DES JEUNES FILLES SOUMISES AU TEST DE VIRGINITÉ À ALGER: Les témoignages qui accablent la police

«Alors, elle est comment?» Interroge le policier qui insistait pour connaître le résultat du test de virginité que venait de subir une jeune fille. «Ça ne vous regarde pas!», rétorque fermement le médecin. Ce bref échange qui a eu lieu dans un hôpital entre un médecin gynécologue et un policier renseigne sur le zèle exagéré de certains éléments de la police. «Le verdict» du gynécologue doit être rendu dans une enveloppe fermée et cachetée. Malgré cela, le policier qui accompagne la fille demande à connaître «ce verdict». Mais la transgression ne s’arrête pas à ce niveau. Elle atteint des proportions graves quand on écoute les témoignages et on lit les documents attestant ces dépassements.
Lesdits documents, en notre possession, en disent long à propos des agissements au niveau de la police relevant de la sûreté de daïra de Chéraga. Elle confirme ce que nous avions rapporté dans notre édition du 9 mars dernier. De ce côté de la capitale, l’on s’amuse à vérifier la virginité des filles «surprises» en compagnie d’amis. Deux jeunes filles, âgées de 17 ans, avaient le tort de se trouver avec leurs copains dans une voiture, de retour d’un anniversaire à 4h du matin.
L’officier de la police judiciaire chargé de la permanence au niveau de la sûreté de daïra de Chéraga, à travers un document titré «Attribution personnelle» et dont nous détenons une copie, s’est mu en «police des moeurs».
L’officier en question a confié aux gynécologues de l’hôpital des jeunes filles pour contrôle de virginité. Il est mentionné clairement dans cette attribution personnelle, compte tenu de l’article 49 du Code de procédure pénale, «il est demandé au médecin de permanence au niveau de l’hôpital de procéder à un examen médical pour prouver l’innocuité de la virginité, d’acte sexuel ou tout outrage public à la pudeur…»
Abus d’autorité caractérisé de la police judiciaire? L’article 46 du Code de procédure pénale stipule que «s’il y a lieu de procéder à des constatations qui ne puissent être déférées, l’officier de la police judiciaire est apte à faire recours à toute personne qualifiée».
Or, pour s’appuyer sur cet article, il faut qu’il y ait un dépôt de plainte au préalable suite à un viol pour ce genre de test. En l’occurrence, il n’y a eu ni viol, ni dépôt de plainte.
Contacté, l’avocat, Maître Zaidi Amar, est catégorique. «L’officier de la police judiciaire n’a pas le droit de dépasser ses prérogatives ou il est qualifié d’abus d’autorité.» «Même dans le cas d’un viol avec dépôt de plainte, la fille doit être examinée par un médecin légiste et non pas un gynécologue. Le procureur de la République est ensuite tenu de la diriger vers des médecins légistes agréés auprès des tribunaux et de la cour», explique l’avocat.
Ayant pris connaissance des faits, le ministre de l’Intérieur n’a pas caché son courroux. «Pour moi c’est illégal. C’est une mesure tout à fait illégale, inconvenante et inacceptable. C’est ce que vous voulez que je vous dise?», s’est-il emporté à notre interpellation quant à ces tests de virginité commis sur des jeunes filles «surprises en couple» que d’aucuns considèrent comme véritable parti de l’Inquisition digne d’actions relevant de la «police des moeurs».
Daho Ould Kablia se ressaisit et ajoute: «Ce n’est pas encore vérifié et ce n’est pas avéré! En tout cas, aucune autorité supérieure n’a donné des instructions dans ce sens.» Il insiste cependant sur l’illégalité de ces actions.
«Cette semaine, j’étais absent, mais nous allons voir ça avec le directeur général de la Sûreté nationale», a concédé M.Ould Kablia.
Pour les spécialistes du droit, une enquête administrative aurait été nécessaire en pareilles circonstances. C’est même pour certains un minimum pour barrer la route à des comportements zélés de certains agents censés pourtant protéger la loi et surtout les libertés individuelles. C’était du moins ce que suggérait notre insistance auprès du ministre de l’Intérieur.
Ce dernier donnera-t-il suite, dans les jours à venir, par une réaction ferme? En tous cas, notre interrogation n’a pas laissé indifférent Daho Ould Kablia. «Il ne peut être question pour les autorités publiques de porter atteinte à la vie privée des citoyens ou de faire dans la morale. Si de telles actes sont avérés, ils ne peuvent être que des initiatives individuelles qui seront sanctionnées si elles s’avéraient non conformes à la réglementation.»
Nous avions relaté les faits et témoignages à l’appui, de cette histoire de jeunes filles soumises à une réquisition d’examen d’hymen, répandue au niveau de la police relevant de la sûreté de daïra de Chéraga.
De l’avis des juristes, ces pratiques sont donc tout simplement illégales. Pire, comme nous l’avions déjà mentionné, elles portent atteinte à la dignité des personnes. A présent que le «premier flic» du pays est interpellé, il est légitimement attendu une réaction et des suites à donner. Affaire à suivre de très près.

