Les Archives de Bel-Abbes.info

L’Imam Ahmed Bnou Hanbal.

Par Mohamed-Senni.
Il y a environ un mois, j’ai lu sur le quotidien « El-Watan » un article qui rendait compte des travaux d’une commission chargée de mettre sur pied une structure d’envergure nationale pour l’énonciation des Fetwas dans notre pays. Or, ne prononce pas une Fetwa qui veut, quelque versé qu’il puisse être sur le sujet. Selon Ali Bnou Abi Talib cité par diverses traditions, ne peuvent prétendre à cette délicate mission que ceux, parmi les jurisconsultes, qui maîtrisent « l’abrogeant et l’abrogé dans le Coran » (الناسخ والمنسوخ في القرآن). Des dizaines de livres ont été écrits sur le sujet à travers les siècles dont un par l’Imam Ahmed Ibnou Hanbal qui, soit dit au passage, a eu pour élèves les Imams El Bokhari, Mouslim et Abou Daoud parmi une pléiade d’auteurs de très haut niveau qui sont toujours d’actualité. Cependant, nous nous sommes basé sur deux d’entre eux qui ont recueilli l’unanimité sur leurs contenus pour présenter un travail précis à nos aimables lecteurs : celui d’En-Nahhas (mort en 338/949) et Ibn Khozeïma (223-311 /837-923), auteur, entre autres titres, d’un « Sahih » sur les Traditions du Prophète. Les lecteurs de BAI auront, bientôt, la primeur de lire ce travail auquel notre modeste contribution se limite à un résumé concis dont nous avons scrupuleusement veillé à la traduction en français.

Quand la Fetwa devient une spéculation en chaîne.

Nous assistons de nos jours à une piètre mode où, à travers toutes les chaînes arabes, des « Oulama » dispensent sans pudeur et sans discontinuer des Fetwas émanant davantage de leur prééminence sur les plateaux de télévision que de leur savoir intrinsèque. Pourtant…

Trois rappels qui interpellent.

