Chronique du jeudi: LES 19: EN QUALITÉ DE QUOI ET AU NOM DE QUI?

Le buzz, cette semaine aura été sans conteste, la lettre des 19 «personnalités» nationales au Président de la République, demandant une audience, en vue de vérifier son état de santé et sa capacité de gouverner.
L’Algérie a toujours été qualifiée de «balad el Mou’jizat» (1) avec cette tendance à un narcissisme un peu trop démesuré, est en train de le confirmer malheureusement dans un sens plutôt négatif, dirai-je. Il faut admettre qu’une telle initiative a vraiment un caractère inédit.
Inédit d’abord, par la qualité des Personnalités. En qualité de quoi ces «personnalités» s’érigent-elles en «Conseil Constitutionnel» du Pays ? Pourquoi 19 et pas 10 ou 30 ou même 100? De quelle qualité peuvent-ils se revendiquer pour interpeler et le Peuple et le Président de la République? Dans toutes les démocraties du globe, les personnes agissent au nom des Partis qu’ils représentent ; alors que chez nous Louiza Hanoune qui est secrétaire d’un Parti, et faisant partie des 19 tient à contrario à préciser qu’elle agit à titre personnel et non au nom de son Parti. Ce qui accentue de la gravité de l’action.
Inédit ensuite,  par la nature de la requête: Les 19 ont tenu à préciser l’objet de leur demande d’audience. S’assurer que M. Le Président est au courant de ce qui se passe et ce qui se décide. Apparemment, il y a des décisions prises très graves et qui ne peuvent être prises par le Président à moins qu’il ait changé, et c’est ce que veulent vérifier les 19 personnalités. Elles ont en beau s’en défendre, les 19 personnalités qui sollicitent une audience au président de la République pour s’assurer de la paternité des décisions prises, mettent au centre de leur requête la fameuse «vacance de pouvoir» que certains partis d’opposition et un grand nombre d’organes de presse, mettent en exergue depuis longtemps déjà.
Enfin, inédit par la double usurpation de fonction dont se rendent coupables les 19 signataires de la «pétition» le premier niveau d’usurpation, c’est qu’ils s’érigent en médecin pour juger de facto de l’état de santé du Président de la République, le second étant le fait de prendre la place du Peuple et demander des comptes au Président de la République.
À la lumière de ce qui précède, il devient patent que le quatrième mandat dérange énormément. Il dérange non pas par l’état de santé du Président comme voudraient bien nous le faire croire les forces «dominatrices» de la scène politique nationale, mais beaucoup plus par la direction qu’est en train de prendre la préparation de la succession et donc, les prochaines présidentielles, qui décidément, aiguisent beaucoup d’appétits!
Le Président semble avoir piégé tout le monde y compris certains parmi ses plus fidèles (et qui ne l’ont pas satisfaits ?) en procédant à l’élimination de toutes les personnes et structures du Système soit pour préparer une nouvelle ère, soit pour s’assainir de toute tentative de vouloir perturber la succession et son fonctionnement. Il a également surpris tout ce beau monde dont la majorité attendait certainement des dividendes de la démarche présidentielle, mais qui a été complètement ignoré. C’est peut-être l’explication de l’hétérogénéité du groupe des 19 qui mêle Khalida TOUMI avec Madame Zohra BITAT. Cela peut également expliquer le pourquoi du refus de AIT MOKRANE Larbi de se joindre au Groupe malgré maintes sollicitations. Ce dernier eut d’ailleurs à poser des questions pertinentes auxquelles il n’eut malheureusement aucune réponse, et entre autres  celle sur l’auteur qui a rédigé la lettre.
Cela peut tout aussi expliquer que trois signataires de la lettre adressée au président de la République, ont annoncé «ne plus appartenir à cette démarche». Il s’agit en l’occurrence de Zahia YAHI, Samia ZENNADI et Rachid HADJ NACEUR qui ont annoncé leur retrait de cette démarche. Les trois se démarquent de la tournure prise par les évènements qui ont convergé vers des joutes verbales, invectives et déclarations intempestives de toutes parts auxquels ils ne veulent en aucun cas être associés. « Nous avons fait montre de naïveté politique et de précipitation», reconnaissent-ils explicitement, non sans préciser qu’ils n’ont pas agi en qualité de personnalités mais juste en tant que citoyen.
En somme les 19-3 ne sont en fait qu’un groupe informel qui veut une rencontre informelle pour vérifier si des groupes informels ne se sont pas accaparés les pouvoirs formels. Pour le compte de qui agissent-ils ?…….

djillali@bel-abbes.info

 

(1)  “Pays des miracles”


le 12 novembre 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
12 novembre 2015

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 6 678
  • 7 299