Idir TAREROUT ( Expression du 20 mars 2013)


le 20 mars 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
20 mars 2013

3 Commentaires pour “DES JEUNES FILLES SOUMISES AU TEST DE VIRGINITÉ À ALGER: Les témoignages qui accablent la police”

  1. hakim

    Mon Dieu que c’est humiliant pour la femme algérienne je trouve que c’est une démarche inqualifiable et aucun pays au monde fusse-t-il aussi religieux au niveau morale.Au grand jamais on doit agir de la sorte je me pose la question à savoir si c’était la soeur d’un flic à deux sous troués et que ses propre collègues procèdent à ce genre de contrôle en sa présence? Nous sommes devenus plus royaux que le(Roi) c’est immorale et innommable.D’autres pays avancent et nous autres nous fonçons droit dans les abîmes quelle mentalité de Bono-bono.

  2. le cygne

    Oulà! Oulà…!!!! Très chère Mme Mijo….SVP, allez y Mono, car j’ai une petite cervelle et je ne comprends pas vite….!! Mais ce raisonnement vous le tenez d’où…??? Du manifeste des “gens heureux” ou de celui des baleines bleues..??? Autant que Musulmane et hadja en plus….vous n’avez jamais entendu parler de l’adultère et de la fornication (Zinaâ) considérés comme un péché capital par notre religion….!!!
    Allah Le Tout Puissant a dit:”Ne vous approchez pas de la fornication. C’est une abomination et une voie pleine d’embûches”. (Verset 32 / Sourate 17) ou encore: “Et n’approchez point la fornication. En vérité, c’est une turpitude et quel mauvais chemin!” ( Sourate 17- Verset 32)

    Toute personne qui a un minimum de sens de responsabilités en tant que musulman doit participer par sa parole, par son comportement, par ses conseils et par tous les moyens légitimes à propager le bien, la chasteté , la pudeur ainsi que la crainte de Dieu.
    L’islam a mis des palissades entre l’Homme et le Haram, justement pour sauvegarder cette chasteté. Mais comme nous vivons aujourd’hui, dans une jungle, les choses sont devenues à l’envers…!! L’Homme veut éclater et s’éclater, aller dans tous les endroits et tout se permettre, au nom de tous les adjectifs qualificatifs, au nom de la liberté, de la liberté de pratique, de la liberté de vivre et de faire tous les maux, des convictions personnelles…etc., et malheureusement, cette liberté n’a de limites que lorsqu’on parle de la religion…!!! Nos cœurs sont remplis de shahawates, remplis de péchés, et sont vides ou presque de foi. Chacun de nous, ne pense qu’à ses passions, ses désirs et ses plaisirs, on court derrières eux et on fait tout pour les atteindre et les satisfaire.!!

    La femme musulmane est devenue moins chère qu’une boîte de soda. Le jeune musulman quant à lui, est devenu comme un loup, au coin de chaque rue, il attend la moindre chèvre qui passe. Des jeunes, dans des voiture en train de tourner toute la journée tels des loups qui chassent. Où va-t-on comme ça… ???
    «Le fornicateur n’épousera qu’une fornicatrice ou une associatrice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur; et cela a été interdit aux croyants.» (Sourate 24 – Verset 3)…
    Ensuite, on commence à pleurnicher quand on apprend que le nombre des personnes atteintes du Sida, de la Syphilis…etc….est en continuelle croissance, que le nombre de mères célibataires est terrifiant, que le nombre de bébés abandonnés aux entrées d’immeubles ou même dans les poubelles est effroyable…que le nombre de viol est affolant, ainsi que les harcèlements sexuels……..!! Quel est ce monde dans lequel nous vivons..!!! Sans foi, ni loi, ni valeurs morales……nous sommes devenus comme des bêtes sauvages……pire encore… !!!
    Croyons-nous que nous avons été créés pour vivre comme ça, dans une anarchie totale selon les lois des Minus Créatus…… !!! Oh ! que Non…… Pourquoi croyez- vous que le Créateur a interdit ces actes….?? Sommes- nous plus savants que Lui… ???
    Mme Mijo, de quel Bonheur vous parlez…???? Est-ce un bonheur de vivre dans le pêché…???? Je m’adresse bien sûr aux Muslims et white Muslims, quant aux mécréants je leur dis “Lakoum Dinoukoum wa liya Dini”…..

    Amicalement!!

  3. Mijo

    Décidément vous n’aborder que des sujets complexes, mais que je trouves très intéressants, et bousculer un peu les mentalités afin d’ évoluer.
    mon point de vue à moi se résume comme suit:

    1- c’est intime , cela ne regarde que le couple. donc çà ne devrait pas poser de problème aux autres.
    2- la virginité concerne aussi bien le mâle, donc la question doit être équitable.
    3- l’amour d’un couple est plus fort que ce détail.

    Chacun sait que le sexe n’est absolument pas lié exclusivement à l’acte de pénétration vaginale …………. on peut être la pire des trainée et avoir une sexualité des plus dépravée tout en restant vierge (tout du moins de l’hymen) ……… ce qui prouve au besoin que la virginité vaginale n’est absolument pas garante des mœurs et de la chasteté de la promise.

    De mon point de vue personnelle, j’ai tendance à associer cette manie de la virginité comme étant un aveu de manque de confiance en soi ……. chez les hommes bien entendu …….. car comme tout un chacun le sait, il est toujours difficile de chausser les souliers d’un autre ……….. certains préfèrent que leurs promises n’est aucun point de comparaison justement.
    Des fois on se pose la question a quoi ça sert si la femme est vierge mais a eu des pénétrations anale ou a pratiqué des fellations.

    Question virginité chez nous est perçue comme signe de sérieux , de famille digne et de détail très important au détriment parfois d’un bonheur , pour la plus part.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00