Faculté des sciences de Sidi Bel Abbes: Faussaires forcément plagiaires

Algérie plus dans “l’info au plus près” traite de l’affaire des faux diplômes du bac en publiant en titre, qu’une avocate a été incarcérée à Oran le 16 mars 2013, accusée de posséder un faux diplôme du baccalauréat. Elle a dû être de ce fait mise sous mandat de dépôt par le magistrat instructeur du tribunal d’Oran pour faux diplôme et licence suspecte. Il est à signaler sur le même site que trois autres universitaires ont été incarcérés, alors que 48 étudiants et parents d’élèves ont été mis sous contrôle judiciaire pour le même délit. Les suites de cette affaire ont révélé que la gangrène à gagné un pan entier de la famille universitaire, et ne reste pas circonscrite à la seule université d’Oran. C’est pourquoi, il importe dans les cas nous concernant à la faculté des sciences de Sidi bel abbes qu’on distingue la qualification de plagiat de celle sur laquelle on se focalise, en l’occurrence l’usurpation de diplôme sur présentation de thèses falsifiées. Aucune instance ne pourra détourner l’attention du lecteur sur une affaire de plagiat à l’effet de tenter de minimiser le délit qui du reste sera soumis à l’appréciation de qui de droit. Le plagiat ne se limite qu’à une faute morale, civile, commerciale et/ou pénale consistant à copier un auteur sans le citer, cela est assimilé à un vol immatériel. Il est facile de démarquer le plagiaire de l’authentique auteur. Nous enfermer dans cette hypothèse, c’est tromper donc  et les lecteurs et les autorités, c’est ce que nous ne pouvons partager. Qui peut le plus, peut le moins ,donc notre seule préoccupation reste, demeure et continue d’être le faux diplôme et la tromperie sur le contenu de la thèse. Il ne nous appartient pas à ce stade de porter un jugement sur la chaîne de responsabilités qui ne peut être ignorée pour mesurer l’ampleur d’un désastre qui laisse le commun des mortels dubitatif sur le sort même de l’université .En effet, il  serait inimaginable de croire que trois jurys, trois thèses ainsi que trois faussaires aient pu se mouvoir seuls dans une faculté sans l’assistance même passive d’une armada de complices. Une fois l’affaire des faussaires élucidée, les suites ne manqueront pas d’être remuées et réactivées la confiance en notre justice est totale. Vouloir user de  subterfuges de procédure nous paraîtrait être une démarche vaine dès lors que le jugement (faisant jurisprudence) des contrevenants faussaires de l’université d’Oran fait fi d’un  quelconque délai de prescription, l’origine des faits remontant à 2003.L’état des lieux de l’université est tel qu’il est temps, ce n’est jamais trop tard de mettre les pieds dans la fourmilière ou dans la boue .N’est ce pas monsieur le recteur, c’est la charge qui vous incombe même si vous en avez hérité, continuité du service public oblige.

Pas d’atermoiement, pas d’hésitation, les décisions accommodantes ne peuvent contribuer au sauvetage de l’université, encore moins à son rayonnement.

“Je veux savoir d’où je pars pour conserver tant d’espoir


le 13 mai 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 mai 2013

11 Commentaires pour “Faculté des sciences de Sidi Bel Abbes: Faussaires forcément plagiaires”

  1. hak

    Existe-t-il une réelle volonté d’étouffer l’affaire des faux doctorats de chimie ?

    .Pourquoi ? Encore une fois, le conseil de discipline va être, ajourné ou reporté

    NON …….. à la lâcheté morale !

    NON à la gestion par compromis ……….où par lâcheté

  2. bachi

    A T T E N T I O N…………………….DANGER

    Une thèse engage non seulement le docteur, mais l’Université qui la délivre .

    Donc en acceptant une fausse thèse ,l’Université devient une fausse Université .

    Le plagiat est une véritable atteinte au “code d’honneur ” de l’Université

    Le faux et Usage de faux est une véritable atteinte eu code de l’honneur c’est une faute déshonorante

  3. doctorant

    le sens du devoir existe-t-il à la fac des sc exactes??????

    n’invoquez surtout pas la voie hiérarchique pour vous disculper de votre responsabilité. le « ce n’est pas moi c’est l’autre. » ne serait que pure lacheté”. un doyen ou un membre de la commission paritaire ,ou du conseil de discipline ne doit se contenter que du titre et des honneurs et avantages dus à son rang. le devoir les couacs pernicieux et embarrassants font partie de la fonction, les fuir c’est la déshonorer

  4. NADIR

    L’histoire des trois usurpateurs

    Le scandale de la faculté des sciences est en réalité un mega scandale 3 en 1 il s’agit en réalité de trois scandales car il s’agit de trois faux documents fabriqués par trois faux docteurs , qui ont passé trois fausses thèses devant Trois vrais faux jurys ? Les membres des jurys n’ont rien vu ? Ont – ils fait semblant de ne rien voir ?
    Retenez bien ;les trois usurpateurs sont tous les trois de la même équipe , ils ont fait tous les trois la même chose, et maintenant ils courent peut-être tous les trois le même risque.

