Tout le monde tète à la même mamelle de la rente.
Certains plus démocratiquement que d’autres.

Et vive l’économie de marché !

Cevital se barre avec une partie des sous qu’il s’est fait en Algérie pour venir au secours de Fagor. Et tous les autres membres du FCE ne rêvent rien de moins qu’à mettre directement le doigt (et le reste) dans le pot de miel…

On se demande comment (il les a eus et comment il a réussi à les faire sortir).

Dans des valises comme le rejeton de Abdelghani ou par avion comme Khalifa?
Ou bien par la valise diplomatique (US) comme Chakib Khelil (le patriote émérite de Saadani)

Coincé entre parasites publics -“famille révolutionnaire” comprise- et parasites privés (c’est là que se situe le front), le peuple algérien regarde médusé le paysage et se demande quand il faudra bien se résoudre à un autre 1er novembre sans donner l’occasion aux rapaces et gangsters étrangers de venir se mêler de l’échauffourée pour ramasser le butin.

Djeha,
Mercredi 12 février 2014