Assia Djebar : LE JOYAU TOMBÉ DU CIEL.

Feu scintillant dans une galaxie culturelle abandonnée, voire mutilée, il va de soi aux  civilisations – phares du moment, notre étoile brille parmi les Immortels d’une illustre Institution française fondée en 1635 par le Cardinal de Richelieu avec, pour objectifs, principalement de veiller sur la langue française en lui fixant des règles pour la rendre pure et compréhensive par tous. Elle se compose de quarante membres dont notre compatriote Assia Djebar, élue par ses pairs le 26 juin 2005 en remplacement de Georges Vedel. Assia Djebar, née Fatima-Zohra Imalayène à Cherchell le 30 juin 1936 est une écrivaine d’expression française, auteure de romans, d’essais et de poésie. Le théâtre ne fut pas moins délaissé ainsi que le cinéma pour lequel elle a réalisé quelques films dont « La nouba des femmes de Chenoua (1978) » et « La zerda et les chants de l’oubli (1982) ».

47778763[1]

Monts du Chenoua

Elle a en outre écrit une quinzaine de romans dont principalement « La Soif (1957)», « Les Impatients (1958) », « Les Enfants du Nouveau Monde  (1962)», « Les Alouettes Naïves (1967) », « Femmes d’Alger dans leur appartement (1980) », « L’Amour, la Fantasia (1985) », « Loin de Médine (1991) », « Vaste est la prison (1995) », « La Femme sans sépulture (2002) », « La disparition de la langue française (2003) » « Ombre Sultane (2006) »,  et « Nulle part dans la maison de mon père  (2007) ».

Son œuvre est l’une des plus appréciées au Maghreb et a pour thème l’émancipation des femmes, l’Histoire, essentiellement celle de son pays, pour laquelle elle a consacré toute son énergie dans un combat d’avant-garde. Elle a, de plus, été professeur d’Histoire à l’Université d’Alger jusqu’en 1965  année où cette discipline fut totalement arabisée.

Ses œuvres ont été traduites dans  plusieurs langues. Elle vit actuellement en France et aux États-Unis où elle est Directrice du Centre d’Études Françaises et Francophones de Louisiane . Elle a été honorée par plusieurs Universités dans le Monde telles celles de Vienne, Concordiat (Montréal) et Osnabrück (Allemagne)…

Elle se définit elle-même par cette phrase émanant de son œuvre :

« J’écris, comme d’autres femmes écrivaines algériennes avec un sentiment d’urgence, contre la régression et la misogynie ».

Son parcours universitaire est des plus éloquents même s’il a été entravé par la grève des Étudiants en mai 1956. Ses études entamées au lycée de Blida en section classique (latin, grec, etc.) lui feront décrocher son bac en 1953 et elle les poursuivra en passant par hypokhâgne à Alger et en khâgne  à Paris (Lycée Fénelon). Elle termine par l’Ecole Normale Supérieure de Jeunes Filles de Sèvres en optant pour l’étude de l’Histoire.Assia Djebbar 2

Celle qui succéda à Georges Vedel en 2005, en plus d’être la seule arabe et musulmane à être admise à l’Académie Française, est la cinquième femme à en être membre. Elle est également parmi les cinq femmes qui siègent actuellement  à l’Académie.

Sa bibliographie dénote de l’intérêt que lui portent une multitude d’universitaires à travers le monde. Les thèses, les mémoires et les chroniques sur Assia Djebar ne se comptent plus à travers les Universités de la planète et témoignent de l’engouement sans cesse renouvelé que les étudiants et les universitaires accordent à l’œuvre de notre compatriote.

La romancière et cinéaste algérienne a été également élue à l’Académie Royale de Littérature de Belgique, au siège de Julien Green, cette Académie qui est ouverte à la francophonie universelle, accordant aux Étrangers les mêmes droits que les Belges.

Dans une préface de Salah Guemriche, journaliste et romancier qui a trait au « Dictionnaire des mots français d’origine arabe », Assia Djebar écrit : « Les mots, mieux encore que les ponts, sont des passerelles entre les cultures, les univers, « les deux rives » entre lesquelles navigue le fils ou la fille d’immigrés ».

Que voulez-vous que nous disions de plus sur cette fierté de notre pays, sur ce joyau tombé du ciel, telle une météorite offerte par la Galaxie pour représenter le paradigme de ce que serait la femme algérienne telle qu’elle l’a toujours espérée.Assia Djebbar 1

En évoquant « La raison pure », Heidegger disait à propos de Kant : « Mais Kant en savait plus qu’il n’avait à dire par cette architectonique de ses œuvres ». J’ose dispenser cette réflexion à Assia Djebar qui n’a pas tout livré sur le trait intérieur de sa pensée en raison d’une éducation qui nous contraint parfois à faire de l’intime un secret de famille à inscrire dans l’héritage testamentaire.

C’est dire qu’on exige beaucoup plus d’elle dans cet élan de bravoure qu’elle a en elle afin de faire passer le témoin à d’autres générations actuellement mortifiées par un enseignement d’un autre âge. Nous escomptons par son combat donner du sens au progrès en ouvrant la lumière de l’universel à nos enfants appelés à vivre dans un univers impitoyable où seul le savoir serait le facteur d’ajustement.

Parce que j’ai toujours témoigné la plus haute estime à l’œuvre d’Assia Djebar : romans, essais, poésies, nouvelles et théâtre, je ne me permettrai en aucune manière d’en analyser le contenu dans les limites de l’espace dont je dispose.

Et pour finir, je m’en remets à cette recommandation de Voltaire à Jeanne-Françoise Quinault qui lui écrivait le 4 février 1740 à propos de Zulime : « On ne peut remuer le cœur sur la fin d’une tragédie que par le même intérêt qui en ouvre l’entrée dans le commencement ». (Voltaire ; Correspondances).

Sidi-Bel-Abbès se fait un orgueil de l’honorer, c’est tout à son prestige et faisons en sorte que son mérite en tant que pionnière dans le combat de la femme algérienne soit rehaussé à son juste niveau en la priant de programmer pour notre ville une leçon magistrale ayant pour thème « Le combat de la femme algérienne et son devenir » au moment où le puritanisme se le dispute à la piété et peut-être même s’y confond. L’époque victorienne en fut l’espace historique de référence.

Je ne pouvais pas achever cette évocation d’un être de chez nous sans citer une pensée de V. Nabokov in « Partis pris » : « J’aimerais n’accepter qu’un genre de pouvoir : le pouvoir de l’art sur la pacotille, le triomphe de la magie sur la brute ».

Il n’y a pas si longtemps, le pays de Jules Ferry, loué par le parti humaniste au pouvoir présentement, ignorait les indigènes pour lesquels l’enseignement n’était ni gratuit ni obligatoire. Ils en étaient tout bonnement exclus. C’est tout le paradoxe de constater aujourd’hui qu’une Immortelle, arabe, musulmane siège au Temple voulu par Richelieu dans le règne de Louis XIII. Est-ce à croire qu’on ne peut désespérer des retournements de l’Histoire? Un grand merci à Assia Djebar de nous donner de l’espoir.

Je ne souhaite pas que son combat soit réduit à une journée du souvenir tel que le 8 mars Journée de la Femme, mais être présente chaque jour qu’égrène le calendrier dans la mémoire collective d’une Algérie meurtrie par des scandales à répétitions touchant tous les secteurs y compris celui de l’enseignement et qui espère, avec une naïveté teinte de dépit et d’illusions déçues, une éclaircie légitime de son horizon. Alors seulement sera relevé “Le drapeau noir qui a été mis en berne sur l’espoir”.

 Abdelhamid ABDEDDAIM.


le 06 mai 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
06 mai 2013

30 Commentaires pour “Assia Djebar : LE JOYAU TOMBÉ DU CIEL.”

  1. Abassia

    Salam Ya madame “Le Cygne”
    Je suis bien contente de vous retrouver . Voilà bien longtemps que je ne vous ai lue. A mon tour, d’intituler ces retrouvailles:
    Mme ..C…. :” LE JOYAU TOMBÉ DU CIEL”. que monsieur Abdeddaim me pardonne du faire du “copier; coller”, c’est devenu tendance de nos jours.
    La mutation de madame s’est faite je l’espère sans douleurs et vous ré apparaissez sous la forme du cygne avec de belles plumes blanches , quelle élégance!
    Paraît-il que :
    « Les cygnes chantent avant de mourir.
    Personnellement, je préfère que certaines personnes feraient bien de mourir avant de chanter. »
    Bien à vous!

    • le cygne

      Mme Abassia Salam……!!! Il n’y a qu’une Abbasia …..qui serait contente de me retrouver…….c’est sûrement une Abassia Bentbledi ……..Merci beaucoup, Chère Madame pour votre gentillesse et votre délicatesse, mais faites attention, je ne veux pas qu’à cause de moi vous serez traduite devant le tribunal des
      ” plagiateurs “… d’autant plus que vous aviez ‘’usurpé’’ un titre qui était destiné à un joyau rare paraît-il……??? Façonné par les joailliers de l’autre rive……il veut retrouver les caractéristique de son état brut, ……..mais je pense qu’il est déjà trop tard……car un produit final ne pourra jamais retourner à son état initial ou très rarement………… !!!!

      Quant à la question concernant mon éventuelle mutation, permettez de vous répondre par quelques vers du poème de R.F Sully Prudhomme : Le Cygne……. et comme vous êtes perspicace, vous allez comprendre au moins une partie de l’histoire……….!!!!