  5. saida

    Les membres de la commission paritaire parle de plagiat …… Mais non c’est un FAUX et USAGE DE FAUX suivi d’un plagiat. Mais à ma connaissance quand une plainte est reçue contre un directeur d’une société ou d’une administration ce dernier doit être suspendu jusqu’à la fin de l’enquête, mais pourquoi ça n’a pas été appliqué à la faculté des sciences exactes ?????? ceci s’explique par la complicité du doyen, car en tant que premier responsable de cette faculté il doit prendre des décisions même si c’est un problème qui date depuis 2010 et que l’ancien doyen (le complice) n’a rien fait.
    Ah!!!!! mais il n’y a pas eu de passation de consignes entre les deux doyens ou quoi ?????
    Mais le nouveau doyen est responsable de tout les dossiers (passif et actif), donc en conclusion le doyen de la faculté des sciences exactes est aussi bien impliqué dans cette affaire que les membres de la commission paritaire !!!! Quelle HONTE

  6. Ahmed M.

    Invention de l’université Djillali Liabes ……Machine infernale!

    Devant l’incapacité d’étouffer la vérité , on essaye de la réduire, de la travestir de la dénaturer . La vérité est immortelle.
    Il faut absolument parler et informer le lecteur de ce problème de faux et usage de faux doctorat de l’université , car il semble que l’université a mis au point une machine infernale à étouffer les scandales.
    Tous les scandales ont été depuis 2010 magistralement étouffés , asphyxiés .Cette machine est seule invention de l’UDL ; minutieuse, elle neutralise insidieusement , stérilise et purifie des scandales . Cette merveilleuse machine est composée d’une commission dite de déontologie composée d’anciens responsables plus ou moins impliqués directement ou indirectement dans la gestion de l’université . Cette machine machiavélique a une seule fonction , c’est de trouver des arrangements à l’ amiable pour contenter tout le monde et surtout le chef .
    « De toutes les pratiques du monde, la louange est la plus habilement perfide. » La comédie humaine de Balzac

  7. zalamite

    le faux est l’usage est un probléme n’ont pas chaz un recteur encore moins chez un sectretaire generale qui sont role n’est que bien écrit noir sur blanc..d’accords on voudra pas distribuer les prérogatif pour chaque fonctionnaires pour maintenir ce flou et ainsi faire de bonnes affaires dans le nuage de fumé”e et puenteurs que dége cette situation..rappeler vous la technique du furet..pour faire sortir le lapin de son terrier il souffle une odeure puante…mais cette technique n’est pas encore utilisé” par nos service de securité de la gendarmerie pour faire sortir les Rats des égous qui pillule au fin de notre ville de sidi bel abbes et cela depuis que les turque sont venue chez nous…il faut injecter le H2SS…..Chaque gendarme doit en principe avoir sur sa ceinture collé une petite bombone type antiincendie remplie de Gaz puant du H2SS….Le SS rapel aux uns un mauvais souvenir…
    le probleme du faus et usage de faut est chez le minsiyère c’est lui qui a prie la decision d’ouvrir des université c’est lui qui les finances..ou il assume ou il déclare faillite et dissous ces universités qui l’avait créer et qiui les laisse ouverte a toutes les dérives et a toutes les intrusions sectaire securitaire etc..un simlple agent de securité sous le pretexte de faire regner l’ordre, il pourra etre recruter par une secte exterieur pour recruter et faire propager la prostitution et le prexenetisme au seins des filles étudiantes…
    Donc le Ministère est responsable de tout détournement de jeunes filles considéres etre chez lui et sous responsabilité…
    Donc il faut tirée en premier sur le Finacier en l’ocurence celui qui finace ces universités ces hopiteaux et ces services publqiues..ou il assument ou il demissionne et ou il se retire et laisse les gens se debrouiller pour revneir a notre situatiuon poste islamique ..laisser le chef de tributs faire regner l’ordre chez sa kabila….
    le ministère doit donc éplucher tout les dossiers…fermer les universités..et ne laisser que le staf technique et pedagogqiue comme aux lycées..l’université n’a pas besoins d’adminsitrateurs ni encore moins de secretaires general…il y aura un doyen (proviseur) un comptable, un chef de departement (senceur) et un service de disipline qui n’est pas existant presenté et dirigé par un surveillant general …..
    toute institution publique qui est finacer par le budget publqiue doit obeir a ce schema de gestion…il faut faire du balais et fermer ces centres hautement strategique pour la nation..et ceux qui arrivent avec des diplomes etrangers doivent subir un tres long parcours de surveillance..car la penetration et l’intrusion se fait generalement hors territoires… et la majorité etaient frequentation avec des marocains …et le royaume ne peut pas aussi surveiller ces sujets..il ya la drogue le proxenetismer et le crime orgnaisé international..on peut pas mettre nos etudiants et étudiantes entre les mains de ces mains douteuse fussent elle habillées en hijabe ou portant une barbe en recitant le coran parcours..satan aussi pourra apprendre le coran faire la prière faire le careme..une chose ne pourra pas la faire ”planter un arbre” car il ne pourra pas tricher…meme si il la plante c’est contre coeur..tu le vois avec un visage férmé on dirait qu’on va l’amener pour l’étrangler…
    au ministère d’agir sinon soit il démissionne soit il se retire..et laisser la gendarmerie regler ce probléme de banditisme institutionel

