Feu Houari Boumediene : Un grand analyste et fin stratège, un fier nationaliste, un humaniste, il aimait son pays et son peuple.

4eme PARTIE

« Nous pays membres de l’OPEP, nous devons en tout état de cause, agir positivement de sorte qu’aux yeux de l’histoire, il soit bien établi que nous aurons tous mis en œuvre pour réunir  toutes les chances de réalisation de ces promesses »Al Moudjahid le 5/3/75

En 1974,H. Kissinger trouve  la petite Algérie, qui s’agite beaucoup, et  la course à la montre s’engageait entre le plus puissant pays capitaliste du monde et le leader le plus clairvoyant du tiers- monde. Le plan Kissinger prévoyait d’isoler d’abord l’OPEP du tiers- monde  via une augmentation du prix du pétrole afin de torpiller le développement des pays non producteurs de pétrole du tiers- monde.

H.Boumediene est le 1er chef d’état de l’OPEP, il déclama   lors du sommet islamique de Lahore (Pakistan) : « nous entendons s’élever des voix pour dire aux pays du tiers- monde que la hausse du prix du pétrole est dirigée contre eux.Depuis quand l’exploiteur est-il devenu l’avocat de l’exploité ? Que les pays industriels ôtent leurs mains de nos richesses. Nous importons des produits industriels et la technologie à des prix excessifs. La bataille du pétrole est une partie de la bataille d’ensemble qui concerne toutes les matières premières, une bataille qui a posé le problème des rapports entre les pays industrialisés et les pays en voie de développement ».

 Poursuivant dans sa lancée, pour défendre le bien-fondé du tiers- monde ; il envoie un message au S/G Kurt Waldheim de l’ONU en sa qualité de président des pays non- alignés pour réclamer une session spéciale des nations unies portant  sur une réunion de toutes les questions se rapportant à l’ensemble des matières premières il dira  que :«   les algériens  en tant que tels ne veulent nullement  que l’OPEP porte le chapeau pour tous les malheurs de l’économie mondiale »

 H. Kissinger  voulait  dans ce cadre-là, capsuler la  fente et  un H.Boumediene  sûr de lui  voulait élargir le plus possible pour que toutes les matières premières (cuivre –cacao-fer –caoutchouc- café…..)  soient à l’image de l’OPEP. Le climat de la situation  politique internationale  se compliquait pour le développement et pour la paix également, car certains généraux américains pensaient déjà à remettre sur leurs têtes« Kriegspiel »( jeu de la guerre)

L’habilité de H. Boumediene tente  d’un autre côté de séduire l’Europe,  grande consommatrice de matières premières dans le but de l’écarter du chemin  du gros rouleau compresseur. Déjà les USA, lors de la conférence de Washington  ou  étaient réunis les plus gros consommateurs du pétrole pour fonder l’OTAN du pétrole. Car la vision  principale des USA n’était pas  la question des prix, mais le pouvoir de contrôler les sources d’énergie et par conséquent assurer son pouvoir politique  à l’échelle de la planète.

La session spéciale des Non-alignés, s’ouvre le 10 avril 1974, une session qui faisait croire à beaucoup de monde  comme une forme ou discours et parlotes stériles  vont garnir la tribune Onusienne.

Le discours de Boumediene entièrement en arabe, vient de frapper  fort les esprits avec une nouvelle conception , sur les relations entre pays pauvres et pays riches, nationalisation des ressources naturelles, valorisation sur place des matières premières et revalorisation des cours ,de là le développement des pays jeunes  doit s’inscrire dans une dialectique de lutte sur le plan international et compter d’abord sur soi, sur ses propres moyens sur le plan interne .

 C’était le nouvel ordre économique  international prôné par le grand chef de l’Etat : Monsieur Houari Boumediene.

 Pour H.Boumediene,  cela voulait dire que les nantis  doivent revoir leurs copies en matière monétaire,financière, technologique  et alimentaire car le gaspillage des nantis  est une forme  d’ insulte à la misère des pauvres la course à l’armement ,à la destruction du surplus agricole face à un monde  en proie à la famine.