      Sans bruit, sous le miroir des lacs profonds et calmes,
      Le cygne chasse l’onde avec ses larges palmes,
      Et glisse. Le duvet de ses flancs est pareil
      A des neiges d’avril qui croulent au soleil ;
      Mais, ferme et d’un blanc mat, vibrant sous le zéphire,
      Sa grande aile l’entraîne ainsi qu’un lent navire.
      ………………………………….
      ………………………………….
      Tantôt il pousse au large, et, loin du bois obscur,
      Superbe, gouvernant du côté de l’azur,
      Il choisit, pour fêter sa blancheur qu’il admire,
      La place éblouissante où le soleil se mire.
      Puis, quand les bords de l’eau ne se distinguent plus,
      A l’heure où toute forme est un spectre confus,
      Où l’horizon brunit, rayé d’un long trait rouge,
      Alors que pas un jonc, pas un glaïeul ne bouge,
      Que les rainettes font dans l’air serein leur bruit
      Et que la luciole au clair de lune luit,
      L’oiseau, dans le lac sombre, où sous lui se reflète
      La splendeur d’une nuit lactée et violette,
      Comme un vase d’argent parmi des diamants,
      Dort, la tête sous l’aile, entre deux firmaments.

      Très contente de vous lire moi aussi…….. !!!! Mes Amitiés Chère Madame… !!!

      • Abassia

        Bonjour Madame Le Cygne
        Quelle perspicacité , oui c’est bien Bentbledek……..Je vous ai tout de suite repérée grâce au style unique que vous déployez et que j’ADOREEEE. Vos “comments” sont un plaisir des yeux et du cœur. J’ai l’impression de suivre un match international de Tennis. Vos revers sont savoureux , cinglants.
        Alors ne me dites que d’autres “joyaux rares” n’existent dans notre pays, n’en déplaise à certains.
        Amicalement

  2. le cygne

    Sourire…..‘’Koul Khanfoussa 3and Mha Ghzala’’….!!!!

    Il n’y a pas de quoi Sourire…….cela m’a vraiment permis de mesurer le fossé qui existe entre ce que vous écrivez et ce que vous pensez vraiment……entre la réalité et la fiction ……entre la vérité et la supercherie qui rend la marchandise attrayante…entre la sagesse des grands et les caprices des… !!!

    S’il y a exhibitionnisme religieux comme vous le prétendez, dites vous bien qu’à l’opposé il y a un super exhibitionnisme Laïc, avec comme toujours, les mêmes mots éblouissants, les mêmes artifices et paillètes, le tout mis sous le feu des projecteurs afin de plaire à la galerie de la planète des ‘’Traqueurs’’ et des ‘’baleines volantes’’………. !! Et vous êtes entrain de nous dire ce qui est Hlal pour moi et Hram pour vous, mais dans un autre langage plus mielleux, avec le miel des faux bourdons…bien sûr………..Sourire….pour satisfaire votre ego, je dirais devant tout le monde que vous détenez la vérité absolue….et tous les autres, au mieux, ont torts , au pire sont des monstres…….Vous êtes le Bon et l’autre le truand et/ou la brute….!!!!!.

    Quant à la marchandise, ne vous en faites pas, elle est de marque déposée made in Algeria malgré les insuffisances……..Cependant, ce qui peut tromper c’est la marchandise qui nous vient de l’import-import………on ne sait jamais de quoi elle est concoctée ……et par quelle main elle a été fabriquée….surtout dans les laboratoires de la contrefaçon……..qui pullulent sur les autres plaques tectoniques………!!!
    Qui a renié la modernité…??? Qu’est ce que vous en savez, peut être qu’on est plus moderne que ceux qui le prétendent……Nous ne vivons pas dans les cavernes………..sauf que pour certains la modernité n’est pas synonyme d’anarchie, de matérialisme seulement, d’individualisme, de liberté sans bornes et sans valeurs……. car en nous Créant, Notre Bon Dieu nous a balisés le chemin à prendre…… !!! Au fait, connaissez-vous l’histoire du petit poucet…. ???

    Comme quelqu’un l’a dit : « C’est une lacheté que d’applaudir à toutes les idioties que l’on nous montre sous prétexte de modernité. » , mais attention « L’homme moderne est l’esclave de la modernité : il n’est point de progrès qui ne tourne pas à sa plus complète servitude. »

    Pour le reste, toute la théorie blablétaire des gens heureux ne me subjugue plus………car des années lumières séparent la théorie de la pratique….. !!!

    Somme nulle ou somme positive… ???? C’est une bonne question…et la réponse dépendra du jeu et de l’angle de vision…………
    Le jeu d’échec, vous vous rappelez…….Hé bien, c’est un jeu à somme nulle… !!!
    L’import-import est un échange à somme positive….mais à sens unique seulement, dans la direction des trois Nord……c’est-à-dire……’’Khabza’’ pour les pingouins et les Ours polaire….puis pour les manchots qui se nourrissent des miettes du fromage puant de Normandie………Mais, pour le ‘’sleeping partner’’ de l’eau minérale…on peut parler de somme négative…… !!!!!
    Le jour où nous gagnons tous…on pourra parler de somme positive….pour le moment je préfère de loin la somme nulle…….. !!!

    To be (origine) or not to be (appartenance), that’s the real question……????

    Origin or belonging, that’s the dilemma of Diaspora especially High Tech…!!!!!!

    L’essentiel dans toute cette grande vadrouille…est….que les hirondelles garnissent notre printemps et que l’été ne sera pas aux couleurs de l’été indien…..!!! La cohabitation certes nuancée et forcée est une somme positive pour tout le monde, si cela peut vous consoler un peu…….grand frère…! Une tasse pur arabica calmerait peut être les esprits en tourmente…….!!!

    Allah Ydawi El Hal…..!

    • jawad

      Salam Madame !
      J’ai beaucoup apprécié votre remarque au sujet de ce «fossé» qui existe entre ce que d’aucuns écrivent et ce qu’ils pensent réellement. Un véritable drame sur lequel vous avez su mettre le doigt. Ça rappelle ces scènes quotidiennes que l’on vit avec certains marchands de fruits. Ils ne nous servent pas les meilleures pommes ou les meilleures oranges ; ils destinent celles-ci juste à attirer pour pouvoir écouler le reste. On retrouve cela chez certains Faiseurs de lois aussi; ils sont les premiers à ne pas respecter ces lois qu’ils affichent pourtant à tout bout de champ. Il est donc bien vrai Madame qu’on ne fait pas le mal au nom du mal: on se présente plutôt comme réformateur pour pouvoir mener à leur perte ceux qui mordent à l’hameçon. Vous avez dit Madame: Allah Ydawi El Hal et moi je dirais aussi: « Allah Yahdina wyahdihoum !»
      – C’est un bonheur que vous soyez un cygne et pas un poisson qui voit l’appât et non l’hameçon. (Lol)

      • le cygne

        Salam, Mr jawad et Merci…!!!! C’est d’autant plus un bonheur pour moi de vous répondre car vous portez le même prénom que mon petit cousin que je n’ai pas vu il y a un bon bout de temps…!!!! Bref..!

        Permettez moi, Monsieur, de vous dire que vous êtres très perspicace…………. cette citation “un poisson qui voit l’appât et non l’hameçon” m’a beaucoup plu……..Je vois que vous avez compris toute l’histoire qui s’étale…..des marchands de légumes jusqu’aux faiseurs de lois ‘prêtes à porter’…. !!!! Et qui sont les premiers à enfreindre ces lois…..???

        Ce qui est important à savoir aussi, concernant les hameçons , il y a ceux qui sont directement fixe sur la ligne et muni d’un appât, ce sont les plus détectables car même le poisson dupe, parfois il prend l’appât (sans mordre à l’hameçon) et s’en va tranquillement. !! Mais, il y a des hameçons qui font partie d’un ensemble d’objets plus complexe , ou servir au montage d’une “mouche artificielle” dans les cabinets noirs et les tunnels sans bout de qui vous savez…….avec l’aide, cela va de soit, des cachalots, des faux bourdons, des oursons en peluche, des manchots et des “mouches artificielles” (un nouveau dans le jardin zoologique du cygne grâce à vous)………

        « Personne, voyant le mal, ne le choisit, mais attiré par l’appât d’un bien par un mal plus grand que celui-ci, l’on est pris au piège. »……
        cela pour rejoindre votre avis quand vous dites ‘’qu’on ne fait pas le mal au nom du mal’’ ……….. toujours au nom du bien et c’est là où réside la plus grande supercherie……des Minus créatus…. !!!!!!

        Mes Respects Monsieur… !!!

  3. El hak !

    Je pense que Monsieur Abdeddaim,n’a pas voulu s’inscrit dans une sémantique en titrant ce joyau tombé du ciel.Il a utilisé certainement une symbolique pour sublimer l’écrivain d’une rare prolificité ,la description des éléments chimiques auxquels vous faites référence n’ont pas lieu d’être ,dans un élan poétique on ne peut pas enfermer le poète,ou le le rêveur dans une définition strict,l’allusion suffit à sa peine.

