Aérodrome de Sidi Bel Abbès: La presse en fait largement écho

L’aéroclub  de Sidi Bel Abbès  ou plutôt l’aérodrome de Sidi Bel Abbès continue de susciter moult interrogations auprès des instances de tutelle quant à sa réhabilitation ou non pourtant il a été l’un des premiers aérodromes d’Algérie à accueillir les avions de faible tonnage transportant de nombreuses personnalités politiques à l’image de Rabah Bitat, Boumedienne et  autres manifestations aériennes de grandes envergures (rallye maghrébin) à tel point que le  Maire de Sidi Bel Abbès M. Djellouli à l’époque en a fait sa priorité absolue pour en rallonger la piste principale à 1500 mètres, capable d’accueillir les avions de moyens tonnages à l’image des ATR de Tassili Airlines et autres aéronefs d’une vingtaine de places  mais malheureusement depuis le passage de M. Tou alors  ministre des transports, l’on a toujours avancé pour des raisons inexpliquées, l’inutilité d’un tel projet arguant sa proximité avec l’aéroport d’Es-Senia renvoyant ainsi sa mise à niveau aux calendes grecs , un argument inculqué même aux élus locaux de l’époque oubliant d’un trait que le développement de tout pays et/ou région passe par la multiplication des aéroports et aérodromes.

Et dire  qu’à l’Est Jijel, Sétif, Bedjaia, Constantine toutes distantes l’une de l’autre de moins de 80 km, on n’a jamais tenu un tel raisonnement, toutes disposent des commodités aéroportuaires appropriées.Pour éclairer les lanternes des antagonistes au projet de réhabilitation de l’aérodrome de Sidi Bel Abbès et surtout les convaincre à revoir leur raisonnement,  il faut probablement citer Londres qui dispose à elle seule de 6 grands  aéroports (London Gatwick, London Heathrow, London Luton, London Stansted, London City et London Southend) tous internationaux qui ont accueilli plus de 150 Millions de passagers l’année 2014 , faisant de Londres la première ville Européenne d’accueil touristique. Bien que plusieurs journaux ont publié aujourd’hui des articles sur l’aéroclub de SBA et son association , nous citons quelques uns.

********************************************************

Aéroclub de Sidi Bel Abbès : Une nouvelle dynamique avec le président fraîchement élu

Le président M. Figuigui Zouaoui fraichement élu par ses pairs (voir Ouest Info du 11/01/2016 ) hérite “d’une situation peu reluisante” nous signale-t-il et d’ajouter que “l’aéroclub se trouvait dans un état d’hibernation prolongé, il va falloir donner un “bon coup de balai” pour redresser cette situation ternie par une longue période d’inactivité née surtout de querelles intestines décelés tout au long des 4 dernières années”. Il compte faire de l’aéroclub de Sidi Bel Abbès , un pole d’attraction aéronautique de premier choix pour les citoyens en quête d’évasion et de sensation au même titre que le lac de Sidi Mohamed Benali. Et pour ce faire , il ne ménagera aucun effort pour revenir aux activités d’antan à savoir le Karting, le parachutisme, le paramoteur, parapente , l’aéromodélisme et bien sur, le métier de base de l’aéroclub à savoir le pilotage d’avion . A ce sujet , il compte lancer dans l’immédiat et en collaboration avec les autres aéroclubs de la région qui sont dotés d’avion à l’image de celui de Tiaret, une formation de pilote privé d’avion. D’autant plus que la ville de Sidi Bel Abbes se trouve la pionnière dans ce domaine et regorge de nombreux pilotes privés et instructeurs d’avion tous disponibles pour dispenser des cours. Ces derniers ont déjà émis leurs vœux d’assister l’aéroclub dans les diverses phases de formation d’un pilote.