1/ On rapporte qu’ « il a été posé à l’Imam Malik (93-179 / 712-795) quarante-huit questions et nous l’avons entendu dire au sujet de trente-deux d’entre elles : je ne sais pas », soit exactement 75%.
2/ Il est, par ailleurs dit dans une chronique que l’Imam Ahmed Bnou Hanbal (164-241/780-855) ne répondait aux Fetwas que le jour suivant, jamais sur le champ.
3/ Il est prouvé qu’au soir de sa vie, le Cheïkh Abou Ras de Mascara (1150-1238 / 1737-1823), a installé une deuxième porte dan sa demeure lui permettant de la quitter sans être vu. Chaque fois que quelqu’un se présentait pour une Fetwa, il charge le meilleur de ses élèves de répondre pendant que lui sortait par cette porte.
Ces trois exemples, pris dans une large panoplie, traduisent le degré d’importance de la Fetwa en Islam que prononcent chez nous à longueur de journées des Imams qui ne connaissent pas tout le Coran et ils sont majoritairement nombreux. La descente aux enfers ne concerne pas que l’Université. Quant à ceux qui se prononcent sur la base de leurs perceptions personnelles, nous rappelons cette juste sentence d’Ibn Taymiyya : « Quiconque interprète le Coran par son point de vue se trompe même quand il dit juste ». من فسر القرآن برأيه وأصاب فقد أخطأ
Notre propos aujourd’hui concerne la grandeur d’âme de ceux qui ont pour tâche d’œuvrer pour que leurs coreligionnaires soient toujours sur la voie juste. Nous avons pris l’attitude de deux fondateurs des quatre grands rites orthodoxes de l’Islam. Cette attitude est citée par diverses sources. Nous la livrons, telle qu’elle nous a été narrée par nos Maîtres dont la caractéristique dominante était l’anonymat.
Cette anecdote a le privilège de traduire la grandeur de L’Islam, dans la plénitude de « sa haute et pleine majesté », incarnée par ses vrais Hommes, à travers cette histoire frissonnante, entre notre Imam Ahmed et l’un des plus prestigieux de ses maîtres qui n’était autre que ce grand fils de Ghazza, aujourd’hui martyre (parce que trahie par ceux qui ont les moyens de la défendre). Il s’agit de l’Imam Mohamed Ben Idriss Chafe’i (150-204/767-820).
Dès le premier contact avec son élève, Chafe’i décela en lui les qualités qui frisent la perfection. Plus les jours passent, plus le Maître est convaincu de la pureté de son élève. Il en parla à sa famille lui disant à peu près ceci: « Ahmed Ibn Hanbal est le plus dévot des hommes que j’ai connus. Quand il mange c’est toujours pour faire taire sa faim. Jamais de bombance ni de ripaille. Il passe ses nuits en prières et en incantations où la foi la plus sincère transparaît ». La fille de l’Imam, sensible au témoignage de son père, lui demanda alors de l’inviter pour passer une nuit chez eux. Le Maître accepta et l’élève, tout honoré, n’espérait pas tant. Quelques temps après, l’exceptionnel élève traverse le seuil de la maison de son Maître. La fille leur prépara, intentionnellement, un repas plantureux, très bien garni et le leur servit. Son père mangea et s’arrêta. Le futur Imam Ahmed ne leva plus la tête et mangea tout ce qui restait sans laisser une miette. La fille en fut étonnée. On lui indiqua sa place pour dormir et il s’étendit donnant son dos à la porte derrière laquelle la fille s’assit espérant entendre ses incantations ou sa psalmodie du Coran qui ne laissaient pas indifférent puisque son propre père en fut marqué. Le temps passa et le silence était total. De temps en temps, elle tentait un regard furtif : l’Imam était figé dans sa position. Pas un son. Le silence de la nuit fut rompu par l’appel à la prière du Fedjr. L’Imam Ahmed, se leva et fit directement sa prière sans faire d’ablutions. La fille alla voir son père et lui dit que ce qu’elle avait remarqué ne correspondait pas du tout à ce qu’il soutenait sur les qualités de son élève. Et elle lui rappela tout ce qu’elle avait vu : le repas qu’elle avait volontairement préparé pour plusieurs personnes, Ahmed Ibn Hanbal l’avait pratiquement mangé seul. Elle a vainement attendu toute la nuit pour l’entendre prier ou dire ses incantations, mais rien ! Et le plus grave, c’est qu’il a accompli la prière du Fedjr sans ablutions !
L’Imam Chafe’i rejoignit son invité et lui fit part de ce qu’avait remarqué sa fille. Il dit à son élève : « Je t’en conjure au nom de Dieu, éclaire-moi ». لله دُلَنِي Le Maître savait donc parfaitement qu’il y avait une explication. Son élève lui dit : « Je savais que la nourriture de l’Imam Chafe’i était totalement licite et j’en ai profité autant que j’ai pu. Puis j’ai passé la nuit à réfléchir à la confection de 40 Fetwas qui concernent des Musulmans dans leur religion et dans leur quotidien. J’ai passé en revue quelque 400 Hadiths pour élaborer les réponses à chacun d’eux ce qui m’a contraint à rester éveillé toute la nuit et j’ai accompli la prière du Fedjr avec les ablutions d’El Icha de la veille !!
“عَلِمْتُ أن طَعَامَ الشافعي كُلَهُ حَلاَلٌ فَأَرَدْتُ أَنْ أَمْلَأَ بَطْنِي مِنْهُ، وَبِتُ الليْلَ كُلَهُ أُفَكِرُ في حَلِ أربعين مَسْأَلَة تُهِمُ المسلمين في دينِهم ودُنْياهُمْ، فبَوَبْتُ 400 حديثٍ فَلَمْ أَنَمْ وَصَلَيْتُ الفَجْرَ بِوُضُوءِ الْعِشَاءِ. ”
L’Imam Ahmed a été particulièrement marqué par la Tradition (voir son monumental Mousnid qui compte quelque 40 000 Hadiths selon les sources les plus fiables) puisé sur un lot de 350 000 tous disponibles chez l’Imam. Il observait rigoureusement le respect des dogmes et des rites qu’il appliquait à son corps défendant : lorsqu’il refusa au (septième) Khalife abbasside de son époque, Al-Mamoun (198/813) de reconnaître que le Coran est la Parole de Dieu créée, ce que prônaient El Mou’tazila, il fut attaché à la queue d’un cheval et envoyé de Baghdâd, battu durant tout son périple jusqu’à Damas. Parmi ceux qui avaient subi le même sort que lui, certains renièrent leurs convictions pendant que d’autres périrent. A-t-il cédé pour autant ? Non. Et pourtant ça lui a valu 18 ans de prison !
Que ne gagnerait-on pas si les faux dévots, ceux qui citent des Versets coraniques en toutes circonstances en les amputant malgré ce qu’en dit le Coran Lui- même, à nous en tenir scrupuleusement, dans la discrétion la plus totale, aux deux versets suivants et du Hadith qui les suit car l’Algérien, gavé depuis un demi-siècle de discours oiseux et de sermons singés sous d’autres cieux continue d’entendre mais n’écoute plus !
« ألَمْ نَجْعَلْ له عَيْنَيْنِ وَلِسَانا وشَفَتَيْنِ وهَدَيْنَاهُ النجْدَيْنِ »,
« وأن هذا صِرَاطِي مُسْتَقِيمٌ فاتبِعُوهُ ولا تَتَبِعُوا السُبُلَ فَتَفَرَقَ بِكُمْ عَنْ سَبِيلِهِ »
et de ce Hadith : « اعملوا فكل مسيرلماخلق له»
Ajoutons enfin que l’Imam Ibn Taymiyya a écrit que
من زاد في القرآن بحرف أو نقص منه فقد كفر به كله
La difficulté que certains cultivent dans l’observance des préceptes de l’Islam tient-elle dans sa simplicité ? Tout le laisse penser.
Nous ne terminerons pas sans signaler que le 30 août prochain consacrera le 1158 ème anniversaire de sa mort et pourtant son œuvre domine tellement cet espace dont nous avons, compte tenu de son immense legs, l’impression qu’il s’agit d’un contemporain.