Toutes les manipulations que ce soit monétaires ou financières ou autres ne font qu’appauvrir les  pays pauvres et enrichir les  pays riches.

Le nouvel ordre économique permet au tiers- monde  à ce qu’il s’organise et se généralise en forme d’association à l’image de  l’OPEP sinon viendrait une mondialisation  ou les oligarchies sèmeront leur propres dictatures par une expropriation gratuite de toutes les ressources naturelles.

 H. Boumediene s’avait pertinemment que cette conférence ne va pas être suivie d’effet dans l’immédiat.Mais, en recevant à Alger, des personnalités de tout horizon, suite à l’écho de la conférence des non alignés, tout le monde lui  fait avancer que ce nouveau ordre économique mondial va provoquer  un tel chambardement qu’il est impossible de le construire.H Boumediene dira que ce système est certes, dur à changer, l’essentiel est de reconnaître d’abord  et avant tout qu’il est injuste !

H. Boumediene voulait semer d’abord,  pour faire  fructifier et avancer les idées de justesses et non d’arracher dans l’immédiat des résolutions triomphantes qui n’ont point d’effet sur le terrain.

L’idée du nouvel ordre économique plus juste, va être présente dans toutes les  officines et conférences internationales H. Boumediene avait pris une position en flèche dans ce nouvel affrontement « Nord-Sud »très différentes de la rivalité « Est-Ouest »  ou la guerre froide faisait rage ;  une forme de diversion politique basée sur la« realpolitik » c’est à partir  de là que l’Algérie est devenue la capitale « révolutionnaire » du monde arabe  et des pays progressistes et donc devenue la cible N°1 de l’impérialisme US

 H. Kissinger s’est arrêté à Alger en décembre 19 73, pour tester le poids de l’Algérie  sur le conflit du moyen orient  et voir,si vraiment Alger était dans le camp des modérés ou celle des irréductibles comme Baghdâd, Syrie, tripoli. H. Boumediene devait lui répondre ainsi : « je ne peux vous répondre de ce que j’avais déjà dit aux leaders  de la résistancepalestinienne, l’Algérie ne pratique pas la surenchère, exiger plus d’eux, c’est de la démagogie moins c’est de la trahison ».

 H. Boumediene savait que les USA cherchaient à faire taire  par tous les moyens cette Algérie qui tonne fort à l’OPEP et aussi dans le concert du tiers-monde .H. Boumediene  était le seul  chef d’état du tiers –monde à pouvoir dire aux grands de ce monde que le roi est nu. H. Boumediene sait très bien que dans ce monde les faibles  s’effondrent, et sont massacrés comme des bêtes, et effacés de l’histoire par contre les forts, survivent pour leurs  biens et pour le mal des autres. Dans ce monde les forts se font respecter  forcement et  se concertent sur le dos des faibles, par conséquent,  la paix se fait par les forts.

 Par ailleurs, suite à la disparition de Nasser ; Sadat « dé-Nassériste » par sa politique d’« infitah » (libéralisation sauvage  et à outrance de l’économie égyptienne ou les prédateurs s’accaparent de tous) .

Devant ce fait accompli, l’Algérie se retrouve seule, H. Kissinger  avait convaincu Sadat de monnayer pas à pas et en douceur les succès de la guerre d’octobre 73, tandis que H. Boumediene ressent que la « pax americana »  est en marche sur le monde arabe.Il découvre les complicités et manigances   des petits présidents larbins arabes.