On peut d’ores et déjà dire qu’un grand chantier attend le nouveau comité , un comité composé en majorité de cadres supérieurs et pilotes qui, tous animés d’une volonté permanente veulent insuffler un dynamisme nouveau en donnant tout ce qu’ils ont appris dans leur jeunesse et le faire revivre aux jeunes initiés de l’aviation avec ses activités diverses. Cela ne fera que donner un vrai coup de pouce tant souhaité à l’aéroclub de Sidi Bel Abbes au niveau régional et international auquel il a toujours appartenu. Un autre souhait auquel M. Figuigui tient tant et attache une importance capitale dit-il , “avant de faire passer le flambeau aux jeunes ” , il compte initier l’organisation d’un rallye aérien qu’il soit national , Magrébin ou international. Il dira en substance “qu’il utilisera tous les moyens en sa possession et en collaboration avec les membres du comité pour relancer l’idée de cette initiative avec le soutien et assistance des autorités locales et nationales”. Bel-Abbes avec son aérodrome a été toujours la plaque tournante des rallies aériennes dans les années 70. Des rallys Raid qui sillonnaient tout le sud de l’Algérie. L’on se rappelle du chef de daira M. Aktouf Rachid qui était pilote lui-même, se rendait à Alger le matin pour les formalités administratives et revenir le soir sur le quadriplace de l’aéroclub qu’il pilotait.

RR (Ouest info du 16/01/2016)
********************************************************
SIDI BEL-ABBÈS : Lancement bientôt de la formation de pilotage privé

Faire de l’aéroclub un endroit d’activité continuelle et le transformer en pôle d’attraction aéronautique est le plan tracé par le nouveau président Feguigui Zouaoui, récemment élu.
De nouvelles idées sont à l’horizon dans l’objectif de relancer ce joyau de la Mekerra en invitant les jeunes à y participer. Il est prévu en effet de relancer d’une formation dans le domaine de pilotage privé d’avion, en collaboration avec les autres aéroclubs de la région qui sont, eux, dotés d’avion comme Tiaret, avec l’encadrement des enseignants qui existent, et ce, en attendant l’installation d’un comité composé de cadres supérieurs et pilotes, a-t-on souligné. Il sera question de cours de karting,parachutisme, paramoteur, parapente et aéromodélisme.
L’idée d’organiser un rallye aérien national ou international- fait aussi son chemin.
D. AMEL (La voix d’Oranie du 16/01/2016)

******************************************************
Le président de l’aéroclub veut lancer une formation de pilotes privés

Une formation de pilote privé d’avion sera lancée prochainement,fera indiquer Figuigui Zouaoui nouveau président de l’aéroclub de Sidi Bel Abbès. Le pilotage d’avion se fera en collaboration avec l’aéroclub de Tiaret qui est doté d’avions et sera mis en exécution par des pilotes privés et instructeurs d’avion de la wilaya de Sidi Bel Abbès qui ont émis le désir de dispenser des cours aux jeunes et d’assister l’aéroclub dans les diverses phases de formation d’un pilote. En plus de cette activité, le président de l’aéroclub projette à programmer un rallye aérien national, magrébin et même international et lancer dans l’aventure l’aéroclub, qui durant les années 70, était une vraie piste des rallyes Raid qui sillonnaient tout le sud de l’Algérie.

Animé par une bonne volonté, le nouveau président veut transformer l’aéroclub de Sidi Bel Abbès,en un pôle d’attraction aéronautique de premier choix pour les citoyens qui sont en quête d’évasion et de sensation et dira ne
ménager aucun effort pour revenir aux activités, le parachutisme,le paramoteur, parapente et l’aéromodélisme.
Pour la réalisation de cet ambitieux projet et le redressement de l’aéroclub qui n’a pas fonctionné depuis des années, le président Figuigui Zouaoui sollicite une collaboration des autorités locales et nationales. Il est à rappeler que l’aéroclub a été créé en 1930, dot durant de 12 avions civils et où ont atterri beaucoup de personnalités célèbres, et formé des aviateurs qui ont travaillé pour Air Algérie,avant de se retrouver à l’abandon.
Fatima (L’écho d’Oran du 16/01/2016)

******************************************************


le 16 janvier 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
16 janvier 2016

1 Commentaire pour “Aérodrome de Sidi Bel Abbès: La presse en fait largement écho”

  1. alger-newyork

    Faudra au contraire frapper la table et construire un aérodrome au moins pour faire la liaison domestique alger bel abbes quotidiennement pour éviter l’aéroport d’oran qui reste international..et dans l’avenir pourquoi pas bel abbes Marseille a coté?? apres a l’intérieur de ce future aérogare si ils voient qu’un aéroclub est nécessaire pour tenir les pilotes en exercices en dehors de leurs temps d’attente de pilotage et en vue de former des jeunes a bas age ça oui c’est d’accords la formation se fera dans un milieu professionnel..le jeune a l’age de 8 ans pour faire carrière dans l’aviation civile ou militaire
    mais a l’age de 8 ans pas 50 ans..

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00