Étonnement sur la mendicité au dromadaire !

Maladie, vice, profession, besoin, chômage !……peu importe, du moment que l’autorité n’a ni la volonté politique ni l’envi d’apporter un remède, encore moins le temps de se pencher vers une recherche scientifique.

Le phénomène de la mendicité c’est ancré dans la société, l’aumône n’est plus une honte, c’est un art qui change de look selon son acteur, le lieu et le degré des tolérances, qu’elles soient de l’autorité ou du citoyen lambda.

Ils y en a même qui lèvent le ton, vous fixent des yeux en tendant leurs mains avec un air menaçant et n’admettent pas de simples sou, certains osent jusqu’à fixer le montant qu’ils mendient.

Devant cette audace ornée par une certaine reconnaissance traduite par une tolérance indescriptible, la honte a changé de camp, c’est celui qui se trouve devant de telles situations qui est gêné de ne rien donner d’une façon ou d’une autre. Ce bouleversement a donné à la mendicité des raisons d’exister et de prendre d’autres dimensions.

Mendier en solo, avec ses enfants, des enfants loués, avec un taureau de couleur noir, fabriquer une déficience physique ou psychique pour provoquer de la pitié………, un véritable art qui vainc toute décision de ne plus être charitable.

On en a vu de tout, le pire était de mêler des enfants à bas âge à cette tache que l’on peut lui coller toutes les vilaines dégradations. Reste à savoir si ces enfants ont bénéficié de notre prétendu jugement de la gravité de la situation.

Que peut-on dire alors de la mendicité avec un dromadaire ? Un animal, en comparaison avec un humain, un enfant en l’occurrence. Il y’a de quoi être ébahi par la présence d’un dromadaire en plein centre ville, pas du Sahara, à sidi bel-abbés, dans le goudron et sur les trottoirs pavés.

L’animal souffre sans aucun doute, il n’est pas exploité comme il le devait, il subit des douleurs incomparables loin de son milieu de vie adéquat, et le pire à vadrouiller sans boire ni manger à longueur de la journée, traîné par une personne inconsciente tout autant que nous autres.

La protection des animaux………BOF, je préfère m’en arrêter là, on n’a même pas bougé le petit doit pour sauver ‘’NOS ENFANTS’’, moi qui parle d’un chameau, je m’excuse, je ne sais pas si je suis dans mon assiette.

Djillali Toumi    


le 06 mai 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
06 mai 2013

7 Commentaires pour “Étonnement sur la mendicité au dromadaire !”

  1. Adil

    Il me semblait que dans un pâys riche la mendicité n’avait pas lieu d’etre ;
    et à voir tous ces mendiants arpenter les arteres des villes du pays on peut conclure que le pays est misérable à ce sujet PHILIPE BOUVARD avait dit :
    ——(Et si l’essentiel de l’exercice gouvernemental ne consistait plus qu’à faire la charité à ceux que l’on a condamnés à la mendicité).

    Je pense que ce gouvernement préfère distribuer les millions à ceux qui tappent dans un ballon ou bien laisser les gros détourner les richesses du pays.
    Moralité:La richesse illumine la médiocrité .

  2. Dr D. Reffas

    Bonjour.
    La mendicité est un acte puni par la loi. Où est la police de proximité? “les mendiants” participe à la vie quotidienne au su et au vu de ceux censés protéger l’environnement.C’est bien d’organiser des cérémonies pour commémorer la presse d’une façon générale et tenir des discours démagogiques dans les deux sens, faire son travail de militant de la vérité c mieux encore. Un message pour ceux qui représentent les organes de la presse écrite.Aussi, les intérêts n’ont pas de place à côté de la plume, celle qui crache la vérité.

  3. BOUBAKAR

    la mendicitè est devenue monnaie courante et n’importe comment!c’est difficile de comprendre ce phenomene qui s’est propagè d’une maniere terrible!!! peut on le combattre? comment?

    • hakim

      Salam ouaâlikom Boubakar, Depuis la nuit des temps la mendicité existe mais aujourd’hui c’est devenue une profession, et en particulier chez nous je n’avais jamais vu de telle procédé ailleurs sauf les Gitans roumains qui accaparent les ruelles et en particulier ici en Suisse, c’est un fléau gravissime.Hommes et femmes ont leurs propres rue, squares du matin au soir c’est comme des statuts avec des cartonnés inscrits (s.v.p.aidez moi j’ai 4 enfants) et ils ont toutes et tous 3,4,5 enfants c’est des gaillards robustes, mais ici tout le monde c’est que c’est un réseau maffieux.Mais chez nous c’est devenu un dû au su et au vu des autorités,sans vergogne,et sans dignité qui se trouve là où je le pense au nom d’Allah toute l’année,mais ce qu’on ne sait pas il parait que la plus part ont un toit et quel toit, quand au reste n’est que pipeau.Pour moi ce n’est que des déchets humains tout est préméditer au détriments de la générosité ds gens crédules, mais bon on ne peut ni changer la donne ni dire quoi que ce soit, la morale de l’histoire,l’habitude est une second nature et pourquoi pas faire des chiffres d’affaires, sans se soucier ds quand dira-t-on.

  4. le cygne

    Vous avez tout à fait raison, chère Mme, C’est une mendicité organisée, Charika à plusieurs actionnaires , qui n’a besoin ni de local, ni de registre de commerce, ni d’investir ou payer des impôts…..le gain est assuré quoi…! C’est ce qu’on appelle le gain facile…….Quant à la main d’oeuvre, il suffit seulement de profiter de la détresse de certaines personnes, de la complicité d’autres, du laisser-aller des autorités et le tour est joué……!!! Comme le précise l’auteur de l’article, maintenant, c’est le “mendiant” qui fixe le montant de “l’aumône”…!!!! Dieu seul sait ce que l’avenir nous réserve…!!!

    Tous les moyens sont bons pour faire pitié, attirer l’attention ou convaincre….!!! Comme toujours, les maillons faibles de la chaîne sont les enfants, les proies faciles les femmes, les handicapés et maintenant les dromadaires….Qui sait, peut être que la prochaine ça sera le tour de “la vache laitière”…???!!!! ……….

    Les personnes qui sont vraiment dans le besoin ne se manifestent jamais, et ne tendent jamais la main, par pudeur…….et c’est à nous d’aller vers elles…….!!!

  5. Mijo

    La mendicité est un problème marginal, ont dit les autres. le fait d’accepter la mendicité sous le prétexte qu’elle n’était pas trop importante était le meilleur moyen de lui laisser prendre de l’ampleur. Et c’est exactement ce qui se produit sous nos yeux depuis des années .

    La mendicité n’a aucune raison d’être dans notre société. Nous avons un système social qui permet de venir en aide aux personnes en détresse. La tolérance de la mendicité n’est pas un remède à la pauvreté, mais l’expression d’une impuissance publique, contraire à la dignité humaine.

    La mendicité qui se répand dans les rues est d’ailleurs d’une toute autre nature. C’est une mendicité organisée, on est déjà en 2013. Ne pourrait-on pas commencer par l’interdire dans la ville belabes?

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 6 659
  • 6 829