Le crédit-auto sera au rendez-vous des véhicules Renault «made in Algeria»

Le crédit à la consommation devrait être réintroduit au cours du second semestre 2014, sinon début 2015, pour notamment faciliter la commercialisation de la future “voiture produite” en Algérie. Ce sera l’usine Renault d’Oran qui sera ciblée par ce retour du crédit à la consommation. Avant, il faudra amender l’article de la LFC2009 qui l’a introduit.

 C’est, en principe acquis. Le crédit à la consommation sera réintroduit en Algérie, mais uniquement pour les achats de produits nationaux. Le ministre du commerce affirme, dans un entretien à l’agence APS que le retour au crédit à la consommation portera sur ”l’achat de véhicules produits localement”, c’est à dire la Logan qui sortira de l’usine Renault d’Oran. Cette décision figurait parmi les conditions négociées lors des travaux du  groupe de travail chargé de la relance des crédits à la consommation, a indiqué le ministre selon lequel la prochaine tripartite discutera notamment des modalités du retour au crédit de la consommation. ”La relance du crédit à la consommation aura lieu dans le cadre de la loi de finance complémentaire 2014 ou la loi de finances 2015, car il faut d’abord amender l’article 75 de la LFC 2009 qui a annulé ce type de crédit”, a-t-il dit.  Pour encadrer le nouveau dispositif, orienté uniquement vers les produits locaux et non ceux importés, cinq sous-groupes de travail ont été mis en place et ont dégagé plusieurs propositions qui seront au final discutées lors de la prochaine tripartite, prévue en principe au mois de février prochain. Les mesures dégagées par ces sous-groupes de travail portent notamment sur un listing d’entreprises et la valeur des produits devant être pris en compte pour cette opération. La valeur des produits proposés au crédit à la consommation devrait être ainsi, selon une proposition, de 300.000 à 700.000 dinars. Une autre mesure qui figure dans la corbeille des propositions est la mise en place d’une banque de données des entreprises habilitées à accorder les crédits à la consommation et la relance du conseil national des statistiques. Mais, cela n’est pas encore acquis. Des discussions et des négociations sont à prévoir avec le Patronat lors de la prochaine réunion de la tripartite. Cette mesure serait prise, in fine, pour soutenir la production nationale, ballottée par les produits importés, et, surtout, satisfaire une des conditions du constructeur français Renault : faciliter la vente de ses Logan qui seront produites sur le site d’Oran. Le crédit à la consommation avait été supprimé au deuxième trimestre 2009 par une loi de finances complémentaire (LFC 2009).

 L’endettement des ménages comme argument

Officiellement, c’était pour arrêter la spirale de l’endettement des ménages et pour favoriser l’orientation du crédit vers l’immobilier, qui a été épargné par la mesure prise par le gouvernement de l’époque, alors dirigé par Ahmed Ouyahia. Pour le ministre des finances Karim Djoudi, la suppression du crédit à la consommation vise à protéger les ménages contre les risques de surendettement. ”Il y a aujourd’hui des ménages qui sont de plus en plus attirés par les avantages offerts par les crédits à la consommation mais qui se retrouvent en fin de mois dans des situations difficiles à arbitrer entre le paiement de leurs crédits ou la nourriture de leur famille”, avait-t-il affirmé à la presse après l’adoption par l’Assemblée populaire nationale (APN) de l’ordonnance portant LFC 2009.  Il avait indiqué que ”sur plus de 100 milliards de dinars de crédits à la consommation accordés par les banques en 2008, 80% sont destinés aux crédits automobiles”. Pour le gouvernement, cette situation a provoqué une explosion des importations de véhicules et de pièces de rechange à 3,7 milliards de dollars en 2008.

 

  • Boualem Alami

le 01 février 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
01 février 2014

2 Commentaires pour “Le crédit-auto sera au rendez-vous des véhicules Renault «made in Algeria»”

  1. zalamite

    les crédits a la consommation sont doublement mauvais pour l’économie et hrame d’un point de vue religieux.
    je m’explique
    si l’état a un surplus d’argent qui l’offre pour le crédit ça veut dire qu’il y avait de l’argent en plus et le gouvernement empêche une augmentation de salaire.
    d’un autre point de vue le crédit plonge les constructeurs dans une léthargie elle empêche tout recours au recherche développement et investissement car le constructeur ou le fabricant savent que son produit est vendu par un dumping.
    c’est anti commerciale car elle induit une concurrence déloyale et plonge les autres acteurs de l’économie nationale dans le rouge ils vont jetez l’éponge. Une fois fait le constructeur commence a faire du chantage puisqu’il sera seul sur le marché. Il sera gangréné par les affaires et la corruption et finira par fermer l’usine comme l’avait fait l’ex SONELEC lorsqu’elle était en domination de marché. les ouvriers et le syndicat faisait la pluie et le beau temps. les téléviseurs CT4 qui pesait 20kg car construit en bois, sont littéralement jeter par le haut des clôture et ensuite récupérer la nuit. les ouvrières ont crée un circuit de distribution. des milliers de composant électronique sortent de l’usine cachés dans leur soutiens gorge. a faire rire et pourtant le monopole crée de l’irréel…
    d’un point de vue religieux c’est un cas de ”usure” indirect
    ..Pourquoi??
    Parce que le l’employeur qu’il soit privé ou publique au lieu d’augmenter le salaire et encourager la productivité en installant un système basé sur le principe de l’effort ”a tout effort un salaire équivalent” et non sur la rente
    Qui se base sur le principe ”a tout haut de chita un salaire équivalent’’.
    que fait-il
    ”au lieu de vous augmenter en salaire” l’augmentation du salaire l’offre sous forme de prêt a intérêt” ..Juridiquement parlant il est responsable des conséquences qui vont découler de cette pratique…
    vous êtes prévenue……
    que faut il faire ?? Revoir la politique du salaire dans le secteur de la rente.
    Un rentier ou un châtelain qui ne fout rien dans le château n’a pas besoin de beaucoup d’argent. Un salaire décent entre 50.000 et 80.000 ne doit jamais passer au delas.
    Il faut que le gouvernement coupe dans les hauts salaires et les ramener a 80.000.
    Le surplus doit aller vers la création d’emploie. En tout ça s’équilibrer par la suite. Un père de famille qui touche même 15 millions par mois et s’il sera ramené a 8 millions ses enfants seront recruté chacun avec un départ de 3 millions. Ce que va perdre l’employé d’un coté ses enfants vont le récupérer de l’autre. Et je vous dis franchement même 8 millions par mois pour un algérien est trop haut car il ne fait rien, il ne voyage pas il passe son temps a élever les étages…et tourner en rond dans sa voitures pour polluer gêner les ambulances et les taxieurs et dilapider les ressources naturel non renouvelable.
    Quant au secteur productif la oui personne n’est contre du mérite..s’il arrive a produire pour se taper 30 millions par mois ya khouya il les mérite et même toute la société lui souhaite bonne santé car on profite de ses biens. Au lieu de payer le lait a 45 on le payera qu’a 25 et le salaire de tout le monde va augmenter …

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00