Unanimisme compassionnel factice et dangereux.

Pour la raison et pour la paix civile.

1.- Une guerre. Jean-François Kahn, sur RTL en fin d’après-midi du 07 janvier évoque le chant des partisans et tient les caricaturistes de Charlie Hebdo pour des soldats martyrs, héros de guerre.
 
« JFK » n’a pas tort.
 
Il s’agit bien d’une guerre à laquelle participent ces machines informationnelles où grouillent les soldats de la plume. C’est au nom de cet autre territoire de la guerre auquel ont pris part des écrivains comme Brasillach que ce dernier fut exécuté en 1945.
 
Les guerres sont aussi des guerres des mots et des guerres des images. Avec des professionnels qui tirent et tuent aussi bien que les autre troufions. Personne certes ne peut décemment se réjouir d’une mort de civils désarmés, fut-ce sur le front médiatique.
 
On ne peut toutefois manipuler ces armes impunément, sans risque. On ne peut en user et s’abriter innocemment derrière la commode « liberté d’expression ».
 
Les caricaturistes de Charlie Hebdo – peut-être naïfs ou inconscients, confortablement adossés au mur factice et illusoire des frontières – n’ont peut-être pas mesuré la dangerosité des batailles auxquelles ils participaient.
 
Ils ont été brutalement confrontés aux conséquences de leurs actes.
 
2.- La liberté embastillée. Obama, Cameron, Poutine, Merkel… et tout ce que le monde compte de puissants se sont tous levés la main sur le cœur, la larme à l’œil, pour partager le deuil et apporter leur soutien. Dans l’histoire il est rare que la liberté d’expression ait été placée sous la protection des flics, des goupillons, de tout ce que la planète compte de canonnières, de fortins et de boutefeux qui mettent le monde sens dessus dessous.
 
La liberté, toujours subversive, est toujours suspecte lorsqu’elle est aussi universellement et unanimement protégée.
 
3.- Le totalitarisme médiatique. L’amnésie mode d’emploi. Pendant que la compassion sirupeuse dégouline de tous côtés et mobilise les consciences, pendant que les médias affectés s’en donnent à cœur joie, accumulant les points d’indice, pendant que dans les coulisses les machines politiciennes calculent les coups suivants et computent le parti à tirer de ce drame, essaient de freiner des quatre fers pour ne pas permettre à ce que l’Élysée et à Matignon ne se sortent à bon compte de l’impasse électorale dans laquelle ils se trouvaient…
 
Plus personne ne parle :
 
– du chômage record qui étouffe les jeunes
– des déficits budgétaires
– du déficit commercial
– de l’endettement public et privé
– de l’absence d’investissement
– de la perte des parts de marché
– de la disparition de la langue et de la culture française dans le monde
– de la faillite des systèmes collectifs : l’éducation, la santé, les transports, l’innovation…
– de la crise en Grèce, en Espagne, au Portugal…
– de la guerre faite à l’Afghanistan, à l’Irak, à la Syrie, à la Libye…
– des Ghazaouis, après les bombes, sous la neige et le frimas
– du grignotage des territoires palestiniens par une horde de parasites mondialement soutenus par des armadas « civilisées » dotées d’armes de destruction massive.
– de la guerre à la Russie, via les fantoches ukrainiens qui s’inquiètent de ce qu’on ne parle plus d’eux…
Mais que tout ce beau monde se rassure : l’oubli et l’amnésie est le péché mignon du système. Aujourd’hui, tous pleurant avec eux, demain comme un seul homme le système politico-médiatique se tournera (ou se retournera) sans aucun état d’âme, vers un autre événement et tout se passera comme si Charlie Hebdo n’aura jamais existé.
 
