Chronique du jeudi: COMITÉ OLYMPIQUE OU AGENCE DE VOYAGES?

«Citius, Altius, Fortius !»  (Plus vite, plus haut, plus fort) telle est la devise principale des Jeux Olympiques.   «Le corps d’un athlète et l’âme d’un sage, voilà ce qu’il faut pour être heureux»  aurait dit  Voltaire : Cela fait plusieurs années que la préparation de nos athlètes d’élite toutes disciplines confondues a été le plus sérieusement du monde entamée.  La majorité de cette préparation a eu lieu dans des Pays Étrangers.  Le jour J, il aurait fallu affréter un avion spécial de la compagnie nationale pour transporter le nombre pléthorique d’athlètes, “bien préparés” pour nous gaver de médailles.  Pourtant, l’information la plus importante qui parvient au Pôvre Peuple, est que les chefs de délégations (comprendre les présidents de Fédération et proches collaborateurs)  se sont fait accompagner de leur famille complète, avec prise en charge.  Deuxième importante information, le seul «Médaillable»  de la délégation, Mekhloufi, n’est pas parti avec la délégation et ne s’est pas fait accompagner de sa famille.

A l’arrivée, de piètres résultats. Pire ! Des athlètes ont même abandonné, en totale contradiction avec la philosophie olympique qui sacralise l’effort  et le principe qui prône que «commencer une compétition et ne pas vouloir la gagner, c’est être un compétiteur malhonnête.”

On a eu donc droit à une équipe olympique de Football qui s’en est allée faire un tour et  revenir. Nos nageurs auront été la risée oubliant qu’il faut se fixer des buts avant de pouvoir les atteindre.

Baisser les bras dans une compétition sous prétexte qu’on ne peut terminer premier aura été le leitmotiv  de la majorité de nos «athlètes»   occultant la règle que ceci  est indéniablement  incompatible avec l’esprit du sport.

Hormis peut-être la boxe où traditionnellement cette discipline a été une énorme source de satisfaction,  où l’espoir certain Flici «3ème Mondial s’est fait baladé par un jeune Vénézuélien  de vingt ans,  parce qu’ayant dormi sur ses lauriers au lieu de se préparer ;  alors que l’athlétisme est en train d’être détruit à petit feu après avoir achevé le Handball de «Costache». Même Mekhloufi dénonce à demi-mot  le nombre impressionnant de personnes qui veulent détruire la discipline (comprendre l’athlétisme)  Salim Keddar l’autre espoir du 1500m de son côté, fut abandonné à Paris et ne put rejoindre Rio qu’après que Makhloufi lui eusse payé son billet. Et c’est le moment que choisit l’inamovible  Boss de l’Olympisme Algérien,  M. BERRAF pour dire «on ne va concourir à la place des athlètes!»   Pardieu, des Athlètes oui, des touristes non ! Pourtant c’est ce qu’on a constaté quand on remarque que deux femmes au foyer ont été sélectionnées pour participer au Marathon des Jeux Olympiques et dont la première s’est classée dernière et la seconde a abandonné au bout de quelques kilomètres à peine.  Celle-ci a été blessée pendant longtemps et opérée juste le mois d’avril dernier !  Comment se fait-il qu’on puisse sélectionner une athlète relevant d’une opération à peine pour concourir au … Marathon !  Ah, mais vous ne saviez pas ! C’est la femme de Mahor BACHA ex-athlète, entraîneur et Pacha dans la fédération.  Donc toute la famille se retrouve en ballade à Rio,  y compris éventuellement les bébés,  avec juste un crochet au stade pour faire semblant.   Le hic, le bouquet aura été franchi par la fédération de cyclisme. En effet, que répondront les Présidents  de Fédération et du Comité Olympique concernant cette grave négligence qui fait du Pays, la risée du reste du monde : Notre concurrent s’est présenté sans son vélo, oublié à Alger !!!!

Si les Nations se retrouvent avec une escarcelle de médailles  où même les «Iles Fidji»  y figure,  l’Algérie demeure à la traîne, si l’on ne comptabilise pas la médaille de Mekhloufi qui demeure, qu’on le veuille ou pas, le fruit d’un travail individuel et d’un talent exceptionnel  qui  sauve la fédération d’athlétisme, qui,  toute honte bue se gargarise de ce succès en voulant le faire sienne.  Mekhloufi   aura peut-être même glané une seconde médaille (1500m) au moment où cette chronique sera mise en ligne que cela ne change rien et ne servira que d’alibi à des responsables rentiers pour clamer leur classement meilleur que celui du Maroc et de la Tunisie….

Quand va-t-on commencer à demander des comptes à ceux qui doivent les rendre ?

À l’instar des autres secteurs, crise du prix du pétrole ou pas, la gouvernance au niveau du sport  s’aligne sur la gouvernance au profit de la rente jusqu’à épuisement total…..  Merci Mekhloufi de continuer d’être l’arbre qui cache la forêt. En attendant, le prochain et en rendant hommage aux précédents Rahoui, Morcelli et Boulmerka……

djillali@bel-abbes.info


le 18 août 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
18 août 2016

2 Commentaires pour “Chronique du jeudi: COMITÉ OLYMPIQUE OU AGENCE DE VOYAGES?”

  1. Tahar

    On voit que pour certains responsables –pseudo responsables plutôt- ça ne coûte rien de faire fi des sentiments d’un peuple qui a sacrifié les meilleurs des siens afin que fleurisse son pays dans tous les domaines. Mais d’où leur vient donc ce Pouvoir de jouer impunément ces sales mascarades au nez et à la barbe des hauts responsables de l’Etat? C’est odieux!

  2. omega

    Cher (et pas si virtuel ) ami Djillali C.,

    Vous avez tout dit de ce que nous ressentons comme amertume et colère rentrée au vu de la « mémorable » prestation de la délégation algérienne, faite de légèreté et de désinvolture, à cette édition des jeux olympiques, que ce soit au sujet de nos pseudo-athlètes ou de leurs très nombreux « accompagnateurs-parasites ».

    Espérons que de hauts responsables du pays auront le courage, ou à tout le moins l’envie , de sortir de leur mutisme pour la mise en ordre de ce qui s’apparente à une véritable bérézina au vu de ses résultats, et de prendre les mesures qu’elle appelle par tant de peu de sérieux dans sa préparation(?) , et ce par respect pour l’opinion publique , fortement mobilisée à l’occasion, pour qui la participation à ces jeux cristallise l’essentiel des valeurs et des symboles de la Nation .

    Quoi qu’il en soit, on retiendra pour longtemps encore, au regard des moyens matériels et financiers mis en œuvre par l’Algérie pour cette manifestation mondiale, que les J.O. 2016 de Rio auront été sans aucun doute, pour ce qui est des sportifs, la consécration de « l’amateurisme » (hormis pour les vrais athlètes de haut-niveau que vous avez cités et à qui il faut rendre hommage), et pour ce qui est des responsables du C.O.A., le sacre des « Saigneurs des anneaux » …olympiques.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00