Le wali de SBA : « Nous en sommes parfois méprisés à cause de nos agissements »

GEDSC DIGITAL CAMERA

Mr Hattab Med, wali de Sidi bel abbès, n’a pas cessé  durant ses arrêts programmés  au niveau des  communes de Sidi Chaib, Bir El Hmam et Marhoum, de transmettre à travers ces nombreux messages en direction des élus, des maitres d’ouvrages, des entrepreneurs, des bureaux d’études, des directeurs de l’exécutif, que le temps de l’indifférence était à bannir et qu’il y avait lieu de prendre sérieusement chacun en ce qui le concerne, ses responsabilités et de veiller à la bonne exécution de tous les projets qui doivent être sur rail  au plus tard au mois de juin 2013. Le premier magistrat qui est extrêmement déterminé à faire redevenir la wilaya ce qu’elle était dans son passé  de croissance qui a marqué soGEDSC DIGITAL CAMERAn histoire, compte  avec beaucoup de  détermination  relancer le développement qui  semble avoir perdu de son tonus  depuis de longues  années dans toute la wilaya.

A chacune de ses interventions au niveau des  structures  visitées, il rappelait la relation entre les institutions de la République et le citoyen. Il  plaidait, pour que le citoyen soit bien pris en charge. Il avouera que les grandes lacunes n’ont pas cessé de se creuser entre le citoyen et l’administration, et c’est  toujours lui, qui en paye  les frais. Il considérera qu’une telle situation pénalisante est devenue  intolérable. Aussi  le rétablissement de la confiance entre le citoyen et les institutions de l’Etat GEDSC DIGITAL CAMERAà tous les niveaux fonctionnels, est indispensable s’exclamera avec force le wali. L’amélioration du service public, ne doit plus être qu’un vain mot. Il insistait sur l’accueil du citoyen, qui devait être amélioré et qui pour un ultime document se retrouve pénalisé par cette  responsabilité de « pacotille »et ce manque de civisme, très souvent outrageant- Toutes les structures doivent bien recevoir et proposer de bon service-

Le citoyen ne doit plus être victime des mauvais comportements de certains des employés qui reçoivent. Toutes les administrations, doivent savoir répondre au besoin de proximité et ne pas favoriser cet esprit de révolte, que très souvent l’administration lui procure-« Nous en sommes parfois méprisé par lui à cause de nos aGEDSC DIGITAL CAMERAagissements »ajoutera-t-il  « Le citoyen algérien n’a pas d’autres pays, que le sien et nous devons comprendre qu’il est en droit d’être bien servi, il n’est pas sous un autre pouvoir, il est dans son pays et il doit être convenablement servi ». . Pour les questions relatives à la formation des jeunes, aux activités sportives et culturelles, il exigea des responsables de ces secteurs  à  prendre en charge ces dossiers, sans tarder afin que les jeunes retrouvent quelque peu, ce dont ils ont besoin, à savoir des équipements et matériels  sportifs et culturels dans les maisons de jeunes et de la culture. En matière de formation, le directeur de cette structure se déplacera pour étudier les filières qui arrangeraient les jeunes selon les besoins de la  daïra.GEDSC DIGITAL CAMERA

Toujours dans ses interventions très passionnées, Mr le Wali rappelle au chef de daïra, aux directeurs d’exécutifs, aux maitres d’ouvrages et aux élus, que tout lancement de projets  nouveaux, nécessite systématiquement,  l’achèvement de ceux qui sont anciens. Aussi le bon développement de la wilaya  qui semble être  l’un de ses soucis  primordiaux, ne s’est pas résigné à ne pas déclarer son refus des retards accusés danGEDSC DIGITAL CAMERAs le parachèvement des différents projets de développement lancés dans la wilaya de Sidi bel abbès. Et, il ne cessait de rappeler à l’assistance les instructions, en matière de programmes de développement.