    • le cygne

      El Ha9 El Ha9, je crois que vous n’avez pas bien saisi le sens de mon intervention………c’est vrai que j’ai parlé de chimie mais ma pensée dépassait de loin les miracles de la chimie et de l’alchimie…….Lisez entre les lignes est là, peut être, vous comprendrez ce que je voulais vraiment dire ou insinuer……….!!!! “L’allusion suffit à sa peine”

  4. Smiley

    Merci madame le Cygne d’apporter une illustration parfaite à ce que j’appelais de mes voeux, c’est-à-dire un débat qui ne se cache dans la posture et l’imposture de l”exhibitionnisme religieux’ relevé par d’autres.
    Je ne vois pas dans ces échanges ‘un infantilisme’ mais une clarification nécessaire et je n’aime pas être trompé sur la marchandise.
    Un site d’échange n’est un site de prédication et vouloir enseigner à un peuple musulman comment il peut être plus musulman revient à enfoncer des portes ouvertes.
    Apparemment l’exercice ne vous lasse pas et vous vous y adonnez avec délice.
    Oui madame et monsieur super-patriote,je persiste et signe en affirmant que la multiculturalité est un idéal de société riche.S’affirmer en acceptant le point de vue de l’autre, y compris le votre ne me pose pas question. C’est plutôt le mélange des genres qui m’hérisse ainsi que votre conception appauvrie de l’homogénéité culturelle. Le devoir d’unité nationale n’est pas requis par la peur et laisse la place à une logique de diversité, de flexibilité, de renouvellement permanent qu’appelle une modernité qui ne se renie pas.
    Ma conception de la coexistence n’est pas hiérarchisée par l’ostentation religieuse mais le pré-supposé de l’égalité entre tous les intervenants.
    J’aurai aimé vous voir commenter l’article sur ‘The Global Iman’ car sur l’Occident colonisateur, ayant anéanti de nombreuses cultures peu reste à dire et je crois vous avoir pprécédé dans les critiques contre l’ordre colonial et le déferlement de l’occidentalisation mimétique.
    Alors, de grâce, ne me faîtes reproche de l’endroit où je vis car c’est un argument minable digne des minus habens que vous citez.
    Ya madame, dans un univers humain,se développe toujours un jeu sociologique instable entre unité et diversité. Les sociétés les plus intelligentes concilient et recherchent les deux.
    Les sociétés en insécurité économique et culturelle se réfugient dans le mythe et la glorification.
    Ya madame! Une culture peut se contenter d’être elle-même SI ELLE SE CROIT SEULE AU MONDE.
    Que de cultures qui rêvent d’être l’horizon indépassable, se prévalant d’une rente de supériorité (je connais la votre) se réifient et se chosifient.
    Pour le débat et malgré vos outrances et votre glossaire hermétique dont il faut proposer la définition au lecteur par courtoisie, je suis de ceux qui ne censurent jamais mais qui pensent que le religieux est trop sacré et trop sensible pour infilter tout et tout le temps.
    Cela serait OK dans un site de prédication! Quite perfect in the picture!
    Ce serait dommage qu’autour de vos secrétions,vous deveniez une madame Frankenstein qui ferait sortir de son laboratoire toutes sortes de fanatiques,maniaques, dévots, missionnaires auto-proclamés cherchant ennemi désespérement!
    La culture algérienne gagnerait à être AGORISEE pour echapper au funeste destin de devenir culture-forteresse, pétrifiée dans une identité corsetée et la certitude d’être la vérité et le savoir.
    Rassurez vous, ma santé mentale me permet encore un certain discernement et je me fais devoir de courtiser la modestie, le dissensus et la tolérance qui accouchent du contaire de votre projet.
    Dans la maison Algérie, je ne demanderai à personne ce qui relèverait de son choix et de son libre-arbitre ou de son intimité. Même pas son lieu de résidence voyez-vous!
    Parmi les ambitions de l’Agora, figure la transparence mais Ya Madame vous en êtes loin.
    Plutôt être souris que créature improbable du ‘jesaistoutisme’!
    Somme nulle ou somme positive, that my question!

    • DZiri

      Sallamou alaykum « mon » frère Smiley
      Contrairement à votre affirmation, les « Big Brother » qui ne le sont pas, ne se cachent pas, la preuve, on leur reproche un exhibitionnisme. Oui, on le leur reproche parce Muslim. Il en serait autrement, s’ils ne l’étaient pas.
      Aussi, en matière de clarification, et hormis votre opinion, vous n’etes pas tenu de nous en faire.
      Je me rappelle celle où vous m’expliquait que : « plusieurs = 1 ».

      On le pense bien, que C 1 site d’échange, et nous échangeons uniquement « nos points de vue et opinions » à qui veut. Pour ma part, je ne suis pas adepte du multiculturalisme, ce qui ne m’empêche pas de partager et d’échanger avec tout le monde. Le reste pour moi C du dessert. Je suis de culture Muslim et je m’en tiens.

      Le multiculturalisme, notamment idéologique imposé et contradictoire, ne fait pas de Société riche, au contraire. Nous en avons les preuves à profusion.
      Regardez Singapour, Ile Muslima de Malaisie, devenue par la force métropole chinoise et hindou, vous verrez aussi, dans peu de temps, Dubaï, suivre le même chemin.

      Aussi, le devoir d’Unité Nationale réside dans l’attachement à notre Culture et Identité Nationale, sans flexibilité ni renouvellement à la mode.
      Notre Culture Muslima, forteresse de notre Identité, est certifiée par qui de droit, d’être la Vérité Absolue et le Savoir.

      Vous etes de ceux qui « ne censurent jamais mais qui pensent que le religieux est trop sacré et trop sensible pour infiltrer tout et tout le temps. »
      En parole et en fait, vous voulez mettre la Religion derrière vous, Libre à vous seul.
      “” Quite your image ””
      Vous nous reprochez à tort des cours de religion, et C vous qui en donnez des + tordus!!!
      Enfin, j’apprécie votre effort, vous évertuant, à expliquer à votre idéologie, mais force est de rappeler que si vous n’y arrivez pas, et C n’est pas de votre. On ne peut faire d’un âne un cheval de cours. Aussi, je vous conseille fraternellement de changer de monture.
      Sallamou Alaykum.

  5. le cygne

    NAISSANCE D’UNE AGORA ALGERIENNE :

    Voici, le discours auquel j’y ai vraiment cru………mais pas comme une dupe….. !!!!
    « L’agora de BAI devient de facto une réalité structurante du fait social, une sorte de famille élargie dans laquelle les opinions entre membres peuvent diverger ou s’affronter, mais qui conserve ancrée en elle le sentiment d’appartenance à des loyautés supérieures telles que le pays et la nation. »
    « Ce que cette Agora naissante permet d’évacuer, ce sont les antagonismes de frustration car la parole est libre et octroyée à tous sans exclusive. Les participants peuvent varier dans leurs stratégies rhétoriques et argumentaires mais ils restent égaux dans le droit à une libre expression sans ostracisme autre que la violation de règles éthiques et déontologiques.. »
    « L’agora est miroir de la vie et la somme des expériences qui colorent la vie des participants et qui impulsent au système un dimension dynamique. »
    « Chaque jour que Dieu fait, des milliers d’internautes se connectent pour prendre des nouvelles de l’agora, cette » famille élargie » dont l’unité et la cohésion ( à ne pas confondre avec unanimisme) se démontre à chaque épreuve »
    « L’agora et le débat sont les lieux d’évacuation de la violence et des mesures de salubrité publique. »

    Quel beau récit…… !!!! Amadouant et endormant……..jusque là tout est Nickel…………ensuite vient le tour d’une petite mesure d’Arsenic , le problème est de savoir s’il est organique ou inorganique……car ce dernier est très toxique pour la santé humaine……pour enfin terminer avec une bonne dose de Mercure, un métal argenté brillant… le seul se présentant sous forme liquide dans les conditions normales de température et de pression, conditions dans lesquelles il se vaporise assez aisément. Très dangereux, car c’est un puissant neurotoxique et reprotoxique………. !!!
    Qui sait… ??? ça pourrait être aussi, une histoire de brume de sable pour aveugler les plus perspicaces…!! Quant aux myopes leur traitement est plus facile…!!!!

    Si, quelqu’un rêve d’un lendemain qui chante. Il faut veiller à ne pas déchanter…..

    SVP arrêtez de « danser » sur deux pieds “sous” le pont d’Avignon……..tantôt vous prônez la “paix”, tantôt vous déclarez la ” guerre”….tantôt c’est le beau temps, tantôt c’est la tempête, tantôt vous appelez à la cohabitation certes forcée pour l’intérêt général, tantôt vous clamez l’exclusion totale , tantôt vous semblez croire et nous faire croire à la liberté d’expression, tantôt vous lui tournez le dos S/c de cette même notion de salubrité publique…très à la mode ces derniers temps…!!! Il faut d’abord déterminer s’il s’agit de souillures, de pollutions, de contaminations, ……. ensuite, définir de quels genres elles sont et se trouvent dans quel milieu…naturel ou artificiel…. ????

    SVP, Cessez de nous exiger de voir avec vos lunettes…pour ne pas dire vos jumelles…..les lunettes des ‘Homo-Laïcus’ qui dénient aux autres leur monde… !!!! Qui a dénié le monde matériel, si le Bon Dieu l’a Crée… ??? Ce qu’on conteste c’est le monde matériel dévêtu de toute spiritualité et de toutes les valeurs humaines. Cette machine humaine qui a engendré et engendre encore de nombreux dommages et diverses pollutions qui parcourent l’ air, l’eau et le sol et finalement sont devenus universels. Le développement industriel et technique n’a pas pris en compte les conséquences collatérales qui augmentent continuellement, comme par une inéluctable synergie, les dangers de régression de l’humanité. C’est ce monde matériel qui a développé l’individualisme……. !!! Il y aurait beaucoup à dire sur ce génie humain qui souffre la moitié ou les trois quarts de sa vie quand tout est pour le mieux, qui remplit les hôpitaux, les prisons, les asiles de tout genre et de toute nature, qui se laisse aller à ses pires instincts pour une poignée de dollars ou d’euros…….. Nous sommes devenus, au 21ème siècle, bien plus petits que ceux qui nous ont précédés.
    « Cette aliénante “civilisation” matérialiste et productiviste crée des automates qui paient leur échec sur le plan humain par des maladies mentales toujours plus nombreuses.. hélas… ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à une société malade »…….

