Barrage SARNO : Une catastrophe écologique entamée

La localité de Delahim(commune de Sidi Hamadouche), située en amont du barrage de SARNO, ne possède malheureusement pas, de station d’épuration pour la collection et le traitement des eaux usées. A ce jour ! l’eau du barrage continue de subir toutes les formes de pollution. Des milliers de mètres cubes des eaux usées provenant du village sont tout simplement déversées dans ledit barrage. Ce dernier alimente en eau « potable » les localités avoisinantes.barrage sarno 7

Un bref rappel sur les effets néfastes des eaux usées sur l’environnement immédiat et les eaux emmagasinées permet au lecteur d’apprécier le danger à moyen et long terme qui guette l’humain et son environnement, c’est-à-dire le dysfonctionnement de la biodiversité. Les études scientifiques de par le monde ont mis en valeur Plusieurs problèmes environnementaux et de santé provoqués par le déversement des eaux usées au niveau des lacs et barrages. Les répercussions négatives sont doubles, sur la santé humaine et aussi sont identifiées sur les populations de poissons et la faune. Dans ce sens, on peut citer quelques exemples de polluants qu’on peut retrouver dans les eaux usées et des effets néfastes de ces polluants sur les écosystèmes et la santé humaine :
1- Des matières organiques en décomposition et des débris peuvent consommer l’oxygène dissous dans l’eau du barrage et ainsi causer la mortalité des poissons et des autres biotes aquatiques;
2- Les composés chlorés peuvent être toxiques pour les algues et les poissons;barrage sarno 4
3- Des bactéries , des virus et des agents pathogènes peuvent polluer le barrage , et l’eau devient un danger permanent tant pour les animaux domestiques et les baigneurs d’occasion.
4- Des métaux tels que le mercure, le plomb, le cadmium, le chrome et l’arsenic peuvent avoir des effets toxiques aigus et chroniques sur certaines espèces.
5- D’autres substances, des produits pharmaceutiques et des produits de soins personnels par exemple, qui entrent dans l’environnement surtout par le biais des eaux usées, peuvent aussi présenter des menaces pour la santé humaine, les organismes aquatiques et la faune.

La pollution par les eaux usées, rend la consommation d’eau dangereuse, de plus elle perturbe l’écosystème aquatique. Les matières organiques, tel que les nitrates, essentielles à la vie aquatique en tant que nourriture, peuvent devenir un élément perturbateur quand leur quantité est en excès dans le milieu. Les matières organiques vont être dégradées par des bactéries qui vont consommer naturellement l’oxygène. Les déchets contenus dans les eaux usées domestiques, sont cités parmi les substances qui entrainent une importante consommation d’oxygène, donc potentiellement polluantes. Les bactéries se multiplient dans le milieu riche en matières organiques en consommant de l’oxygène qui se raréfie pour les autres organismes vivants. La diminution de l’oxygène dans l’eau entraîne la mort des poissons par asphyxie.

Au niveau de la cité du Delahim, La grande majorité des produits toxiques qui contaminent le barrage Sarno, proviennent en général de l’activité agricole, des petites décharges sauvages autour du barrage, de déchets domestiques entreposés sur les berges de la zone humide, et des eaux usées domestiques déversées.
Les agents de surface ou tensioactifs(1) qui composent la grande majorité des détergents sont des produits chimiques, ils sont potentiellement toxiques pour la flore et la faune aquatiques Les tensioactifs entrant dans la composition des détergents et des lessives présentent des effets néfastes pour l’environnement. Un agent tensioactif est un corps qui, même utilisé en faible quantité, modifie de façon importante la tension superficielle, en particulier celle de l’eau. Les agents infectieux comme les virus et les bactéries résistantes provenant des rejets d’origine domestiques (centre de santé, habitations, élevage ovins et bovins) contenus dans les usées restent un danger potentiel pour l’être humain et l’animal.
En consultant la règlementation Algérienne en matière de préservation de l’environnement, notamment celle liée aux eaux usées ou effluents, on lit ce qui suit à travers certains articles de la loi n°05 – 12 du 04 août 2005 relative à l’eau :
Art.48 – Lorsque la pollution des eaux met en péril la salubrité publique, l’administration chargée des ressources en eau doit prendre toutes mesures exécutoires en vue de faire cesser les déversements d’effluents ou les dépôts de matières nuisibles. Elle doit également décider de l’arrêt du fonctionnement de l’établissement qui en est responsable, jusqu’à la disparition de la pollution.

Art. 49. – Les retenues d’eau superficielle ainsi que les lacs et les étangs menacés d’eutrophisation par suite de déversements d’effluents polluants font l’objet de plans de restauration et de protection de la qualité des eaux.
Ce que nous pouvant retenir encore de cette loi se résume comme suit :
– la suppression des sources de pollution chronique, notamment à travers la réalisation de systèmes d’épuration des eaux usées urbaines et industrielles;
– la prévention des risques de pollution accidentelle et la mise en place de dispositifs de lutte appropriés;
– la mise en œuvre de toutes opérations techniques permettant de restaurer la qualité des eaux;
– l’installation de dispositifs d’observation et de suivi des paramètres significatifs de la qualité des eaux et d’un système d’alerte anti-pollution.
Les conditions et modalités d’élaboration, d’approbation et de mise en œuvre des plans de restauration et de protection de la qualité des eaux sont fixées par voie réglementaire.