En effet, il a précisé que la synergie d’un quelconque programme se résume dans l’accomplissement de quatre facteurs indispensables. Il citera, entre autres, le maître de l’ouvrage, le maître de l’œuvre, l’entreprise réalisatrice et enfin le citoyen. Sans oublier, toutefois, l’effet d’un quelconque projet sur l’environnement immédiat du citoyen. «  Il est temps de remettre le train sur les rails ». Il a tenu à préciser, que les entreprises engagées dans des projets de développement à l’échelle de GEDSC DIGITAL CAMERAla wilaya sont tenues d’honorer leurs engagements. « Le développement de la wilaya ne se fera pas sans la conjugaison des efforts de tout un chacun, d’élus, de gestionnaires, des acteurs économiques et la société civile », a-t-il ajouté.

A l’une des demandes d’un citoyen d’avoir la possibilité d’avoir une assiette pour effectuer un projet d’une station de service, dont la daïra bloquait l’initiative, le wali tout en félicitant l’initiative, ordonna aux chef de daïra et au DMI de prendre en charge ce type de dossier à encourager et par la même occasion, il expliquait les  mesures encourageantes en direction des acteurs économiques  qui accepteraient d’investir notamment dans la zones d’activités afin de contribuer à éradiquer le spectre du chômage, qui  touche de nombre important de cette frange de la soGEDSC DIGITAL CAMERAciété ….Le clou de la visite fut l’inauguration officielle, du réseau de gaz de ville dont la daïra a bénéficié à 100%, soulageant les populations de cette contrée, jadis dépendante de la « Bonbonne » Naftal qui durant des années causait grand nombre de désagréments en période hivernale, très spécifique à cette région steppique ;Et en réponse aux doléances d’électricité, le wali rassurait qu’au même titre que le gaz qui a été desservi à 100%, arrivera le jour où la réalisation de l’électricité atteindra le même pourcentage


le 06 avril 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
06 avril 2013

3 Commentaires pour “Le wali de SBA : « Nous en sommes parfois méprisés à cause de nos agissements »”

  1. Hebri

    Monsieur Benkhelouf, (si vous le permettez, bien sûr)je conclurais volontiers votre article avec ceci:

    (…) Pourvu que les bonnes intentions du wali ne restent pas lettre morte et aboutissent à des résultats tangibles. Car seules des réalisations effectives et seuls des progrès réels dans le vécu du citoyen pourraient rendre à ce dernier son sourire et à l’administration sa crédibilité. Avouons-le: sourire et crédibilité ont bel et bien disparu il y a belle lurette…

  2. hakim

    C’est tellement facile de venir parader,et nous faire croire que vous travaillez pour le bien-être de la population et là j’en doute fort.Je nous blâmons,notre attitude qui est abjecte en amont et en avale,notre boussole ne tourne pas rond comme dans d’autres pays.Cinquante ans de misère de corruption, d’injustice,d’abomination et ça ne fait qu’empirer j’aimerai savoir ses élus s’ils habitent dans des habitations de quoi de plus normale où dans des palaces luxueux avec chauffeurs, femmes de ménages et tutti chuantti ? je deviens hyper_ hystérique quand on me pose la question(pourtant l’Algérie est un pays riche ?)je me demande pour qui ? Un paysage qui fait frémir au dos un je m’en foutiste à la pelle la seule chose dont nous sommes capables c’est d’ouvrir des gargotes pour se remplir nos panses quand aux restes adviendra que pourra le peuple marche la tête baissés amorphes cet écoeurement sur toute la ligne à tous les niveaux une fièrté mal-placée y’a rien qu’est idoine par rapport a ce que ça doit être au sens noble comme au sens figuré, aller bon Dimanche avec dégoût à la pelle.

  3. Dr D. Reffas

    Bonjour mon ami Benkhellouf.

    Le discours du wali ne nous intéresse pas pour l’instant.Le problème en Algérie c de voir le wali considerer “les élus” comme des subordonnés, et les “élus” s’y plaisent car au fond d’eux même ils sont conscients qu’ils n’ont pas été élus par la population(voir les Pv conradictoires des dernières élections communales).Monsieur Benkhelouf, il est préférable de relater les actions des pseudos “élus”durant “leur mandat” afin de les rapprocher de la population.Tous les walis qui se sont succédés ont fait du cinéma pour quitter sur la pointe des pieds.Mon ami Benkhellouf, je peux compter sur vous pour ne plus nous raconter les visites du wali.Merci mon ami.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00