29 juillet 2013

le 29 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
29 juillet 2013

36 Commentaires pour “L’Imam Ahmed Bnou Hanbal.”

  1. Boualem

    Bonjour, cet article de presse est malheureusement une triste réalité vécue par des millions de personnes et dont je suis un témoin direct :il ne reste que quelques jours au mois sacré ce qui ne nous empeche pas de débattre de ce sujet:
    LES HéRéTIQUES DU RAMADHAN: Non ce n’est pas un mois de je^une. Comme en témoigne les opulentes tables de victuailles ajoutées pour l’occasion devant toutes les épiceries .Le ramadan est un mois ou l’on se goinfre ,zlabia, chebbakia, mekrout, et autres spécialités dégoulinantes de sucre qui s’ingurgiteront frénétiquement dès le coucher du soleil, en ces mois de juillet/aout. Tre^ve de calories ,un si long mois censé etre ascétique , engloutit à lui seul une bonne partie du budget annuel des ménages qui s’y conforment. Si le musulman lambda est convaincu qu’ALLAH ordonna le jeu^ne pour éprouver ce qu’endurent les nécessiteux ,il n’en plongera pas moins jalousement ses doigts dans le tajine du soir sans penser une seconde à partager sa pitance avec les pauvres qui pullulent pourtant dans son quartier. D’ailleurs les plus misérables des musulmans sont aussi tenu de faire le ramadan , peu importe s’ils ont le ventre vide à longueur d’années . Ce ne sont pas ceux là qui préoccupent le musulman ,mais les autres ceux qui enfants de sa peau et de sa race ,osent l’affront de s’alimenter devant lui alors qu’il a tant investi dans la logistique de son estomac .Lorsque manger devient un acte de subversion les états légifèrent maladroitement pour faire respecter le régime général forcé. Je suis sur que cet article va interpeller nombre de conscience .Hélas.

  2. Boualem

    Bonjour, MR SENNI 27 commentaires à ce jour BRAVO mais ça veut tout dire je constate que nos lecteurs s’intéressent trop aux sujets ayant trait à tout ce qui touche de près ou de loin à la religion chacun est libre de penser et de réagir comme il veut je n’ai rien à voir là dessus mais il y a trop de divergences aussi j’aimerai qu’on débatte sur d’autres sujets aussi intéressants dans notre vie de tous les jours et des problèmes qui secouent et déstabilisent le monde actuellement. MERCI.

    • le cygne

      Mr Boualem Saha Ftorek…….., permettez-moi de constater, moi aussi, que vous êtes allergique à tout ce qui touche à la religion, il faut voir d’où vient cette allergie pour la soigner…..J’espère que ce n’est pas une espèce d’acariens parasites qui se fixent sur les mammifères et les oiseaux et sucent leur sang et peuvent être des vecteurs de virus, de bactéries et protozoaires pathogènes………!!!! Puisque vous n’avez rien avoir là dessus, alors laissez les gens à leur aise et n’essayez surtout pas d’orienter les débats, les détourner ou ‘dicter’ à qui que ce soit, le sujet qu’il doit publier ou débattre……!! Dites-moi, combien d’articles qui se rapportent à la religion ont été publiés ……??? la réponse est ‘Epsilon’, les comparant aux autres sujets…Alors quoi, vous voulez faire un embargo sur tout ce qui est vert nuancé….? Quel monde à l’envers…!
      Vous ne savez pas que la religion c’est la vie et la mort puis la vie éternelle, ‘Te3 Essah’……!!

      Au fait, vous parlez de “trop de divergences”……Lesquelles…..??? Je n’en vois pas dans le fond……!!!
      Quant aux problèmes qui secouent et déstabilisent le monde, il faut voir du côté des Trois Nord ……et demander aux “SISSI” et leurs marionnettes de cesser leur connivence avec les Requins-Tigres et les Baleines bleues…..et tout ira au mieux…….!!!!

      “Len Tarda 3enka El Yahoudou Wala Ennassara Hatta Tatabi3a Millatahoum”…….Si vous ne comprenez pas ceci alors voyez avec SISSI, FiFi ou MiMi, peu importe…….ils se ressemblent tous…..! Vous avez vu qui a été décoré par le Roi du Maroc (Chérifien en plus)……???

      • Boualem

        Madame LE CYGNE saha ftourek également madame vous etes tout près de me taxer d’islamophobe je crois soyons un peu raisonnable il ne s’agit là que de simples déductions de ma part vu la multiplication des commentaires ni plus ni moins on n’a plus le droit de dire ce qu’on pense ? BAI n’est pas de cet avis et je le remercie d’œuvrer en ce sens je vous conseille de lire le quotidien d’oran raina raykoum d’aujourd’hui il vous donnera à réfléchir en toute liberté je vais aussi vous faire plaisir en postant un article de presse concernant le ramadan. Sans rancune madame.

        • ahmed Khiat

          @ Monsieur Boualem
          Monsieur, vous prenez l’auteur de Raïna Raykoum ‘pour référence. Or il est connu notoirement d’être contre l’Islam.
          Je n’ose pas dire qui ‘ s’assemblent se ressemblent ‘ pour la simple raison que je ne vous connais pas ( On ne sait qui se cache derrière un prénom tout court ) et par voie de conséquence, je ne peuxi pas donner un jugement. Peut-être êtes-vous plus fervent, plus croyant que vous le paraissez.. Qui pourrait dire que vous ne ‘ prêchez pas le faux pour avoir le vrai “?
          Sahha Floutk, j’entends le Muezzin lancer ‘ Allah Akbar ‘
          Cordialement

          • Boualem

            Monsieur Khiat, monsieur, je ne prends personne comme référence vous vous trompez je ne connais de ce journaliste que ses écrits et que c’est un écrivain j’ai lu un seul livre de lui LE MINOTAURE , je trouve que c’est un journaliste de classe et je l’apprécie ; quant à le classer dans telle ou telle catégorie je ne suis pas apte pour le faire seul DIEU connait ce qui se cache dans une personne moi je ne suis qu’un simple etre humain monsieur Khiat vous venez de commettre votre deuxième erreur d’appréciation sur les personnes retenez vous et ne vous pressez pas dans vos commentaires par contre JEAN DE LA FONTAINE est ma référence de tout temps. Cordialement.