    SVP, Arrêtez d’intimider les gens en les taxant et en leur distribuant des étiquettes……vous ne me faites pas peur……….arrêtez de matraquer tous ceux qui ne vont pas dans le même sens que vous……arrêtez de faire croire que vous êtes intelligent et que les autres sont des débiles, que vous avez raison et que les autres ont tort, …que vous avez tout juste et que les autres ont tout faux, que vous êtes d’une ” race” supérieure parce que vous faites partie de la diaspora High Tech et que les autres sont des Minus, des indigènes, des arriérés………Fini le temps de recevoir des leçons et des ordres par télécommandes ou par satellites interposés…par l’intermédiaire d’adjudants chefs……..il est révolu le temps du protectorat et du paternalisme surtout à distance …….Arrêtez de nous bourrer le crâne avec les principes et les idées des gens heureux des trois Nord…….Nous aussi, nous avons nos principes et nos idées qui font de nous aussi, des gens heureux……!!!! C’est quoi être heureux d’après vous…??? Sachez que nous sommes tous des Minus Créatus… !!! D’ailleurs, cette rubrique porte sur « le joyau tombé du ciel »….Votre avis sur la question aurait suffit……sans vous attaquer aux lecteurs……et régler vos propres comptes……Vous avez parlé d’une certaine Agora avez-vous déjà oublié……??? Que de la théorie..!!! Côté pratique c’est un autre monde….. !!!!

    Je m’inquiétais de votre absence……….je me suis dite , peut être qu’il était trop pris ou qu’il était entrain de nous préparer un autre article intéressant, mais je vois malheureusement que ” la Montagne………..” !!!!

    Quand les électrons se détachent du noyau, il faut s’attendre à ce qu’ils se prennent pour un nuage d’astéroïdes……… !

    • El Arabi

      Félicitations! Mme Le Cygne. Depuis que je lis BAI (et cela fait longtemps!) je n’ai pas senti la nécessité d’y intervenir dans vos conciliabules, souvent intéressants par ailleurs. Mais aujourd’hui, je vous félicite, parce que c’est la première fois que je lis votre long commentaire et que je ne trouve pas de référence à un Hadith ou verset du Saint Coran. Je vous le concède cela m’a surpris. Pour le reste, je respecte votre point de vue. Que je sois d’accord ou pas, cela n’a pas d’importance. Dommage, que le débat de haut niveau soit perturbé par des “infantilismes” entre deux lecteurs respectables du journal. Enfin, ce n’est qu’un modeste point de vue.
      Mes respects, Madame!

      • le cygne

        Salam, Monsieur El Arabi et Merci….!!! Si vous le permettez, je voulais seulement vous dire que si vous aviez jeté un petit coup d’oeil sur mes deux commentaires dans cette rubrique (pour ne citer que ces deux là), vous auriez peut être remarqué que ce n’est pas la première fois……que je n’utilise pas les versets et les Hadiths……Mais soyez sûr, Mr, quand le besoin se fera sentir pour les prendre comme référence, pour un sujet donné……je n’hésiterais pas à le faire……..J’espère que ce n’est ni une honte, ni une tare, ni une violation de la constitution ou de la charte des droits de l’homme……..Quant à la liberté d’expression je ne sais toujours pas ce que cela veut dire…..!!!!

        Avec Tous Mes Respects, Monsieur…!!! Au plaisir de vous relire…

  6. Smiley

    Salam M. El Arabi et merci de faire oeuvre de salubrité publique en dévoîlant après moi que ce site risquait de devenir l’otage de prosélytes qui n’ont rien appris et rien retenu du drame algérien et qui veulent en faire un espace de prédication.
    Tirant à vue sur tout ce qui bouge, c’est-à dire à qui entend exercer le privilège d’une pensée autonome dont Allah nous a fait l’offrande, ils utilisent bêtement ce qu’ils pensent être une arme de dissuation massive en intrumentalisant la religion pour tuer le débat.
    Leur matrice idéologique a permis de justifier des assassinats d’intellectuels , de policiers, de soldats anathémisés et livrés à la furie meurtrière et ils continent….et beaucoup continuent de se faire complices.Par leur silence, leurs calculs ou leur connivance.
    J’ai lu dans ce site le contributeur Oméga ( L.B) , tel Zorro enfourchant sa monture se précipiter pour secourir une dame menaçant de se retirer (post coitum animal triste) mais je ne l’ai jamais vu se mouiller et prendre partie quand nous étions insultés, malmenés et livrés à la vindicte sous des prétextes fallacieux et lâches (une marque de fabrique)
    Comme vous monsieur Larabi, je dénie à ces gens le droit de m’instruire sur ma religion et ses principes.
    Ce ne sont pas eux qui nous apprendront la pérennité inaliénable du message coranique ni les formes majeures de la spiritualité. Biens nés, nos parents s’en sont chargés!
    Je serai respectueux d’une action missionnaire s’il elle s’affichait en tant que telle ( d’ailleurs je collabore avec intelligence avec le site Oumma.com)
    Je les vois tisser un espace virtuel qu’ils rendent tentaculaire par une hyper-présence, voulant echapper aux analyses profanes et problèmes réels du pays pour ‘produire’ un magma qui nie le monde matériel et entend doter tous les lecteurs d’une modèle de lunettes de vue unique..qui permet de lire et de penser dans les clous.
    D’un point de vue historique la caporalisation de la pensée n’a produit que des sociétés infirmes et monsieur Dziri joue au très petit petit petit Big Brother, qui en compagnie de Sister Big Brother entendent livrer à tous un kit du prêt-à- penser.
    Sidi Google dans sa grande manséutude permet aux visiteurs de sa Gouba virtuelle de faire emplette, mais, pour toujours servir le même plat indigeste fait de menaces à peine voîlées ou d’interpellations intempestive et de ‘dourous’ .
    Le débat à travers ce site est une idée généreuse.Refusons sa perversion.
    Quand à ‘el iktam’ et la dissimulation, monsieur El Arabi, vous visez juste.
    Pour le site et le respect de l’intelligenge de ses lecteurs, encore une fois merci.
    Nourri à la veine idéaliste, nous croyons au débat et à l’Agora!
    Je fais partie de ceux qui saluent la gloire littéraire de Assia qui a raté de peu le prix Nobel de littérature et qui règne en impératrice hériatique sur le butin de guerre qu’est la langue française..
    +

  7. DZiri

    Sallamou alaykum M. Abdedaim
    En commentant concomitamment votre billet et celui de M.Senni, je n’ai pas fais usage d’inquisition comme vous le faites. Je n’ai fais que compléter ce qui me semblait « manquant » dans les deux articles.
    En ce qui concerne l’hermétisme, il va de soi, il n’est pas de mon coté, vous avez mis en page une opinion sur X, les lecteurs ont aussi la leur ; Par conséquent, ils ont le droit d’en faire part. A vous de défendre votre opinion lorsqu’on la contredit, par des faits, et non pas par des préjugés et soupçons inélégants, quand vous rapportez : « Relatez-nous votre combat avant 1962 ou celui de votre ascendance et on se fixera sur une identité que je soupçonne frelatée ».
    Personnellement avant 62, je dirais que nous n’avons « que participés et subit » comme la « majorité » des algériens. Et vous, avez-vous fait & subit – ou + ?
    Qu’est-ce qu’ils ont à voir ici mes ascendants ? C’est pitoyable de la part d’un « intellect » envers une personne qu’il ne connaît même pas. A laquelle il s’adresse pour la première fois.
    Ainsi, par manque de provisions loyales et honnêtes, vous utilisez les insultes.
    Nous ne sommes pas dans la rue, et par respect pour le Site et les Lecteurs, je ne réponds à votre discourtoisie. Mon éducation ne me le permet pas !

    Et au lieu d’infirmer ce que j’ai dit, vous me déniez mon droit d’expression avec votre : « De quelle absolution peut-il se prévaloir pour oser mettre en doute une identité forgée par un combat insoupçonnable ? »
    Aussi, dans mon comment, je n’ai jamais mis en cause x ou y, j’ai n’ai fait que compléter le parcours du sujet et rapporter ses propres propos en questionnant.
    Je n’ai mis en cause l’identité de personne. Je vois là plutôt que vous me prêtez vos méthodes. J’ai posé des questions aux auteurs sur le but de ces 2 articles, comparativement aux parcours de cette personne.
    Savez vous ce qu’elle a dit sur Fatima (raa), la fille Mohammad (sas) et Abou Bakr Essedik (raa) dans les « filles d’Ismaël » ? Avez-vous lue la pièce ?

