Hier Sykes–Picot, aujourd’hui printemps arabe!

Guerre soviétique en Afghanistan (1979-1989).
guerre Iran-Irak (1980-1988)
guerre du Liban (1975-1991),
Guerre du Golfe (1991),
Guerres américaines en Afghanistan (2001)
Guerre Irak (2003)
L’interminable conflit israélo-palestinien.
* Les puissances occidentales – la France et la Grande Bretagne dans la première partie du XXe siècle, ensuite dans la deuxième partie du même siècle les États-Unis – n’ont jamais cessé de jouer dans le moyen orient qu’elles considèrent comme leur zone d’influence
Ce 21ieme siècle début de l’ère des jeux d’alliances complexes et secrètes, des trafics d’armes, des manigances diplomatiques…..JEUX D OLIGARCHIES FINANCIERES

La Syrie est le pays qui a fait front et barrage à cette conception masquée du printemps arabe. Il faut dire que les arabo sionistes (gouvernants arabes vassaux) représentent comme disait feu H.Boumediene « un gros baril de pétrole et une « Chkara « pleine de Dollars » et cela ne font pas le poids dans la géo-polico-stratégie du moyen orient. Le centre conceptuel est bien sur les oligarchies financières dont ses vassaux sont utilisés pour servir uniquement à pétrir la pate.
La Syrie mène à ce jour et ce depuis quatre années déjà, une guerre a plusieurs façades sans jamais retrouver la paix.
Il faut revenir au 11 septembre 2002 lorsque G.W.Bush en se plaçant comme le nouveau messie, il semblait en fait avoir radicalisée dans le sens qu’illustre cette fameuse phrase chère au président Bush et à son entourage: «Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous.».
Un axe du bien et un axe du mal dont ce dernier devrait être brisé et anéanti à la fois par tout moyen car il représente l’axe de la résistance et son anéantissement favorisera de facto l’expansion israélienne dans la région tout en piétinant les palestiniens.
Un nouveau maitre, qui facilitera à mettre à genoux l’Iran. Ce pays perse et musulman, c’est aussi une république islamique que les arabes exécutent sous les ordres US du politique d’éradication afin de l’éliminer par tous moyens.

Depuis son intronisation à la Maison-Blanche, l’administration Bush avait multiplié en sa position unipolaire et maitresse unique de la planète, les gestes marqués au coin de l’unilatéralisme (Gendarme) sont pour le rappel :
*opposition à la Cour pénale internationale,
*rejet catégorique du protocole de Kyoto,
* dénonciation du traité ABM :ABM pour Anti-Balistic Missile ; signé le 26 mai 1972 à Moscou dans le cadre des négociations sur la limitation des armes stratégiques et complété par le protocole du 3 juillet 1974 entre l’URSS et les États-Unis,
* poursuite de la défense antimissile,
* obstruction aux travaux de l’OCDE sur les paradis fiscaux,
* remise en question de la force de maintien de la paix en Bosnie, etc.
L’Afghanistan cette semaine avant la fin 2014 a été libérée ; l’OTAN a fait son au revoir de l’Irak après avoir été envahie en 2003 pour être mise dans un sacré chaos et désordre géographique, confessionnel et ethnique, les Yankees se sont faufiler en décembre 2011 sous une résistance de l’axe du mal.
Toute cette aventure musclée US était axée surtout pour faire main basse sur les puits énergétiques du moyen orient, avec une devise nouvelle et ancienne en même temps « diviser pour mieux régner » ; de ce fait il fallait donc mettre au point une stratégie pour le remodelage du moyen orient via des guerres de toutes natures ou le sang, la chair à canon et le financement soit spécifiquement arabe et musulmans.
La guerre de 2006 de HizbAllah avait fait sauter le mythe de l’invincibilité d’Israël et même du grand Israël, ce qui a bousculé les oligarchies à revoir leur copie stratégique.
En 2011 fut ce nouvel concept du printemps arabe, une guerre marionnettiste un peut spéciale qui devait préparer le tapis rouge aux frères musulmans pour accéder au pouvoir. Les medias dont les chaines CNN arabo sionistes chargées de cette besogne, étaient les premiers acteurs ou fantassins pour jouer ce rôle, une guerre virtuelle via la grande manipulation.
La syrie plonge alors, dans le chaos de la guerre, l’opposition opta malgré elle plus aux armes, un remake libyen, la résistance du pouvoir et ses contres poids faisaient face à cette machination. La Russie et les USA se partageaient la région à partir de Genève I en 2012.
La donne changeait de cap, le système de la guerre nicaraguayen faisait surface avec la venue de nouveaux mercenaires pour renforcer l’armée syrienne libre « ASL », la Nosra devenue le chou- chou des occidentaux et des arabo-sionistes. Devant cet état de fait Genève 2 a pris un virage saoudien pour mieux équiper le terrorisme tout en le condamnant verbalement.
Le chaos syrien s’est mis malgré lui en place par un jeu de désordre qui avait fait naitre cette nouvelle bataille : celle de Daech.
D’un seul trait une nouvelle scène ou scenario par une infime minorité de djihadistes , elle se métamorphosait pour devenir en lieu et place de « l’ASL –acte.I-» puis « Nosra-acte.II- » une nouvelle armée « Daech-acte.III- » de plusieurs milliers de combattants venus de plus de 80 pays pour occuper la partie sunnite de l’Irak et le désert syrien. Daech de fabrication et marque déposée de la CIA et du Mossad destinée pour faire le nettoyage ethnique et confessionnel en Irak en premier ensuite en Syrie .Cette situation ressemble à l’ancienne image de Sykes-Picot.
La syrie peuple, armée et gouvernement ont su dérouter les manigances de cette pseudo -révolution, ils ont également refusé de soutenir les mercenaires contre la république malgré elle.
Les USA font à ce jour tout le pressing utile et nécessaire pour instaurer un nouveau plan de paix qui permet et vise à diviser la Syrie entre une partie géographique sous l’emprise de Bachar El Assad et une autre contrée gouvernée par les rebelles, une autre opposition douce ou modérée selon le langage politique de la maison US( Acte.IV-).
Et c’est cette nouvelle bataille qui est engagé aujourd’hui car le dessous du désert syrien possède le pétrole et le gaz et les USA ne sont pas prés pour laisser cette denrée si chère entre les mains de l’axe du mal comme ils se le disent.
BENALLAL Mohamed


le 04 janvier 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
04 janvier 2015

1 Commentaire pour “Hier Sykes–Picot, aujourd’hui printemps arabe!”

  1. lila

    Aujourd’hui j’ai croisé une famille qui se dit syrienne, complétement démunie. Par devoir de mémoire la Syrie a accueilli l’Amir et sa famille et toutes les familles qui le soutenaient beaucoup étaient de bel abbes les bni ameur. Je ne sais pas ce qu’attend l’APW pour les prendre en charge et exiger de l’ambassade de syrie, Leurs dossiers en détail pour voir ce que les wilaya de bel abbes et de mascara décideront de faire..les accueillir dans les centre de vacances fermés en ce moment et leurs offrir des travaux d’entretiens en l’hébergeant en attendant l’ambassade de Syrie qui sont payés en devise..
    Salutation

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00