Les Archives de Bel-Abbes.info

LA POLITIQUE QUI VISE A GARDER LE CRÉDIT DU CAPITAL SPÉCULATIF PERD LA CONFIANCE DU PEUPLE.

« La vérité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations » E.Zola

Permettez-moi de vous raconter une belle histoire financière, proférée dans une belle romance monétaire, stipulée sur la même longueur d’onde en une belle aventure économique. Cette historiette a commencé dans une « couveuse » de création de valeur d’échange marchande via des billets de 1000DA et 2000DA qui venaient d’être enfantés par une « couveuse » appelée planche à billet. Cette instance vient d’emprunter un circuit informel négociant la fortune par un jeu non conforme et se terminant dans la poche par dernière d’un spéculateur parmi tant d’autres, connu sous le vocable d’un certain businessman ou trader nom connu d’ailleurs.

Suite à un geste inattendu et fortuit, un billet de 2000 DA finissait sa petite course sur le trottoir d’une rue de la capitale d’ici.

Le hasard a voulu qu’un pauvre lambda de la classe des misérables signifiée par Marx, le ramasse par plaisir ; non ! C’est avec une panoplie de sentiments de bien être qui font rêver le commun des mortels. Ce lambda pria le Bon Dieu pour cette richesse périssable et non attendue qui venait à lui, dont le seul et unique effort fourni de ce début de journée est de s’abaisser sous le poids de la volonté de ce billet de 2000DA, de le ramasser puis le mit dans sa poche du devant de son pantalon semi usé. Cette action veinarde lui permettait de changer radicalement le rythme de son quotidien habituel et atrabilaire, la prise en charge aux moindres efforts avec un gain sur et certain d’un paquet de cigarette haute gamme, un café bien « pressé », un petit flexy, un petit sandwich et le reste pour sa maman chérie lui signifiant son amour et son bonheur dans le même temps, par de la fausse richesse éphémère. A l’intérieur de sa poche du devant le billet de 2000DA avant de passer aux transactions commerciales pour satisfaire les besoins su-cités, se mit à causer et déclama :

-figure toi que je me trouve bien ici dans le font de ta poche ou j’ai ressenti une drôle petite chaleur issue de la misère elle est bien différente à celle de la richesse, c’est un coin qui n’est pas souvent fréquenté par cette famille d’argent en papier.

-sache que j ai été crée dans une « couveuse » (imprimerie) monétaire pour exercer une fonction de souveraineté sinon une carrière financière pour représenter la valeur des richesses produites par les pauvres travailleurs et travailleuses associés de ce beau pays.

Par respect social le véritable et rare citoyen associé à la nation qui existe dans ce contexte circonstanciel actuel ; le fait de valoir en tant que souveraineté nationale qui veut dire profondément tout en se conformant et en pensant bien entendu au sang déversé sur ce cher pays par un million et demi de martyres( soit 7millions et demi de litre de sang) , ainsi qu’au respect du pacte du 1er Novembre, et de celui des différentes chartes , se sentant en tant que billet de 2000DA partie prenante de cette création de richesse ou production économique ,production sociale auquel a été incorporé le travail utile des travailleurs pour constituer une valeur nécessaire qui se termine par un travail bien fait, un travail utile qui ‘pour les services publics ,répondent aux besoins sociaux des populations à travers les marchés( lieu de rencontre pour les échanges des biens et services avec de la monnaie) dont ils avaient bien besoin.

Par le biais du système ultralibéralisme, moi billet de 2000DA, je fus en quelque sorte privatisé par une décision unilatérale( l’appréciation est laissée au lecteur) et m’ont utilisé comme un bout de papier qui n’obéi plus aux normes de la souveraineté, je ne fais plus partie de ceux qui représentent une valeur réelle car la monnaie non conventionnelle s’en fiche de la souveraineté ,de la valeur et de la morale ,c’est la « couveuse » gérée par des personnes dites responsables dont la gestion se fait par le biais des comptes que les oligarques spéculateurs et prédateurs sont les premiers à être bien servi, une création récente( source :information spoutnik) de la monnaie non conventionnelle l’équivalent en de 26 milliards d’Euro sans aucune contrepartie réelle, la loi de la monnaie et du crédit ne sert pas à grand-chose dans ce fait là ! Piétiner une loi c’est la moindre des choses, c’est devenue une habitude d’une tête de turc!

Le prétexte de cette opération est bien simple ce n’est plus la faute à voltaire mais bien la faute à la mondialisation permettant de légaliser les mouvements spéculatifs par le biais des G2-G4-G5……G7 qui ne savent que manipuler l’argent par le biais de la financiarisation et les plus values sont à rechercher dans les endroits plus loin des paradis fiscaux et des entreprises « off shore » .

Cette création de la monnaie non conventionnelle n’est que le résultat d’une décision politique économique incorrecte et irréfléchie avantageant plus la destruction des outils(entreprises) de création de valeur, de mettre fin à l’accumulation du capital, d’enterrer le capital industriel et de le substituer par un capital spéculatif qui favorise le bradage de la souveraineté national, «E- nif » des algériens est « serpillé »,remplacé par le pouvoir de l’argent non conventionnel, créant un nouveau contexte ou le chômage apparait sur la scène avec tous les problèmes et les difficultés que cela puissent l’emmener avec dans ce nouveau cadre sociétal .La privatisation de l’outil de production chassant la croissance économique et offrant un terrain d’entente ou est actionnée une hyperinflation ou le peu de travailleurs existants sont incapables de booster une demande pour faire tourner la machine économique, laissant place aux affaires nourris par une richesse naturelle( ressource naturelle) non produite transformée en rente et destinée aux affaires et rien qu’aux affaires .Les affaires font le nouveau décor du nouveau système économie ou le Bazard et les contenaires d’importation s’en moquent des concepts marxistes , keynesistes, classiques et néoclassiques , alors que Ricardo vient de perdre ses dents ; drôle de théorie ou les oligarchies via la mondialisation « financiarisent » tout le système économique « basardeux » par du papier en monnaie de singe pour mettre en place un système ultralibéralisme féroce et méchant ou l’état disparait et la démocratie apparait et s’installe avec 1% des riches qui décident et le 99% des lambadas soumis.

