LE SCENARIO DE GAO NE SE REJOUERA PAS A TRIPOLI!

C’est bizarre, mais quand quelqu’un effectue normalement son travail, même s’il réalise des exploits, on ne s’aperçoit pas et on trouve cela tout à fait normal. Mais lorsque le même type commet une erreur – aussi infime soit-elle – il est automatiquement sanctionné, ou du moins pointé du doigt et sermonné. Cela se passe dans tous les secteurs d’activités sans exception. C’est valable également pour les services de sécurité.
En effet, on s’en souvient lors de l’opération Tiguentourine, combien les services de sécurité et en particulier le DRS ont essuyé les pires des critiques, malgré le dénouement spectaculaire. Même SAIDANI y est allé de son sermon. Mais, quand, en l’espace de moins de quinze jours, les services de sécurité algériens mènent deux opérations d’envergure dignes de leur réputation et évitent au Pays deux drames majeurs, par leur anticipation et leur professionnalisme, les évènements passent tout à fait inaperçus.
Le premier qu’un article de BAI a déjà développé, concerne la neutralisation d’une dizaine de terroristes qui tentaient une infiltration à partir du Mali, l’arrestation de 7 en provenance de la Libye et simultanément la découverte d’une cache d’armes en plein désert. Ces opérations combinées  qui mettent en relief l’efficacité du renseignement, la célérité dans son traitement et la réactivité, aura certainement permis d’éviter un second Tiguentourine, et peut-être en plus important. Cet exploit mené avec un grand professionnalisme est passé carrément inaperçu,
Cette réalisation qui fera date dans l’Histoire des Services Algériens dans le cadre de la lutte anti-terroriste, suppose une longue période de surveillance, de recueil d’informations, de vérifications, des recoupements, des contacts avant de décider de l’action. Celle-ci requiert la mobilisation de moyens matériels et humains considérables qu’il s’agira de rassembler dans les délais prescrits. La réussite dépendra de la stratégie mise en place et la synchronisation de l’ensemble des éléments et acteurs des opérations. La réussite obtenue dénote de l’anticipation  et surtout de la fiabilité des informations exploitées.
Le deuxième exploit est celui de l’évacuation des Diplomates de l’Ambassade d’Algérie en Libye. L’opération de Tiguentourine ainsi que la neutralisation des terroristes auront porté un coup énorme à AQMI et son chef BELAOUAR alias BELMOKHTAR. Cherchant à redorer son blason, il voulait tenter un coup de maître. Occuper l’Ambassade et retenir son personnel en otages y compris l’Ambassadeur pour pouvoir négocier la libération de Terroristes notamment ceux arrêtés lors de l’attaque de Tiguentourine. Mais, BELAOUAR cherchera aussi à obtenir une rançon qui non seulement lui permettra d’acheter ses armes et recruter pour combler son déficit en chair à canon, mais surtout pour mettre à genou l’Algérie, ce Pays qui reste intransigeant dans la négociation avec les terroristes et surtout sur le paiement des rançons.
Là aussi, on notera la célérité dans les opérations et les actions, seuls critères à même d’assurer l’efficacité et la réussite. Sitôt les informations confirmées, le MDN en collaboration avec le MAE envoie un avion militaire à partir de l’aéroport de BOUFARIK. A son bord, une unité des Forces Spéciales. Mission : Récupérer les personnels de l’Ambassade les acheminer sous escorte jusqu’à l’Aéroport et les rapatrier sur Alger. L’avion atterrit à 2 heures du matin à l’Aéroport de Tripoli. Les temps pour les forces spéciales de récupérer les personnels, leurs familles et quelques ressortissants Algériens et retour au bercail.
Mais il faut dire que ces deux opérations spectaculaires n’auraient probablement pas réussi s’il n’existait pas depuis peu (visite de KERRY ?), une étroite collaboration entre les services Algériens et leurs homologues américains et notamment en matière d’échange d’informations.
Les Services de renseignement et d’action du MDN méritent tout le respect et la gratitude pour avoir évité au Pays au moins deux grands drames qui auront fait probablement beaucoup de victimes et redonné du tonus à la nébuleuse terroriste à la recherche d’une virginité pourtant perdue à jamais. Ces deux drames auraient porté également un grave préjudice à l’image du Pays vis-à-vis de l’étranger prompt à désigner l’Algérie de Pays du terrorisme, instable et infréquentable.

Ces opérations prouvent également que l’ANP  ce n’est pas seulement  des  “Généraux véreux” que des politicards voudraient bien  nous faire croire
djillali@bel-abbes.info


le 19 mai 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 mai 2014

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00