Les Algériens savent désormais compter jusqu’à 5.

Mais ils ne sont pas les seuls.

L’Europe lilliputienne, coincée entre Chine et Etats-Unis est en train de l’apprendre.

D’ici 2025, la Chine va investir plus de 200 Mds$ dans la « 5G ». Cela induira une valeur ajoutée de 500 Mds$, 284Mds$ de recettes et plus de 3 millions d’emplois.

Pour ceux qui ne savent pas compter ou qui ne se rendent pas compte du format de ces chiffres, la valeur ajoutée de ces investissement représente le doubles des PIB cumulés des trois pays du Maghreb.

On comprend que l’impact des ces nouvelles technologies inquiète Washington qui n’a rien trouvé de plus intelligent, dans la défense des intérêts de ses entreprises que de menacer ses « alliés » européens, exagérant la menace représentée par la Chine.

Bien qu’aucune preuve n’ait été apportée par les Etats-Unis, il est possible, ne soyons pas naïfs, que les Chinois aient effectivement ce genre de projets.

Mais quelle différence avec la main mise des Américains sur tout ce qui importe en Europe, avec la « collaboration des élites » du « vieux » continent? Défense et diplomatie européenne sous commandement US, Réseaux influent, espionnage des chefs d’Etat et de tous les décideurs financiers, économiques, commerciaux…, racket des banques et entreprises sous contrôle de Wall Street…Aucun chinois ne pourra en dire autant, face à une “amitié” aussi étouffante et une “occupation” qui ne dit pas son nom.

On se demande pourquoi et pour qui au juste vont voter les Européens pour leurs prochaines élections.
Nous autres Algériens, on manifeste pour une démocratie authentique.
Que l’on prenne garde à ne pas confondre élections (“piège à cons”) et exercice authentique et souverain (c’est-à-dire ordinaire et quotidien) de notre liberté.

Ou alors autant partir tout de suite, le cou tendu, à la recherche de nouveaux maîtres.

Djeha, J. 14 mars 2019

Huawei : les Etats-Unis font du chantage au renseignement en Allemagne

Sebastien Dumoulin, Les Echos, L. 11/03/2019

 L’ambassadeur américain en Allemagne a envoyé une lettre au ministre de l’économie Outre-Rhin, rapporte le « Wall Street Journal ». L’Allemagne doit choisir : les antennes Huawei ou les tuyaux de l’Oncle Sam. Dans un courrier envoyé vendredi au ministre allemand de l’économie et consulté par le « Wall Street Journal » , l’ambassadeur américain à Berlin a posé le débat en des termes bien plus explicites que jamais.

Soit l’Allemagne ferme la porte aux équipementiers chinois dans son futur réseau mobile 5G, soit les agences de renseignement américaines ne pourront plus partager autant d’informations avec leurs homologues allemandes.

Lires la suite de l’article ICI

Facebook Comments
15 mars 2019

le 15 mars 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
15 mars 2019

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 832
  • 1 305