    Et comme de coutume, le pauvre Cheikh est mangé à toutes les sauces : « Youssef El Qaradawî, cet égyptien à la botte du Qatar et auteur de Fatwas inspirées par l’oncle Sam »
    Si vous êtes véridique Monsieur, Citez nous une Fetwa de ce genre. Parce dans ce K là, votre solde de tout compte sera affecté demain chez le bon Dieu.
    Attention, C moins grave pour moi, mais pour les savants, vous devez savoir qu’on dit : Qu’ils sont les héritiers des Prophètes (sas)

    Vous me dites gratuitement : « Nous, notre arabité et notre identité n’ont nul besoin d’être étalées, l’Histoire jugera si elle ne l’a pas déjà fait ».
    Mais, Monsieur, Je n’ai jamais mis cause ni la votre, ni la sienne. Ne m’attribuez pas votre recette, mes défauts me suffisent.

    « Montrez-nous un seul écrit de ceux dont vous pavez BAI » Vous ne pourrez jamais le faire parce que ceux que vous qualifiez de « mécréants » vous auraient déjà payé un voyage sans retour chez eux ».
    Je ne vois pas pourquoi vous fuyez ou vous cachez derrière les autres.
    Vous etes hors sujet Monsieur Abdedaim ! Et puis moi, je ne traite personne de mécréant !!! Où C’est votre façon de faire diversion, à défaut de débattre sur le sujet.

    Vous me demandez de : « Restez à notre portée, votre intelligence risquerait de déborder sans que l’on puisse vous suivre dans votre acharnement à ressusciter une histoire sanctifiée. »
    C’est mon vœu le plus cher d’être avec vous, à votre service et portée dans le droit chemin. Non pas pour sanctifier une histoire qui n’est pas une, mais Suivre une Religion Imposée.

    « Le français est utile et nécessaire, c’est selon. »
    Oui monsieur, il est utile et nécessaire pour lire, comprendre, éclairer et surtout répondre aux fantasmes de certaines philosophies du marché noir.
    Enfin, les lecteurs auront certainement remarqué que pas une seule fois, vous n’avez réfuté mon commentaire.
    Sallamou Alaykum

    • El Arabi

      Non! M. Dziri! Votre pédantisme “paxé” à votre “exhibitionnisme religieux” montrent à quel point vous vous trompez de site et de lecteurs!
      Non! M. Dziri, la réponse de M. Abdeddaim est celle qu’il fallait. Il vous a rappelé que la stratégie adoptée par les adeptes de l’apologie du terrorisme qui consiste à user du profil bas et “respectueux” pour mieux rebondir est désuète à jamais. Ce Pays en a trop souffert!
      Je tiens à vous rappeler que le débat dans la libre expression est permis pour Assia Djebar que vous pouvez aimer ou ne pas aimer, mais il n’est pas permis pour l’Islam! L’Islam est la Vérité Absolue, Assia Djebar ne l’est pas. Par conséquent, je vous dénie le droit de me donner des leçons tout azimut sur MA RELIGION! Oui, M. Abdedaim a raison de dire que vous “traitez les gens de mécréants” Vous nous traitez tous de Mécréants à chacun de vos commentaires en citant pêle-mêle des Hadiths et versets du Saint Coran, alors que j’en suis sur, vous n’en avez aucune qualité pour le faire! Dieu en Omnipotent a décidé que la relation entre Lui et ses Créatures est INDIVIDUELLE, parce qu’Il savait qu’il allait exister des gens comme vous qui vont s’ériger en censeurs et objecteurs de conscience! Pire! Détenteurs de la Science infuse!
      Vous défendez El Qaradaoui en défiant M. Abdedaim de vous produire des Fetwas qu’il aurait prodiguées: Allez sur Youtube (j’ai constaté que vous en étiez adepte!) et vous les entendrez de vive voix: Vous entendrez sa fetwa rendant licite les boissons alcoolisées, vous entendrez celle où il rend licite l’assassinat de Gueddafi, de Assad, de Moubarek.. Vous l’entendrez rendre licite les tueries en Syrie et encourager tous les Musulmans à aller combattre le “Taghout” Vous l’entendrez déclarer illicite la grève de la faim des prisonniers Palestiniens et le bouquet vous l’entendrez menacer El Bouti quelques jours avant son assassinat et tirer la gloire après. Mais malheureusement, vous ne l’entendrez jamais prononcer un mot sur l’esclavage et la pédophilie au Qatar, ni sur les évènements du Yemen et de Bahrein.
      Alors si vous voulez profiter de cet espace, contentez vous désormais de commenter les articles dans leur contexte et éviter de vous prendre pour le “Mufti du site” notre Religion n’est pas soumise à débat. LA Verité Absolue nous la détenons depuis 14 siècles! Et demain dans l’Au-Delà, seul Allah Décidera du sort de chacune de Ses Créatures!
      A bon entendeur Salut.

      • DZiri

        Sallamou alaykum M. El Arabi !
        Non M. El Arabi, C’est ma simplicité qui vous pose problème, et rassurez vous, je ne me trompe ni de site ni de lecteurs. Dans tous le K ces derniers sont majeurs et autosuffisants.
        M. Abdedaim ne m’a rien rappelé, il m’a uniquement insulté sans oublier mes ascendants, seulement et seulement parce que j’ai émis des infos complémentaires « occultées », j’en suis sûr d’après sa réaction.
        Ce terme de terrorisme avec lequel on fait peur aux gens, n’a plus cours. Tout le monde à connaissance de cette « Boite aux Lettres ». Elle sert d’alibi aux terroristes eux-mêmes qu’ils secouent à chaque opération « False Flag ».

        En ce qui concerne le terrorisme en Algérie, il n’a jamais été islamique, il a toujours été terroristes et mercenaires, et C parce qu’il n’a certainement pas touché ceux qui le soulèvent, qu’ils ne peuvent l’appréhender. Ceux qui dirige ce Pays en sont bien conscients et ne manquent pas de réagir efficacement à l’ex : de Tiguentourine.
        Je fais l’apologie de l’Islam et de l’Algérie par conviction, et par jalousie pour les deux. A moins que vous estimez cela terroriste ! Alors, je l’assume et tenez vous en !

        Vous répétez que l’Islam est la Vérité Absolue, Cependant, vous acceptez quand elle est dénaturée, mise en doute et à l’index ; Et vous la refusez lorsqu’elle est rappelée à raison, par un anonyme.

        Je ne vous ai pas lu dans ce K lorsque cela se passait ici même sur ce site. Et vous faites l’outragé et vous offusquez lorsqu’on essaye nous, au moins par jalousie. Il me faut plus d’explications !

        Permettez-moi M. d’essayer de faire au moins ce qu’a fait la huppe de Sulayman (sas) à la vue de la prosternation de la reine de Saba au soleil qu’elle adorait à la place d’ALLAH. (Sourat les fourmis n° 27 versets n° 22-23-24).
        Cette Huppe n’avait pas sa foi enfouie et sanctifiée dans son cœur, comme l’évoquent certains. Elle s’en sert, Elle exécute les ordres de Notre Seigneur.

        Alors M. quand vous dites : « Notre Religion n’est pas soumise à débat. LA Vérité Absolue nous la détenons depuis 14 siècles! ». Permettez moi à cet effet, de rappeler une citation de M. Abdedaim sur la pile Wonder : « la pile « Wonder » : elle ne s’use que si l’on s’en sert. »
        Je me permets de dire qu’elle s’use aussi si, on ne s’en sert pas trop longtemps.

        Ne dites pas n’importe quoi M., je n’ai jamais traité qui que se soit, de quoi que se soit, lorsque je cite les références Qoranic. Arrêtez d’affabuler vous aussi, ou donnez moi une preuve de ce que vous avancez.
        Il faut vous dire M. que j’explique et expose mon point de vue sur El Qaradhaoui, tout comme sur le reste, je ne défends et n’attaque pas les personnes, dans le sens que vous laissez entendre.
        Je ne me sens pas habilité à juger personne, notamment celui d’envergue pareille, ce que vous semblez vous et votre entourage exécuter avec délections.
        Je ne me permets pas non plus de juger ceux que vous pleurez à l’occasion, mais j’insiste à rappeler et reconnaître que pratiquement tous les peuples arabo-Muslim ont, depuis des lustres, vomis leurs dirigeants, sans exception.
        Alors M. ne me dites pas que vous ne faites pas partie de ces peuples !
        Selon ma lecture, il y aurait des personnes qui n’applaudiraient pas à la chute de M6, par un courant Islamiste, même si actuellement, ils ne l’ont pas en odeur de sainteté, tout comme d’ailleurs.

        Pour ma part, je crois que le « Dieu Omnipotent » comme vous le rappelez, a instaurée la Religion pour notre bien, et non pour le Sien. Il Se suffit à LUI-MEME. La relation de l’homme avec LUI est généralement sujette à Pardon, pour peu qu’il Le reconnaisse.

