Chronique du jeudi : EN FRANCE, ON FABRIQUE AUSSI DES PARTIS.

MACRON, le plus jeune Président que la France ait connu. Un Président sorti du néant, créant un Mouvement venu du néant, devient subitement le Président venu du néant. Comme quoi, des RND ? Même la France est capable d’en fabriquer. Des Benbaibèche, nos colonisateurs sont capables d’en fabriquer et avec la compétence en plus. Une fois, plébiscité, la France toute entière et la presse en particulier, découvre avec grand étonnement, qu’il y a quelques mois à peine, Macron était un illustre inconnu. Il n’est venu dans le monde de la politique, qu’il y a à peine quelques années. Des années qui se comptent sur le bout des doigts.

Son Mouvement «En Marche» devient Parti par la force du nombre et la magie de la victoire. Mais pour arriver là, il a fallu toute une stratégie. Mais pas la sienne.
Il fallait d’abord éliminer les candidats potentiels capables de lui barrer la route. Cela commença au niveau des primaires où passeront à la trappe : Sarko, Juppé, Valls. Excusez-du peu. Tiens ! Un a réussi à passer entre les mailles du filet. Sous-estimé ? Probablement. Toujours est-il que Fillon est en train de s’ériger en Président, tout doucement mais surement. Et la mécanique de la Justice fut engagée. D’affaire en affaire, on le transforma en quelques jours, de Responsable Politique intègre, se sacrifiant totalement pour son Pays, oubliant et faisant oublier surtout qu’il fut Premier Ministre, en un bandit, escroc notoire, voleur à la tire et récidiviste en népotisme. Avec tout cela, il a failli passer le premier tour. Une fois les élections terminées, on l’oublie complètement. Il sera conservé dans un livre d’Histoire, tantôt en homme ayant servi son Pays, tantôt en un traître profiteur. Ce sera selon.   Mélenchon de son côté fut présenté comme le Communiste fasciste de retour. Quant à Marine Le Pen, elle fut juste terrorisée, car on sait pertinemment qu’au second tour, la majorité de l’électorat votera utile. Et c’est ce qui se passa.

La stratégie a été peaufinée avec précision. Même la baby-sitter individuelle a été prévue de longue date. Sa campagne électorale fut paraît-il, parrainée par un éminent Psychiatre Belge. Trump bis-repetita. La Ligue internationale de la Finance continue son bonhomme de chemin de domination outrancière du Monde. Elle s’est appropriée les organes d’information et l’ensemble du circuit bancaire et financier mondial, pour pouvoir asseoir une Mondialisation à même de lui assurer une certaine pérennité. Les Nations, notamment celles qui détiennent les ressources naturelles précieuses et notamment énergétiques (Irak, Libye, Algérie…) et les Puissance (France, Allemagne…) doivent s’effacer au profit soit de micro-Etats pour les premières, soit d’un ensemble plus large, telle l’Europe, pour les secondes.

On parlera pendant quelques, jours, quelques mois de ce jeune loup, venu à la politique à 39 ans d’abord timidement puis plus pathologiquement, ensuite, les choses rentreront dans l’ordre et il sera chargé surtout de répartir les dividendes selon les critères qui lui seront communiqués.
On oubliera Fillon, Juppé….

On retiendra que Valls décide d’abandonner le PS et propose de s’offrir à Macron pour mener son Groupe Parlementaire pour les prochaines législatives. Ce n’est pas que le programme de Macron est meilleur, mais surtout parce que c’est le cheval gagnant. Ainsi en a décidé la Force qui dirige le Monde, qui ne se résume plus ni à Une Démocratie, ni à une Dictature. Mais une nouvelle forme née  d’un acronyme entre les deux, qu’il faudra inventer..

djillali@bel-abbes.info

 

11 mai 2017

le 11 mai 2017


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
11 mai 2017

1 Commentaire pour “Chronique du jeudi : EN FRANCE, ON FABRIQUE AUSSI DES PARTIS.”

  1. MACRON ne sort pas du neant il est diplomé de l’ENA atravaillé a la banque Rothchilds a été conseilé du president et ministre de l’économie

Les commentaires sont fermés

Les Archives de Bel-Abbes.info

Visites :

  • 5 839
  • 4 556

TRAIN

Départ - Arrivée
ORAN - SBA

07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
15h20 - 16h30 (**)
16h30 - 17h45 (*)
17h15 - 18h25
19h40 - 20h50(***)
22h30 - 23h40(****)
(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar (sam,lun,mer)

SBA - ORAN
06h15 - 07h31

06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00(*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 18h36
15h00 - 19h0(*)
(*) rapide

ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51

TLEMCEN - ORAN
05h50 - 08h09
10h30 - 12h49
15h30 - 18h57

ORAN - MAGHNIA
12h50 - 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 - 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 - 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 - 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 - 07h15
13h30 - 14h31
17h02 - 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 -- 08h14
09h30 - 10h34
15h05 - 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 - 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 - 07h15
ORAN - SAIDA
15h30 - 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 - 07h30
ORAN - BECHAR
19h40 - 05h50
22h30 - 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h40 - 04h50
22h00 -7h16 (Sam,lun,mer)