Le drone n’a pas volé, mais Sonatrach a été volée !

Je ne comprends pas. Le 28 mai 2013, on nous annonce un essai de décollage d’un drone de fabrication algérienne, puis plus rien dans la presse. Où est passé notre drone qui n’a pas décollé, on en parle plus ? Rebelote, le 16 août 2013, on nous annonce la fabrication d’une puce électronique algérienne. Puis plus rien. Que devient notre kelma ! Je parle, bien sûr, des analyses de la presse qui devraient être explicites et plus étayées. A ce propos, je relève également l’absence dans notre pays de magazines scientifiques qui contribueraient à l’information et à l’éveil des adolescents et des universitaires. On a attendu pendant 50 ans pour qu’on invente quelque chose et voilà deux grandes inventions qui nous tombent sur la tête cet été sans que nous sachions la suite. C’est frustrant. C’est vrai qu’il a fait chaud ! D’abord, où en est-on avec le photovoltaïque lancé depuis les années 1980 ? Fabrique-t-on des panneaux solaires made in Algeria ? Produisons-nous de l’électricité avec ces panneaux ? Combien de watts ? Quel est le taux d’intégration du savoir-faire algérien ? S’il vous plaît, donnez-nous des informations crédibles. Assurez-nous que notre prestige n’est pas perdu, car on a le sentiment qu’on invente et qu’en avance alors qu’on est en chute libre, morale, sociale et économique. Pour le drone, la puce, la Mercedes et Renault, tu crois, toi, que les Américains, IBM, les Allemands et les Français vont te livrer leur technologie qui leur assure monopole, puissance et bénéfice. Commençons d’abord par moderniser le pays par la poursuite des grands travaux – éducation, autoroutes, transport de surface, barrages, agriculture, urbanisme, architecture – pour prétendre jouer dans la cour des grands. Emancipons-nous. Nous n’avons jamais entendu un discours politique crédible qui va dans le sens d’une modernisation technologique ou de muscler la recherche (biotechnologie, nanotechnologie, intelligence artificielle, photovoltaïque, gaz de schiste, nouveaux matériaux). M. Sellal souhaite que dès le primaire, les mathématiques deviennent le credo des Algériens. Mais pour l’heure, 60 % des étudiants sont dans les langues, la littérature, les sciences humaines, juridiques et administratives (droit, sociologie, psychologie). Résultat, 70% des promus sont au chômage. L’esprit scientifique s’acquiert depuis le berceau par le talent, la curiosité, le travail et dans un champ social autre que celui de la corruption et du trabendo ou par la cooptation et le piston. Quand, l’élite, ceux censés représenter le peuple, sénateurs, députés, élus, écriront des livres, des essais, produiront de la réflexion, alors le soleil brillera et tout le monde suivra. Par l’exemple. Hélas !, un peuple assisté, qui ne lit pas, ne travaille pas, ne peut générer et faire sortir des urnes que des alter ego. Que peut-on inventer, entreprendre, construire dans la clochardisation de la scène politique. Trop d’équations humaines sont à résoudre et à juguler et les mathématiques ne peuvent rien. Les seules sciences que l’on peut développer sont celles qui concernent la gérontocratie, la ploutocratie et celles des menteries et de la litote.
Non, nous n’y serons pas dans la cour des grands, car nous sommes loin des standards internationaux, dans tous les domaines. Nous ne croyons à rien, on nous a trop menti depuis la voiture Mina 4 électrique de Ben Bella en 1964. Et ce qui est grave, c’est qu’on doute de tout : de ceux qui nous dirigent, des élus, des programmes en tous genres. En plus, nous sommes orphelins des 200 000 intellectuels et scientifiques qui ont émigré. Tout est brumeux, il n’y a que la médiocrité qui apparaît tel un phare.
L’Algérie réputée pour la qualité de ses produits vitivinicoles, ses agrumes et sa bonhomie importe les citrons d’Espagne, le raisin de Provence et les pommes de Bretagne. Ce n’est certainement pas le drone, la puce électronique et la morfondure qui rétabliront sa réputation. En attendant que le pays se remette debout, gardez-nous les anciens pressoirs à huile de Kabylie, le roseau à trois fourches pour cueillir les figues de barbarie et inventez-nous un douk-douk pour ouvrir la figue. On a déjà perdu le délicieux fromage de chèvre de Chréa qu’on dégustait, posé sur une feuille de figuier, la douce plaquemine qui nous venait de Miliana juste après la cueillette des cerises. Le mérou, le rouget et le merlan nous boudent et la crevette se prend pour une pin-up. J’y vois rouge quand je pense au rosé de Mascara et à la cuvée du Président… Ah ! le Président ! On l’a perdue… la cuvée.
Abderrahmane Zakad, urbaniste


le 07 septembre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
07 septembre 2013

7 Commentaires pour “Le drone n’a pas volé, mais Sonatrach a été volée !”

  1. le cygne

    « Tout ce qui couvre découvre. »
    Il faut dire que des snipers sont présents avec nous dans le but de neutraliser toute cible ayant une capacité même minime de bouger et faire la différence (même légère) ……pouvant même devenir des tireurs d’élite, à défaut des sapeurs morales à la place des sapeurs pompiers….. !