  3. Karim10

    Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le titre de l’article proposé, c’est-à-dire « Ahmed bnou Hanbal » est à mon avis à l’opposé de l’article parut au journal El-Watan qui donna l’inspiration et la force à Mr Senni, l’idée spontanée d’écrire un article élogieux et laudatif sur IBN-HANBAL plutôt que sur IMAM MALIK IBN ANAS!

    Je m’explique ! Mr Senni écrit : «j’ai lu sur le quotidien « El-Watan » un article qui rendait compte des travaux d’une commission chargée de mettre sur pied une structure d’envergure nationale pour l’énonciation des Fetwas dans notre pays ». [Je pense deviner lequel (je veux parler de l’article d’El-Watan)].
    Bref ! Mais (paradoxalement) l’article d’El-Watan ne faisait nullement l’éloge de ce grand savant musulman (Très apprécié en Egypte mais pas en ALGERIE !).
    Pour revenir au vrai débat ! Selon El-Watan : « La littérature wahhabite…s’est inspirée grandement des préceptes d’Ahmed Ibn Hanbal ».Alors peut-on dire que Mr Senni réponds indirectement au journal El-Watan ?

    D’un autre coté ! Je trouve que le débat « dérive » sur une « catégorisation » qui ne dit pas son nom ! En effet, la catégorisation a toujours empruntée aux études sur la « perception ». Et puisque le mécanisme de cette catégorisation consiste à classer et donc à regrouper au sein de catégories, des individus ou des groupes en accentuant les ressemblances et les différences inter-catégorielles (Athés, Arabisants,Arabiques, Francisants et des supercordes !!!…Finalement on pourrait s’engouffrer dans les stéréotypes ! Psychologie cognitive par exemple –(Mr Khiat –Que je salue- : évoque le fait comprendre ou le fait non comprendre).
    Enfin ! Je voulais simplement dire que lorsque la catégorisation (soi/autrui) implique le positionnement d’un « lecteur » dans un groupe face à un autre comparable, elle entraîne des comportements de discrimination.

    Alors ! Revenant aux FETWAS ! Sincèrement, étant Algérien et Maghrébin et raisonnement par analogie ,je préfère « terminer » pour dire que le Malikisme qui est l’une des quatre écoles de jurisprudence de l’islām sunnite à toujours fait face à l’adversité de l’Iran,Turquie,Pakistan,l’Egypte et le moyen orient.
    En d’autres termes, appelée anciennement l’école de Ahl -Médina depuis le 8° Siècle (Aujourd’hui mādhhāb du Maghreb) a encore de beaux jours devant elle. Saha F’tourekom.

  4. Hebri

    «Si vous allez au Paradis sans qualifications particulières pour ce genre d’endroit, vous risquez de ne guère vous y plaire» (Bernard Shaw)

    Que n’importe qui se permette d’exercer n’importe quelle fonction, c’est là un phénomène devenu un peu à la mode. Un signe des temps puisqu’il ne se limite pas au seul domaine religieux. Les exemples sont légion.

    Le manœuvre qui, s’autoproclamant Electricien, bâcle une installation électrique. Le conducteur qui a «acheté» son permis de conduire pour semer la mort sur son passage. Le médecin -titulaire d’un faux diplôme- dont les erreurs médicales ne se comptent plus. L’écrivain plagiaire qui s’approprie l’œuvre des autres. Et, bien sûr, tous ceux qui émettent une Fatwa sans la soumettre au préalable au consensus des théologiens reconnus.

    Dans quelque domaine que ce soit, là où les qualifications font défaut, on ne peut s’attendre qu’à des résultats catastrophiques. Aussi, la circonspection est-t-elle de mise par les temps qui courent.

    L’article de Monsieur Senni (qu’il en soit remercié) vient à point pour nous rappeler le danger d’embrasser une carrière pour laquelle on n’aurait pas les qualifications nécessaires. Il ne serait ni sage, ni judicieux, ni intelligent de continuer à négliger ce problème.

  5. ahmed Khiat

    Je dois féliciter M. Senni pour son article qui est d’actualité. Je félicite également M. Le Cygne qui a apporté des informations complémentaires judicieuses.
    Néanmoins, j’aurais aimé que Monsieur ‘ Le Cygne ‘ réponde directement au ‘ Citoyen ‘, car écrire ‘ Mr Senni, …Ah pardon Mr le Citoyen ..’ relève de la suspicion. Personnellement je n’ai ‘ لا جمل ولا ناقة ‘ dans ceci, mais seulement je souhaite que les débats soient emprunts de courtoisie, d’autant plus que l’auteur de l’article M. Senni, et le commentateur M. Le Cygne sont tous deux des intellectuels dont les écrits apportent un grand plus aux lecteurs que nous sommes.
    Ramadhan Karim. Siam El Jami3 fel Djenna incha Allah

    • le cygne

      Salam Mr Ahmed Khiat et Merci…….!!! Tout d’abord, je tiens à vous informer que je suis Mme le Cygne…..! Ensuite je dois dire que j’apprécie fortement votre sagesse, délicatesse et modestie….! Mais voyez vous, je pense que des fois, certaines choses doivent être dites toutes crues sans détour……..!!!! Jouer à cache cache, ce n’est plus de notre âge……..! Alors je pense que j’ai été assez courtoise avec une personne qui m’accuse à tort juste pour semer le doute et la confusion dans l’esprit des lecteurs et pour assouvir certains de ses désirs…!

      Ramadanek karim Mr Khiat wa Siamek Fel Djenna Inchaallah (cette expression me donne une petite idée..rires….)..!

