2019,c’est demain. Peut-on se permettre de rêver? Par K.Benkhelouf

2019, C’EST DEMAIN …

Peut-on se permettre à rêver ?

Par K. Benkhelouf

L’an 2018 est en train de tourner ses pages finales pour annoncer sa fin et laisser place à son successeur 2019, pour 12 autres mois pleins d’espoir. C’est un cycle nouveau qui va commencer. Les portes s’ouvrent et vont déboucher sur des commencements. Nous allons pénétrer depuis l’hiver dans de nouvelles périodes qui mènent en plein dans le printemps, la tête remplie de promesses et de vouloir réaliser des événements que nous percevons comme acquis, pour un vouloir être, grâce à des savoirs faire, qui aspirent au renouveau. Nous ne savons rien, ou pas grand-chose, des épisodes qui vont s’afficher, mais ce que nous savons, nous ramène toujours à la marche du Temps puisque tout s’arrête, tout doit recommencer. Et quelque soient les sonorités, les couleurs ou les odeurs que nous avons apprivoisé, c’est tout de même ressenti, comme de belles et grandes histoires que tout un chacun a vécu pour en faire un passé, que nous allons devoir en oublier la force, la pérennité et leurs atouts.  Et dans le mystère des lendemains que cette nouvelle année va nous  offrir, l’espérance, sonne le mieux dans notre profond intérieur, avec  des luminosités, pour nous éclaircir les parcours. La réalité de  l’après minuit, va nous faire célébrer l’année nouvelle, pour formuler des souhaits et en recevoir autant.

On compte chasser l’angoisse et  ranimer l’espoir, alors l’on s’apprête à oublier les mauvais moments, la malchance, les désespoirs et les vœux non réalisés et fermement, nous  tenons à 2019 qu’il  nous faudra aborder avec les yeux émerveillés de l’enfance. Car, insensiblement, discrètement, nous allons dans le train sur rails, en direction des stations des heures de lumière. Et puis, en vrac, et pour sortir de tout cliché, on  va égrener quelques autres vœux disparates et subjectifs : que le changement soit une réalité, que notre pays soit mieux  gouverné, qu’il demeure éternellement en paix, fort et stable, qu’il continue dans l’affirmation de son identité, que sa monnaie nationale  soit plus respectée et mieux cotée, que l’on emprisonne les voleurs qui sucent le sang des Algériens et en parrallèle, que l’on enterre la corruption,  que les perdants par malchance, redeviennent des  gagnants pour créer la métamorphose, que l’on fasse travailler les jeunes  universitaires, pour qu’ils ne deviennent pas  des  « haragas » pour que d’autres pays en profitent de leur génie ou qu’ils s’adonnent aux psychotropes, qu’on leur donne la  chance à laquelle ils ouvrent droit, d’avoir un logement et de se marier  pour créer une nation forte de ses enfants, que  l’on distribue les richesses aux pauvres, aux citoyens moyens et  aux retraités, que nous n’ayons plus honte d’atterrir dans des  aéroports étrangers, avec la crainte d’être expulsé pour ce que nous sommes et que nous puissions être. Que nous puissions être en dehors de nos frontières la digne et respectable vitrine de notre pays et qu’on accorde la courtoisie que l’on mérite; que les aveugles et les sourds ouvrent leurs yeux et leurs oreilles sur nos préoccupations. On peut toujours rêver, n’est-ce pas ? C’est aussi cela, le Nouvel An.

L’on a le sentiment que ce rendez-vous 2019, doit posséder une dimension qui va au-delà du goût de la fête. Il se veut plein d’espoirs. Et tout citoyen semble habité par l’exigence d’un moment, aussi court fut-il, qui permette de rappeler qui nous sommes, jusqu’où nous sommes parvenus, quelle chance avons-nous ? Aussi si l’on tient tellement exprimer des vœux, c’est que nos paroles traduisent une nécessité d’espoir et de confiance en la vie. Cet universel mythe du changement, est  un besoin qui respecte la tradition, laquelle n’est autre qu’une manière d’entretenir «l’illusion de la permanence».

Facebook Comments
30 décembre 2018

le 30 décembre 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
30 décembre 2018

1 Commentaire pour “2019,c’est demain. Peut-on se permettre de rêver? Par K.Benkhelouf”

  1. mehdi mountather

    Avant Janvier 2019 aux généraux et aux algériens d’appliquer le Coran a 100% et de mettre fin en criminel Facebook la cause des révoltes arabe pour éviter la mort par ces punitions d’ ALLAH les accidents de la route de train crash naufrage les inondations fort séisme tsunami les inondations les foudres les grêlons vent violent tempête de neige de sable incendie monoxyde de carbone arrêt cardiaque les virus et pour éviter les maladies animales et végétales aux terroristes de poser leurs armes Harga suicide Haram.

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 640
  • 6 985

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez