LE SUCCES STRATEGIQUE MILITAIRE et POLITIQUE SYRIEN

« L’art suprême de la guerre c’est soumettre l’ennemi sans combattre »  Sun Tzu
Toutes les contentions, pressions et les tentions de l’ensemble des pays se targuant dans la lignée de « l’axe du bien », persistent avec un acharnement démesuré par un soutient financier, militaire, sécuritaire, médiatique et logistique sans raison au profit des groupes armés dans l’unique objectif d’isoler, d’affaiblir, d’annihiler et enfin anéantir le régime, le pouvoir et l’état syrien.
Depuis 2011 un seul et unique scenario à la libyenne pour changer la donne politique, sans aucun résultat tangible sur le terrain, à Genève I et II. Ces pays commencent à admettre leur inadvertance tactique et stratégique devant cette guerre qui ne dit pas son nom contre la Syrie.
Déjà certains pays sollicitent sur et sous table Damas pour renouer les relations diplomatiques, car aucune issue n’est en vue et que la guerre contre la Syrie est devenue infructueuse sinon stérile face à l’absence de résultats espérés.
Le Koweït étant le premier pays a demander le rétablissement amical des relations avec la syrie, ce n’est qu’un début sinon un prélude avec d’autres pays qui font déjà la chaine au guichet diplomatique syrien.
Une victoire de l’Etat syrien sur tout ce qui se passe est incontestable, malgré la destruction humaine et matérielle du pays. L’administration US qui préconisait le renversement de l’état, du régime et du pouvoir de Syrie est arrivée à prévaloir la lutte contre Daech-El-Qaida( terrorisme) qui commence à dépasser la ligne rouge ou les intérêts US et ceux du golfe sont en danger. La coalition des « amies de la Syrie » officieuse qui faisait la une de toutes les gazettes du monde, s’est effacée pour laisser place à une autre phalange qui fait face à Daech( terrorisme) . Daech a été enfantée par la CIA et le Mossad puis allaitée par les pays du golfe et la Turquie sous le contrôle US. Daech devrait exister encore, aux yeux des USA pour s’occuper uniquement de la Syrie et de l’Irak afin de soutirer des gains politiques servant à imposer les conditions qui n’ ont pas pu les avoir avec les armes.
Le Koweït reconnait un peu tardivement sa gaffe, il avait oublié le rôle de la Syrie lors de l’invasion irakienne de son territoire en 1990 et de l’intervention directe de l’armée syrienne pour libérer le territoire koweitien. Le feu président syrien, Hafez Assad, avait dit que c’est la Syrie qui a libéré le Koweït… «Si la Syrie ne s’était pas opposée à l’occupation, l’armée irakienne ne se serait pas retirée. Les palestiniens Hamas et autorité devront apprendre que la morale et les valeurs sont bien plus supérieures que les intérêts mesquins qui les pousseront à faire concessions sur concessions au détriment de la cause Palestinienne .les USA savent très bien soudoyer les appétences des dirigeants illégitimes.
Le revirement brusque et radical de certains pays dit de « l’axe du bien » au niveau des politiques qui se dessinent régionalement et internationalement, découle de l’apparition de Daech qui commence à étendre l’insécurité devant les frontières des pays du golfe.

En fait, les crimes visualisés par « youtube » menés contre des étrangers américains et anglais et la propagande de «Daech» appelant au renversement des régimes du Golfe, qui attire un bon nombre de jeunes de toute nationalité dans ces pays, ne sont que le début d’un nouveau prix que devront payer ces pays vassaux.
La réalité est dure à avaler, car la découverte récemment de « nids » Daechien dans ces pays du golfe, le vaste territoire d’Irak et de Syrie occupé par le Daech. Devant cet état de fait qui a poussé ces pays du golfe surtout à re –considérer autrement le «régime syrien», comme l’allié sur lequel ils peuvent compter afin de protéger leurs territoires sinon leurs trônes.
Ils ont pris conscience et ont su effectivement que seule l’armée syrienne est capable de combattre Daech. Les exploits militaires réalisés dans le temps plus de 04 années par armée syrienne dans les rifs de Damas, Homs, Alep, Deir ezzor et Idlib et dans Al-Charki, où «Daech» a été encerclé dans une région loin de toute influence géopolitique dans la région. D’un autre coté, cette alliance internationale faite « d’amis de la Syrie » a échoué sèchement l’opération de l’élimination de Daech en Irak. Peut être, c’est une autre tactique de faire valoir ce “microbe” de Daech afin de miser dans le temps par des pressions interposées sur le régime d’Irak et de syrie afin d’imposer les conditions spécifiques de « l’axe du bien » et mettre à genoux « l’axe de la résistance »…il se pourrait également qu’il y est d’autres raisons politiques qui ont favorisé ces changements.
Un fait plus que significatif veut dire et insinuer aussi que cet « axe de la résistance » est le seul en mesure de remporter la victoire contre Daech et ses acolytes.
Probablement et pour ces raisons peut être, ces pays tentent de rattraper le temps perdu et d’accélérer l’épuration des relations avec le régime, le pouvoir et l’état de Syrie,.
L’ensemble de ces faits surviennent dans le contexte de propos sur la tenue d’une conférence de dialogue entre le gouvernement et l’opposition syrienne, qui va se tenir très prochainement à Moscou, afin de parvenir à une solution politique loin de l’axe américano-occidentalo-turc et des pays du Golfe. Les Etats-Unis avaient donné leur approbation à l’initiative russe de dialogue entre le pouvoir syrien et les forces de l’opposition tout en réclamant la présence du président syrien Bachar al-Assad au dialogue.