      • ahmed Khiat

        @ Madame le Cygne
        Eh bien! je ‘ m’incline ‘ devant Madame le Cygne que j’ai prise pour un Monsieur. Il y avait de quoi, car, sans sous-estimer la valeur des femmes, j’ai eu rarement l’occasion de rencontrer des Francisantes aussi versées dans la Religion comme vous l’êtes, s’il m’est permis d’en juger d’après votre commentaire riche en informations, et de surcroît, écrit dans une langue bien châtiée.
        Par ailleurs, je ne mets pas en doute votre courtoisie. Il en est de même pour M. Senni que je connais depuis près de 5 ans:
        Donc, chapeau bas simultanément à Madame le Cygne et à Monsieur Senni!
        Je profite pour vous donner, chère Madame, de nouveau l’occasion de ‘ rire ‘ en vous disant: ” Siamek fel Djenna Incha Allah.

        • Boualem

          Bonjour , monsieur KHIAT votre réponse à mme le cygne m’a choqué (que vous avez pris pour un homme ça n’a aucune importance le sexisme existe en algerie ) quand vous dites que vous avez rarement rencontré une francisante aussi versée dans la religion ça veut dire quoi expliquez vous ? vous pensiez quoi des francisantes ? des athées ? c’est un jugement qui laisse matière à réflexion ?

          • ahmed Khiat

            Bonjour Monsieur Boualem
            En sus des éclaircissements de M. Mohamed Senni, je dois en apporter les miens pour dissiper tout quiproquo quant à’l’emploi du mot ‘ Francisant ‘.
            Etant moi même un pur francisant pour avoir fréquenté l’Ecole française du Cours préparatoire jusqu’au Secondaire avec des Français et des Françaises de souche – Déjà en 1962, j’avais le BEPC de l’Académie de Bordeaux- je n’ai jamais pensé prendre les francisants pour des athées. D’autant plus qu’en ma qualité de francisant, je donnais des prêches tous les vendredis à la grande Mosquée Abou Bekr Essaddiq pendant 15 ans ( 1979/1994)
            Par l’expression ‘ versée dans la Religion ‘, j’ai voulu tout simplement dire que Madame Le Cygne possède des connaissances louables sur l’Islam. Car n’est pas donné à tout le monde – comme l’a fait cette brave dame – de citer des Versets coraniques et des Hadith appropriés, d’évoquer l’Imam Malek, Ibn Abbes, et Ibn Mas3oud, ou de parler des Moujtama3at el-fiqhia, et particulièrement du l’abrogé et l’abrogeant. – connaissances que bon nombre d’Arabisants ignorent. ( J’espère que les Arabisants ne lèvent pas cette fois-ci leurs boucliers, surtout que, paradoxalement, j’en fais partie, puisque j’étais Inspecteur de l’Enseignement d’Arabe durant 23 ans à Sidi Bel Abbès même.
            Donc, en utilisant l’expression qui vous a choqué, ou vous m’avez mal compris – et je vous en excuse de bon coeur – ou je me suis pas mal fait comprendre, et dans ce cas, je présente mes excuses à tous ceux qui se sont cru frustrés.
            L’essentiel dans ce débat est de donner un peu et d’en recevoir beaucoup, sereinement, en bonne amitié, sans arrières pensées, avec même un peu de galanterie, s’il en est besoin.
            Voilà mon cher Boualem, les pendules, je l’espère bien ,sont remises à l’heure.
            Je profite de cette petite réponse amicale pour remercier M. Mohamed Senni et Mme Le Cygne de nous avoir donné l’occasion de nous recycler un peu.
            Ramadhan Karim

            • ahmed Khiat

              ” Qui se hâte trop, se fourvoie. ”
              Prière lire:
              – ” de l’abrogé ‘ au lieu de ‘ du l’abrogé ‘.
              – ” Je me suis mal fait comprendre ‘ ou mieux encore peut-être ‘ je me suis fait mal comprendre ‘.
              Merci

            • Boualem

              Bonjour Monsieur KHIAT et MERCI de m’avoir convaincu de votre sincérité pour qui je n’ai aucun doute .MERCI .

            • meiden tahrir

              Bonsoir Si Khiat et saha ftourek
              Je pense sincèrement que votre modestie n’est pas à démontrer à travers ces propos que vous nous livrez et on voit que vous vous élevez au delà des propos et insinuations bien loin de quelques commentateurs qui ne cessent de traiter tout le monde de bouhayaouf, dignorants et autres bassesses colportés d’un peu partout par copier coller. A entendre ces propos “kafarat” qui se veulent fatawi je pourrai etre le premier à me démarquer et dire tout haut qu’ils nous étouffent avec ces fausses connaissances.Je ne suis pas spécialiste dans le domaine mais je sais une chose c’est qu’un bon musulman doit écouter et convaincre par des réflexes ordinaires et non pas se sentir piquer à la moindre petite parole exprimée. Je reviens toujours toujours à ces personnes qui se croient supérieures aux autres et monopolisent le site alors que le savant des savants dans les pays des “oursons” dira “pardon” s’il se sent attaqué ou touché par des propos mal intentionnés.
              Pourquoi pas utiliser cette énergie contre un pouvoir corrompu qui se maintient au koursi avec la bénédiction de ces sois-disants connaisseur et faux savants.

