L’entreprise veut profiter de la nouvelle stratégie industrielle: Les ambitions de l’ENIE

L’Entreprise nationale des industries électroniques (Enie) veut profiter de la nouvelle dynamique économique nationale pour se redéployer sur le marché national. C’est le message clé qui ressort de l’intervention du P-dg de l’Enie, M. Bekkara Djamel, lors de son passage au forum du journal DK News.
Selon le premier responsable de cette entreprise publique, «l’Enie compte saisir cette opportunité portant nouvelle stratégie industrielle mise en place par les pouvoirs publics pour se redéployer en consolidant davantage sa place dans le paysage économique national et conquérir d’autres parts de marché».
Il faut rappeler que dans le cadre de son plan de développement, les pouvoirs publics ont injecté près de 15 milliards de dinars de financement, en assignant un rôle moteur à cette entreprise dans le cadre de la nouvelle stratégie industrielle du gouvernement.
En effet, et selon la même source, l’entreprise leader de l’électronique grand public en Algérie se propose de déployer une large gamme d’activités, incluant la fabrication et l’assemblage de produits répartis entre les sous-ensembles destinés à l’industrie (cartes électroniques, faisceaux de câbles, compteurs de consommation de l’énergie électrique, panneaux solaires…) et les appareils électroniques finis (téléviseurs LCD et LED , systèmes audio, lecteurs DVD, PC, modems ADSL, lecteurs de cartes magnétiques et à puce, terminaux de paiement …) ainsi que tous les services de développement électronique se rapportant à la réalisation de schémas de principe et la conception de prototypes.
S’agissant du renouvellement des équipements de son complexe électronique devenus pratiquement obsolètes malgré le capital savoir-faire de son collectif, l’Enie annonce la création prochaine d’une nouvelle usine de circuits imprimés multicouches ainsi que la modernisation totale des chaînes de fabrication et de montage des produits prévus par le plan de production de l’entreprise.
Fait notable à mettre à l’actif de son staff dirigeant, les domaines d’activités appelés à être déployés dans ce cadre seront accompagnés d’un programme de recherche-développement, offrant de nouvelles perspectives de coopération et d’échanges avec les différents établissements universitaires et organismes de recherche nationaux. «Cet objectif résulte des différentes études engagées par le ministère du Développement industriel et de la Promotion de l’investissement dans le cadre de la nouvelle stratégie de développement industriel de l’Algérie», a expliqué le P-dg de l’Enie.
Ces objectifs devraient «permettre d’asseoir les bases requises devant permettre à l’entreprise de valoriser l’outil de production et s’investir dans la recherche et l’innovation technologiques et faire face à la rude concurrence observée sur le marché», a-t-il estimé.
Par ailleurs, le patron de l’Enie a saisi cette opportunité pour mettre en exergue «la dure concurrence qui existe dans le marché de l’électronique», tout en rappelant que «l’entreprise publique est quelque peu pénalisée par rapport à l’entreprise privée». Il n’en demeure que pour «l’Enie, un plan de redéploiement a été mis en place et nous comptons consolider notre place de leader dans le domaine». «Les pouvoirs publics ont décidé d’aider l’entreprise publique et la nôtre compte saisir cette opportunité pour faire valoir ses atouts et démontrer ses capacités», a conclu le patron du leader historique du secteur de l’industrie électronique en Algérie.

 

Abder Bettache – Alger (Le Soir)


le 08 octobre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
08 octobre 2013