Avec la TIC (Technologie de l’information et de la communication) et les choses de la vie se consument encore avec un rythme encore plus dévastateur que l’on imagine (déréglementation).

-Quand je pense à ce grand peuple qui m’avait crée pour faciliter leur vie et que je serve aujourd’hui de fouet pour battre le faible petit esclave des 99%.

Toutes les histoires qui font le malheur de notre quotidien et font la une de nos gazettes que je n’oserais pas en faire partie risquant de me coller le qualificatif d’apologiste quelques unes feront l’affaire de cette modeste contribution qui relève de la pure fiction financière et monétaire sinon des cas probants d’économie.

Cette opération couverte par la loi de la monnaie et du crédit selon un taux que la loi ne permet pas de le franchir mais quand les forces, les manigances et les affaires se rattachent à une pratique qui relève de l’informelle sans faire l’apologie aux maux sociaux, l’informel, l’illicite et l’illégal abreuvent la soif du terrorisme de nature divers par le trafic de tout bien proscrit

C’est la formation d’une nouvelle société qui nécessite un nouveau code de travail qui fixera une nouvelle loi de la « couveuse » permettant de réduire le travail réel (capital travail)qui devient par la force des choses devenir un pouvoir de nuisance pour la caste qui régente le capital spéculatif

Ce capital financier facilitera des krachs de plus en plus graves fréquents détruisant entreprises, emplois, relations humaines, l’environnement et même le cadre de vie ….

Devant cette belle romance une drôle histoire semblable à toutes les histoires du monde, le lambda a promis de garder le billet de 2000DA lui permettant de finir sa fugue au marché des biens et services pour un temps bien trop court.

Par conséquent pour terminer ma belle romance un bon conseil si vous permettez ! si le pouvoir monétaire est soustrait à l’esprit spéculateur les affaires se développeront à la manière « d’El caponne » détruisant entreprises et emplois et ravageant la société par des crimes ,des mauvaises affaires entrant dans le cadre des « tag ala mane tag » !.

Enfin le monopole d’émission de billet de banque privilégie un certain pouvoir, et la loi de la monnaie et du crédit (LOI N° 90-10 DU 14 AVRIL 1990 RELATIVE A LA MONNAIE ET AU CREDIT)met fin à l’autonomie de la banque et le fait de créer un statut particulier du gouverneur placé sous l’autorité de l’état qui permet d’assurer l’émission par une politique qui doit être baser sur :

-une stratégie monétaire bien précise
-une stabilité financière rassurante
-Et un service économique de la collectivité conforme aux règles de l’art
Le gouverneur devrait être comptable devant le peuple.

La question que l’on se pose ou en est les mécanismes de l’état dans tout cela !….- quand un lambda émet un billet non conventionnel par l’imprimante 3D, il est puni durement par la loi de la monnaie et du crédit alors quand une décision d’émission de monnaie non conventionnelle par un responsable le parlement marque son absence par un mutisme de complicité.

BENALLAL MOHAMED

29 juin 2018

le 29 juin 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
29 juin 2018

Les commentaires sont fermés

Visites :

  • 3 001
  • 8 138

HORAIRE TRAIN ( site : sntf.dz)

Départ - Arrivée

ORAN - SBA
07h30 - 08h35 (*)
08h40 - 09h44 (**)
12:50 - 13:55
15h20 - 16h25 (**)
16h00 - 17h05 (*)
17h00 - 18h22
19h40 - 20h43(***)
22h40 - 23h45(***)
23h30 - 00h35(****)

(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar Sam/lun/Mer

SBA - ORAN
03h30 - 05h00 (***)
05h40 - 07h00
06h12 - 07h25 (***)
07h06 - 08h09 (*)
07h42 - 09h00 (***)
08h30 - 09h30 (**)
11h20 - 12h22 (*)
16h29 - 17h26 (*)
18h51 - 19h57 (**)
(*) venant de Tlemcen
(**) Venant de Saida
(***) venant de Bechar

ORAN ALGER

06h10 - 11h15
08h00 - 12h00(*)
12h30 - 18h00
15h00 - 19h30(*)
17h00 - 21h07

(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 - 11h25
08h00 - 12h00(*)
10h00 - 14h10
12h30 - 18h00
15h00 - 19h00(*)

(*) rapide

ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51

TLEMCEN - ORAN
05h50 - 08h09
10h30 - 12h49
15h30 - 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 - 16h22

MAGHNIA - ORAN
08h50 - 12h22
14h05 - 17h05

TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 - 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 - 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 - 07h15
13h30 - 14h31
17h02 - 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 -- 08h14
09h30 - 10h34
15h05 - 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 - 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 - 07h15
ORAN - SAIDA
08h40 - 11h17 nouveau
15h30 - 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 - 07h30
17h20 - 19h57 nouveau
ORAN - BECHAR
19h40 - 05h50
22h30 - 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h40 - 04h50
22h00 -7h16 (Sam,lun,mer)