              • ahmed Khiat

                Bonsoir cher Meiden tahrir
                Dieu dans son Saint Coran nous prescrit d’être indulgent et patient avec tout le monde.وقولوا للناس حستى . Ensuite, notre prophète ( SDDSL ) ajoute: والكلمة الطيبة صدقة.
                Avec l’âge, j’ai appris -malheureusement bien tard – que plus l’homme est tolérant, plus il parvient à mieux communiquer avec les autres, même s’ils sont récalcitrants ou n’épousent pas à priori ses idées.
                Et combien était illustre l’Imam Echchafi3i ( j’espère que notre ami Mohamed Senni nous parlera les jours à venir de ce grand savant ainsi que de notre Imam Malek et également d’Abou Hanifia ) Oui combien fut sublime Echchafi3i Radia Allahou 3anhou lorsqu’il dit: رأيي صواب يحتمل الخطأ ورأي غيري خطأ يحتمل الصواب ( je me permets de traduire à peu près pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’étudier la langue Arabe: ” Mon jugement est juste – pour moi – mais pouvant comporter l’erreur; et le jugement d’autrui est faut – pour moi – mais pouvant comporter la vérité.
                Quand de telles paroles sont proférées par un grand savant, il ne reste qu’à le suivre, les yeux presque fermées.Pour la simple raison qu’il laisse la porte grande ouverte.
                الله يعلمنا وينفع بنا
                Sahha Siamek
                Ramadhan Karim

              • le cygne

                Oulà! Vite envoyez-nous un Bon Docteur à BAI, il y a un patient-lecteur qui souffre depuis quelques jours et présente des symptômes inquiétants…….. son état se complique, encore plus aujourd’hui avec l’apparition d’un nouveau signe: l’étouffement, en plus de la tension, des vomissements et de la lassitude….Waw…! Je crois que Matsalakha Ghir Val De Grâce chez les Pingouins….!

                Alors, d’une part, il dit: “Je ne suis pas spécialiste dans le domaine” et d’une autre part, il dit: “ils nous étouffent avec ces fausses connaissances.”……alors comment, il fait pour savoir que ce sont de fausses ou de vraies connaissances et pourquoi il étouffe ‘Asslen’…??? Je pense que c’est l’effet de la fièvre; Allah Ghaleb, on ne peut pas lui en vouloir…..!!!
                Il dit aussi: ” Je reviens toujours toujours à ces personnes qui se croient supérieures aux autres et monopolisent le site alors que le savant des savants dans les pays des « oursons » dira « pardon » s’il se sent attaqué ou touché par des propos mal intentionnés.” alors dans ce paragraphe je relève quelques couleuvres:
                1-/ ” Monopoliser le site” veut dire que quelqu’un vous empêche de publier vos commentaires pour ne pas faire entendre votre voix…..? Mais je ne pense pas que ça soit le cas…..! Ya Sidi Gallek 3aned wala Tahssad, qui vous empêche d’écrire, autant de commentaires que vous voudrez…!?
                2-/ “se croient supérieures”, ce sont des accusations gratuites (peut être pas) et le fruit de votre imagination, car c’est facile de calomnier les gens quand on est à court d’arguments….Le but c’est de délayer la confusion dans l’esprit des lecteurs……du genre tous les coups bas sont permis…..!!!!
                3-/ je n’ai traité personne de Bouhayouf et d’ignorant, par contre j’ai dit : S’il y a des……….vous savez à quoi sert cette conjonction SI….????
                4-/ Vous vous êtes trompé, il n’y a pas de pays des ‘oursons’ plutôt celui des Ours et Renards polaires…. et les oursons en peluche sont semés chez nous…vous devriez savoir pourquoi….?
                5-/ Alors là, je n’ai pas compris cette idée ….Est ce que c’est le savant des savant dans le pays là bas chez vous qui dit pardon à ceux qui l’ont attaqué ou touché….ou c’est le contraire en principe……soyez un peu plus clair dans vos propos, pour qu’on puisse ‘apprendre les bonnes choses et les bonnes manières’ surtout celles qui nous viennent de l’autre rive…..! Import-import oblige….!
                Ceux que vous traitez de connaisseurs et faux savants -(vous, vous vous permettez d’utiliser les termes qui vous plaisent Hlal 3lik mais pour les autres c’est Hram…)- ne sont pas dupes, s’ils doivent agir pour remplacer des corrompus par d’autres corrompus New H en plus…..ils disent Non Saha Merci…..!!!!
                Vous connaissez l’expression, il faut l’homme qu’il faut à la place qu’il faut…??? Mais pas celle des années 70 ainsi de suite….!

                Allah Yahdina

        • le cygne

          Mr Ahmed Khiat Saha Ftorek…! Je vois que vous êtes très aimable et très raffiné et avec une expression telle que Siamek fel Djenna Incha Allah…..je devine un peu l’origine de ces qualités…!!! J’espère que vous m’avez comprise…..!

          Voyez-vous, Monsieur, au risque de vous décevoir, je suis très très loin d’être une ‘Francisante’ au sens strict du moins,……. d’autant plus que je n’ai pas connu la période coloniale barbare..El Hamdou Li Allah…….,donc, j’ai eu la chance d’échapper au vaccin que certains ont reçu…….!!!! Je parle seulement l’Algérien en Français…….Et puis ‘Men Ta3allama Loughata 9awmin Amina Charrahoum’…… n’est ce pas….??? Je parle Français comme d’autres langues, mais je suis ce que j’appelle, moi, une Autruche,qui a plusieurs tours dans son sac d’école Algérienne malgré ses insuffisances….!

          C’est vrai aussi qu’il y a plusieurs espèces de francisantes et francisants….et tout dépend des cercles, des sphères et des orbites dans lesquels ils tournent,….heureusement, qu’ il y a ce qu’on appelle la Théorie M qui peut résoudre l’inextricable problème rencontré dans les théories de supercordes……..!

          Saha Shorek Monsieur Khiat…..!

          • ahmed Khiat

            @ Madame Le Cygne
            Si je ne vous ai pas comprise! Allons, allons! Nos ancêtres disaient bien: ” El-Andallouci yafhamou el-ichara.

            Théorie M. – Théories de supercordes… Voilà des termes scientifiques nouveaux pour moi.
            Donc, je ne me suis pas trompé en avançant qu’on apprend des choses avec vous.

            C’est dommage que vous n’aviez pas participé au grand débat dans un autre Journal électronique, à propos de mon nouvel ouvrage paru sous le titre ‘ Quand des auteurs Français célèbres plagiaient les Arabes “. Notre ami Docteur Reffes que je remercie d’y avoir participé avec plus de 5 commentaires, en a ajouté un autre dans ‘ Bel Abbès.info. Malheureusement, au moment où je voulais lui répondre, la Direction a retiré l’article du chercheur D. Md Hadjaj Aouel. Autrement dit, j’ai la réponse et je n’en sais plus quoi faire.

            Dans un de vos commentaires, vous évoquez Jam3iat el-3oulama el-Mouslimine. En ce jour moubarek, j’ai pensé à mon Professeur Abderrahman Chibane qui en fut plus tard son Président. Il était mon formateur à Alger ( 78/79 ) et c’est lui qui nous a recommandé d’éduquer les gens dans les Mosquées, et ce, avant qu’il fût Ministre des Affaires Religieuses. Rahimahou Allah.

            Encore une fois, Siamek fel Djenna, Madame le Cygne.

  6. le cygne

    C’est un beau discours……!!! Mais quand je lis entre les lignes, je décèle des non-dits, qui peuvent brouiller les pistes et leurrer quelques maillons faibles de la chaîne….Beaucoup de points subjectifs peuvent être glissés volontairement ou involontairement…. pour influencer l’opinion publique…..et la mettre sur des rails qui ne mènent nulle part…….!!!!

    N’empêche que je suis d’accord avec l’auteur de cet article, pour dire « Machi Men Habba wa Dabba » a le droit de faire des fatwas surtout sur des sujets nouveaux , contemporains et spécifiques ……. !!!!! Le fait de donner des avis juridiques s’est répandu à grande échelle au point où même les Minus créatus se mettent à en émettre…!!!! Non, car c’est le domaine spécifique des savants compétents. Il peut s’agir aussi d’un effort juridique (Ijtihâd) du savant si le texte traditionnel est absent…….!

    Le prophète (saws) a dit : « la personne qui se presse à donner les fatwas se presse vers l’Enfer »

    S’adonner à faire des Fatwas sans posséder les aptitudes nécessaires, peut porter atteinte à la foi, créer des égarements des vrais concepts de l’Islam et provoquer la débandade et le désordre au sein d’une société. Cette conduite irresponsable souille l’image de marque de l’Islam et des musulmans à travers le monde.

    Allah, Le Très Haut, dit dans le Coran à ce propos : « ne dites pas au sujet de ce que vos langues décrivent en pur mensonge : « Ceci est licite (halâl) et cela est interdit (harâm) » afin de fabriquer le mensonge sur le compte de Dieu. Ceux qui fabriquent le mensonge sur le compte de Dieu ne récoltent pas le succès. Jouissance insignifiante et ils ont un supplice douloureux »[8]

    En effet, il ne suffit pas de connaître le Coran par cœur, quelques Hadiths et de maîtriser la langue arabe….. pour prétendre émettre des fatwas…Même le grand savant l’Imâm Mâlek de Médine : répondait fréquemment quand on lui posait des questions : « je ne sais pas ! » par crainte de Dieu et par pudeur.
    Un Mufti digne de ce nom, ne peut pas se prononcer sur une situation donnée, ou un produit quelconque avant de consulter un spécialiste dans le domaine….. C’est pour cela qu’on trouve de plus en plus de comités de droit (El Moujamma3ât El Fi9hiya) constitués en plus des savants en droit musulman, de spécialistes en divers domaines…
    Par conséquent, la Fatwa obéit à plusieurs règles strictes, pas seulement celle qui concerne « l’abrogeant et l’abrogé dans le Coran » …… parmi ces règles citées par les spécialistes, nous avons (en résumé) :

    1-/ La connaissance du Coran et de ses sciences; ses différentes interprétations (les exégèses : selon Ibn ‘Abbâs, selon Ibn Mas‘ûd..) ; circonstances et causes de révélation de chaque verset ; statut de chaque verset …ainsi que la connaissance du Hadîth et ses sciences: degré d’authenticité de chaque hadîth, sa portée, son statut…… son interprétation…..etc…
    2-/ La connaissance de l’abrogé et de l’abrogeant (An-nâsikh wa al-mansoukh) que cela concerne le Coran ou le Hadîth ……
    3-/. Connaître les sujets à propos desquels les savants de la communauté o
    4-/ Connaître la portée de chaque texte sacré (portée générale, ou plutôt spécifique à une situation ou à une personne ou à une catégorie de personnes).
    5-/ Connaître les outils de la jurisprudence islamique comme l’analogie, les intérêts collectifs, les dérogations…Et la jurisprudence dans les situations exceptionnelles (famine, contrainte, guerre)… : à titre d’exemple citons ce qu’a fait le deuxième Calife, ‘Umar, qui a annulé la sanction contre le vol au moment de la famine qui a touché l’Arabie à son époque (car les gens volaient pour manger et survivre !)
    6-/ La piété, le scrupule, la crainte de Dieu et la sagesse sont de même des qualités requises : la Fatwa est en effet une très loure responsabilité : les facteurs de piété et la sagacité) sont nécessaires dans certaines affaires…

    Le Prophète(saws) nous a informés qu’Allah ne fera pas disparaitre la science en l’enlevant de la poitrine des hommes, mais il la fera disparaitre en faisant mourir les savants. Alors les gens prendront à leur tête des ignorants qui leur donneront des fatwas sans science, ils s’égareront alors et égareront les gens.