    Walou, aucun espoir ne doit être permis pour les Algériens ……drôle de négativisme…… !!!! Certes, on critique ce qui doit être critiqué, néanmoins, on peut toujours donner un bon point quand la chose mérite…. !!!
    ‘Tout est dans tout’…… !!!!! Certains Caméléons avec une langue de vipère…trouvent que tout le pays est sale, laid et rien ne va……..Tout est noir…alors qu’il y a aussi la couleur grise à défaut du blanc qui n’existe pas, même dans les pays soi disant développés…… !!! Oui, on doit œuvrer pour que les choses s’améliorent et changer ce qu’il y a lieu de changer…..en commençant par supprimer les traitres à tous les niveaux qui sont là pour mettre les bâtons dans les roues pour que la caravane n’avance pas, ainsi ça permettra aux chiens de toujours aboyer…… !!!! Notre Algérie a toutes les compétences nécessaires pour faire ce que les autres ont fait et mieux encore, d’ailleurs nos cerveaux ont été ‘Kidnappés ‘ ou ‘vendus’….., a aussi tous les moyens pour financer et réaliser des drones et plus……mais ce que l’Algérie n’a pas malheureusement, ce sont des Hommes au sommet de la pyramide qui veillent sur elle et ses intérêts avant toute autre chose……des hommes compétents qui concoctent des stratégies au lieu du bricolage, qui gèrent.et qui coordonnent…….. des hommes qui savent dire Non aux Pingouins et aux Ours polaires……des hommes qui s’en foutent du compromis d’Evian qui nous ‘oblige’ à être ce beau et doux ‘partenaire dormant’……des hommes qui gagnent la confiance et l’estime de leur peuple en étant juste et honnête……et quand un décideur a le peuple avec lui, alors là, il n’aura peur de rien…… !!!! Il n’y a qu’à voir ce qui se passe autour de nous…et les prétextes qui sont avancés pour détruire le monde Arabo-Musulman…. Bush a bien parlé du remodelage du « Grand Moyen Orient », Tout le monde a compris sauf les faibles d’esprit, les manchots et les Oursons en peluche….Tout a fait normal….. !

    Alors quand va-t-il se réveiller ce ‘Sleeping partner’…. ???? En tout cas, il doit le faire bien avant l’éveil d’un volcan…car là ça serait trop tard……!!!! Ainsi, le drone volera et la vache laitière produira bien son lait sans qu’il soit spolié……par les pirates de tout bord et de tout azimut…surtout ceux des trois Nord…..et leurs Sbires….!

    Effectivement, la clairvoyance est de rigueur…..Disons aussi, que « Tout est dans la fin »… !

    « Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps. » (de Abraham Lincoln)

    • Boualem

      Messieurs les bénévoles de SIDI-BEL-ABBES-INFO je constate que la LIGNE ROUGE qui défilait a disparue du paysage POURQUOI ? la leçon a été retenue ? je ne le pense pas . pourtant elle était bien ciblée la remarque . vous auriez du la laisser au moins une semaine car nous ne pouvons pas etre sur le meme niveau d’appréciation des sujets proposés par votre honorable site que je respecte comme je respecte tous les lecteurs de BAI en leur faisant savoir que nous sommes tous des algériens . que la faculté de penser et de raisonner ne peut pas etre sur une meme trajectoire ce n’est pas possible nous sommes différents et chacun est libre de ses pensées et qui aime bien chatie bien le constat est devant nous on est appelé à rendre des comptes au créateur si nous ne disons pas LA VERITE meme si elle est AMERE . dans le respect des opinions et avis de chacun de nous bien sur . LE souci de BAI étant le rayonnement de notre ville dont je suis un PUR ENFANT ne peut etre discuter . LA LIBERTE D’EXPRESSION est le seul acquis de notre peuple grace aux martyrs de 88 ne l’oubliant pas , toutes les autres libertés ont été muselées et bien encadrées par le pouvoir . que chacun de nous ne dépasse pas les limites des autres et les siennes et tout ira bien . nous n’avons aucun interet dans cette histoire l’amour envers notre ville et notre pays doit etre le seul point d’attache . laisser les lecteurs dire ce qu’ils pensent etre juste ne répondez à personne SVP les doigts de la main ne sont pas les memes ; tout ça dans le strict respect de chacun de nous .le seul point ou je ne suis pas d’accord avec BAI (je ne sais pas qui a eu cette pensée ) de dire que certains cherchent à assouvir DES BUTS INAVOUES . là franchement vous avez commis une maladresse , une erreur ,nous ne sommes pas des partis politiques ou chacun défend sa place ou chacun veut le pouvoir ? enfin ALLAH YAHDINA on peut ne plus s’intéresser et tout le charme de ce site volera en éclats croyez moi messieurs de BAI . que chacun de nous soit tolérant SVP qu’il pardonne à l’autre si y a dérapage . MERCI.