        Je croyais le débat portait les « œuvres » de votre impératrice de la francophonie, mais force est de constater, que par manque de munitions efficace vous aussi, vous ne faites que tirer le diable par la queue. Aussi, je trouve votre réaction partiale et inopportune. Disons que de ce côté-là, je suis habitué.
        Enfin, malgré notre différence de point de vue, trouvez ici, mes sincères salutations.
        Sallamou Alaykum

        • El Arabi

          Non! M. Dziri. Vous persistez dans votre stratégie commune “d’excès de politesse” préfabriquée et sournoise. Vous êtes libre de traiter Assia Djebar comme vous voulez et cela ne regarde que vous. Ce droit, je ne peux vous le dénier. Moi, ce qui m’intéresse c’est de DISSOCIER ASSIA DJEBAR DE LA HUPPE DE SIDNA SOULEIMAN!! Basta! Trêve d’objection de conscience. En vous écoutant, les prêches de Abassi MAdani des années 90 résonnent de nouveau à mes oreilles .Mais il est vrai que lui – comme vous d’ailleurs – avait choisi de vivre ailleurs et de parler à notre place! Quand vous n’avez pas vécu ce que nous avons subi, il est loisible pour vous de distiller des leçons inquisitrices. J’aurai aimé que vous utilisiez votre SAVOIR à nous éclairer sur les sujets qui sont exposés. Pas à tenir comme livre de chevet la traduction du Coran et faire du copier-coller à chaque qu’un sujet qui n’a rien à voir y est abordé. Nous savons tous le faire!
          M. Dziri, il est clair que tout cela n’est pas innocent. A vouloir à tout prix débattre d’un sujet admis par tous, nombreux objectifs se défilent à l’horizon. Alors, je persiste et signe: vous voulez vous ériger en “Muphti du Site!” En ce qui me concerne, je vous dénie ce droit, tout simplement parce que l’Islam nous appartient tous, et vous n’en êtes pas le dépositaire! Je vous dit cela sous vous renvoyer ni à la Huppe de Souleiman, ni à la Canne de Moussa!

          • DZiri

            Sallamou alaykum M El Arabi
            Vous dites : « Moi, ce qui m’intéresse c’est de DISSOCIER ASSIA DJEBAR DE LA HUPPE DE SIDNA SOULEIMAN!! »
            Mais Monsieur, si vous avez bien lu, je n’ai jamais associée la Huppe à cette dame. J’ai uniquement cité ses propos à titre d’info en + pour les lecteurs, et sans jamais la traiter de quoi que soit. Cette dame ne m’a rien fait. Rappelez-moi où je l’ai fait !!!
            Décidemment C une habitude chez vous aussi de diffamer et de déformer.

            J’ai ASSOCIEE, à titre d’Exemple Effectif de Jalousie, la Huppe à VOTRE évocation : « De La Vérité Absolue Détenue depuis 14 siècles ».
            Je précise : Contrairement à beaucoup, Il n’a pas fallu autant de temps à la Huppe pour manifester sa jalousie et en faire usage.

            Je vous vois vous réjouir de ne pas détecter de Qoran et de Hadith dans les comment du Cygne. Il fallait aussi le montrer!
            Figurez-vous qu’en matière de discours, le seul argument valide dont je dispose et le Qoran. C mon livre de chevet et de voyage, Il va falloir faire avec, et non pas à votre convenance, si vous etes toujours lecteur.

            Enfin, je trouve l’explication de votre tournis à l’endroit du Qoran, trop légère; Prétendre, qu’une Opinion Confirmée par le Qoran et le Hadith, parce que contraire à la vôtre, pour une leçon de Religion est un aveu de faiblesse de votre philo.

            Sachez M. que je ne donne pas de cours de Religion, j’exprime des idées, des opinions, puisées uniquement de ma Religion, comme ordonné par Mon Seigneur et avec son aide, par conséquent, tous mes arguments en sont issues, à moins d’une erreur de ma part.
            Ce n’est pas mon rayon, si votre Philo et vos Sources de Réflexion ne sont pas performants, et que vous n’arrivez pas à faire face, que vous vous voulez censurer le Qoran sur le Site.

            Enfin, quand on vous assure de notre sincérité, vous rétorquez, non sans manque de courtoisie, avec irrévérence, tout comme certaines plumes d’ici même.

            En évoquant Abbassi Madani, vous vous discréditez, je ne pense pas, au risque de me tromper, que vous ayez le même palmarès. Le sien, date de 1954, sinon avant.

            Et comme toujours, je n’ai eu droit qu’à vos préjugés et sensations personnelles, pas une réflexion dument étayée.

            Voici ce que dit Allah dans la Soura Ennissa’e n° 4 verset 114 : « IL N’Y A RIEN DE BIEN DANS LA PLUS GRANDE PARTIE DE LEURS DISCUSSIONS, EXCEPTE SI L’UN D’EUX ORDONNE UNE CHARITE, UNE BONNE ACTION, OU UNE CONCILIATION ENTRE LES GENS. »
            C une sentence pour tout le monde.

            Vous fêtez votre écrivaine, C votre droit, n’en veuillez pas à ceux qui ne participent pas.
            Sallamou Alaykum

            • El Arabi

              Incorrigible! Décidément, l’habit du “Muphti du site” vous va très bien. Les mêmes arguments! Sachez que vous m’avez ramené 20 ans en arrière, le discours de HEDDAM, KEBIR….. Vous vous affichez enfin, avec votre appréciation sur Abassi. Son histoire date de 54, qui lui a permis d’utiliser la fiche communale pour obtenir une bourse à Londres, faire des études et revenir lâcher son fameux laser sur le ciel du 5 juillet inscrivant “Allah Akbar” devant une foule en transe et détruire complètement le Pays en poussant des jeunes incrédules sur la base de promesse de paradis, à aller se faire tuer au maquis. Vous vous affichez enfin comme le BHL qui veut être le précurseur du “printemps Algérien” Ce que vous ignorez, c’est que ce peuple a déjà vécu les prémices de ce que vous appelez “gouvernement islamique” avec les APC FIS où la répartition des terrains à bâtir n’a jamais été aussi anarchique et basée sur des critères de népotisme que de leur temps. Vous ignorez parce que vous ne l’avez pas vécu, que ce peuple a déjà été trompé une fois, qu’il a souffert le martyr à cause des agissements de ceux que vous protégez sous la couverture la Religion!
              Votre attitude à vouloir paraître le “plus gentil” tentant de vous victimiser à chaque fin de commentaire, est exactement le comportement de ces gens, CQFD????
              Vous êtes l’expert en atermoiement, choisissant à chaque fois des phrases dans les commentaires qui vous sont adressés, les isolant de leur contexte pour leur donner le sens que vous voulez, occultant au passage et sciemment de parler du reste du commentaire qui ne vous sied pas et où vous n’avez hélas, aucune réponse à donner.
              quant à vos références au Coran et à la Sunna, cela ferait pâlir Lapalisse de jalousie!
              Quant à rester lecteur , je le resterais tant que Dieu me prête vie et santé, et je vous rappellerais à chaque fois que cela s’avèrera nécessaire, que vous n’avez aucune leçon à me donner sur ma religion et que vous n’avez aucun droit de vous ériger en Muphti du Site!

              • DZiri

                Sallamou alaykum M. El Arabi
                Incorrigible ? Escomptiez me corriger avec des vos sensations personnelles et vos préjugés. Contrairement à d’autres, je me suis toujours affiché dans mon habit : Muslim basic . /

                Gesticuler avec bhl, haddam, et kebir et je ne sais, à qui sera le tour la prochaine fois, dénote chez vous l’usage de faux fuyants, faute de réflexions tangibles.
                En ce qui concerne la F. Communale d’Abassi Madani, je ne crois que ceux qui en possèdent l’ont aussi bien utilisée.

                Combien de fois devra-t-on répéter, qu’il s’agit d’idées et non de personne qui fusse-elle.

                Vous semblez parler au nom du peuple, je ne crois que vous le Représentez Ce Peuple, ou bien même de vivre ce qu’il vit ou a vécu antérieurement.

                En matière de phrase et de contexte où je n’aurais pas répondu, Rappelez-moi où.
                Je réponds à tout, et dans un seul contexte, celui dans lequel nous discutons, C le seul pour moi en tout K. Il n’y en a pas d’autre.

                Monsieur, Je suis içi pour échanger et confondre des idées et des opinions, et non pas livrer bataille à qui que se soit.

                Enfin, M. El Arabi, pourquoi pensez que je me victimise, je ne crains personne moi.
                Je vous ai faire part de mon respect et sincères salutations par politesse. Maintenant si vous n’en voulez pas, sous de faux prétextes, n’oubliez qu’il s’agit d’une Règle de Savoir Vivre que me je devais de respecter.
                Ne sous-estimez pas votre prochain M. El Arabi et, évitez cette hargne, elle handicape vos moyens de réflexion.

                Sallamou Alaykum

    • Dr D. Reffas

      Bonjour monsieur Dziri.

      J’ai relevé de votre commentaire la phrase suivante:”Relatez-nous votre combat avant 1962 ou celui de votre ascendance et on se fixera sur une identité que je soupçonne frelatée.”Effectivement, le débat a pris une autre tournure qui risque d’éloigner le respect et la bienveillance soigneusement tissés dans notre site préféré (BAI). Ce vieux discours n’a plus sa place, et quand il est évoqué, cela désigne tout simplement un déficit d’argumentation.On cherche à noyer le poisson dans l’eau. Les indices déterminent le soupçon, de là j’aimerais bien voir étaler “les indices” pour mesurer l’identité frelatée. Il est de mon droit en tant que lecteur et contributeur de considérer cette affirmation comme une dérive qui porte atteinte d’abord à la personne indiquée et aux principes fondamentaux de la charte du journal. Je peux ne pas être d’accord avec votre approche sur un sujet donné, mais je m’interdis de porter des jugements de valeur sur votre identité. Un débat sain est à l’image de ceux qui y participent. Concernant Assia Djebbar, elle a été élue comme membre de cette”illustre” institution” de par sa nationalité comme critère fondamentale et peut-être d’autres critères sous-jacents dont on ignore la qualité car elle possède aussi la nationalité Algérienne. Le passeport est un document de circulation délivré par l’autorité pour servir de justificatif d’identité au même titre que la carte nationale d’identité.Doit-on émettre des soupçons sur l’identité de l’écrivaine pour arriver à dire qu’elle est frelatée?Je réponds avec conviction:NON. Ma réponse concerne aussi nos compatriotes bi-nationaux. Pour le pédantisme qu’évoque monsieur El-Arabi, il faut le chercher aussi ailleurs.Merci.