La bataille et non la guerre de 73 était un événement, un plus pour H.Boumediene, il dira à cet effet «  les arabes ont vaincu leur peur et les palestiniens se sont débarrassés de leur tutelle arabe »

 Le sommet d’Alger de  novembre 73, il propulsa en avant YasserArafat sur la scène internationale malgré les réticences Egyptiennes et Jordanienne. L’OLP est reconnue à Alger par la majorité des pays arabe comme étant l’unique représentant légitime  du peuple palestinien. Suite, à cet évènement majeur  H Boumediene voulait encore faire avancer  la préparation d’une stratégie arabe commune qui devrait s’élaborer au niveau  même de ce sommet : cette stratégie devrait reposer :

*Comment combiner contre Israël toutes les armes arabes à savoir le pétrole –les finances- le poids diplomatique-les alliances- les groupements-   H. Boumediene dessine à cet effet une politique arabe à long terme qui ne séduit pas  le larbin Sadat, ni même son banquier le roi  Fayçald’Arabie saoudite encore moins le roitelet de Jordanie. 

*H. Boumediene suite à ces évènements riches en activité, le dialogue avec les grands commence à se faire d’égal à égal, alors que certains parmi les cadres algériens  se posaient  déjà la question  si H. Boumediene  ne va pas sacrifier au gout du prestige comme au temps du « Benbelisme » pour se prendre pour un Mao , et l’accident de l’avion avec ses 40 morts  avait permis de rehausser  les discussions sur l’absence des institutions du pays. Que serait-il arrivé à l’Algérie si l’avion écrasé était présidentiel  et c’est  à partir de là que la construction de l’état prenait forme par l’instauration des premières intuitions de l’état, en commençant par le bas de l’échelle  commune -wilaya -APN .A partir de là, l’édification d’un état fort  commençait à prendre forme, elle était à la fois l’objectif et la raison du redressement du 19 juin 1965 que le temps n’a pas permis à ce rêveur de finir sa bataille car les loups  internes et externes étaient par derrière et n’attendaient que sa fin  pour mettre en œuvre la stratégie du chaos.

Pour conclure  d’une manière générale ,  tout ce qui se rapporte au pays à son peuple, sa vision  profonde dans son ensemble  était comment appliquer le concept des dispositions du premier novembre 1954, à savoir un premier novembre social, un premier novembre économique, un premier novembre financier ,un premier novembre politique, un premier novembre culturel, un premier novembre humain, un premier novembre révolutionnaire, un premier novembre technologique ou la justice , la dignité  et le bien être jouent les premiers rôles….Il est clair  que l’Algérie est passée d’un pays non aligné  respecté à un pays aligné soumis,autrement  plus imagé  d’un homme libre à un homme soumis. L’Algérie s’ est alignée sur les pays  occidentaux  reniant ses propres principes de novembre , cela se justifie par le changement du système économique socialiste à un système libéral d’économie de marché  ou les règles du jeu   du marché économique , culturel, et politique ont été  préparées , établies et imposées par cet occident  arrogant et impérialiste. L’Algérie a été propulsé au premier rang en tant que leadership, sur la scène internationale par le mouvement des non-alignés en 1975 ; l’Algérie avait créé le G77 *4(groupe des 77) qui avait pour mission de réduire les inégalités économiques entre le nord et le sud. Le droit  au développement économique et de la nécessité de reformer le système économique international par l’établissement d’un nouvel ordre économique international basé sur des échanges justes et équitables entre le nord et le sud. Tout cela est tombé à l’eau suite à la disparition du feu H.Boumediene.

 BENALLAL MOHAMED ANCIEN CADRE

      2*Anias francoset J.P Sérénie

1*Paul Balta et Claudine Rulleau «  La Stratégie de Boumediene » Paris Sindbad 1978.

3*P.Balta «  Boumediene me disait que j’avais du sang arabe »

4* G77 Organisé en 1967 à Alger  où il a publié la fameuse « charte des droits économiques du 1/3 monde : base de tout débat  ultérieur « Nord –Sud »

*Que reste –t-il de Boumediene –Jeune Afrique du 18-12-2008-

*www.jeune afrique.com 187687 politique que reste-t-il de boum-di-ne

*citations du Président Boumediene L’héritage ; Que reste-t-il ? Discours du Président Boumediene 19 Juin-1965-19 Juin 1970 Tome II  Edit2 par le Ministère de l’information et de la culture


le 29 décembre 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
29 décembre 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 765
  • 6 043

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez