Le président Bouteflika fait feu contre les corrompus

Est c’est la fin de l’impunité pour Chakib Khelil, et le neveu de Mohamed Bedjaoui ? Le message adressé ce samedi par le président de la république au SG de l’UGTA à l’occasion du double anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens et de la nationalisation des hydrocarbures, le suggère en tout cas très fortement.

“Ces informations soulèvent notre révolte et notre réprobation, mais je fais confiance à la justice de notre pays pour tirer au clair l’écheveau de ces informations, pour situer les responsabilités et appliquer avec rigueur et fermeté les sanctions prévues par notre législation”a en effet écrit le chef de l’Etat.

C’est sa toute première réaction à l’égard des déballages médiatiques faits par les journaux italiens et canadiens qui ont éventé des versements effectués  par la firme italienne Saipem et canadienne SNC Lavalin au profit du sulfureux Farid Bedjaoui, neveu de l’ex-ministre des affaires étrangères en contrepartie de milliards de dollars de contrats avec Sonatrach.

Des versements qui se chiffrent en centaines de millions de dollars que Farid Bedjaoui, neveu de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui et des responsables algériens auraient amassé sous forme commissions.

Un scandale qui aura défrayé la chronique internationale et qui semble avoir mis le président en boule.

Je ne peux pas passer sous silence les scandales récemment relevés par la presse et qui touchent à la gestion de Sonatrach”a écrit le chef de l’Etat dans son message au ton révolté.

La chasse est-elle ouverte ?

Et quand on sait la proximité de l’ancien ministre de l’énergie Chakib Khelil avec le président, on sait mieux cette réaction toute aussi énergique de Bouteflika  signifiant à son ami qu’i a dépassé les bornes et que cette fois, il devra répondre devant les tribunaux.

Du  coup, le masque est tombé pour Chakib Khelil  dont la tête est mise à prix par les algériens notamment Louisa Hanoune qui a réclamé sa présentation devant la justice.

A travers son message cru, le président de la République laisse entendre qu’il ne couvre pas les corrompus quelque soit leur statut et quelques soient ses relations passées avec eux.

C’est en quelque sorte un  feu vert en bonne et due forme qu’il a donné à la justice à la quelle il dit “faire confiance” pour situer les “responsabilités et sanctionner les coupables”.

Il est vrai qu’il est difficile pour le président d’entretenir le silence sur une aussi scabreuse affaires qui plus est, a connu un malheureux retentissement international avec tout ce que cela induit comme atteinte à l’image de marque de l’Algérie en général et la Sonatrach en particulier.

En poussant son coup de gueule (par écrit) le président de la République semble avoir sifflé la fin de la recréation pour ceux, nombreux, qui se drapaient de son soutien réel ou supposé.

Pour les algériens, c’est certaines une bonne nouvelle de savoir que la faune de voleurs et de ripoux qui a saigné le pays à blanc  va (peut être) enfin répondre de ses actes. Pour vu que cela dure…

Par Hakim Merabet (Algerie1)


le 23 février 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
23 février 2013

10 Commentaires pour “Le président Bouteflika fait feu contre les corrompus”

  1. arabi

    A propos de l’instigateur de la chasse aux corrompus en Algérie .
    Un nain est toujours petit, eût-il une montagne pour piédestal.”
    pauvre Algérie !

  2. arabi

    salem ,
    ya si khaldi !
    détrompez vous , ce n’est que du bla bla pour l’extérieur
    ce bouteflika est lui mm l’artisan de la corruption et surtout politique en algerie depuis son avènement
    et s’il a une once (koya)d’honneur et de sincerité
    qu’il convoque le conseil de l’etat pour designer un “conseiller -enqueteur “et traduire en justice les ex “sinistres ” car un simple PR ou juge d’instance du tribunal ou de la cour ,n’est pas habilité de convoquer un responsable de la nomenclatura s’il le frait il sera révoqué sur le champs suivant la procedure pénale actuelle
    dixit larbi ait mokrane .
    Fakou ! mabred ma houk mabred
    arretez de faire le lit de la désinformation et propâganda officielles
    il ne faut pas prendre les algeriens pour des canards sauvages et nous sommes en 2013 .
    C’est le systéme prédateur et corrumpu et croupion des services de la police militaire qu’il faut combattre et le changer par un systeme democratique ou l’indepêndance de la justice est réelle

  3. le cygne

    Salam Mr El Guelliti!!!!! Ce sont des Oursons en peluche et des manchots laïcs qui sont touchés par ces affaires scabreuses et scandaleuses ……et comme vous avez pu le constater, ils ont tous des relations directes ou indirectes avec les Ours polaires ou les Requins tigres……… Alors si ça vous intéresse ou disons ça vous chante, œuvrant pour supprimer ce mot “prétendument”…pour qu’il redevienne : un peuple Musulman tout court, appliquant les lois divines, ne sont-elles pas justes Monsieur…???? Et tout rentrera dans l’ordre……!
    Le seul problème est que ……………????

    Mes Respects

  4. le cygne

    Il y a plusieurs mots clés dans cet article…..corruption Chakib Khelil, Farid Bedjaoui,Moham ed Bedjaoui, UGTA, Sonatrach et la boucle est bouclée,tout ça sous le télescope de Mr le président de la République………Notre président a tous les dossiers sur la table, des plus petits au plus volumineux, des plus insignifiants aux plus graves……alors n’avait il pas vent de ce dossier, lui qui a écarté en Mai 2010 Chakib Khelil par un remaniement ministériel suite à l’affaire de la Sonatrach qui a terni l’image de l’Algérie. Il a été impliqué dans plusieurs scandales de corruption et de malversations. Et c’est cet ex haut cadre de l’Eni qui n’y va par quatre chemins pour enfoncer, comme personne ne l’a fait auparavant, notre ex ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil qu’il cite nommément. Il dépose sous la foi du serment et affirme aux juges qui recueillaient son témoignage que Chakib Khelil a participé au moins à 5 rencontres informelles et secrètes avec les responsables de Saipem, à Paris et non pas à Alger?, rencontres auxquelles, devait participer étrangement aussi l’intermédiaire Farid Bejaoui…. !!!! Bizarre Non… !!!
    Farid Bejaoui est ce torréfacteur de café, devenu par on ne sait quel génie, homme d’affaires des plus puissants. C’est le neveu bien sûr de notre ex ministre des affaires étrangères Mohamed Bedjaoui, diplômé de l’Institut d’études politiques de Grenoble en 1952,docteur en droit de l’université de Grenoble en 1956, président de la Cour internationale de justice en 1993, il figurait parmi la délégation algérienne lors des négociations d’Evian…et il a été désigné ambassadeur en France, auprès de l’Unesco et de l’ONU (1971-1979), après avoir quitté son poste de ministre de la Justice, garde des Sceaux (1964-1971)…….?? Quel parcours du “combattant”… Il fait partie aussi de la Diaspora… !!!!
    Au fait, Mr Chakib Khelil: Sera-t-il auditionné ? On a le droit de rêver…..!!! Car n’oublions pas que ce bonhomme a aussi la nationalité américaine et comme nous savons que la justice tout comme la politique américaine sont deux pouvoirs sous l’influence du lobby de la finance, alors Mr Chakib Khelil risque de ne plus remettre ses pieds en Algérie et il ne sera éventuellement jamais extradé, ni vers l’Algérie, ni nulle part ailleurs. Le pays de l’oncle Sam n’ira pas jusqu’à livrer un fidèle partenaire qui l’a servi pendant longtemps déjà.
    D’ailleurs, je me demande, même s’il était là, notre justice l’appellerait-il à comparaître devant le juge chargé de l’affaire…… ???? Une autre question, notre parquet aurait il ouvert une enquête judiciaire en cas où cette affaire n’avait pas éclaté en Italie et au canada… ???? Et qu’est ce qu’elle a fait depuis 2010 avec les autres scandales, comme celui de l’ex DG de la Sonatrach…etc…. ??? que de la brume de sable…..!!!
    Mais l’autre question est: sont ils les seuls à devoir porter le chapeau de paille, ou , y a-t-il d’autres personnalités dans l’ombre…..Donc, sont- ils des agissements individuels comme le prétend Mr Zerguine PDG de la Sonatrach…….. ???? Mon petit doigt me dit Non… !!!!! Et ces pots de vins datent ils d’aujourd’hui……ou est ce la partie émergée de l’iceberg ???? Quel monde sous marin…. !!!
