  Ensuite, le tracé reliera le quartier Benhamouda en longeant l’esplanade de Wiaam , L’AADL , L’ADE  jusqu’au rond point de Benhamouda où il fera jonction avec la ligne extension qui prendra son origine au rond de Dubai sur la route d’oran ,et terminera le trajet au dépôt de maintenance en passant à coté de la nouvelle gare routière et  plus loin et  une centaine de mètres avant  le dépôt et atelier de maintenance, il est prévu un arrêt dédié à la nouvelle gare du LGV.

Si la ligne principale traverse la ville  sur une distance d’environ 8,5 kms ,une extension d’environ 5,3 kms dont les travaux sont entamés au niveau du rond point le rocher vers celui  dubai , est prévue, elle traversera la nouvelle trémie de Sidi Djilali pour faire jonction avec la ligne principale du tramway au niveau de Benhamouda et se dirigera vers la faculté de droit et remontera vers le campus universitaire et rejoint la première ligne par le nord en passant par le complexe sportif.
Ce projet , une fois achevé totalisera   13,8 kilomètres  selon l’étude relative à ce projet qui a été confiée, rappelons-le, au bureau français, Egistrail.

Yapi Merkezi, holding créé en 1965 à Istanbul par deux académiciens,l’un architecte et professeur à l’université de Sinan, l’autre ingénieur en génie civil et enseignant à l’université technique d’Istanbul.  On dit que son plus gros chantier actuel reste celui du grand métro de Dubai, en collaboration avec plusieurs grandes sociétés japonaises, dont l’inauguration est prévu pour 2020.

tracé tramway de sidi bel abbes


le 08 juin 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
08 juin 2014

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00