  2. HKM

    Moi aussi lorsque j’ai lu l’Emir soure pistachier”
    j’ai plongé dans l’article en cherchant le pistachier
    car l’emir a joué sa partie et l’avait terminé.
    maintenant c’est notre partie a jouer pas nécessairement
    de guerre mais de production et de joie de vivre.
    vous savez le pistache fait combien?? Je ne le dirais
    car vous étes conditionner a vous ouvrir le bec et vous nourrir
    .Bouger un peu allez y demander qui se vend le mieux, qui se consomme trops, qui détient le marché de la henna qui détient le réseaux de la boisson
    allez y aussi vers la route de mascara là ou il ya les magasins de la semence de la pistache. est ce que peut la reproduire par bouture, c’est quoi une semence et c’est aussi une bouture?? a l’age de combien le pistachier va donner le pistache et combien offre de quintaux??
    Le drone même si il a décollé il va surement revenir avec des nouvelles. pendant ce temps les ingénieurs et le MDN sont assis autours d’un barrade de thé avec deux soucoupes une pistache et l’autre de kawkaw…
    ET les nouvelles du drone??
    Sur la place carnot les hommes carnotent café press
    et sur place graba les femmes snapent les étales..

    demandez si il ya la semence de

  3. Memoria

    Nonobstant l’intérêt patrimonial de l’article de Monsieur Zakad concernant certaines richesses du terroir labellisées au niveau mondial,la problématique de l’envol du premier drone algérien se pose en ces termes du moins selon ma lecture des événements:
    Effectivement l’initiative du programme a été universitaire et scientifique et nous remercions l’équipe de chercheurs bien de chez nous pour son implication.
    Je ne pense pas être le seul à savoir que le démarrage du vol à l’aéroclub n’aurait pas lieu et serait escamoté ou reporté.La preuve je ne m’y suis même pas déplacé pour assister et prendre des photos.Je n’y ai pas cru dans le sens où il faut vraiment être candide et apolitique pour penser que le MDN laisserait une telle initiative se passer à côté d’une de ses unités combattantes et école sous les flasches d’un public cosmopolite;le MDN ne pouvait aussi laisser une de ses activités traditionnelles rentrer dans le domaine public et international si nous savons que le drone a un usage avant tout militaire et sécuritaire.Les pionniers en la matière sont les israéliens après les Sud Africains…et les amerloques.Vous comprendrez que nos chercheurs algériens doivent prioriser la Défense nationale de leur pays au lieu de chercher à percer en vendant un brevet d’invention aux multinationales de l’armement!
    La fin de l’histoire pour le drone algérien est qu’il bénéficie de la couverture et du secret du MDN pour continuer son processus opératoire et une convention entre le Mesrs et le MDN doit exister à ce jour!
    Nous avons besoin de nos chercheurs ici au risque de nous faire surveiller et bombarder par des appareils où des Algériens chercheurs de la Diaspora ont participé dans les composants malheureusement !
    Oui pour un drone algérien loin des caméras et flashes “ennemis”.Ils y étaient au début de l’été du coté de l’ancienne ALAT (Aviation légère de l’armée de terre…coloniale).

    Fraternellement vôtre !

    • Dr D. Reffas

      Bonjour mon ami Mémoria.

      Je partage entièrement votre avis où la clairvoyance est de rigueur sur le projet du drone Algérien.Malheureusement, le directeur de la recherche scientifique au niveau du MESRS et certains médias ont manqué de professionnalisme dans leurs actions respectives.Des déclarations et des écrits en contradiction avec la réalité de l’événement, ce jour à l’ancienne ALAT, plutôt au niveau de l’aéroclub qui végète dans l’anonymat depuis bien des années.Mes amitiés.

    • Boualem

      La clairvoyance ,la rigueur, la proximité d’unités militaires , les photos , tout cela relève du passé messieurs nous vivons l’ère des satellites ultras sophistiqués des USA qui contrôlent le monde entier dans ses moindres recoins au mm près , tout ce qui bouge , rien ne leur échappe , vous etes censés etre au courant du scandale de la NSA et de l’affaire SNOWDEN , quant au drone algérien c’est un projet voué à l’échec nous n’avons ni les moyens, ni la technique et encore moins les compétences , c’est la chasse gardé des USA ET israel enfin on peut espérer , l’espoir fait vivre .Au Usa et en Europe vous pouvez prendre des photos n’importe ou le problème n’existe plus .

  4. Boualem

    MR Beldjilali bonjour, votre article est magistral ,il reflète parfaitement la situation de la grande trahison , il est en parfaite symbiose avec l’article raina raykoum sur les martyrs posté aujourd’hui quant à Abderahmane zakad il a écrit TIMIMOUN extrait du recueil Oasis que je trouve intéressant à signaler mais certaines vérités sont difficiles à dire .

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 7 375
  • 7 299