      • DZiri

        sallamou Alaykum Dr. Reffas !
        je vous remercie de votre soutien que j’apprécie beaucoup.
        Aussi, jet à cet effet, je tiens à rappeler à mes détracteurs, que je suis un des leurs, avec une opinion differente et cela ne fait pas de moi un ennemi potentiel. IMalgré ces divergences, il ne trouveront toujours chez moi que amitié et soucis pour eux.
        Sallamou Alaykum

        • Dr D. Reffas

          Bonjour Monsieur Dziri.
          Mon commentaire ne s’inscrit nullement dans un souci de soutien à votre démarche.En outre, nul n’a le droit de porter atteinte à autrui dans un espace réservé au débat républicain.Merci.

          • DZiri

            Sallamou alaykum Dr. Reffas
            En vous remerciant, je faisait allusion à votre position quant aux insultes pas à ma démarche.
            Je me rappele, vous ne défendez pas l’IIslamique, vous défendez la république “républicaine”.
            Disons à chacun son option.
            Sallamou alaykum

            • Incorruptible

              Si Dziri ! Ouallahi la n’ta haya kbira ,La confrontation des opinions et idées est formidable c’est ce qui nous attire le plus sur ce site. On dirait un feuilleton qui n’a pas de fin.Bref , j’aimerai apporter ma contribution dans ce contexte. Premièrement chapeau bas pour vos derniers commentaires qui sont irréprochables de mon point de vue car Ils ne sont entachés d’aucune insulte à l’instar et l’inverse, si j’ose dire, de vos antagonistes. Vous aviez parfaitement raison , vous avez réussi adroitement à démontrer votre envergure de grand homme qui s’accroche à sa vision et doctrine sans pour autant toucher ou verser dans la polémique.
              Laissez-moi, vous dire que vous êtes un grand démocrate (“Islamiste”) du temps moderne et j’en connais pas mal car je suis sur que vous pouvez vous s’assoir à une table garnie d’un “sauvignon” et tenter de convaincre votre adversaire sur la foi et les bienfaits de l’islam en général.Oui ,vous avez raison , votre simplicité semble se dégager à travers vos interventions qui ne présentent aucune ambigüité de ton ni d’insinuation pour le commun des lecteurs mais l’acharnement d’endoctrinement islamiste auquel vous vous vous soumettez au moindre faux pas avec de nombreuses citations, me projette dans les années 80 et 90 juste avant la révolution d’octobre 88 où les frères musulmans d’Algérie vous croisaient en plein centre-ville et vous dissuadaient d’aller avec eux à la mosquée.
              Toute une histoire.

              • DZiri

                Sallamou alaykum M. Incorruptible
                Oua Allah, anna ghaîr haya seghira. Et C vrai ce que vous dites, et il devrait l’être ce débat, mais dans la sérénité et à la loyale.
                En effet, à l’inverse de mes détracteurs, je ne présente aucune ambigüité dans mes idées, elles sont conçues et issues de ma Religion et de mon Pays.

                Je ne fais pas d’endoctrinement Islamiste ni de théologie, j’expose mon de point vue détaillé, expliqué et argumenté face à des points de vues surtout contradictoires.
                On discerne bien un faux pas, d’un saut avec prise d’élan M. ET puis il y a des Fautes d’écrit bien pires qu’un Faux pas.

                Vous n’etes pas sans savoir Monsieur, qu’en 88, à cette époque, Ct la débandade dans le Pays, et il s’est passé de bien plus pire. Chacun camps avait ses extrêmes, et ce n’est pas à cause de certains énergumènes de bonne ou mauvaise foi, qu’il faut jeter l’enfant avec l’eau du bain.
                En tout K, j’apprécie votre contribution dans le débat, et espère vous lire davantage sur ce site et nous faire part de vos opinions.
                Sallamou Alaykum

  8. le cygne

    Assia Djebar, cette écrivaine, « en dehors et au dedans », mais plus en dehors qu’au-dedans, qui est à la reconquête de ses origines après tant d’années passées loin du bercail, aux moments les plus difficiles, a choisi d’être la « Messagère » d’une autre langue et d’une autre culture à travers le monde……….

    Par exemple, dans son roman intitulé « Loin de Médine » , elle nous met face à cette réflexion sur les rapports de l’Histoire et de la littérature, dans une vision nettement féministe qui transcende le cadre du roman historique traditionnel..!! Paraît il, dans la quête du passé, les chemins de l’Histoire et de la fiction finissent nécessairement par s’entrecroiser car l’une et l’autre usent de procédés narratifs similaires et sont principalement guidées par un authentique effort de persuasion….. !!!!! Histoire et la fiction….???? Persuasion de quelle frange… ???

    Dans un document très intéressant intitulé : ‘’ÉCRITURE DE L’ORALITÉ ET CONTRE-DISCOURS FÉMININ DANS LOIN DE MÉDINE D’ASSIA DJEBAR’’, Fatima Zohra Lalaoui (Université d’Oran) dit : « Elle tente de faire revivre le passé par le biais, volontaire ou forcé, de l’écriture, de son écriture en langue française, et d’enraciner la langue de l’Autre dans l’oralité des femmes…… Elle retravaille la langue française comme une sorte de double de tout ce qu’elle a pu dire dans sa langue du désir. Quand elle se sert du français pour réécrire l’oralité arabe, elle fait croître un rythme nouveau marqué par des entorses à la syntaxe et à la sémantique. En effet, l’inversion du sujet, de l’adjectif, du complément a un rapport évident avec une sensibilité que l’auteur qualifie de
    « maghrébine [… qui appréhende les choses par fulgurations soudaines ». Ce serait une écriture maghrébine en français. Prétendre arabiser le français pour exprimer la fluidité, la sensibilité maghrébine, c’est prendre des libertés avec la langue française pour se sentir libre en l’écrivant. Sa langue serait donc celle de la poésie, une langue qu’il faut se forger, et, toujours et sans fin, recommencer à inventer. »….. Je ne sais pas si les académiciens seraient d’accord avec tout ça maintenant ….. !!!!…….Elle poursuit : « Pour insérer l’oral dans ” Loin de Médine”, la narratrice s’attache à traduire les écrits des chroniqueurs au même titre qu’elle transcrira les récits oraux des femmes en s’appuyant tantôt sur ce que la mémoire collective rapporte (ahadits, contes et récits de vie) , tantôt en fictionnalisant l’histoire. Dans ce dernier cas, la narratrice se substitue à ses héroïnes, elle entend, dans ses rêves, leur voix et se donne le droit d’imaginer une suite à leur histoire. Cette intériorisation du fait oral, son appropriation par la narratrice permet sa modification, sa réorientation idéologique. »…. Mais dites moi de quel droit, sur quelle base et dans quel but, elle a fait ça… ???? C’est la grande vadrouille……sinon tout le monde va s’amuser à fictionner, à rêver et à fantasmer même sur des sujets de son choix pour les remodeler à sa guise et selon la mode du prêt à porter …… D’ici 50 ou 100 ans, une autre écrivaine pourrait faire un autre ‘’’Loin de Médine’’ mais avec des fantasmes de l’époque…mais c’est dingue…pourquoi elle est partie chercher ça… ??? Les femmes de son époque ne lui ont pas suffit…. ????

    F.Z Lalaoui continue en disant « lorsque la narratrice ne restitue pas la parole des femmes qui entouraient le prophète (saws) , elle l’imagine, la devine comme si elle passait au tamis l’indéchiffrable sable d’un temps occulté… !!!! » Donc, elle fait parler ses femmes symboles de l’Islam, des femmes pas comme les autres…….. selon ses désirs , les voix qu’elle a entendues dans ses rêves et surtout selon des idées préconçues des trois Nord…. !!!! Elle a sûrement une machine qui lui a permis de revenir au passé, rencontrer ses femmes, les a interviewer ensuite elle est revenue pour écrire leurs propos… !!!!
    F.Z Lalaoui poursuit: « S’agit-il ici d’une appropriation autobiographique de l’Histoire ? Nous sommes tentés de répondre par l’affirmative car le récit autobiographique-cadre s’ouvre ici sur les récits des femmes qui, en prenant la parole, acquièrent le statut de sujets, de narratrices, inscrivant, à leur tour, sur le palimpseste des chroniqueurs arabes, leur propre histoire et par extension celle de toute l’histoire arabo-musulmane. Mais encore, la superposition du discours personnel (celui de l’auteur) sur celui des dix huit femmes évoquées révélerait la volonté de transformer l’Histoire par la fiction……….. Quelle soit marquée ou non, la citation montre que la mise en scène du récit, au niveau de l’interaction énonciative ainsi que dans la régulation des événements, trouve dans des éléments du niveau syntaxique l’expression d’un discours emboîté et fondamentalement polyphonique… …….La polyphonie permet d’effacer une inscription pour la recouvrir d’une autre. En effet, pour tenter d’amender les excès des chroniqueurs arabes concernant la femme, Assia Djebar rétablit son statut en opérant ce que Genette appelle une transfocalisation narrative ex: “Pour la première fois, une guerrière se lève en chef d’armes contre l’Islam : Salma annonce, en cette 11e année de l’Hégire, d’autres femmes indomptables et rebelles, ainsi que la plus irréductible d’entre elles, Kahina, la reine berbère…”……Quelle audace…… !!!
    « La contamination mutuelle de l’Histoire et de la fiction –mise en évidence par Paul Ricoeur – sert, d’une part, à authentifier le monde fictif créé par l’auteur Assia Djebar, et, d’autre part, à questionner l’histoire : à l’historicisation de la fiction répond la fictionnalisation de l’Histoire. Et c’est par l’insertion de personnages réels, mis sur le même plan que les personnages fictifs que le tumulte des voix crée un effet de réel et rattache le temps de la fiction au temps de l’Histoire. »……….. « Le palimpseste dans l’écriture de ‘’Loin de Médine’’ est une façon de mettre en dialogue l’écrit et l’oral ou plutôt d’opposer à l’écrit un contre discours : l’oral.»
    Mais je rêve ou quoi……??? Comment peut on admettre et permettre cette mascarade S /c que les chemins de l’Histoire et de la fiction finissent nécessairement par s’entrecroiser de la littérature…C’est de la ‘malhonnêteté’ tout court… ! Celui ou celle qui ose faire dire aux autres ce que lui pense… !!! Enfin de compte n’importe qui peut s’amuser à jouer à ce petit jeu……pour des fins biens connues pour les plus perspicaces, quant aux autres, je leur souhaite bon courage… !!! Ma parole tous les moyens sont devenus Bons…. !!!! SVP, respectez un peu l’intelligence des gens……!!!