4.- A toute chose malheur est bon. Il n’y a pas que le quinquennat de Hollande que cet attentat va peut-être sauver. Charlie Hebdo était une entreprise en faillite. Ses propriétaires vont peut-être maintenant pouvoir le fourguer dans de bonnes conditions. Pendant que le feu, les larmes et les émotions… occupent le bon peuple, le capital ne fait de sentiment et les affaires continuent…
 
5.- 11 septembre : bis repetita placent sed perseverare diabolicum. Les philosophes d’aujourd’hui, c’est un peu comme les ménestrels et les baladins du temps jadis. Ils amusent aussi la galerie. Le problème est qu’ils se paient de mots. Le drôle qui a lancé l’idée que l’attaque de Charlie Hebdo est en quelque sorte le « 11 septembre » de la France récidive et oublie qu’au lendemain de l’effondrement des Twin Tower, l’Amérique a organisée une des plus grandes supercheries de l’histoire en attaquant, en toute illégalité internationale (Chirac et Villepin l’ont hautement proclamés en février 2003), un pays souverain faisant au passage des centaines de milliers de victimes, déstabilisant toute la région et on en mesure tous les jours les conséquences catastrophiques…
 
Est-ce à cela que les Français devront se préparer ?
 
Les auteurs de ce drame semblent être Français. Nous ne saurons trop conseiller aux Français de réfléchir aux causes de cette tragédie pour sagement se prémunir contre elles au lieu d’ouvrir de nouveaux fronts qui n’ont rien à voir avec leurs problèmes et de ne pas écouter les sorciers de mauvaises augures qui veulent les entraîner dans des aventures où la France ne trouvera ni gloire; ni prospérité, ni solutions à ses problèmes.
Djeha,
J. 08 janvier 2015
 
PS: J’ai observé que depuis l’élection du dernier président tunisien -alors qu’elle les reprenait jusque-là avec bienveillance (pour ne pas dire plus) la presse tunisienne rejette les billets d’humeur de Djeha. Là aussi la liberté retrouve ses limites… et les révolutions apprennent à se considérer comme toujours… provisoires. C’est ainsi.

le 09 janvier 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
09 janvier 2015

2 Commentaires pour “Unanimisme compassionnel factice et dangereux.”

  1. le cygne

    Ah! maussade quand tu nous tiens….!!!

    “Qui se cache derrière le commando responsable de l’attaque de Charlie Hebdo? Interdiction d’évoquer la piste israélienne pour The International Business Times qui a censuré aujourd’hui l’article de son journaliste.”
    “Le motif ? Membre de la rédaction indienne de l’IBT (International Business Times, média basé à New York et classé 3ème journal économique en ligne -en termes d’audience mondiale), l’homme a visiblement commis une grosse bévue au regard des tabous de la profession journalistique occidentale. Ben Steil, cadre au sein de l’influent think-tank atlantiste CFR, a ainsi interpellé le journal sur Twitter pour leur suggérer son licenciement.
    Les faits : en milieu de journée, le dernier article de Gopi Chandra Kharel a été publié. Son titre : “Attaque de Charlie Hebdo et connexion du Mossad : est-ce qu’Israël laisse échapper sa colère pour la reconnaissance de l’État de Palestine par la France?”….Qui sait…??? Mais je pense que le poisson est encore plus gros….!!! Attendons la suite des évènements pour comprendre les tenants et les aboutissants de ce drame bien concocté….!!! Le président français va sûrement remonter dans les sondages en cas où….!!!???? Sinon ça se jouera entre le FN et l’UMP….!!! En tout cas le plus extrémiste va gagner après cette mise en scène horrible qui a coûté la vie à des journalistes et à des innocents…!!! On condamne avec force cet acte criminel et nos condoléances à toutes les familles des victimes….!!!!

  2. alger-newyork

    les luttes intestines souvent cruelle est de légende parmi la gauche europeens contre leurs élites qui refusent de servir comme ”les poetes de ghazale”
    chez les moulouk arabe..Ici sidi said de l’,UGTA parlait de la brosse MetalIque pas chita..
    Camus était un homme de gauche venue pour le socialisme et son idéal pas pou un casse-croute frite homelette et qui refuse d’écrire la letterature de la brosse, il était évincé et poursuivis jusqu’en Europe. Brel aussi etait dans une droite sincère, il ne l’a pas servi bien que ces parents étaient riche de la classe bourgeoise de Bruxel..
    ces gens de grand talons jamais ne brossent aux minables..
    Maintenant charli hebdo est vide, faudra trouver des talent brosseurs, ils existent mais sont rares, sinon les brosseurs de talent sont a pelle..
    charli hebdo est problème de gauche française ..il n ya rien avoir avec l’islame ni le judaïsme ni la chrétienté..probléme de brosse c’est tout

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 6 347
  • 7 299