Ce qui étonnant et constaté de visu au niveau du barrage SARNO :barrage sarno 3
-Inexistence d’une station d’épuration des eaux usées.barrage sarno 5
– Réalisation d’une fosse en aval (Photo N° 1), creusée à la limite de la berge du barrage.barrage sarno 10

De cette dernière débouche une canalisation en fibrociment dont on ignore la destination finale( le petit bois selon les dires des habitants). La fosse non protégée peut causer des accidents graves aux enfants qui jouent aux alentours et sur le toit, vu l’existence de plusieurs bouches d’aération non sécurisées.
– La canalisation, certainement obstruée, a été tout simplement brisée à sa sortie de la fosse, permettant un déversement sauvage des eaux usées vers le barrage.
– Détritus ramenés par les eaux pluviales, bloqués par des canalisations très mal agencées, situées au même niveau que celui de l’eau du barrage, provoquant ainsi une retenue qui demeure un danger permanent pour les enfants qui souvent jouent aux alentours.
Conclusion

Jadis, le barrage SARNO était un lieu de prédilection des férus de la pêche. Malheureusement, le poisson a pratiquement disparu, et les pêcheurs ont pris d’autres horizons en empruntant avec eux dégout et amertume. Les eaux du barrage de Beni-Haroun dans la wilaya de Mila a servi comme lieu de compétition des derniers championnats d’Afrique de voile, et continue d’être un lieu de détente pour les populations avoisinantes. On dirait que les priorités sont bien ciblées dans cette wilaya. Dans la notre, il nous semble ces derniers temps que la priorité n’est pas mesurée à sa jute valeur. Le sport collectif n’est pas un paramètre pour la garantie de la stabilité sociale, si ce n’est autre chose pour les personnes intéressées. De nos jours, les pays qui s’inquiètent de l’avenir de leurs enfants, s’investissent dans la protection de l’environnement dans toute sa définition, en particulier l’écosystème. Le sport c’est bien, mais la protection de l’environnement c’est encore mieux, car ce dernier garantit la pérennité du bien être social. C’est toute une culture qui s’éloigne de la démagogie, source d’intérêts humains mesquins. De l’oued Mekerra au barrage Sarno, l’écosystème est atteint. le poisson ne nage plus et l’oiseau migrateur ne flotte plus. Ne restent que les bêtises de l’homme avec ses idées molles et ses actions infernales.

(1) Dans la vie courante, les tensioactifs sont utilisés par le biais des détergents et des cosmétiques. On peut citer : Différentes lessives(poudre et liquide), liquides pour vaiselle,shampooings, gels pour douche et bains moussants, savons liquides et savons de toilette.

N.B : Plusieurs sources sur la protection des milieux humides de la nocivité des eaux usées ont été consultées.barrage sarno 9

Facebook Comments
16 mai 2014

le 16 mai 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
16 mai 2014

4 Commentaires pour “Barrage SARNO : Une catastrophe écologique entamée”

  1. Dr D. Reffas

    Bonjour

    J’informe nos aimables lecteurs, que très prochainement je vais mettre à la disposition de BAI une vidéo sur le barrage Sarno, qui va certainement bouleverser les militants pour la protection des zones humides.Une véritable catastrophe écologique. Un site électronique sur la zone humide de Sidi Bel abbes (lac et barrage Sarno) est en construction pour alerter l’opinion nationale sur cette catastrophe.

    Merci

  2. hassane

    une vraie catastrophe écologique issue de l’ignorance des dirigeants élus par les concitoyens de cette commune ,le problème des poissons morts sur les rivages du barrage a été signalé depuis plus des deux mois et tous les gens habitués à fréquenter ce barrage ont remarqués la disparition total des poissons dans ce barrage sauf les responsables de cette commune qui sont jusqu’à présent restés indifférents , dans ce cas il ne faut pas s’étonner de ignorance naît l’indifférence .
    .

  3. le cygne

    C’est un crime contre la nature….!!!!! Qu’attendent les services concernés pour bouger leurs……afin de sauver ce barrage qui agonise…????
    Qu’attendent les autres services concernés pour sanctionner les responsable de cette tragédie environnementale…????
    Je me demande pourquoi, les autorités ne semblent pas être inquiétés et laissent faire sans bouger le doigt, ‘Hata Tatafart’…!!! Ils ont là, juste pour prendre des photos lors des visites officielles
    Où sont la majorité des associations qui sont là juste pour célébrer les journées mondiales, dans le but d’avoir un peu d’argent qu’ils mettront dans leurs……???!!!
    Des milliards sont gaspillés pour des clubs de foot……!!!!????

    Pour mettre fin à ce massacre, on interpelle Mr le Wali et la Ministre de l’environnement qui ont visité les lieux et connaissent bien l’importance de ces zones humides et ce barrage, pour la survie de l’Homme…!

    Quelle honte…!!! Quel laisser-aller…Pffffffffffffffffffff…!

    Merci aux auteurs de l’article….!

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 4 709
  • 5 871