    Entre la réalité et la fiction, Imaginez ce que je pense vraiment de cette écrivaine…. !!!

    Les Historiens seraient ils devenus des vendeurs de fictions……Le colonialisme barbare serait-il en majeure partie une histoire de fiction ou une fiction historique…???? Drôle de monde dans lequel nous vivons actuellement….!!! L’Homme a perdu sa boussole….Pôvre Homme….il se détruit lui même….!! Il va tout droit au fond des abysses…… Pourtant les choses sont tellement simples mais il veut tout compliquer………!!!!!

    « La réalité dépasse la fiction, car la fiction doit contenir la vraisemblance, mais non pas de la réalité. »

    « La fiction, c’est la part de vérité qu’il existe en chaque mensonge. »

    « Il n’est pas au pouvoir de la fiction d’inculquer la vérité. »

  9. Karim10

    A mon Avis, Assia Djebar a un avantage «précieux » sur d’autres écrivains académiciens de langue française. Cela me rappelle un autre Algérien « Bachir Ibrahimi »qui était le seul Algérien membre dans deux Académies Arabes !!! En même temps ! (Damas et Le Caire ! ).
    1- D’abord c’est une femme. Donc elle comprend mieux les lacunes « féministes » de la langue française. Notamment cette terminologie relative au vocabulaire concernant les activités des femmes (Toutes les femmes sont conscientes de cette anomalie .Les Noms de professions et de titres sont « trop » MASCULIN ! Quel est le féminin de Médecin ?! ).Elle même évoque cette soif intellectuelle de femme. A l’âge de 22 ans, elle publie en 1957 son premier roman, « La soif ». D’ailleurs ! C’est son roman « Femmes sans sépulture », paru en 1982 qui a contribué à la faire connaître d’un public plus large. Elle écrit encore et tjr sur la femme :Aicha,Fatima,Tinhinan……Femmes d’Alger,Filles d’Ismail. Même l’académie Française n’a pas été épargnée par l’hostilité en France envers la femme !
    2-D’un autre coté ! Elle place la langue française sur une dimension « BILINGUE » peut être même Multilingue si l’on ajoute l’anglais et l’Amazight qui est Maghrébine selon sa conviction « propre ». Avec une langue Arabe maternelle, une enfance « jol »c’est-à-dire cherchel capitale de JUBA et des allers-retours incessants entre les deux rives de la Méditerranée elle ne se montre pas « crisper » en vers la langue Arabe ( Selon la plus part des critiques littéraires).Pour comprendre cette capacité il n’y a qu’à voir les commentaires BAI ici….. qui ont aussi cette capacité extraordinaire de dominer une langue française pourtant « étrangère » ! Assia Djebar se place « en dehors » du conflit linguistique en Algérie pas comme d’autres écrivains Algériens (Ne comptez pas sur moi pour citer leurs noms ici ). Ce « conflit » du passé est un conflit « COLONIALISTE » ! Clair et net ! DONC ! C’est une femme très intelligente .D’ailleurs ! Brillante dans ses études, remarquée par ses professeurs, encouragée par sa famille à poursuivre des études supérieures en France. Elle a enrichie la langue française non pas comme une française ! Mais comme une Algérienne très Maghrébine. N’est ce pas pour ça qu’elle a été choisie pour « intégrer » l’académie française ? Peut-être !
    La littérature lui a permit de se mettre à l’extérieur et à distance du péril du franc-parler pour ne pas coller « à l’Histoire » et la regarder avec une perception intellectuelle qu’elle n’aurait pas pu avoir en étant à l’intérieur. Il est utile aussi d’ajouter que le débat est littéraire et non Historique ! La méthode Historique ne nous permet pas de poser des questions relatives à l’Historicité… et autres tant que le « sujet » proposé est vivant c’est la loi de la méthode.
    Bonne nuit.

  10. le cygne

    «L’étroitesse dans mon pays valait toutes les largesses d’un autre pays » ’’Abdelkader Taibi’’

    Oh ! Quelle belle photo…..!!!! Celle des Monts de Chenoua, bien sûr…….Il faut dire que nous avons un très beau pays, plutôt un continent.., je comprends pourquoi il y a des nostalgiques de tous bords…. !!!!! Tiens, une autre photo pas mal aussi, très expressive, de cette écrivaine au milieu des gardiens du temple du cardinal de Richelieu………c’est vrai, qu’on a l’impression d’être sur une autre galaxie qui est un assemblage d’étoiles, de gaz, de poussières mais aussi de matière noire, contenant parfois un trou noir super massif en son centre. En tout cas, on sent qu’on est très très loin du beau paysage des monts du Chenoua … !!! Ça serait bien aussi, que des écrivaines Françaises veillent sur la langue arabe en lui fixant des règles pour la rendre pure et compréhensive par tous……Disons dans le cadre du rapprochement des deux rives….!!!! Sinon, laissons le soin à la dérive des continents….pour faire le travail..!!

    Une Maghrébine élue parmi les 40 membres de cette académie Française, ça ne devrait pas du tout, être facile………Elle doit sûrement répondre à des critères spécifiques et avoir des qualités très spéciales ….??!!!! Remarque lorsqu’on geint la soi-disant disparition de la langue Française en Algérie, Il faut croire que rien n’est encore perdu pour les francophones, pas comme moi, et aussi, les francophiles…….autrement dit Hizb França est toujours debout……BHL aussi !!!!

    Comme le reconnaît Tahar Ben Jelloun, un autre ‘’éminent’ auteur francophone d’origine marocaine : « Avec Assia Djebar (à l’Académie), c’est la France et la langue française qui s’enrichissent et prennent de nouvelles couleurs ». Ah!, et où se situe l’Algérie sur la carte de tout ce bazar…???

    A vrai dire, les joyaux ne tombent jamais du ciel, alors, il faut bien qu’ils aient une autre origine……………Hé bien, ce sont des gemmes qui proviennent souvent de cristaux trouvés dans la roche, donc, ils se trouvent sur terre……… La pierre brute doit être taillée et parfois traitée pour obtenir un produit final. Le problème qui se pose c’est qu’une pierre précieuse doit être naturelle, sinon elle ne peut être qualifiée de précieuse…….Le fait que l’homme puisse recréer ces matières artificiellement leur enlève tout simplement de cette rareté; la valeur des pierres synthétiques découle alors du fait qu’elles résultent de procédés d’une création humaine sophistiqués et coûteux. Le système de classification des pierres précieuses a été révolutionné avec la venue de l’ère industrielle et de la science moderne, quand les éléments chimiques des cristaux ont pu être identifiés. Dès lors, nous sûmes que la couleur d’une pierre ne déterminait pas nécessairement son identité, comme il était usage autrefois….Par exemple, toutes les pierres rouges n’étaient pas des rubis, toutes les bleues n’étaient pas des saphirs… etc.…..La qualité d’une pierre précieuse est évaluée selon une série de critères, mis ensemble en rapport avec l’offre et la demande du marché, ces critères déterminent la valeur d’une pierre précieuse. Par exemple, une pierre d’une couleur exceptionnelle et rare se vendra généralement plus cher qu’une autre pierre, identique sous tous les autres points, mais d’une couleur moins attrayante ou plus commune. La valeur des pierres précieuses dépend aussi de l’endroit d’où elle vient et de l’endroit où elle est vendue, car l’offre et la demande varie d’une partie du globe à une autre. Il existe aussi autre catégorie de pierres, dites décoratives qui sont prises pour des pierres précieuses, donc il faut faire attention à ne pas tout mélanger…… !!!!!

    Moi je pense surtout que le joyau dépend surtout de la joaillerie qui est l’art de mettre en valeur une pierre précieuse, sans oublier, le doigté du Joaillier ……!!!.

    « L’on vis au milieu du peuple et non à côté. Nous en ressentons la douleur, l’on en connait la profondeur des cicatrices » ’’Abdelkader Taibi ’’

    à suivre…….

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 5 610
  • 7 299