  8. Abassia

    Oui, le pays ALGÉRIE est UN et INDIVISIBLE.
    Des faussaires, des fraudeurs, appelés les comme vous voulez, quelle que soit leur lieu national doivent être sanctionnés à la hauteur de leurs méfaits. Les lois existent et sont claires pour réprimer d’une manière uniforme ces “délinquants” de l’université de Sidi Bel Abbès. Ils ne doivent pas déroger à cette règle de ne pas assumer, d’abord, l’entière responsabilité d’avoir commis ces graves fautes.
    Franchement, on n’arrive pas encore à comprendre pourquoi la fac de sciences exactes essaie de minimiser ces faux et usages de faux en série?????
    Alors qu’ au CEM GHAZI DJILLALI, le directeur fait appel à la police pour un ado de 14 ans ivre mort , ( oui, bien sûr, il portait une “arme blanche”, oui blanche…) dans cette université où des délinquants adultes ont volé des diplômes de doctorat ” excusez moi du peu” en utilisant ces faux documents, on les laisse encore enseigner, à nos enfants, nos étudiants , on les laisse encore occuper le poste de directeur de l’UFC à Témouchent ( sans le nommer, il se reconnaîtra puisqu’il s’est dénoncé de lui-même en publiant des articles scientifiques qui ne lui appartiennent pas , bref…ceci est une autre affaire…..A SUIVRE …. )
    Alors la question se pose: Qui est le plus dangereux dans notre société??? Ce jeune ado complètement saoul ne pouvant même pas utiliser ses facultés mentales pour manipuler son couteau??? Ou des adultes délinquants notoires speudo universitaires possédant toutes leurs facultés mentales pour outrepasser toute morale, toute éthique pour usurper des titres et s’élever dans l’ échelle hiérarchique universitaire???
    Quelle bassesse????

  9. ibrahim

    « La vérité est en marche et rien ne l’arrêtera. »

    Dans l’affaire de la faculté des sciences il ne s’agit pas uniquement de plagiat .Le plagiat ne constitue que la partie visible de l’iceberg .Si le plagiat est une escroquerie intellectuelle, qui doit être réglée par la commission paritaire en milieu universitaire, entre universitaires . Par contre le faux et usage de faux ,la falsification de document est une affaire pénale .Car elle porte atteinte à l’intérêt public ,à la cohésion sociale ,voir de la paix sociale. Ces usurpateurs ont trahis la confiance que la société leur a confié .Ils ont triché pour s’octroyer les avantages très conséquents …………..Ils doivent rendre compte à la société

  10. ibrahim

    « Une société n’est forte que lorsqu’elle met la vérité sous la grande lumière du soleil. »

  11. hak

    L’art d’occulter la vérité……….

    Dans le point de presse fait fin avril 2013 par le SG de l’Université ,Il n’a parlé que de plagiat est ? Pourquoi ? A notre avis C’est une erreur de communication très volontairement réductrice .Car elle atténue et dédouane les accusés d’ un délit extrêmement grave qui est : le Faux et usage de faux .Tous les enseignants de l’Université de Sidi bel Abbes , Tous étudiants savent que ces trois professeurs ont abusés de leur poste de responsable pour fabriquer des faux documents pour passer leur thèse de doctorat ? En pratiquant cet art d’occulter la vérité le SG de l’université veut minimiser les faits ou protéger des faussaires ? Dans quel but ? Alors qui dit la vérité ? le journal Bel Abbes Info ou le SG du l’université .Alors occulter la vérité est une pratique licite ?

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 1 084
  • 7 065