LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE PAR LES BRICS

Les systèmes économiques qui négligent les facteurs moraux et sentimentaux sont comme des statues de cire : ils ont l’air d’être vivants et pourtant il leur manque la vie de l’être en chair et en os. Gandhi (Homme politique et philosophe indien)

Présentement, nous assistons par constat interposé au niveau des institutions financières et économiques de la planète terre que les riches « pays et individus » de ce nouveau monde sont devenus de plus en plus riches et les pauvres « pays et individus », plus nombreux et toujours plus pauvres que jamais.

Un nouveau monde s’est édifié et structuré, qui navigue autrement vers une mondialisation ( ultra libéralisme) ou les rapports de forces tant économiques ou autres entre les riches et les pauvres sont de plus en plus inéquitables et injustes, puisque les politiques se confondent avec l’intérêt économique, et suppriment toutes les valeurs morales et universelles. Devant ce constat amère, la conséquence finale ne peut qu’aboutir ’à une crise économique endémique, et douloureuse dans son cadre social.

Par ailleurs, ne dit on pas que « celui qui donne ordonne » une maxime qui insinue bien que le pouvoir se concentre davantage entre les mains du détenteur du capital financier (oligarchie). Avec de l’argent (finance) et selon les adages populaires, on nous dit souvent qu’avec de l’argent, on construit des routes sur terre , sous les mers, sur les airs ceci pour éventuellement mieux élucider la puissance et la force de frappe de l’argent sinon de la finance internationale( les oligarchies financières détentrice de la gouvernance mondiale).

LE POUVOIR FINANCIER ET MONÉTAIRE

On parle de ce coté la, de pouvoir financier et de pouvoir monétaire .ces deux prépotences ont un système ou autrement une architecture qui ressemble à la toile d’araignée ou se joue les forces dominantes et prépondérantes des décisions politiques, économiques et sociales, à tous les niveaux : local, national, régional et international.

Le système financier : peut être défini comme étant une pratique organisationnelle des marchés financiers, c’est un ensemble d’organismes ou institutions qui ont pour mission et fonction l’octroi de crédits bancaires et la régulation les marchés financiers. La composante principale de ses organismes est représentée par la banque centrale (autorité financière) dans chaque pays dit libéral.

Depuis plus de 70 ans le FMI et la banque mondiale ; deux institutions financières issues de Brettons Wood*1 forment les piliers de la gouvernance financière. Dans cette planète terre ,il faut dire que ces deux institutions ont été jusqu’à ce jour présidées seulement par les européens et les américains appuyant des projets de développement suivit par des politiques très tendancieuses ,sélectives , manipulatrices et aussi venant aux secours « rémunérateur » de pays en difficultés par des mesures draconiennes.

Les institutions financières par principe sont sources de financement pour tout développement, leur autorité financière et monopoliste qui se résume au contrôle et la réglementation des marchés financiers vise en premier lieu à un meilleur fonctionnement des bourses et à une autre activité financière tout en faisant appel à l’épargne publique.

Cette autorité financière des marchés financiers est mobilisée et instrumentalisée sous le pouvoir des organismes suivant :

*SEC Sécurité and exchange commission : est une l’institution chargée de veiller à la bonne application des règles qui régissent le marché boursier (règles d’admission, fonctionnement du marché et des intervenants, suivi de l’information communiquée au marché…). La SEC –AMF( autorité des marchés financiers en France). FSA(financial services agency Japon et GB.)

*autorité des marchés financiers.

Le champs d’intervention de cette autorité financière:

– elle sert à régler le fonctionnement et la sécurité des marchés (lutte contre les échecs et manipulations pouvant provoquer une absence de liquidité et de solvabilité = blocage des échanges).

– elle régularise les opérations de bourses financières. Par ailleurs, l’autorité monétaire assigne au sein des institutions et organismes financiers chargés de la politique monétaire ( taux de change et fixation du taux d’intérêt) un rôle très important à la banque centrale par contre dans les économies dirigées ce rôle revient au ministère des finances.