4 Commentaires pour “L’entreprise veut profiter de la nouvelle stratégie industrielle: Les ambitions de l’ENIE”

  1. Memoria

    Il est indéniable que la Sonelec,aujourd’hui ENIE,fût un fleuron de l’industrie de pointe en Algérie.Sidi-Bel-Abbès devait devenir la capitale de l’électronique en Afrique du Nord ! Et
    visiblement nous voilà revenus à cette phrase sibylline du chef du gouvernement
    sur …..l’hypothétique…. priorité à donner aux sciences exactes au
    détriment des sciences sociales…!
    Le bassin d’emploi ciblé par je ne sais quel(s) stratège(s) d’une
    société égalitaire en milieu “rurbain”,formule chère à notre sociologue
    Mr Boutefnouchet, favorisa une population à majorité féminine et
    prédisposée au travail de pointe et à la chaine mais aussi à l’émergence
    machiste d’un syndicat masculin qui va éjecter et éloigner les cadres
    scientifiques prometteurs vers la périphérie,le privé et l’étranger ! La
    connivence entre ce syndicat et la DG puis Ministère de tutelle vont
    systématiquement démanteler puis délocaliser ce joyau étatique vers
    l’érection d’un secteur électronique privé grand public ,sous-traitant
    de marques étrangères du côté du Grand Alger et Bordj Bouareridj ?!?!
    Aucune conscience ouvrière ou manifestation sur l’Agora pour la
    défense des intérêts de cet acquis par la masse salariale obnubilée par
    une consommation effrénée en prêt à porter et produits de beauté.Toute
    une chaîne de commerçants va se greffer sur la “rumeur” et les bruits
    émanant des arrêts de bus des ouvrières du circuit imprimé plus
    préoccupées par le new way of life que la création de familles
    patriarcales et pérennes ! Le retour de manivelle et les bruits du
    silence …seront pernicieux et toute une classe ouvrière se fera
    manipuler par manque de formation sociale et conscience
    politique…Sortie à la retraite avec petit pactole pour s’acheter taxi
    ou location de magasins…de fast food .Même les réparateurs n’auront
    pas pignon sur boulevard avec la frénésie du montage/assemblage qui va
    étourdir cette Sonelec à qui on enlèvera même le nom…! Des DG qui
    “tournoient” et qui cumulent .On verra même un DG du corps médical
    spécialisé avoir deux bureaux,l’un à la Sonelec puis l’autre au CHU ?
    D’ailleurs on le retrouvera en France plus tard après avoir “décollé”
    avec un scanner furtif vers Tlemcen pour escale…. de la piste d’envol
    de la Sonelec ! Le plus téméraire d’entre eux sera assassiné par la délation dans un arrière pays ingrat de ses enfants…
    Je précise que j’ai toujours moi aussi ,Mme le Cygne, mon téléviseur
    ENIE
    Magic Champ,et cela
    depuis presque une décennie !

    Toute une saga !

  2. elgambiti

    L’ENIE est minée de l’intérieur et a constitué, depuis sa naissance,un lieu de conflits d’intérêts qui meurent et se renouvellent au gré des changements des hommes .Jamais l’ENIE n’a réalisé de bénéfice au sens comptable du terme ni connu de stabilité,les effets d’annonce ont toujours été le fort des responsables successifs pour être au diapason des instructions du HOLDING qui trouve son intérêt à faire durer le plaisir pour jouir des avantages scandaleux dont ses membres bénéficient au titre d’une présence « lobbying «Les scandales qui ont constitué le lot de son activité et la gabegie qui a marqué son exploitation a consterné les pauvres entreprises locales qui bataillaient jours et nuits pour leur survie sans succès et pourtant ,elles ne disposaient pas, relativement,d’autant de considération ni de soutien. L’ENIE est un gouffre financier qui ne doit sa survie qu’aux considérations politiques et la paix sociale. Il ne faut pas vous fier à tout ce qui brille et qui cache des misères. Pourtant,en matière organisationnelle, tout était aux normes ;des centres de formations de niveau satisfaisant,des structures de productions,de commercialisations et d’approvisionnements adaptées ,mais les relations humaines empoisonnaient l’atmosphère et reléguaient au rang inférieur la gestion de l’entreprise et son avenir. Dans un pays libéral, l’entreprise de cette taille n’aurait jamais connu le jour et serait morte plusieurs fois.

  3. SAKHI

    Malgré que l’ENIE-Sid Bel Abbes fut un pionnier en matière d’électronique ,la volonté des uns a voulu qu’elle soit reléguée aux bas fonds,alors que pour d’autres le verdict a voulu que le secteur soit développé ailleurs,toutefois la stratégie devra reposer sur le volet recherche et développement ,qui à mon humble avis,est prépondérant pour la pérennité de l’entreprise,ceci avec un aménagement et un relooking adéquat à la hauteur de l’image de marque de cette dernière.
    « L’instinct de survie, on le sait, est dispensateur de talent. »

  4. le cygne

    Malgré toutes les tentatives pour casser cette entreprise, malgré tous les problèmes de mauvaises gestions, de corruption…etc….elle a pu résister aux vents et marées… !!! Je crois toujours, que s’il y a une vraie volonté politique pour produire et consommer Algérien, comme ils le prétendent……l’ENIE connaîtra un bon essor…. ! D’ailleurs, actuellement, mêmes avec toutes les insuffisances, ses produits sont performants….Moi personnellement j’achète les TV ENIE ……. !!!!!

    Ce qui a attiré mon attention, c’est l’intention des responsables de développer une coopération avec l’université de Sidi Bel Abbés et se préparer également à investir dans l’énergie solaire…..Depuis le temps qu’ils en parlent….. ??? Mais, il faut dire que les spécialises de la casse des entreprises Algériennes, de l’époque surtout, (sleeping partner oblige) ont tout fait pour que ces projets ne voient pas le jour… !!!! Je pense qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire…..tant qu’il y ait de la bonne volonté et les moyens, car l’énergie solaire est inépuisable et renouvelable et non pas le Gaz-Schiste, énergie fossile…. !!!
    Avis aux plus futés…. !

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00