    Mais je dois dire aussi, que l’Homo-Laïcus, ne doit pas profiter de cette situation, pour semer le doute, la confusion et la zizanie dans notre société……et prendre certains cas comme prétexte pour foutre la pagaille…comme ça, chacun fait ce qu’il veut……etc…..!

    Ce qui est bien, actuellement, c’est la constitution des comités internationaux du droit islamique ( El Moujamma3ât El Fi9hiya) qui regroupent plusieurs savants en droit Islamique et des spécialistes en divers domaines…par exemple le comité relatif à tout ce qui rapporte au commerce, banking, assurances…etc……

    Donc , allons vers ‘ Ma Ittafa9a 3alayhi Djomhour El 3oulamas’…..
    Où est notre Jam3iat El oulamas…d’Ibn Badis……??? Elle a un grand rôle à jouer…..!!!!!

    • Citoyen

      L’introduction de ce long commentaire est un véritable acte de suspicion et de dénigrement envers l’auteur de l’article en question. Vous l’incriminez d’avoir tu des non-dits, alors pourquoi vous ne les citez pas?. De même que votre lecture entre les lignes vous donne une liberté démesurée d’apporter ce que vous êtes seule à penser ce qui est au demeurant votre droit. Qui se conçoit sainement s’exprime pourtant clairement et non par des métaphores «initiatiques ».
      Vous avez fait un grave amalgame entre le corps de l’article et son introduction où son auteur annonce un travail sur la Fetwa, entièrement circonscrite par l’abrogeant et l’abrogé.
      Et comme toujours vous n’avez pas hésité à vous lancer dans votre exercice préféré qui est un prosélytisme de bas aloi. Personnellement je vous serais reconnaissant si vous limitiez ces centaines de points de suspension, d’exclamation et d’interrogation qui, à la longue deviennent fatigants à moins qu’il s’agisse là d’un code. Le tout est de savoir à qui est-il destiné? La réponse, tout comme le reste, ne m’intéressent pas.

      • le cygne

        Mr Senni,….. Ah! Pardon Mr le Citoyen comme moi, vous me décevez….!!!! Pourquoi vous n’avez pas dit aussi, que j’étais d’accord avec l’auteur de cet article en disant que « Machi Men Habba wa Dabba » a le droit de faire des fatwas….!!!
        Excusez-moi, mais lisez bien mon commentaire avant de déformer mes propos en vous adressant à moi……Je n’ai pas dit qu’il a tu des non- dits, j’ai dit que moi “j’ai décelé des non-dits” en lisant entre les lignes et j’ajouterai même sous les lignes…..Il y a une différence de taille quand même….Non…?? ça se voit qu’on n’a pas fait la même école…..!!!!

        Quand on parle d’un sujet aussi important, on doit faire attention, à ne rien laisser au hasard et aux mauvaises interprétations, ainsi qu’au choix des titres……!!! Donc je ne vois pas où est le mal, si j’ai rapporté un complément relatif aux principales règles de la Fatwa……!

        Au fait, puisque la réponse et tout le reste ne vous intéressent pas, pourquoi vous vous êtes fatigués à rédiger la question et tout le reste….! Allez-y savoir……!!!

        Heureusement que « L’humeur des juges n’entre pas dans le code pénal. »

        Saha shorek Citoyen…! sans rancune

Les commentaires sont fermés

Visites :

  • 1 412
  • 5 652

HORAIRE TRAIN ( site : sntf.dz)

Départ - Arrivée

ORAN - SBA
07h30 - 08h35 (*)
08h40 - 09h44 (**)
15h20 - 16h25
16h00 - 17h05 (*)
17h00 - 18h22
19h40 - 20h43(***)
22h40 - 23h45(***)
23h30 - 00h35(***)

(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar

SBA - ORAN
03h30 - 05h00 (***)
05h40 - 07h00
06h12 - 07h25 (***)
07h06 - 08h09 (*)
07h42 - 09h00 (***)
08h30 - 09h30 (**)
11h20 - 12h22 (*)
16h29 - 17h26 (*)
18h51 - 19h57 (**)
(*) venant de Tlemcen
(**) Venant de Saida
(***) venant de Bechar

ORAN ALGER

06h10 - 11h15
08h00 - 12h00(*)
12h30 - 18h00
15h00 - 19h30(*)
17h00 - 21h07

(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 - 11h25
08h00 - 12h00(*)
10h00 - 14h10
12h30 - 18h00
15h00 - 19h00(*)

(*) rapide

ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51

TLEMCEN - ORAN
05h50 - 08h09
10h30 - 12h49
15h30 - 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 - 16h22

MAGHNIA - ORAN
08h50 - 12h22
14h05 - 17h05

TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 - 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 - 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 - 07h15
13h30 - 14h31
17h02 - 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 -- 08h14
09h30 - 10h34
15h05 - 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 - 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 - 07h15
ORAN - SAIDA
08h40 - 11h17 nouveau
15h30 - 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 - 07h30
17h20 - 19h57 nouveau
ORAN - BECHAR
19h40 - 05h50
22h30 - 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h40 - 04h50
22h00 -7h16 (Sam,lun,mer)
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com