    Ce 24 Février a été donc, l’occasion de célébrer un double anniversaire, la création de l’UGTA (24 février 1956) et la nationalisation des hydrocarbures (24 février 1971). Le premier est lié à la naissance de l’UGTA, où L’engagement patriotique des militants et dirigeants algériens sera un des vecteurs utilisés pour mener le long et dur combat libérateur ; et maintenant un outil pour la défense des droits des travailleurs ainsi que la possibilité pour eux de participer activement et efficacement à la vie politique, économique et sociale de notre pays. Le deuxième a permis la récupération de nos richesses naturelles et leur utilisation pour le développement du pays et pour le bien-être du peuple…. Alors qu’en est –il de tout ça maintenant.. ??? Connaissant les scandales qui ont éclaboussé la vache laitière….et encore « Ma Khafia Kana A3dham »
    L’UGTA est loin d’être celui de 1956, un constat très peu reluisant pour cette organisation syndicale historique qui est appelée à opérer sa rénovation pour redorer son blason et aller à la reconquête de ses espaces syndicaux perdus. Des dizaines de cadres syndicaux interpellent Abdelmadjid Sidi Saïd sur la situation de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Soucieux de l’avenir de la plus ancienne organisation syndicale du pays, ces cadres syndicaux demandent un audit pour pouvoir engager des «réformes structurelles» afin de préparer la Centrale syndicale à affronter les défis de l’avenir».
    L’Union locale de l’UGTA à Tizi Ouzou a mis à profit le 57e anniversaire de la création l’Union pour dénoncer la léthargie et le laxisme « dont font preuve la commission exécutive nationale de la centrale syndicale et toutes les fédérations moribondes qui se soucient davantage de leurs intérêts et confort personnels que de la défense des droits des travailleurs ». L’Union locale a rappelé les instances suprêmes de l’UGTA de son droit à la protestation.
    Les représentants de l’UGTA de Tizi Ouzou écriront : « Mus par le combat d’Aïssat Idir et Abdelhak Benhamouda, les travailleurs n’accepteront jamais de voir leur organisation jetée en pâture à ceux qu’elle dérange et que nos responsables au niveau central doivent savoir que malgré les lois de la République et le contenu du pacte économique et social qui engagent notre organisation avec les pouvoirs publics, les portes du dialogue ne sont guère ouvertes à tous les niveaux. Pire, nous assistons à l’entrave de l’existence de notre organisation ».
    L’UGTA de Tizi-Ouzou propose de mettre en place des mécanismes de transparence pour que le piston et la corruption qui gangrènent nos administrations ne soient plus érigés en institutions voire en constantes.
    D’autre part, le syndicat de la wilaya d’Illizi rappelle que le crédo du Syndicat est d’être frère pour combattre le vol, la corruption et l’injustice ; et votre rôle est de garantir l’équité et la justice entre les frères et non pas adhérer à une démarche défaitiste qui converge vers la destruction du bien. Ils on t dit à Sidi Saïd : « Pardonnez notre franchise, mais votre laxisme et permissivité ainsi que l’absence totale et éloquente du rôle de Secrétaire Chargé de l’Organique, permettent aux destructeurs, de prouver et savourer leur victoire, en toute impunité sur le bien, ce qui leur donne le courage de renforcer leurs rangs ; et deviendront encore plus fort et plus nombreux. »

    Mais où allons-nous comme ça…. ???? Toute la boucle est gangrénée «Illa Men Rahima Rabbi»…La chasse aux fantômes est elle ouverte..?? seul l’avenir nous le dira..!! Mais n’y comptons pas trop, car nous risquons d’être déçus…!!! la faune des voleurs et des ripoux est bien plus puissante et resistante qu’on ne le croit, surtout qu’elle est soutenue par les Renards et less Ours polaires comme on vient de le confirmer avec ces derniers scandales……!!!