Le rôle de cette autorité monétaire se résume ainsi :

– elle garantie la valeur de la monnaie= confiance

-elle crée( inflation) ou détruit (déflation) la monnaie

– elle oriente l’économie du pays en fonction de l’objectif d’un plan de développement ou( plan d’ajustement structurel cas de l’Algérie).

LES BRICS

Les deux institutions du Brettons Woods sont généralement tympanisées pour leur incapacité à traduire convenablement l’avancée des grand pays comme le brésil, l’Afrique du sud, l’inde…..

Devant cet état de fait, la reforme de la gouvernance mondiale est paralysée en dépit de nombreuses promesses des grandes économies de cette planète afin de laisser une place au soleil à ces pays émergeants.

Par ailleurs, la Chine devenue deuxième puissance économique mondiale mais ne pèse pas plus que la France ou bien l’Italie au sein même du FMI et de la banque mondiale en terme décisionnelle.

Les pays émergeants regroupé dernièrement sous le sigle BRICS « brésil-Russie-inde-chine et Afrique du sud »(les BRICS viennent récemment de créer leur propre banque et un fond de réserve. Avec cette nouvelle institution financière, une nouvelle architecture financière commence à se cristalliser sur une autre base (norme) pour faire face à l’hégémonie financière occidentale ( 6ieme sommet du BRICS au brésil)*2.

La présidente Dilma Rousseff de brésil avance dernièrement :« nous avons pris la décision historique de créer la banque des BRICS et un accord de réserves, c’est une contribution importante pour la reconfiguration de la gouvernance économique mondiale »

Cette nouvelle banque sont le siège sera à Shanghai , elle est destinée à financer les grands travaux d’infrastructures , elle sera doté également d’un capital initial de 50 milliards de $ mis équitablement par ses membres avec une force motrice potentielle de 100milliards ( réserves : 41 milliards apport par la chine- 18milliards pour la Russie-le brésil –inde et 5milliards pour Afrique du sud).

Les réserves permettrons de répondre aux crises et dans le court terme d’éviter les pressions de liquidités au sein même du BRICS tout en renforçant la sécurité financière (déclaration finale du sommet*)

Les BRICS représentent actuellement plus de 35% de la population mondiale, mais n’ont jamais pu à ce jour faire face ou bien faire un contre poids à la banque mondiale et au FMI ou ils sont mal représentés au sein de ces dernières.

L’annonce précoce de ce nouveau système financier, au moment même ou certain pays du BRICS dont leurs économies commencent à présenter des signes de fatigue économique ou le taux de croissance ne dépasse plus les 1%( brésil et Russie). Ce nouveau système deviendra assurément un outil ou une « colonne vertébrale du BRICS » comme dit l’analyste brésilien Marcos Trolyjo directeur du BRIClabo très important pour la prévention de nouvelles difficultés économiques et financières.

Les chefs d’état d’Amérique du sud, le mercredi 16/07/14 ont bien salué la création de la banque BRICS comme étant une alternative au capitalisme sauvage( ultra libéralisme) et aux institutions internationales. C’est donc un nouvel ordre économique et financier qui va se dessiner par la naissance de ce nouvel organisme financier. L’argentine et même l’Algérie avaient connu des déboires avec le FMI à propos des emprunts et des remboursements aux conditions draconiennes pour la première et le P.A.S( plan d’ajustement structurel) pour l’Algérie.

La présidente Cristina Kirchner a admonesté un pillage financier international tout en les imputant aux institutions multilatérales basées à Washington et de compliquer la vie des peuples au lieu d’apporter des solutions.

Le nouvel ordre économique prôné par le feu Houari Boumediene dans la tribune même de l’ONU d’avril 1974 est un discours d’actualité.

*1 Les accords de Bretton Woods ont été signés en juillet 1944, aux Etats-Unis, par les 44 nations alliées durant la Seconde Guerre Mondiale. Ils avaient fixé les grandes règles du système financier international, et ont mis en place une organisation monétaire mondiale et de favoriser la reconstruction et le développement économique des pays après la guerre.

*2-Les leaders des Brics se réunissent le 15 et le 16 juillet à Fortaleza et à Brasilia, au Brésil.

BENALLAL MOHAMED


le 27 juillet 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 juillet 2014

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00