Christian Gourcuff ne se sent pas en danger en Algérie, après l’assassinat d’un touriste français enlevé dimanche dernier en Kabylie par des terroristes. Dans une interview au quotidien Ouest France, publiée ce jeudi 25 septembre, le coach des Verts a déclaré qu’il  « n’a pas peur en Algérie ». « La vision depuis la France est différente de la réalité. Il y a ici une chaleur humaine extraordinaire. Je n’ai pas peur, je ne sens aucune agressivité. Certes depuis une vingtaine d’années, il y a une forte présence policière au sein de la société, cela peut être pesant, mais rassurant à la fois. L’Algérie est un pays très « sécuritaire » », a-t-il assuré. Le technicien français a ajouté que « ce qui s’est passé, cet horrible fait divers, ce n’est pas l’Algérie. » « Il ne faut pas réduire l’Algérie à certaines horreurs. Ce n’est pas une excuse mais ici aussi, on s’interroge sur le fait de s’être aventuré dans cette région montagneuse réputée à gros risques. On ne comprend pas », a-t-il dit.

Christian Gourcuff ne cache pas sa colère contre « les raccourcis ». « Il ne faut pas assimiler musulmans et terroristes. C’est trop réducteur et, depuis la France, on peut être conduit à faire ces mélanges. C’est dangereux et dommage. En colère aussi contre cette minorité qui manipule la religion à sa façon à des fins indignes. »