    Alors buvons du thé et mangeons des amuses geules sous la brume de sable, car le cauchemar risque de continuer pour un bon bouuuuuuuuuuuttttt de temps encore…!!!!

  5. Dr D. Reffas

    Bonjour.
    Depuis plus de dix ans, il a toujours tenu des discours sur la corruption et l’indépendance de la justice, mais on n’a jamais vu du concret.La corruption en Algérie est une nébuleuse.L’éclaircir, nous mène directement à la théorie des dominos où une partie du système est fortement impliquée.Sauf une justice indépendante et militante ose défier cette mafia.Malheureusement la casse sera trop importante et mettra notre société en difficulté.Un peu de patience, et laissons la commission de lutte contre la corruption faire son travail.Peut-être que les enfants de nos petits enfants auront la chance d’apprécier les résultats de la dite commission.Inchallah. Koul taatila fiha khira.Essabre hikma.Bonne soirée.

    • OULED BOUL

      Salem si Driss

      Un paradoxe non! pour un peuple prétendument musulman .La controverse n’est pas nuisible aux affaires, bien au contraire…..Elle est meme un stimulant .

      la derniere phrase de votre commentaire “koul taatila fiha khira” est en effet sympatique pourquoi?parcequ’elle surgisse une abstraction théologique dans un débat ,en l’encurence un sujet dichotomique voleur/volé qui ne tolere point tout forme de fatalisme !!!!!

      El guelliti

  6. jawad

    Pourquoi cette réaction si tardive Mr Le Président? Pourquoi s’être tu si longtemps? Vous ne pouviez certainement pas ne pas être au courant de ce qui se passait au niveau de la Sonatrach. Pourquoi avoir attendu que les Italiens -puis les Canadiens- viennent nous raconter ce qui se passe chez nous? Votre message est celui d’un responsable qui a l’air de se réveiller, après avoir dormi des années durant. Oui, Mr Le Président, des années durant, des «rapaces» assurés de l’impunité totale, se sont permis de dilapider les richesses du pays. Où était l’Etat -s’il y en a un- dont vous dites être le chef?

    Nous sommes tristes Mr Le Président de voir qu’après 50 ans d’indépendance notre pays se trouve classé parmi ceux les plus corrompus du monde. Car nous savons tous que le peuple algérien est plus digne que ça. l’Algérien, Mr Le Président, est épris de liberté et de justice, si vous voulez qu’il croie en vous, libérez le pouvoir judiciaire! Ce pouvoir ne doit être sous l’autorité d’aucun «clan», aussi puissant et aussi riche puisse-t-il être. Quiconque soit-il, un corrupteur -ou un corrompu- ne mérite point d’être ménagé. Veillez, à ce que la voix de La Loi soit la plus forte à résonner partout et à tous les niveaux et le peuple vous soutiendra. Si vous tombez, il comprendra et chargera alors d’autres Hommes de porter le flambeau. Faites çà, Mr Le Président, et vous aurez tout fait.

    Jawad (sous la dictée d’un citoyen lambda)

  7. nasri

    c’est un dur coup pour tous les travailleurs de sonatrach et des algeriens.On setrouve a renforcer chez beaucoup de citoyens algeriens le sentiment qu’ils se font voler .des personnes se sont agreges a sonatrach.ils ont un peu permute leurs roles ,mais ils ont pris le controle de sonatrach.ils ont renforce leur territoire d’influence…Sonatrach c’est comme un trou sans fond ,que l’argent s’en va on ne sait pas trop comment…et je pense que intuitivement les citoyens le sentent tres bien qu’on retarde le plus possible le menage.

