AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ, LA COURSE BELABBESIENNE

La situation-brouillard de la scène politique caractérisée au niveau national par les manifestations qui touchent même les écoliers et les rumeurs sur un remaniement du Gouvernement dont chacun voudrait être celui qui détient le scoop; alors qu’au niveau international, la nébuleuse terroriste et la guerre en Syrie dominent les débats,  nous lassent des commentaires et nous fait rabattre sur des thèmes plus nobles et moins douloureux.

Ainsi, la première partie du titre est empruntée de l’émission de la Radio Chaîne 3, «La matinale» appelée aussi  «le 7/9» de Mahrez Rabia. Dans une récente édition, cette rubrique a abordé l’apport d’amour et de tendresse qu’une association de jeunes, dénommée «Dir El kheir wensah» (1) se dévouait à procurer à ceux qui en manquaient énormément. Cette association a fait des mains et des pieds pour constituer 21 brigades de jeunes qui étaient chargées de préparer chaque jour des repas chauds et collecter des vêtements et literies pour les familles pauvres et les SDF.
L’originalité c’est que cette association créée au centre de la Capitale, activait également dans l’Algérie profonde. L’exemple cité  celui de cette famille de Ain M’lila composée de handicapés et  n’ayant que 4000 Da de revenu pour les 6 membres qui la composent, est édifiant à plus d’un titre. Cette famille vivait dans le dénuement total et ne mangeait même pas à sa faim. L’Association s’est démêlée longuement, faisant y compris du porte-à-porte, pour leur collecter des couvertures, des vêtements d’hiver, des dons divers et même des équipements électroménagers.
Les 21 brigades assurent la restauration des SDF quotidiennement (chaque brigade le fait une fois tous les 21 jours) grâce à leur dévouement et aux mères des jeunes bénévoles qui préparent les plats chauds. L’opération a été tellement suivie rigoureusement, que les bénévoles ont pu constituer des pourvoyeurs de fonds réguliers.
Cette association comme d’autres, vient prouver encore une fois, que le Jeune Algérien n’est pas uniquement un rentier de l’ANSEJ ou un tube digestif. Il reste un homme de cœur et surtout aimant son prochain, pour peu qu’on lui entrouvre les portes du bonheur.

Cet exemple d’altruisme, nous emmène à parler d’autres Associations plus proches de nous et notamment celles qui s’activent autour de la «course belabbesienne» Que dire de cet événement, né l’année dernière timidement et craintivement de peur de faire un flop au vu de l’inexpérience des initiateurs? Mais le coup d’essai fut un coup de maître ! Pour notre Cité, cela nous change énormément de ces Associations satellites qui ne végètent que pour une rente des Pouvoirs Publics assortie d’une subvention salutaire que se partagent honteusement des membres sans éthique ni simple éducation.
Les deux Associations qui ont initié cet événement en voix de devenir cyclique et pérenne méritent tous les égards non sans concerner les personnes bénévoles qui contribuent à titre individuel.
Elles méritent d’être soutenues et encouragées.

Quant à l’événement en soi, il faut qu’il prenne une autre dimension.
Il faut qu’il devienne une manifestation internationale inscrite dans les agendas des Confédérations & Fédérations.
Votre serviteur ose suggérer aux Associations concernées de proposer l’événement à la Fédération Algérienne d’Athlétisme de l’inscrire comme manifestation Nationale avec une date fixe. Réserver une édition à la frange des «handicapés» la semaine qui précède l’édition officielle.
Dédier chaque édition de la manifestation à une frange de la Société et qui pourrait être : lutte contre le Cancer, le Sida, le tabagisme, la toxicomanie….. et y contribuer par une partie des frais d’inscription qui seront imposés à chaque participant dans chaque édition.
À terme, cette manifestation pourra alors rivaliser avec celle existante dans plusieurs grandes métropoles du Monde, à l’instar du Marathon de Paris…

Ce ne sera qu’une grande victoire pour notre Cité et une gloire pour les Associations qui le mérite……

 

djillali@bel-abbes.info
(1) «Fais du bien et oublie-le»


le 22 décembre 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
22 décembre 2016

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00