En dépit de ses circonstances vécues dans la région, les prémisses politiques confirment que Damas détient toujours l’initiative sur le plan politique et militaire.
Sur ce point la, plusieurs pays arabes et régionaux font les yeux doux à Al Assad , comme quoi il est et reste toujours le garant de la paix de la région et ils s’empressent de réparer leurs relations diplomatiques avec la syrie.
le Sultanat d’Oman réactive le rôle de son ambassade à Damas au moment où des sources prévoient une initiative émiratie à l’égard du président Bachar Assad, illustrée par l’envoie d’émissaires en Syrie.
A noter aussi que les autorités tunisiennes, qui avaient ouvert des bureaux consulaires dans la capitale syrienne avant les élections, sous le prétexte de suivre les affaires des ressortissants tunisiens ayant rejoint les rangs des rebelles, adoptera une autre position à la suite de la présidentielle., on évoque actuellement un nouveau niveau de la coordination diplomatique entre Damas et le Caire, tout en évitant de faire une nuance pouvant provoquer l la partie saoudienne.
Sur le plan européen, la Suède envisage sérieusement de rétablir ses relations diplomatiques avec la Syrie. Ce fait coïncide avec les visites permanentes de diplomates et de responsables sécuritaires européens, de l’Angleterre, de la France et de l’Allemagne à Damas.
BENALLAL MOHAMED


le 23 janvier 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
23 janvier 2015

3 Commentaires pour “LE SUCCES STRATEGIQUE MILITAIRE et POLITIQUE SYRIEN”

  1. OULED BOUL

    Un texte dépourvu de fondements et de profondeurs, sans reelle capacité a nuancer les tenants et aboutissants de la crise dans une approche parcellaire qui ampute l’évenement de son ensemble.
    la syrie est d’abord l’histoire d’une dictature et d’une famille (les Assads pére et fils) et au-delas l’histoire d’une majorite de la population Sunnite opprimée par une minorité Chiite (Alaouite) sous une parapluie idéologique faschiste du partie Baas.La gouvernabilité conflictuelle fut érigé des l’indépendance en 1946.Ce qui se passe aujour’hui était tout de meme prévisible.
    Et vous parlez de triomphe ! Selon votre grille de lecture, une guerre civile meurtriere, l’emploi des armes chimiques contre la population civile, des millions de réfugiés éparpillés a travers le monde sont l’expression de genie politique du dictateur Assad le fils !!
    Permettez moi de vous dire que votre ésprit est tout aussi corrompu que celui de Bachar et votre récit est celui des tartuffes!!

    Mort aux dictateurs

    • DZiri

      @Ouled Boul
      Sallamou allaykum

      Je n’ai pas pour habitude d’etre de votre orthodoxie. Mais là, vous m’avez surpris. Je dois de le reconnaitre, votre raisonnement est d’une clarté on ne peut plus.

      En effet, peu de personnes s’adonnent à la recherche de la vérité. Beaucoup même, cherchant vainement acquérir la réputation de forts esprits, ne s’étudient à autre chose qu’à combattre arrogamment les vérités les plus évidentes.

      Vu sous cet angle, mon modeste raisonnement, n’a jamais vu le danger que représenteraient les « régimes arabes » pour l’occident ! Au contraire. Ils étaient et ils sont tjrs ses Agents à l’étranger. Tous sont aux ordres !
      Prétendre que les révoltes des peuples Muslim sont de mèche avec « israêl » et l’Occident est une psychopathie avéré.
      Cette mise en scène répond exactement aux objectifs de l’Office of Global Communication, l’organe angl-états-unien de guerre psychologique.
      Et c ainsi que dans tous les domaines, nous vivons aujourd’hui le triomphe du mensonge, de l’imposture et de l’inversion.
      SUCCÈS STRATEGIC ?
      OUI ENCORE UNE FOIS, les Bachar avec les Russes ,les Sissi avec l’US, ont « triomphé ». Ils, [les zaîms] ont réussi à TOUT détruire !!! Quel succès !!!Et maintenant ? Et après ???

      COMBIEN DE FOIS ENCORE, DEVRONS NOUS NOUS Y PRENDRE ?
      Sallamou allaykum
      DZiri

      • OULED BOUL

        Salam si Dziri
        Une sagesse africaine prétend que a quelques métres d’une plante toxique, pousse son anti-dote. C’est pour vous dire l’importance de l’équilibre et l’horreur de l’hégémonie.
        Pour comprendre le présent de la crise syrienne et ses enjeux,il est impératif de faire le lien avec l’histoire, de prendre une distanciation par rapport a l’actuel,décortiquer ses conditions de formation, sa complexité et ses ambiguités.Les Syriens qui sortirent d’une aliénation, quoique sans grands dégats humains et culturels, tombérent dans le piége d’une autre aliénation totale, féroce et sanguinaire des Assads pére et fils.La déstruction de la ville Hama et les milliers de morts en 1982, montre le peu de considération des Assads envers le peuple syrien du rite sunni. Ce massacre fut la consécration d’une conception nouvelle du pouvoir, d’éssence SATANIQUE pour le moindre qu’on puisse dire.

        A partir de-la, Aucun peuple ne peut vivre infiniment sous une dictature. Et si cette dictature s’oppose au peuple par la violence, alors pourquoi ce peuple ne sortira pas la plume et le goudron ?

        Salutation a mr Driss Reffas, des belles lurettes qu’il s’est manifésté !!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00