  8. OULED BOUL

    CE n’est donc pas un hasard que le gnome despotique sorte de son espace de prédilection,de ce qui fut son arme la plus redoutable,le silence,pour amuser le bon peuple de ses intentions anti-corruptions!!!!

    L’intention théatrale est évidente,sinon comment expliquer
    le mutisme,l’immobilisme du président face aux déferlements
    des scandaleuses affaires de corruptions ,Les uns plus attentatoires a l’intégrité morale du petit peuple, les autres plus menacantes pour la souveraineté nationale ? si ce n’est la complicité ? comment expliquer un entourage douteux d’incompetents grimpés lá par pur copinage et n’ont de comptes a rendre a personne?

    NON,le geolier grabataire est intrinsequement totalitaire,sinon encore une fois comment expliquer son pouvoir absolu, et de ce qu’en decoulent de déliquescence de nos institutions ?
    La corruption qu’ il pretend combattre est l’aboutissement cartesien d’un model de sociéte dont il est l’instigateur.
    Alors ce n’est certainement pas Boutef qui tranchera le
    noeud gordien , un paradoxe !!!!!!!!!!!!.

    EL guelliti

  9. le cygne

    La chasse est elle ouverte…???? Une bonne question… mais qui restera à mon humble avis sans réponse, pendant très longtemps…..et le train sifflera trois fois….!!!

    Pour remonter le moral des troupes et dire que même chez nous il y a des gens honnêtes,à prendre comme exemple et à aider dans leur lutte contre la corruption, j’ai préféré rapporter cet article paru à Algérie Focus:
    “Mouhib Khatir, élu 9e meilleur maire du monde pour sa lutte contre la corruption en Algérie”
    Mouhib Khatir, maire de Zéralda en 2012 a été reconnu comme l’un des meilleurs maires au Monde pour sa lutte constante contre la corruption. Il est le seul maire du continent africain à avoir été primé.
    Un Algérien parmi les 10 maires les plus importants dans le monde. Mouhib Khatir a réussi cet exploit grâce à son combat incessant contre la corruption, un fléau qui ronge l’Algérie. Son courage a été récompensé par l’organisation « City Mayors Foundation » qui organise chaque année le »World Mayor Project » visant à souligner le travail et le mérite des maires dans le monde. Ce prix est attribué en fonction de l’honnêteté, de la politique, de la gestion économique du maire, ou encore du lien entre l’élu et sa communauté.
    D’après les citoyens de sa ville, Mouhib Khatir, a toujours « protégé sa ville d’un développement de la mafia locale ». C’est pourquoi il a reçu les félicitations de cette organisation qui invite tous les hommes politiques du monde à suivre son exemple et à être aussi persévérant que lui lorsqu’il était maire de Zéralda.
    Ce dernier a rencontré un grand nombre d’obstacles et pourtant, il a poursuivi sa politique anti-corruption durant de nombreuses années. En 2011, il a été emprisonné pendant sept mois, pour une affaire d’escroquerie, mais a été innocenté et relâché après l’intervention de nombreuses ONG dont Transparency International. Son emprisonnement avait suscité une grande mobilisation.
    Entre 2007 et 2012, « j’ai, avec mes collègues, fait l’objet de menaces, de harcèlement et de chantage par les mêmes personnes qui m’ont enlevé et m’ont envoyé en prison pendant sept mois sous de fausses accusations. Le seul but de me faire taire. Avec les derniers développements, la corruption n’est pas près de disparaître de nos villes. Je vais continuer à travailler et à lutter contre toutes les formes de corruption et d’abus de pouvoir « , avait alors promis Mouhib Khatir.

    Bon c’est une exception qui ne fait pas la règle. Et partant du principe que cette organisation mondiale,danse sur le bon pied, (une fois n’est pas coutume), je veux bien croire à ce classement ne serait ce que pour encourager les autres élus honnêtes à poursuivre leur combat contre le mal……comme ceux de SBA….!!!!

    “Et j’entends siffler le train”

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00